Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mercredi 29 février 2012

Les leurres prédateurs N°1117 5e année

Lors de la confrontation qui opposa Marine Le Pen avec Jean-Luc Mélenchon, elle lui reprocha d’être un leurre : se doutait-elle qu’elle caractérisait, sans doute, l’actuel moment politique qui deviendra d’ici peu officiellement la campagne présidentielle ? Leurre semble être le maître mot de tous les leaders, c’est leur drone, tant ils s’attachent à nous conter une histoire qui évolue au gré des jours et des événements. Leurre est partout, autant chez Nicolas Sarkozy qui recycle sans vergogne ses arguments de 2007, un François Hollande qui dit tout et son contraire selon l’endroit où il se situe, un Jean-Luc Mélenchon qui tout tribun hors pair qu’il est a avoué devant la présidente du FN qu’il appellerait à voter pour le candidat socialiste alors qu’il le ridiculise chaque matin, un François Bayrou centriste errant s’entrechoquant à droite, à gauche, une Marine Le Pen qui s’imagine Jeanne d’Arc et tente de fédérer tous les courroux des Français découragés, amers et se revendique comme les autres formations d’un gaullisme, d’un socialisme: mais qui va-t-elle bouter ? J’oubliais Eva Joly, faute d’exister elle n’est pas un leurre mais une bise !
Jacques Attali, je crois, avait fait une chronique il y a quelque temps où il prédisait que la présidentielle de 2012 déboucherait sur l’élection d’un Président par défaut. Peut-on lui donner tort ? La démocratie française telle qu’elle s’est constituée en 1959 ne parvient plus à renouveler par le jeu de l’élection les partis politiques. La droite et la gauche,  acteurs consentants au service d’une dictature ultra-libérale, conscientes malgré tout de leur fragilité commune, essaient leurs dernières cartes en diabolisant telle ou telle formation politique mais en veillant à y chasser sans vergogne devenant donc des leurres pour des électorats apeurés. C’est un cercle vicieux, pervers où les chefs de droite et de gauche  se targuent d’agir au nom d’une démocratie représentative tout en la captant pour livrer soumis une nation devant des lobbies financiers, la bureaucratie  bruxelloise et ainsi de suite.
La vie politique française complétement « désidéologisée » qui permettait hier de dépasser le seul cadre étroit de la cité faisant des Français une nation participante à l’histoire continue de notre pays, laisse la place en toute logique à des partis qui par des disputes gestuelles maintiennent la fiction de la démocratie ou la réduisent à des faits divers. Ils n’osent la biffer parce qu’elle est nécessaire pour légitimer et légaliser l’application  d’une pensée uniquepour la toute-puissance, notamment, des potentats financiers . Dans un pays comme la France née d’une idée qui a fait naître un Etat lequel a donné naissance à la Nation, il est presque incroyable que les Français ne se montrent pas davantage plus rebelles, révoltés (on n’ose écrire révolutionnaires) devant autant d’attaques contre le socle même de leur Histoire.
Mais dans cette pré-campagne présidentielle tout semble doux à l’instar de ce temps quasi printanier, les mots et les formules des leaders politiques vont et viennent, la cité poursuit son bonhomme de chemin nullement affectée par les leurres à croire que ceux-ci suffisent à ligoter une nation qui semble avoir été tétanisé par l’usage fait du référendum de 2005.
Et pourtant ne risque-t-on pas d’avoir : un Président par défaut en mai, une Chambre introuvable en juin, un Peuple furieux en septembre ?
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
 Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 27 février 2012

Dujardin, l’oscar d’Hollywood ?N°1116 5e année

Au terme d’un suspense insoutenable mais bien conduit par une communication sans faiblesse qui nous a presque fait croire que l’obtention de l’Oscar serait une première, The Artist et son acteur principal, Jean Dujardin, ont donc reçu les précieuses statuettes. Saluons cette issue où même, et c’est justice, le chien a eu son « toy » et reconnaissons que nous savons, désormais que pour avoir une récompense américaine il faudra être très rampant, présenter un thème à la gloire du 7e art de ce pays en ayant soin d’être muet afin de ne pas heurter les ouïes locales peu familières avec une langue qu’elles estiment pénible et compliquée.
Jean Dujardin n’a pas eu un César ? Nul ne serait prophète en son pays ? Que nenni,  c’est oublier que la ravissante Bérénice Bujo, compagne du réalisateur de The artist, Michel Hazanavicius, a été récompensé ainsi que le très joyeux Omar Sy, héros du film déjà culte, Les intouchables : tout était donc équilibré, politiquement correct….César a salué  Oscar….
Mais cessons d’envoyer des flèches, Jean Dujardin est bien aimé en France, n’a-t-il pas su entonner la Marseillaise en Californie  qui fut très francophone dans les années 1840…… ?

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 21 février 2012

Toutencamelot vs Toutimpassible n°1115 5e année

Les orgues de Staline du Président sortant, Nicolas Sarkozy ont débuté un concert qui ne devrait pas faiblir et même monter en puissance jusqu’au 26 avril. Cette impressionnante machine de guerre censée permettre la rencontre avec le peuple de France se situe à l’exact opposé du candidat socialiste certes calme mais décochant toujours une flèche dès l’attaque faite. Ce n’est plus une campagne mais une comédie fort réglée entre Toutencamelot et Toutimpassible chacun faisant mine de se combattre, le premier en s’imaginant l’esprit fécond (Sarkozy), le second en « déambulant » (Hollande)
Un de mes amis d’Aoste (I.S) me disait très justement : le bipartisme étant le système qui paraissait convenir aux Français pourquoi ceux-ci ne parviennent-ils pas à en changer les têtes ? Qu’attendent-ils, ajoutait-il !
Pour l’heure les jeux seraient déjà faits, le bipartisme avec les mêmes partis se prépareraient à s’offrir un mandat présidentiel de plus  s’il n’y avait là-bas, au fond de l’horizon de gros nuages sur lesquels se juchaient de drôles de diables tempêtant furieusement. Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon s’ils s’opposent sur presque tout savent admirablement se saisir du pouls de la nation et sauvent cette campagne électorale d’un grand ennui sans avoir besoin d’appeler à la rescousse ceux qui firent la campagne d’Obama (PS) ou narrer une histoire populaire (UMP). Les Français n’auraient-ils pas une sacrée envie de foutre de grands coups de pied au cul à cet « establisment » qui s’agrippe aux tentures, qui serre autant qu’il le peut les damas, les bras des fauteuils, plantant les  ongles dans les dorures de ces palais qu’ils s’imaginent les leurs ?
Peut-être que les Français useront d’un fusil à deux coups, un premier tir le 22 avril, un second lors des législatives.... ?
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 20 février 2012

« Bienvenue dans la crise du monde » par Hervé Juvin N°1114 5e année

« Bienvenue dans la crise du monde” était, il y a quelques années, bienvenue dans la crise de la dette ; c’était bienvenue dans la crise de la finance mondiale ; c’était bienvenue dans la remise en cause de tous les dogmes qui nous avaient tenus assoupis pendant au moins 20 ans. “Bienvenue dans la crise du monde” en 2012 prend un tour tout à fait différent : le changement d’objet de la finance de marché, sur des territoires où il n’était pas attendu… »

Hervé Juvin : "Bienvenue dans la crise du monde" par realpolitiktv

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
 Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 14 février 2012

Avant la bataille N°1113 5e année

Il importe peu de savoir si Nicolas Sarkozy annoncera sa candidature demain soir sur TF1 ou France 2, la machine de guerre est en route depuis mai 2007. Il importe peu de savoir si François Hollande changera ou pas de tactique s’il quittera son air impavide ou non. Nicolas et François sont en réalité pacsés via le système politique qu’ils couvent avec précaution n’ignorant ni l’un ni l’autre que s’ils relâchaient l’attention tout leur monde s’effondrerait tel un château de cartes.
L’actuel Chef de l’Etat bien que détesté peut se voir confier un second mandat : il a fait le ménage à droite, Christine Boutin qui évoquait voilà peu « une bombe atomique » si elle ne recueillait pas les 500 signatures, a eu l’espérance du hochet, François Morin reçu à l’Elysée s’inclinera sans doute, ses chevaux l’y encouragent. Nicolas Dupont-Aignan et Dominique de Villepin restent en lice chacun de leur côté au lieu de s’unir. François Bayrou occupe une place à part mais centriste convaincu il ne rassure pas les Français ne sachant s’il est d’un côté ou de l’autre, pour preuve chaque parti centriste ne compte-t-il pas deux ailes, une à gauche, une à droite et même dirait le libelliste, aussi une au centre ! Très logiquement donc, Nicolas Sarkozy se positionne sur les idées et les principes de la droite traditionnaliste, sévère sur les mœurs, intraitable avec les voleurs de pommes et poussant le bouchon il avance l’idée du référendum non pour voir le peuple opiner sur un sujet de politique souveraine mais sur une interrogation sociale, de classe : les chômeurs, ces indigents. Autant dire qu’il se moque comme d’une guigne du référendum qu’il exècre (se rappeler celui de 2005), il veut regrouper tous les ultras autour de sa personne, c’est-à-dire les notables. Considérant l’électorat de Marine Le Pen à peine plus solide que celui de son père, un sondage paru dans le JDD la semaine dernière a montré que sans la présence de la chef du Front national il serait à égalité d’intention de vote avec François Hollande, il attirerait au fur et à mesure un pourcentage de leurs militants et ne regrette pas aussi de voir un Carl Lang tirer pour lui les marrons du feu.
En face, le parti socialiste sait jusqu’à présent se tenir en bon ordre derrière un François Hollande qui a repris bien des aspects de la force tranquille (1981) escomptant par son calme offrir un contraste apaisant pour les Français.  Mais, Jean-Luc Mélenchon le vent en poupe et tribun hors pair attirant comme jamais les classes populaires et la petite bourgeoisie s’offre le luxe d’insulter, en fait tout le monde avec une prédilection pour le chef de file du PS et Marine Le Pen. En bon lambertiste, il pratique l’art de l’insulte, laissant exploser son ire que couronne l’Internationale à la fin de chaque meeting.
Assez étrangement les instituts de sondages et les médias nous martèlent les différentes intentions de vote et insistent lourdement sur l’évidence de l’affrontement UMP/PS tout en se gardant d’indiquer le degré de l’abstention, de vote blanc….Tout est conçu pour nous conduire là où ils  veulent nous voir arriver. France 2 a diffusé une excellente série politique, « Les hommes de l’ombre » autrement dit, dans ce cas,  les communicants qui se partageaient les leaders deux à droite, un à gauche, les agitant selon leurs penchants et humeurs pour finalement assurer la victoire  d’une candidate Mme Visage. C’est là un résumé parfait de ce qu’est la politique, un visage et plus rien d’autre. Il est donc à craindre que le soir du 7 mai, nous n’ayons qu’un Président par défaut qui aura à affronter une campagne législative des plus incertaine. Peut-être que les Français intègrent-ils qu’être une nation sage serait de ne plus de maintenir le bipartisme tel qu’il est
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 6 février 2012

Allemagne eurasienne, France Atlantique ? N°1112 5e année

Le soutien affiché de la chancelière allemande  au Président français, entrant dans la campagne électorale a fait passer au second plan deux faits : le premier est la relative discrétion de Berlin sur le dossier syrien, le second le voyage à Pékin de Mme Merkel.
La République fédérale allemande est désormais le plus grand partenaire de la Chine dans l’Union européenne et la Chine deviendra en 2012, le second marché d’exportation dans le monde pour les entreprises d’Outre-Rhin. Le gouvernement de Berlin fidèle à sa diplomatie du voyageur de commerce gagnerait-il ses galons de grand génie ? L’Allemagne et la Russie nouant des accords primordiaux dans le secteur énergétique, la Chine lui ouvrant, maintenant, des perspectives transcontinentales,  Mme Merkel n’est-elle pas de facto à la tête d’une puissance eurasienne ?
L’Allemagne a sans doute estimé que le double veto russe et chinois avait une valeur plus que symbolique et officialisait le début d’une nouvelle page.
Du côté français, si Nicolas Sarkozy se réjouit du soutien allemand : « quoi qu’il fasse » est-ce l’augure d’une autre relation  ou bien d’un cynisme? Le quinquennat  de Nicolas Sarkozy trop occupé à remettre la France dans le rang otanien et à devancer les expansions militaires américaines a –t-il joué le bon cheval ? Le choix indien de retenir l’avion Rafale pour sa défense ne semble pas inciter le gouvernement français à changer son fusil d’épaule.
Il est assez paradoxal de noter que l’Allemagne résolument du côté de Washington dispose grâce à sa force économique et financière, d’une liberté de manœuvre bien absente chez nous. Berlin a une vision, nous des à-coups.  
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 5 février 2012

Damas : faute d’une juste épitre N°1111 5e année

Prendre le chemin de Damas pour atteindre Téhéran  semble être une voie plus compliquée et pénible pour les Etats-Unis et leurs « alliés » Britanniques et Français. Le veto conjoint de la Chine et de la Russie auquel il convient d’ajouter les notables objections de la part de l’Inde, hérisse foutrement le monde Atlantique lequel évoque indirectement la nécessité de revoir le droit de veto….Jusqu’à présent, telle que fonctionnait cette institution et tant que Washington pouvait guider les pas de tout le monde, la critique était faible.
Pendant ce temps, la ligue arabe exige des sanctions au nom de la démocratie alors que la plupart de ses membres sont de totales autocraties. Ce soir au journal de France 2, le reportage pointait du doigt la Russie coupable donc d’une lèse-démocratie et envers laquelle on prédisait une seconde révolution d’octobre. Etrangement, la Chine est épargnée par les moralisateurs : serait-ce en raison de la visite de Mme Merkel à Pékin ou de son soutien financier envers le Portugal ?
Regarder le dossier syrien sans se mettre les lunettes de la realpolitik serait une gageure, faute de quoi, nous n’aurions plus que les émotions. Nul ne disconvient des luttes armées et des morts civiles en Syrie ainsi que des brutalités de la part du pouvoir comme des autres acteurs comme l’armée de la Syrie libre, d’autres venus de l’étranger et, pour certains, encadrés, entraînés par des conseillers américains, européens, arabes. Ce soir, nous avons tous les yeux sur le massacre de Homs qui, naturellement, choque. Mais depuis la mise en scène de Timisoara, les mensonges pour justifier l’invasion hors les lois internationales de l’Irak en 2003, les mises en scène dans le dossier Libyen, l’opinion publique est plus difficile à convaincre et plus encore à persuader qu’en soutenant la vision américaine on est dans le bon camp. D’ailleurs, les multiples cas de tortures dans la nouvelle Libye, celle voulue par Paris, laissent dans une indifférence totale les médias et les donneurs de leçons : pour eux la séquence libyenne est passée, seule compte la suivante. Autre exemple, les révoltes contre le Président Wade n’ont guère mobilisées : cette séquence serait-elle trop en avance ?
Le paravent de la démocratie avancée par le « monde Atlantique » ne tient pas la route puisqu’il s’appuie sur les Etats de la péninsule arabique tous dirigés par des gérontes assez peu à l’écoute de leurs propres peuples. Seuls Israël et la Turquie légitimeraient in fine la raison démocratique et bien que ces deux Etats ne badinent pas le premier avec les Palestiniens et les Israéliens arabes, la seconde avec les Kurdes sans oublier que Tel Aviv et Ankara ont dans leurs revers des ambitions pas forcément du goût de la Maison Blanche !
Comment reprocher à la Chine, à la Russie mais aussi à l’Inde de s’opposer à la prétention d’une seule nation de dire le monde surtout quand elles voient les désordres poindre au lieu d’une stabilité ! L’Europe devrait elle aussi se trouver sur la même longueur d’onde mais elle est soumise. Il suffisait de lire le début de l’article de Nathalie Guibert du Monde (samedi 4 février 2012) au sujet du bouclier antimissile pour s’en convaincre : «  Un parapluie américain, composé de moyens militaires américains, commandé par les Américains : ainsi se présente le bouclier antimissile de l’OTAN sur le territoire européen […]…la décision met en lumière l’inertie des Européens sur ce projet. Malgré un désaccord persistant avec la Russie, les Etats-Unis font inexorablement avancer leur projet sur le continent, comme ils le poussent avec leurs alliés en Asie du Sud et au Moyen-Orient. En ligne de mire, l’Iran. »
Qui paient aujourd’hui et paieront demain ? Les peuples !
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen