Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 12 septembre 2014

Ukraine-Syrie : la dernière tentation ? N°1962

Les Etats-Unis et l’Union européenne ont décidé de nouvelles sanctions contre la Russie, une semaine après l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu entre les ukrainiens russophones et le gouvernement kiévien. C’est assez nouveau que de choisir le moment de l’arrêt des combats pour sévir contre une nation souveraine : que faut-il y voir ? Un refus de considérer la réalité des choses ou bien la poursuite implacable d’un but : amarrer toute l’Ukraine à l’OTAN, la fondre dans l’Union européenne ? Choix stratégique qui bafoue toute l’histoire de cette aire qui fut, pour une grande part la première Russie et sans laquelle jamais les grands-princes de Moscou n’auraient pu partir à la reconquête des terres russes sur les hordes mongoles : Kiev comptait autant que Kazan ! Mais il est vrai que s’était développé sous l’égide du grand-duché de Lituanie un immense territoire allant de la mer Baltique à la mer Noire avalant, au passage Minsk, l’Ukraine et son union avec la République couronnée de Pologne donna à cette dernière une importance réelle au point qu’elle fit et défit les Tsars pendant la période des troubles( début du XVIIe siècle) et pilla et incendia Moscou…Ce sont bien des souvenirs qui trottent dans les petites têtes gouvernantes balto-polonaises qu’une Allemagne, elle-même soucieuse de renouer avec les ères wilhelmienne et hitlérienne concernant les richesses ukrainiennes, agite. Bien évidemment les Etats-Unis s’en moquent et ne songent qu’à agrandir leur OTAN et oublient de se remémorer tous les propos mensongers tenus aux Russes depuis la fin de l’URSS. On peut parler de volonté spoliatrice de la part de ces euro-américains et ce propos n’enlève évidemment rien à l’existence réelle d’une langue et société cosaque.
A des centaines de kilomètres, les euro-américains se lancent dans une expédition contre le califat islamique officiellement pour le réduire à néant mais avec l’idée cachée d’abattre le régime syrien : une pierre deux coups ! Le défilé des gouvernants euro-américains  en Irak venus soutenir la nouvelle équipe ministérielle d’un pays détruit par ces mêmes euro-américains en 2003 a quelque chose de cynique, de tragique au vu des dizaines de milliers de victimes dont, en dernier, les chrétiens d’Orient et les Yézidis quasiment disparus des écrans médiatiques. C’est  la huitième croisade (si l’on inclut celle débutée et arrêtée en 1270 devant Tunis) et sans doute avec les mêmes erreurs de la première c’est-à-dire l’aveuglement et la plus complète méconnaissance non pas tant de la géographie que de la géographie humaine (traditions et antériorité historique) et des cultes qui s’y attachent. L’Occident n’a décidemment pas changé depuis Urbain II et ne comprend toujours pas l’Orient tout simplement parce qu’il ne le veut pas. Il n’y a qu’un seul temple de raison et de justice c’est celui d’Occident, d’Occident Atlantique pour englober les Américains.
Les forces employées par une coalition de fait pour lutter contre un califat, certes odieux mais odieux sorti, en partie de nos laboratoires. Si l’idée était effectivement d’abattre ce califat elle pourrait être jouable (et encore !!!) mais l’irrésistible envie de contrôler non plus la route des Indes mais celle de l’Eurasie entraîne par voie de conséquence les croisées sur les infinis et les bourbiers. Ainsi avec la volonté d’en finir avec le régime syrien protégé par la Russie qui vient de tirer la sonnette d’alarme, l’Iran et derrière la Chine, l’Inde pour des motifs strictement géographiques et géopolitiques. Ainsi avec cette idée dangereuse de forcer le califat, repoussé loin des champs pétroliers du Kurdistan, à entrer plus en avant en Syrie des Alaouites qu’il hait et jouerait le rôle de celui chargé d’abattre avant d’être lui-même descendu….Le monde ne se réduit pas au Chicago d’Al Capone.
Au sud de cet Orient d’Israël aux monarchies arabiques, il doit régner une sorte de stupeur, certes cachée, ne sachant pas si leurs destins ne seraient pas à terme compromis en cas de guerre lancinante et ondulante…Quant à la Turquie, elle est un peu tel le maréchal de Soubise avec sa lanterne, à chercher l’Ottoman perdu, sa politique étant en résumé à l’image de la toupie….
L’Ukraine et la Syrie sont reliées, une fois de plus et plus dangereusement que les mois précédents, les conflits se mondialisent subrepticement et sans qu’aucun des acteurs en ait la maîtrise. Sans fil d’Ariane, nous allons dans les dédales tels les somnambules…….
Un seul souverain européen aussi glorieux que le furent les Ottoniens, a réussi en Orient, parce qu’il se croisa seulement par l’habit et non par la pensée, Frédéric II de Hohenstaufen qui récupéra Jérusalem, en 1229, sans le moindre combat, un très court moment de symbiose entre l’Orient et l’Occident…..

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

Aucun commentaire: