Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 30 septembre 2014

« Discours du ministre russe des Affaires étrangères à l’ONU » N°1978 8e année

« Discours du ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie Sergueï Lavrov à la 69ième session de l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 27 septembre 2014

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,

 
Aujourd’hui apparaît de plus en plus clairement la contradiction entre d’une part, la nécessité d’actions collectives de partenariat dans l’intérêt de l’élaboration de réponses appropriées aux défis communs et, d’autre part, le désir pour un certain nombre de pays de dominer, de restaurer la mentalité archaïque de la confrontation des blocs s’appuyant sur une discipline de caserne et sur une logique préjudiciable : « nous — les autres ». L’alliance occidentale avec, en tête, les États-Unis, qui se posent comme défenseurs de la démocratie, de la primauté de la loi et des droits de l’homme dans des pays tiers, agit directement à l’inverse sur la scène internationale, en rejetant le principe démocratique de l’égalité souveraine des États, tel que fixé par la Charte des Nations Unies, et en essayant de décider pour tout le monde ce qui est bien et ce qui est mal.

Washington a proclamé ouvertement son droit d’utiliser la force militaire de façon unilatérale et n’importe où pour la défense de ses propres intérêts. L’intervention militaire est devenue la norme, même en dépit du fait que toutes les opérations de force menées par les États-Unis au cours de ces dernières années se sont terminées de façon piteuse.
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.les-crises.fr/discours-du-ministre-des-affaires-etrangeres-russe-a-l-onu/

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

dimanche 28 septembre 2014

Sénat : une victoire de Le Pen et de Guérini N°1977 8e année

Le basculement du Sénat à droite est un camouflet supplémentaire pour une équipe ministérielle déjà bancale et impopulaire. Tulle, le fief de François Hollande,  passe à droite, Jean-Marie Guérini, pourtant, poursuivi dans différentes affaires se paie le luxe de garder sa sénatorerie et de damer le pion aux socialistes marseillais. Quant à Marine Le Pen, assister à l’entrée deux frontistes au palais du Luxembourg, a tout d’une certaine apothéose….Le sénat déjà rebelle avec le gouvernement le sera d’autant plus que le sentiment d’une crise politique de plus en plus proche ne pourra que favoriser les occasions politiciennes.
Parmi les embarras, il est  souligné que le vote pour les étrangers ne se fera pas idem les régions. Déjà que l’exécutif ne savait comment tout faire avancer pour être dans les temps lors des élections régionales et cantonales de 2015, depuis ce soir, il est clair que l’affaire des régions, sur fond, de votes sur des questions d’indépendance en Ecosse puis demain en Catalogne, ne débouchera sur rien de bon……

L’exécutif ne disposant pas d’une majorité solide à l’assemblée nationale, il apparait ce soir quasiment nu ! Sa seule chance serait que le combat Juppé/Sarkozy entre dans une telle violence que la droite ne vole en éclat….La seule personnalité politique heureuse ce soir est sans contexte Mme Le Pen et la plus dépitée est l’actuel chef de l’Etat…..Les socialistes sont plus que jamais sur la corde raide ! 

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

«Etat islamique, vers un bouleversement régional ? », compte-rendu de la conférence organisée par l’iReMMO le 16 septembre 2014 » N°1976 8e année

« Le 16 septembre 2014, l’Institut de Recherches sur la Méditerranée et le Moyen-Orient (iReMMO) de Paris a organisé, dans le cadre de son programme de Controverses, une conférence consacrée à l’Etat islamique (EI) et les conséquences régionales de ses conquêtes en Irak et en Syrie, autour des deux spécialistes français les plus reconnus de la question irakienne, Pierre-Jean Luizard, directeur de recherches au CNRS [1], et Myriam Benraad, chercheuse affiliée au CERI-Sciences Po [2]. Le débat était modéré par Jean-Pierre Perrin, grand reporter à Libération [3]. »

La suite ci-dessous :
http://www.lesclesdumoyenorient.com/Etat-islamique-vers-un.html
 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 26 septembre 2014

«L'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie n'avaient pas lésiné sur les moyens pour favoriser l'émergence du terrorisme» par Najed Nehmé N°1975 8e année

« Le Temps d'Algérie : Certains pays ont fait alliance avec «la rébellion» pour renverser le président Al Assad. Aujourd'hui, ces pays font partie de la coalition anti-Daech. Comment expliquez-vous ce retournement ?

La suite ci-dessous :
http://www.letempsdz.com/content/view/131494/1/

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 25 septembre 2014

Hervé Gourdel et l’oreille du capitaine Jenkins N°1974 8e année

L’exécution d’un de nos compatriotes n’a évidemment pas manqué d’émouvoir notre pays : trois jours de deuil national décrétés…..Cet événement tragique intervient alors que le gouvernement français vient de s’engager en Irak onze années après le discours de Dominique de Villepin. L’on ne sait pas trop exactement ce qu’on y fait et fera : entre lutte contre l’Etat islamique ou califat ou Daech et une action contre le régime de Bachar Al-Assad ! Quelques jours plus tôt, alors même que l’assemblée débattait d’une nouvelle loi sécuritaire qui tendrait à censurer « le net » afin de lutter contre les djihadistes, il a été décidé de prôner une interdiction de sortie de territoire. Ces braves députés, dont beaucoup sont soupe au lait avec un esprit en colimaçon, n’imaginent pas un seul instant que de telles dispositions pourraient s’étendre à bien d’autres domaines et englober d’autres catégories de Français ! Toujours est-il que ce débat parlementaire s’est déroulé alors que l’exécutif nous apprenait que des milliers de djihadistes s’apprêtaient à surgir depuis notre sol….Le climat anxiogène posé bien relayé par une presse elle-même peu encline à enquêter, le Président François Hollande disposait donc d’un consensus suffisant pour que la France se lançât dans une énième aventure militaire. Les crédits sont contractés mais nos soldats sont balancés ici et là par paquets.
La décapitation d’Hervé Gourdel est comme l’affaire de l’oreille découpée du capitaine Jenkins qui électrisa le Royaume-Uni à la veille de la Guerre de Succession d’Autriche et servit le gouvernement d’alors pour ouvrir officiellement des hostilités (le fond étant l’Asiento : un monopole accordé par Madrid à une puissance tierce pour la traite des noirs dans son empire colonial) d’abord contre l’Espagne puis, ensuite, contre la France. L’opinion publique a besoin de peu  mais de quelque chose à un instant T de violent et de symbolique pour pencher, selon les vœux de l’exécutif, vers le bellicisme. La soudaine percée d’une ONG britannique avec son slogan « Pas en mon nom » (de musulman) retient l’attention, outre le fait qu’on la devine portée par des intelligences puissantes, par la mise en avant du communautarisme, ici religieux, et non pas  de l’identité nationale : britannique, française…etc. Ainsi s’active le levier communautaire le plus dangereux qui soit : le religieux.
L’Union européenne déjà soumise aux commandements américains qui entendent sévir, par coalition interposée, contre la conséquence de leur propre politique menée en Irak et par l’instrumentalisation de l’islam. Ainsi, l’Europe retourne en Orient, aux ordres mais pour la réalisation des desseins d’une seule nation située de l’autre côté de l’Atlantique….L’Europe ne songe même pas à sa situation géographique qui le place en première ligne, première ligne également occupée dans l’affaire ukrainienne. A croire que nul n’a retenu les leçons entendues lors des commémorations de 1914 et du débarquement de 1944. Les Européens sont véritablement des somnambules. La position juste aurait dû être de placer les Etats-Unis devant leurs responsabilités et de les sommer de trouver la solution. L’Europe guerroie bel et bien pour le roi de Prusse….
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

« Une « Restauration conservatrice » menace le cycle des gouvernements progressistes en Amérique latine par Raphael Correa » N°1973 8e année

« Raphael Correa - qui gouverne l'Équateur depuis 2007 et qui a l'intention de concourir pour sa réélection en 2017 - était au Brésil au mois de juillet pour participer à une réunion de l'UNASUR (Unión de Naciones Suramericanas), qui regroupe plusieurs pays d'Amérique du Sud, et des BRICs, comprenant la Chine, la Russie, le Brésil, l'Afrique du Sud et l'Inde. Le président équatorien, qui plaide en faveur de lois qui restreignent le pouvoir des médias, estime aussi qu'à l'heure actuelle, une « restauration conservatrice » est en cours en Amérique Latine, qui vise à mettre fin au cycle de gouvernements progressistes qui ont émergé sur le continent ces dernières années. Cette interview, datée du 22 juillet 2014, est toujours d'actualité, en particulier dans le contexte des élections présidentielles d'octobre prochain au Brésil, où réside le risque du retour au pouvoir d'un conservatisme orthodoxe. »
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.legrandsoir.info/une-restauration-conservatrice-menace-le-cycle-des-gouvernements-progressistes-en-amerique-latine-brasil-de-fato.html


Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

mardi 23 septembre 2014

« Écosse : Un concentré de contradictions, par Michel Leis » N°1972 8e année

« Le référendum sur l’Écosse se termine sur une sensation d’inachevé, il laisse une sensation mitigée entre le regret de ne pas avoir vu les lignes bouger et le soulagement de ne pas avoir à donner du grain à moudre aux revendications nationalistes de tout poil.
Inachevée, cette défaite du « oui » face à un « non » qui portait haut toutes les certitudes du « TINA ». Certes, le score du « oui » est honorable, bien supérieur à celui que lui donnaient les sondages il y a encore 3 mois. Il n’empêche, les électeurs ont encore une fois illustré cette peur de l’avenir qui constituait la trame d’une polémique ancienne sur ce blog entre Al et moi : « Craintifs invétérés vs Créatifs vertébrés». Pour rester dans cette discussion, il me semble que le flou qui régnait sur une partie du programme des indépendantistes écossais n’a pas aidé à construire une alternative crédible, indispensable pour obtenir un basculement par les urnes. Il ne s’agit pas ici de dire qu’un « TINA » doit s’opposer à un autre « TINA », juste de montrer au travers d’une construction suffisamment précise qu’il existe d’autres alternatives tout aussi crédibles.
Inachevée, cette mobilisation d’une grande partie de la jeunesse en faveur de l’indépendance. Les plus jeunes ont voté à 71% pour l’indépendance quand les plus de 65 ans ont voté à 73% contre. Autrement dit, les plus âgés ont décidé pour un futur qui ne leur appartient pas, la préservation des intérêts à court terme (leurs retraites) prévaut sur les intérêts à long terme. C’est ce que montre aussi la large victoire du non dans la capitale pétrolière (Aberdeen 59%) et financière (Edinburgh 61%). Ceux qui s’enthousiasment sur cette mobilisation des jeunes et qui espèrent qu’elle laissera des traces doivent se rappeler que la mobilisation fut grande aussi pour les « Indignados » ou le « Occupy Wall Street », avec la suite que l’on sait. À un certain moment, il devient difficile de concilier le « struggle for life » et l’esprit combatif nécessaire aux grandes luttes.
La suite ci-dessous :
http://www.pauljorion.com/blog/2014/09/23/ecosse-un-concentre-de-contradictions-par-michel-leis/#more-69264

 

Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« En silence, les armes allemandes à la conquête du Proche-Orient par Marc Cher-Leparrain» N°1971 8e année

« L’Allemagne, réputée pacifiste, est le sixième exportateur d’armement au monde. Avec le temps, sa politique en la matière a évolué et contourne les limites européennes, l’objectif étant de rejoindre le peloton de tête des plus gros fournisseurs. Sans souci des droits humains. Ainsi Berlin vend des armes à l’Arabie saoudite et à l’Égypte. Et aussi à Israël : elle est son second fournisseur d’armement et d’équipement militaire, derrière les États-Unis. »
La suite ci-dessous :
http://orientxxi.info/magazine/en-silence-les-armes-allemandes-a,0672

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 21 septembre 2014

« Un autre monde » par Didier Rykner N°1970 8e année

«Comme tout le monde ou presque, nous profiterons des journées du patrimoine pour visiter quelques monuments difficiles à voir en temps ordinaire. Sur ce point - la découverte de lieux méconnus - cette opération créée il y a un peu plus de trente ans par Jack Lang est une réussite qui ne se dément pas.
Mais elle est, aussi, l’occasion d’une propagande ahurissante menée par le ministère de la Culture, visant à faire croire que la situation est idéale dans le meilleur des mondes possibles, sur l’air du « Tout va très bien madame la Marquise »… 
La suite ci-dessous :
http://www.latribunedelart.com/un-autre-monde

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« L’historien Bernard Lewis, le « Printemps Arabe » et les nouveaux assassins. » par Mohamed Daoud N°1969 8e année

L'auteur est un universitaire algérien.
 
«Les évènements se succèdent à une vitesse vertigineuse dans la région du Monde Arabe. Il ne se passe pas un jour sans que les mass-médias nous gavent d’informations sur des tueries, des égorgements, des explosions, des expatriations et des bombardements sauvages de civils innocents, enfants, femmes et vieux, et ainsi que de militaires et éléments des forces de l’ordre. La dernière attaque contre les habitants de Ghaza a engendré des centaines de morts et des milliers de blessés, les conséquences des guerres internes en Syrie, en Irak, en Lybie et au Yémen… n’annoncent pas des lendemains qui chantent. Les peuples arabes qui se sont manifestés dans un élan admirable pour revendiquer la liberté et la démocratie au cours d’un « printemps arabe » prometteur, font face à de groupes armés -sans foi ni loi- et aux tentatives de partition de leurs pays. Les derniers développements dans le Monde arabe révèlent  un profond désir des USA pour redessiner les frontières politiques actuelles. Ce plan a ses concepteurs et ses théoriciens, dont Bernard Lewis est l’un des premiers.
Né en 1916, Bernard Lewis, américain d’origine anglaise, est un éminent spécialiste du Monde arabe musulman de la Turquie, des rapports entre l’occident et l’Islam, du Moyen-Orient, du sémitisme et de l’antisémitisme. Il est «  le Grand Mufti de l’occident »[1] selon Mohamed Arkoun. En plus de ses activités de recherche à l’Université américaine de Princeton, il a fait office de conseiller sur les questions qui se rapportent au Moyen-Orient.
Il a été expert des services secrets britanniques durant la deuxième Guerre Mondiale, du Conseil américain de sécurité nationale et conseiller de « Benyamin Netanyahu » dans les années 1980, lorsque ce dernier représentait Israël à l’ONU. En somme, un adepte du  néo-conservatisme.

La suite ci-dessous :
http://www.mondialisation.ca/lhistorien-bernard-lewis-le-printemps-arabe-et-les-nouveaux-assassins/5402894

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Union européenne : déceptions à tous les étages » par Jean-Paul Baquiast N°1968 8e année

« Nous étions de ceux qui, il y a encore deux ou trois ans, militions, notamment sur ce site, pour le renforcement de l'Union européenne. Peut-être pas son extension géographique, mais l'extension de ses compétences. Ceci au point de recommander le passage à une structure fédérale démocratique, sur le modèle constitutionnel des Etats-Unis d'Amérique.
Cependant, nous avions suffisamment étudié la façon dont dans les années soixante, ces mêmes Etats-Unis avaient impulsé la construction d'une Union européenne conçue pour servir leurs intérêts géopolitiques et économiques. Nous n'avions donc pas d'illusion sur ce point. L'instrumentalisation de l'Europe par l'Amérique allait se poursuivre. Mais nous pensions, étant de ceux qui avaient professionnellement participé à la mise en place de l'euro, que celui-ci serait un outil très important permettant à l'Europe de commencer à s'affranchir de la domination du dollar, et par conséquent de Washington
[…]
La suite ci-dessous:
http://www.dedefensa.org/article-union_europ_enne_d_ceptions_tous_les_tages_21_09_2014.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

vendredi 19 septembre 2014

Ecosse : peur, pognon, Couronne N°1967 8e année

William Wallace, le héros semi-légendaire, Bonnie (Charles) Stuart et Lord Lovat se retournent certainement dans leurs tombes voyant tant d’Ecossais prendre peur devant le choix décisif quoique sans risque de se trouver sur un billot ou bien sur le champ de bataille de Culloden (1746) quand le duc de Cumberland  et ses anglo-allemands n’épargnèrent pas les prisonniers ou bien encore d’être le dernier Pair d’Angleterre à être décapité : Lord Lovat s’y rendit en calèche….
Honnêtement, je pensais à un score bien plus serré que celui qui advint : dix points d’écart, ce n’est plus une défaite mais une déroute qui doit beaucoup aux pressions exercées par Londres et ses réseaux multiples (financiers, bancaires, services secrets….) dont ceux des Présidents américains, Bill Clinton et Barack Obama : quid de la souveraineté du Royaume-Uni ? La panique de Londres alla même jusqu’à prétendre que le commerce du whisky serait très réduit et ainsi de suite. Aux bâtons succédèrent les carottes : le Premier ministre Cameron promit des tas de concessions ou dévolutions qu’il étendit dans la foulée aux pays, de Galles, d’Angleterre, d’Irlande du Nord. Si la presse salue ce geste de façon heureuse, soyons assurés que sur le terrain tant de dévolutions trouveront bien des obstacles dont les Ecossais risquent bel et bien de faire les frais ! Un nouveau référendum d’ici cinq ans ?
La bourgeoisie écossaise aussi peu patriote compta ses sous et combina quand les lords propriétaires qui chassèrent si bien les paysans entre le XVIIIe siècle et la fin du suivant pour ne laisser place qu’à des moutons avec, aujourd’hui, de confortables subventions européennes jaugèrent leurs bourses  qu’ils n’aimèrent jamais à moitié vide….
Le prestige de la Couronne intervint plus qu’on ne le dit : en France on comprend mal, puisque nos Rois ne sont plus, ce qu’est la Couronne ou l’amour du Roi. Il est certain que bien des Ecossais de tous les âges ne voulurent pas peiner la souveraine de 88 ans en la faisant en quelque sorte migrante temporaire pour gagner Balmoral….
Le grand soulagement de Bruxelles à l’annonce de la défaite du « Oui » qui salua le maintien de l’intégrité du Royaume-Uni alors même qu’avec Londres ce monde œuvre aux affaiblissements des Etats-nation : prochaine étape le futur référendum sur le devenir du Royaume-Uni ou pas dans l’Union européenne, source de bien des surprises….
Quand à nos politiques tous ont été d’une bien grande hypocrisie, qui applaudirent au référendum et sans doute se félicitaient-ils plus du résultat que de son principe, eux qui biffèrent avec Nicolas Sarkozy le nôtre en 2005…..
L’Ecosse a débuté une bataille pour une nouvelle Europe : quoi que l’on pense des Ecossais, considérons comme l’avenir ceux qui dirent « Oui », ils furent 2 millions : ce n’est pas rien. A la prochaine étape donc !

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Sauver le cessez-le-feu en Ukraine par Jacques Sapir » N°1966 8e année

« Que se passe-t-il dans l’Est de l’Ukraine ? Les troupes de Kiev ont fait sauter mercredi 17 septembre la centrale thermique de Lougansk. Les accrochages se multiplient et les divers témoignages que l’on peut recueillir montrent que bien souvent ce sont les forces de Kiev qui sont à l’origine de ces violations du cessez-le-feu. Par ailleurs le président Poroshenko, en visite au Canada et aux Etats-Unis, a déclaré que le « statut » des régions de l’Est, qu’il a fait voter avant son départ, ne prévoyait aucune « autonomie » pour ces régions, ni même un « semi-autonomie ». Tout se passe comme si le gouvernement de Kiev avait été contraint d’accepter le cessez-le-feu du fait de la déroute de ses forces, mais n’avait aucunement l’intention de rechercher un accord durable avec les insurgés. »

La suite ci-dessous :
http://russeurope.hypotheses.org/2826

 

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 17 septembre 2014

« sans dents » « illettrées » diplômes usurpés… : Hollande a le temps ! N°1965 8e année

L’ambiance déjà plombée par le livre de Valérie Trierweiler, « Merci pour le moment », que j’ai lu en entier qui ne mérite ni les quolibets ni les louanges et nous apprends seulement que François Hollande apprécie le mensonge, la veulerie, qu’il est dénué de toute morale. L’ouvrage nous laisse « sans dents ». L’ambiance n’a pas gagné en légèreté avec le « vote de confiance ».Ce pauvre Valls, le pequeño de Evry, bien à la peine, avec son air de teigneux du bourg, pour obtenir une majorité absolue de voix à l’Assemblée nationale au terme d’un discours de politique générale lissé à son maximum afin de séduire le plus grand nombre. La veille le MEDEF laissait paraître une série de prétentions plus provocatrices les unes que les autres : on a dit qu’il s’agissait d’un coup de pied de l’âne à Manuel Valls mais ce catalogue ultra ne lui a-t-il pas rendu service ? De là à dire qu’il y a eu connivence….: ne s’est-il pas fait adoubé par le MEDEF ?
Pensant avoir digéré l’affaire Thevenoud, voilà que le banquier-ministre, Emmanuel Macron est contraint aux plus plates excuses pour avoir évoqué l’illettrisme de femmes employées aux abattoirs Gad. Si son propos n’était pas en soi une insulte comme on le répète mais un constat, il n’empêche que dans sa bouche le terme laissait entendre une condescendance. Et puis voilà que Mediapart, pourtant à gauche, parle de l’ouvrage d’une de leurs journalistes, Laurent Mauduit, (merci pour le copinage et la déontologie !) sur le parcours de l’actuel secrétaire général du PS, Jean-Christophe Cambadélis et de ses supposés faux diplômes universitaires….Exact ou pas, le ton est donné : tous pourris, tous faux ! Il n’ y donc qu’eux qui ont les dents qui raient le parquet, la plèbe ou les « sans dents » n’ont plus que les larmes pour pleurer ou geindre….
Pas démonté pour un sous, François Hollande conclut qu’il a désormais tout le temps devant lui……


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

lundi 15 septembre 2014

« Indépendance ou autonomie ? Enjeux du référendum écossais » par Arnaud Fiasson N°1964 8e année

« Né à la fin des années 1920, le mouvement indépendantiste écossais a connu depuis un succès grandissant, pour devenir aujourd’hui la première force politique en Écosse. En amont du référendum sur l’autodétermination de cette nation qui se tiendra le jeudi 18 septembre, Arnaud Fiasson éclaire l’histoire, le discours et les enjeux d’un nationalisme original, car socio-démocrate et pro-européen. »
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.laviedesidees.fr/Independance-ou-autonomie.html


Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

dimanche 14 septembre 2014

238 ans après les colonies américaines : l’Ecosse ? N°1963 8e année


L’Ecosse est sur toutes lèvres parce que son choix, celui de l’indépendance, s’il intervenait le 18 septembre prochain enclencherait une réaction en chaîne….Jusqu’à il y a dix jours qui se souciait de ce référendum ? Personne. A croire que la mondialisation figerait ou vitrifierait la terre entière rendant impensable, le moindre déplacement de frontière, la  transformation territoriale des Etats : oublierait-on les décolonisations des années 50 à 70 ? Pourquoi d’un seul coup d’un seul tout s’arrêterait-il ? Quand Bruxelles fustige les Ecossais tentés par la fin de l’Acte d’Union de 1707, cette bureaucratie sans légitimité s’aperçoit-t-elle ou non que chaque jour qui passe elle démolit les Etats-nations ? A force de promouvoir le régionalisme contre la nation, ne finit-on pas par favoriser des mouvements séparatistes, indépendantistes ou sécessionnistes ?
L’Union européenne n’ose même pas peser les avantages d’une Ecosse pro-européenne par rapport à une Angleterre qui ne l’est que par calcul et égoïsme ?
 Il est assez plaisant d’entendre les Etats-Unis s’opposer à l’indépendance de l’Ecosse eux dont l’histoire commença justement par une indépendance vis-à-vis de la Couronne britannique ! Cette ignorance si crasse de l’histoire masque, bien évidemment, le souci de garder sous la main un Royaume-Uni devenu leur « chose » même si elle regimbe comme ce fut le cas sur le sujet du bombardement en Syrie, une « chose » qui a par le Commonwealth interposé imprime encore sa marque d’ex-empire sur bien des continents. Seuls les gouvernements de Londres et Washington s’octroieraient le droit de découper, de façonner tel ou tel territoire : Les plans sur le devenir de l’Orient de l’Irak au fin fond de l’Arabie saoudite ne choquent donc personne ? Il est vrai que lorsqu’Israël décide d’annexer des centaines d’hectares aux Palestiniens, nulle protestation ne se fait entendre. Mais quand la Crimée revient dans le giron russe, c’est un tollé général. Hier soir au journal d’Arte, le reportage sur les élections s’intitulait tout simplement : « Election sous une occupation ». Les ukrainiens russophones sont, quant à eux, assimilés à des terroristes par l’Union européenne….
L’indépendance écossaise peut-elle faire peur ? L’Ecosse a été et reste un pays ouvert vers l’extérieur à l’inverse de la Catalogne dont le nationalisme est quasiment hermétique au monde. C’est un ancien royaume qui inculqua le capitalisme et les idées économiques novatrices à l’Angleterre. L’Ecosse dispose du pétrole, de la richesse halieutique, d’une situation stratégique importante. La campagne en cours se fait d’une manière posée sans guerre intestine : si la fin de l’Acte d’Union est prononcée d’ici quelques jours, parlera-t-on forcément d’un traumatisme ? Sans doute du côté Anglais qui se pense depuis trois siècles comme le monde évident, naturel et presque prédestiné. Quand on voit de quelle manière Londres accueille tous les traine-savates de feu l’Empire , prédicateurs musulmans parmi les plus haineux , c’est peu dire que l’Angleterre est vraiment prête à tout pour continuer à tenir un rôle dans une pièce dont elle n’est plus l’auteur…Sur le plan symbolique, l’Ecosse indépendante ferait disparaitre le drapeau de l’Union jack dessiné par Jacques Ier (VI en Ecosse), changerait la titulature du royaume qui ne serait plus uni et l’époux de la Reine ne serait plus qu’un duc d’Edimbourg sans substance….
On annonce un scrutin très serré, les orangistes d’Irlande du Nord ont défilé en Ecosse, eux qui minoritaires en Irlande oppriment la majorité catholique : un bon exemple ? Nigel Farage le leader anglais des partisans du départ du royaume de l’Union européenne a plaidé pour le maintien de l’Ecosse au nom du « Better together » : joue-t-il franc jeu ? Son intérêt n’est-il pas que l’Ecosse pro-européenne quitte le navire ?
La Reine aurait décliné la proposition du Premier ministre Cameron d’intervenir dans le débat au nom de son statut qui doit la maintenir au-dessus des opinions ce qui ne l’empêcha certainement pas de tacler son imprudent ministre…..
Voilà un peu plus de deux siècles, le monde anglo-saxon se scindait en deux : les anciennes colonies américaines (Canada méridional) déclaraient leur indépendance que toute l’Europe, pour une fois toute unie, soutint via Louis XVI et Vergennes, Charles III et Aranda,  Catherine II et la Ligue des neutres). En 2014, ce serait le monde anglophone qui connaitrait une nouvelle séparation. Mais quand on connait le destin des Etats-Unis, pourquoi devrait-on s’inquiéter de celui de l’Ecosse ?
 

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

vendredi 12 septembre 2014

Ukraine-Syrie : la dernière tentation ? N°1962

Les Etats-Unis et l’Union européenne ont décidé de nouvelles sanctions contre la Russie, une semaine après l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu entre les ukrainiens russophones et le gouvernement kiévien. C’est assez nouveau que de choisir le moment de l’arrêt des combats pour sévir contre une nation souveraine : que faut-il y voir ? Un refus de considérer la réalité des choses ou bien la poursuite implacable d’un but : amarrer toute l’Ukraine à l’OTAN, la fondre dans l’Union européenne ? Choix stratégique qui bafoue toute l’histoire de cette aire qui fut, pour une grande part la première Russie et sans laquelle jamais les grands-princes de Moscou n’auraient pu partir à la reconquête des terres russes sur les hordes mongoles : Kiev comptait autant que Kazan ! Mais il est vrai que s’était développé sous l’égide du grand-duché de Lituanie un immense territoire allant de la mer Baltique à la mer Noire avalant, au passage Minsk, l’Ukraine et son union avec la République couronnée de Pologne donna à cette dernière une importance réelle au point qu’elle fit et défit les Tsars pendant la période des troubles( début du XVIIe siècle) et pilla et incendia Moscou…Ce sont bien des souvenirs qui trottent dans les petites têtes gouvernantes balto-polonaises qu’une Allemagne, elle-même soucieuse de renouer avec les ères wilhelmienne et hitlérienne concernant les richesses ukrainiennes, agite. Bien évidemment les Etats-Unis s’en moquent et ne songent qu’à agrandir leur OTAN et oublient de se remémorer tous les propos mensongers tenus aux Russes depuis la fin de l’URSS. On peut parler de volonté spoliatrice de la part de ces euro-américains et ce propos n’enlève évidemment rien à l’existence réelle d’une langue et société cosaque.
A des centaines de kilomètres, les euro-américains se lancent dans une expédition contre le califat islamique officiellement pour le réduire à néant mais avec l’idée cachée d’abattre le régime syrien : une pierre deux coups ! Le défilé des gouvernants euro-américains  en Irak venus soutenir la nouvelle équipe ministérielle d’un pays détruit par ces mêmes euro-américains en 2003 a quelque chose de cynique, de tragique au vu des dizaines de milliers de victimes dont, en dernier, les chrétiens d’Orient et les Yézidis quasiment disparus des écrans médiatiques. C’est  la huitième croisade (si l’on inclut celle débutée et arrêtée en 1270 devant Tunis) et sans doute avec les mêmes erreurs de la première c’est-à-dire l’aveuglement et la plus complète méconnaissance non pas tant de la géographie que de la géographie humaine (traditions et antériorité historique) et des cultes qui s’y attachent. L’Occident n’a décidemment pas changé depuis Urbain II et ne comprend toujours pas l’Orient tout simplement parce qu’il ne le veut pas. Il n’y a qu’un seul temple de raison et de justice c’est celui d’Occident, d’Occident Atlantique pour englober les Américains.
Les forces employées par une coalition de fait pour lutter contre un califat, certes odieux mais odieux sorti, en partie de nos laboratoires. Si l’idée était effectivement d’abattre ce califat elle pourrait être jouable (et encore !!!) mais l’irrésistible envie de contrôler non plus la route des Indes mais celle de l’Eurasie entraîne par voie de conséquence les croisées sur les infinis et les bourbiers. Ainsi avec la volonté d’en finir avec le régime syrien protégé par la Russie qui vient de tirer la sonnette d’alarme, l’Iran et derrière la Chine, l’Inde pour des motifs strictement géographiques et géopolitiques. Ainsi avec cette idée dangereuse de forcer le califat, repoussé loin des champs pétroliers du Kurdistan, à entrer plus en avant en Syrie des Alaouites qu’il hait et jouerait le rôle de celui chargé d’abattre avant d’être lui-même descendu….Le monde ne se réduit pas au Chicago d’Al Capone.
Au sud de cet Orient d’Israël aux monarchies arabiques, il doit régner une sorte de stupeur, certes cachée, ne sachant pas si leurs destins ne seraient pas à terme compromis en cas de guerre lancinante et ondulante…Quant à la Turquie, elle est un peu tel le maréchal de Soubise avec sa lanterne, à chercher l’Ottoman perdu, sa politique étant en résumé à l’image de la toupie….
L’Ukraine et la Syrie sont reliées, une fois de plus et plus dangereusement que les mois précédents, les conflits se mondialisent subrepticement et sans qu’aucun des acteurs en ait la maîtrise. Sans fil d’Ariane, nous allons dans les dédales tels les somnambules…….
Un seul souverain européen aussi glorieux que le furent les Ottoniens, a réussi en Orient, parce qu’il se croisa seulement par l’habit et non par la pensée, Frédéric II de Hohenstaufen qui récupéra Jérusalem, en 1229, sans le moindre combat, un très court moment de symbiose entre l’Orient et l’Occident…..

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen