Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 28 février 2014

Mme Hidalgo : « Derrière le sourire…..la facture » N°1651 7e année

Tout est dit!





Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen


2000 soldats russes en Crimée ? N°1650 7e année

Le jour même de la réapparition à la télévision du Président destitué Ianoukovitch, une opération aéroportée se déroulerait sur le sol de la Crimée : on parle ce soir d’une force de 2000 hommes, chiffre déjà considérable…Le jeu des tensions se poursuit donc sans surprise. Tout le monde appelle au calme mais chacun des acteurs continue à avancer tel ou tel pion, à jouer par-dessus les Ukrainiens et les habitants de la République autonome : au fait les appelle-t-on encore des Cimmériens ?
Clin d’œil, alors que la situation ukrainienne demeure délicate, François Hollande depuis Bangui appelle au maintien des frontières en Centrafrique….

 
PS : l’autre arme de Poutine plus efficace qu’une armée mais délicate à manier, le gaz :
http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/28/ukraine-gaz-russe-gazprom-natfogaz-stream_n_4874042.html?utm_hp_ref=email_share

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Anne Hidalgo son « plan secret pour faire valser les impôts à Paris » N°1649 7e année

Un article bien étayé de Capital :

« Si elle est élue, les taxes ne croîtront pas d’un centime, promet la candidate. Exact, ce sera de beaucoup plus !

Décidément, les socialistes parisiens ont un problème avec les toits. Soucieux de laisser sa marque dans l’histoire, Bertrand Delanoë a dépensé l’an dernier 250 millions d’euros – soit environ 200 euros par ménage de la capitale – pour offrir une nouvelle couverture très tendance au Forum des Halles. En pleine crise économique, il fallait tout de même l’oser. Eh bien, sa première adjointe, Anne Hidalgo, qui espère lui succéder dans le fauteuil de maire, est à peine moins ambitieuse. Si elle est élue, a-t-elle prévenu, elle «végétalisera» 100 hectares de terrasses au sommet des immeubles de la Ville lumière, car la nature, estime-t-elle, «ne doit pas se cantonner à des parcs fermés». Au tarif catalogue, ce vivifiant apport de verdure au-dessus de nos têtes coûtera pas loin de 150 millions d’euros au contribuable, un quart du produit annuel de la taxe foncière versée à la ville. Mais la candidate, qui a exigé que 30% des végétaux plantés soient des arbres fruitiers, espère sans doute se refaire avec les ventes de cageots…

Anne Hidalgo (ni elle ni aucun de ses conseillers n’ont accepté de nous recevoir) vit-elle dans un autre monde, comme Alice au pays des Merveilles ? A l’entendre égrener ses folles promesses et oublier les retenues dans ses additions, on pourrait finir par le croire. Cette ancienne inspectrice du travail, qui veut transformer Paris en une ville du «faire ensemble» et développer dans la cité «des écosystèmes circulaires», jure en effet pouvoir financer son action sans augmenter les impôts d’un centime. «Cet engagement, je suis sûre de le tenir parce que je connais bien la ville et son fonctionnement», rassure-t-elle ses électeurs dans les meetings. En réalité, la tête de liste socialiste sait parfaitement que cette équation relève du conte de fées. Et qu’elle devra, si elle l’emporte, assaisonner très vite les contribuables de la capitale avec une énorme salière. 

[….]»
La suite ci-dessous :
http://www.capital.fr/enquetes/revelations/municipales-le-plan-secret-d-anne-hidalgo-pour-faire-valser-les-impots-a-paris-914136

Les réponses de l’équipe de campagne de Mme Hidalgo :
http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/impots-des-parisiens-les-reponses-de-capital-a-anne-hidalgo-914610

 « Les folles dépenses d’avocats de la mairie de Paris » :
http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/les-folles-depenses-d-avocats-de-la-mairie-de-paris-902458

 
Quand Anne Hidalgo rompt le consensus sur le refus de l’affichage sauvage :
http://vivrelemarais.typepad.fr/blog/2014/02/anne-hidalgo-romp-le-consensus-sur-le-refus-de-laffichage-sauvage-pour-la-campagne-des-municipales-%C3%A0.html

 
Avenue de Breteuil, Mme Hidalgo, accompagné de son chauffeur, aurait interpellé vertement un homme qui posait des affiches : « Derrière le sourire, la facture »

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Crimée :pivot russe N°1648 7e année

Quand la Russie dit vouloir respecter l’intégralité du territoire ukrainien, elle considère, sans doute, que la Crimée se situe dans un autre champ. Effectivement, la Crimée ne fut jamais un territoire ukrainien jusqu’à ce que Khroutchev, en 1955, décide d'honorer sa patrie d'origine . Le possible référendum sur l’indépendance ou l’autonomie accrue de ce territoire le 25 mai, le jour même de l’élection présidentielle ukrainienne est un signe qui ne trompe guère. Depuis la fin de l’U.R.S.S, la Russie loue le port de Sébastopol pour sa flotte ; or, Mme Timochenko n’a pas caché sa volonté de ne pas voir le bail renouvelé en 2016.
Apparemment, ni les Français, ni les Anglais ne voulant refaire le siège de Sébastopol, ni livrer bataille à  l’Alma comme en 1854-1855, l’Union européenne se place, en retrait et appel à l’aide autant le FMI que les Etats-Unis (OTAN) avec une Allemagne escomptant toujours et encore gagner sur tous les tableaux quelle que soit l’issue des tractations, la Russie, une fois les jeux de Sotchi achevés, avance ses pions autant financiers que militaires.
Si les nouvelles autorités ukrainiennes par le nouveau Premier ministre, Arseni Iatseniouk, dénoncent (c’est comique) les rebelles ou les provocateurs de Crimée, elles annoncent, faute de mieux, vouloir maintenir des relations sereines avec Moscou. Les semaines à venir seront tendues sachant que pour les médias français et européens (Le Monde en tête), le méchant sera naturellement Vladimir Poutine. La Russie, avec ou sans Poutine n’admettra pas que les Russes et les russophones de l’est industriel de l’Ukraine et de la Crimée subissent des humiliations. Kiev fut la première capitale de la Russie d’avant les Tartares et la comparer à l’Alsace et la Lorraine n'est pas, selon moi,  justifiée: la première fut réunie de force par Louis XIV et la seconde entrée dans le royaume à la suite de marchandages diplomatiques au grand dam de ses habitants….Bien plus que dans l’affaire syrienne, on est sur une ligne rouge, un rouge vif. Quelque part, le gouvernement russe n’est pas loin de considérer toute avancée euro-américaine en Ukraine comme une invasion sinon une déclaration de guerre.
La Crimée plus que l’Ukraine elle-même devient l’élément pivot qui permettra à la Russie soit d’y maintenir sa prééminence soit en n’y parvenant pas s’assurer d’une Crimée autonome dont on sait l’importance géostratégique et donc de la réintégrer dans sa sphère. En arrière-plan, bien évidemment, s’avance le plan eurasiatique de la Russie qu’Européens (sauf l’Allemagne qui nourrit de grandes espérances mercantiles) et Américains entendent briser…
Quoi qu’il en soit, selon les aléas des tensions, la Biélorussie risquerait de  basculer. Le chaos global est bel et bien en route.  

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 26 février 2014

Vers un gouvernement de collaboration ? N°1647 7e année

L’imminence d’un remaniement ministériel ou bien d’un nouveau gouvernement  qui s’installerait entre les élections municipales et européennes, ne cesse pas d’enfler. On annonce ici et là l’arrivée de Pascal Lamy aux Finances, de Delanoë à l’Education nationale et ainsi de suite….
Mais bien au-delà de toutes les combinaisons politiciennes et des stratégies du court terme, se posera surtout l’établissement d’un nouveau gouvernement aligné sur les attentes de la Maison Blanche et de tous les lobbies en vue de la signature rapide du traité de libre-échange transatlantique. Barack Obama se rendra à Bruxelles en mars pour tout finaliser. François Hollande ayant déjà tout abdiqué, il ne serait donc guère étonnant de voir arriver au ministère de l’Economie et des Finances un Pascal Lamy technocrate complet, acteur socialiste important, adorateur de la pensée dominante, apôtre de la gouvernance mondiale. Petit à petit semble se mettre en place un exécutif français tout entier dédié à la plus entière et complète collaboration non seulement avec une puissance étrangère mais surtout avec tout le « monde des marchés ». Bientôt un ouvrage sur l’histoire des collaborations de Pierre Laval à François Hollande ?
Instructif d’assister, sans doute, au travail de la gauche à vouloir s’enchaîner aux tenants d’un capitalisme amoral et avide bien éloigné du libéralisme historique et à des années lumières du socialisme. Si Nicolas Sarkozy était encore en fonction, nous serions sur une voie similaire avec un peu plus de spectacle qui placerait la France à une place de choix dans « le plus grand cabaret du monde ».
Les gouvernants devraient, cependant, prendre garde aux réactions françaises et se souvenir de la claque infligée aux salonards lors du référendum de 2005. Un nouvel exécutif exercera-t-il une si grande force pour conduire les Français à bien voter fin mai 2014 ? L’étau se resserre : mais pour qui ?
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« Ukraine et Venezuela : même combat ? » par Lahcen Senhaji N°1646 7e année

Un parallèle intéressant entre les deux événements où l’action américaine est toute aussi déterminée : ceux du Venezuela négligés par les médias français pour cause de « nouvelle démocratie ukrainienne », d’expansion : otanienne, de l’Union européenne et sous réserve d’une mise en place d’une corne d’abondance FMI pour le nouveau « gouvernement « de la place de Maïdan.
 « [….] La médiatisation des soulèvements de l’opposition en Ukraine et au Venezuela sont fondés sur les mêmes principes propagandistes : les manifestations des opposants sont qualifiés de "démocratiques", les gouvernants sont accusés de réprimer dans le sang les manifestations et des sanctions sont demandées contre les "meurtriers".
Dans les deux cas, l’élément déclencheur est la mort de manifestants qui permet d’accuser le gouvernement de répression sanglante. Les médias occidentaux s’en donnent alors à cœur joie et n’hésitent pas à reprendre gaiement des images datant de quelques années auparavant pour les besoins de leur propagande.
[…]
La suite ci-dessous :
http://www.legrandsoir.info/ukraine-et-venezuela-meme-combat.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Ukraine : « Notes sur nos amis nazis » par Philippe Grasset N°1645 7e année

Philippe Grasset signe un article très instructif sur les extrémistes et l’extrême droite en Ukraine :
http://www.dedefensa.org/article-notes_sur_nos_amis_nazis_26_02_2014.html

 Voir aussi par Xavier Moreau : « République bananière d’Ukraine, épisode 3 : épuration » :
http://www.realpolitik.tv/2014/02/republique-bananiere-dukraine-episode-3/

« Ukraine : trois mois de vaine colère » par Léon Camus :
http://www.geopolintel.fr/article807.html

et sur le rôle de l’OTAN : « Comment l’OTAN a creusé sous l’Ukraine » par Manio Dinucci
http://www.legrandsoir.info/comment-l-otan-a-creuse-sous-l-ukraine-il-manifesto.html

plus loin :
« Ukraine and  U.S Militarism » par William Pfaff:
http://www.williampfaff.com/modules/news/article.php?storyid=666

« Careful what you wish for in Ukraine” par Spengler:
http://www.atimes.com/atimes/Central_Asia/CEN-01-240214.html

 
 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 25 février 2014

Anne Hidalgo nettoie Paris …des affiches qui ne lui plaisent pas N°1644 7e année

La plus jeune retraitée de France s’insupporte des affiches qui la caricaturent. Anne Hidalgo donne là la mesure ce que pourrait être son mandat : tolérance zéro…pour ceux qui ne sont pas de sa Cour
A lire  l’article édité dans Delanopolis sur les années mystérieuses d’Anne Hidalgo :
 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Les puissances mondiales sont-elles condamnées au déclin ? » N°1643 7e année

« Note de lecture de Christophe Réveillard : Les puissances mondiales sont-elles condamnées au déclin ?, sous la direction de Georges-Henri Soutou (Herman, 2013). »



 

Les puissances mondiales sont-elles condamnées... par realpolitiktv


Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

«La véritable théorie du genre » par Marc Gébelin N°1642 7e année

Les lignes de l’auteur ne plairont pas à tout le monde……

« Je suis une femme. Tout artiste est une femme et doit être gouine. Les pédérastes artistes ne peuvent pas être de vrais artistes car ils aiment les hommes. Comme ils sont des femmes ils retombent dans le normal ». (Pablo Picasso)
[….]"
La suite ci-dessous :
http://www.dedefensa.org/article-la_v_ritable_th_orie_du_genre_25_02_2014.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

«Nous ne devrions pas nous inquiéter de la planète, mais de l'espèce humaine » Dennis Meadows N°1641 7e année


Voilà un bel entretien sage et raisonné : tout y est de bon sens…..
« FORMAT (publication autrichienne)  interviewe Dennis Meadows, l'un des auteurs de l'étude sur "Les limites à la croissance” il y a quarante ans. Les chercheurs américains y démontraient par un ensemble de modélisations, non la date précise d'une crise d'effondrement, mais le fait qu'au milieu de ce siècle, les ressources de la planète Terre seront épuisées.
Ce livre s'est vendu à 30 millions d'exemplaires et Meadows est aujourd'hui le plus connu au monde des "prophètes du crépuscule". Rainer Himmelfreundpointner de Format a rencontré Meadows lors d'une visite à Vienne pour une interview exclusive. Le message du septuagénaire n'est pas plus optimiste maintenant qu'à l'époque, et il n'est pas destiné aux petites natures.
Dennis Meadows, 70 ans, a ébranlé la croyance en un progrès durable avec son étude, commandée par le Club de Rome, "Les limites à la croissance" il y a 40 ans. Economiste, il a été directeur du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), conférencier et il a enseigné au Dartmouth College et à l'Université du New Hampshire, où il a toujours un cours. 
[….]»
« [….]
FORMAT: Craignez-vous la fin de la démocratie ?
 
Meadows: Je vois deux tendances. D’un côté, la dissociation d’Etats en unités plus petites, comme des régions telle la Catalogne, et de l’autre une superpuissance forte et centralisée. Pas un Etat, mais une combinaison fasciste d’industrie, de police et d’armée. Peut-être y aura-t-il même les deux à l’avenir. La démocratie est en vérité une expérience sociopolitique très récente. Et elle n’existe pas véritablement actuellement. Elle n’a produit que des crises qu’elle ne sait pas résoudre. La démocratie n’apporte en ce moment rien à notre survie. Le système s’effondrera de l’intérieur, non pas à cause d’un ennemi externe.
[….]
La suite ci-dessous :
 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

lundi 24 février 2014

« République bananière d’Ukraine » par Xavier Moreau N°1640 7e année

«Pour ceux qui croyaient que l’Afrique fut le seul continent où des puissances étrangères pouvaient s’appuyer sur une minorité ethnique pour renverser un Président démocratiquement élu, les récents événements à Kiev montrent que l’Europe partage également ce privilège. Ils démontrent également que l’antifascisme pour l’Union Européenne et les gouvernements soumis n’est pas une conviction, mais une posture, qui vise à discréditer les mouvements patriotiques à l’intérieur de l’UE, tandis que cette même UE promeut les groupuscules réellement fascistes à l’extérieur de ses frontières, contre les états récalcitrants. Ce fut le cas en Géorgie, c’est maintenant le cas à Kiev. »

La suite ci-dessous :
http://www.realpolitik.tv/2014/02/republique-bananiere-dukraine-episode-1/

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Nantes : la gauche s’affronte N°1639 7e année

Les violences nantaises accompagnant le défilé des opposants à l’aéroport Notre-Dame-des Landes ne soulèvent par trop le courroux du ministre de l’Intérieur qui ne donna pas l’ordre d’arrêter le maximum de manifestants bien à l’inverse de précédents défilés : selon que vous serez de gauche ou de droite, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir…
Autre point, le soutien quasi officiel de la ministre Cécile Duflot aux opposants de l’aéroport et la valse-hésitation du gouvernement ne sachant plus s’il fallait la congédier ou bien passer sous ses fourches caudines en raison de toutes proches échéances électorales ? C’est la seconde solution qui prévint sous le regard hilare de Placé  : toute honte bue, le pauvre Premier ministre rappela qu’il avait besoin de tout le monde de la carpe comme du lapin….Jamais n’a-t-on vu un exécutif aussi écartelé et discrédité s’exposant dépenaillé en public.
Des Bonnets rouges aux opposants à l’aéroport toute la Bretagne est véritablement une marmite de gauche prête à l’explosion. Là aussi, c’est bien une première de regarder une majorité s’entredéchirer alors que son souci devrait être de diviser l’opposition. Si l’UMP s’aventure à des observations négatives, le Front national se tait et refuse de prêter le flanc à tout un discours : cette habileté-là est bien vue, gênant terriblement l’actuel ministère….

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

dimanche 23 février 2014

« USA et UE s’allient aux fascistes ukrainiens » par Eric Draitser N°1638 7e année

Au-delà de l’accord ou du désaccord avec cet auteur, les montées des différents extrémismes et de l’antisémitisme font craindre bien des maux et ce d’autant plus s’il y a derrière le cynisme de certains Etats.


 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Ukraine : Berlin incontournable N°1637 7e année

Les récents événements ukrainiens qui virent basculer la présidence légale et légitime de Ianoukovitch dans le chaos tandis que les groupes extrémistes par leur offensive soudaine balayaient les accords conclus la veille  ce dont se félicitait Laurent Fabius, illustrent une fois de plus l’extraordinaire degré de violence accompli par les tenants d’un ordre économique, financier et géopolitique. Aujourd’hui un régime  élu légalement est emporté par la rue, elle-même manipulée ; hier le gouvernement grec décidait l’arrestation des députés d’Aube Dorée, députés légalement élus d’une assemblée. L’ordre neuf n’admet pas de détour. S’il ne s’agit pas, par ces phrases porter un regard attendri sur l’homme Ianoukovitch et moins encore sur les idées néo-nazis d’Aube Dorée, il convient de craindre de quelles forces les avocats de cet ordre neuf n’hésiteront pas à user contre les peuples ou les hommes rétifs.
La libération et le retour triomphal de Mme Timochenko égérie des révolutions colorées de 2004, soutenues et financées par des ONG américaines ou pro-américaines marquent bien la nature de cette tempête.
S’il y a parmi les Ukrainiens, notamment, ceux de la partie Ouest un sentiment pro-européen lié à la longue présence de la Lituanie puis de la Pologne et à la proximité de feu l’empire austro-hongrois, toujours est-il qu’il est quasiment impossible de détacher des faits d’hier la dimension double, géopolitique et géostratégique.
Les Etats-Unis continuent à avancer leurs pions par Allemagne interposée qui est tel le Japon, un empire en sommeil mais les yeux grands ouverts. Cette poussée américaine ne se départ pas du dossier syrien afin de peser sur la Russie, l’amener à la conciliation d’un côté puis à céder de l’autre et devrait, alors, reconnaître deux déconvenues : à Damas et à Kiev. L’Allemagne qui poursuit sans faillir sa lente mais régulière remontée en puissance géopolitique et géostratégique en s’abritant derrière l’OTAN réussit jusqu’à l’heure  la gageure de ne mécontenter personne Russes et Chinois inclus. L’Allemagne confirme bien sa voie d’aire géographique entre l’Asie et l’Amérique aiguillant Bruxelles d’autant plus facilement que l’Union étant sans souveraineté propre accepte sans broncher d’agir pour la prépotence en court.
L’Allemagne a les cartes entre ses mains ce qui la conduit à exiger des Etats-Unis un comportement correct  notamment dans l’espionnage par la NSA et de tenir leur ministre, Nuland. Le retour de l’Allemagne dans l’histoire se fait dans le costume de la démocratie et des idéaux des Droits de l’Homme. Elle joue bien sa partie ayant, qui plus est, un gouvernement de coalition on peut en conclure que c’est toute l’Allemagne politique qui approuve la politique activée de Mme la chancelière. La partie ukrainienne est-elle jouée et terminée pour autant ? Certains écrivent que l’Ukraine deviendrait une seconde Syrie, d’autres pourraient affirmer qu’il s’agirait d’une somalisation…Dans tous les cas, c’est par le désordre que s’installe l’ordre neuf ou le chaos global…
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 20 février 2014

«Le Mirage russe au XVIIIe siècle » par Sergueï Karp et Larry Wolff N°1636 7e année

Alors que la Russie est bien des fois caricaturée en tant que telle quand ce n’est pas son dirigeant actuel voué aux gémonies dans des médias bien souvent veules ; deux siècles auparavant ce furent des érudits et des philosophes européens qui évoquèrent positivement cet empire…..Utile ouvrage.

« Chaque pays engendre ses mythes. Parmi les nombreux mythes russes, celui d'une transformation rapide et miraculeuse de la périphérie arriérée de l'Europe en pays dynamique, symbole du progrès et exemple à suivre, grâce aux efforts de dirigeants éclairés, est très connu au XXe siècle. Cependant, il est vieux de 300 ans et remonte à l'époque de Pierre le Grand. C'est en effet au début du règne de ce prince que la «Grande ambassade» moscovite de 1697-1698 fut investie de fonctions publicitaires pour diffuser une nouvelle image de la Russie, image positive d'un pays qui entamait un passage rapide et décisif d'un passé sombre à un avenir radieux. Au siècle des Lumières les philosophes français ont beaucoup favorisé l'expansion de ce mythe.
Le mythe avait deux fonctions différentes, l'une à l'étranger, l'autre à l'intérieur du pays. Celle «extérieure» est bien décrite par Dimitri Mohrenschildt et Albert Lortholary: en France l'image de la Russie progressiste fut exploitée pour aiguiser les critiques de l'Ancien régime. En Russie le même mythe visait un but diamétralement opposé et servait de base idéologique au pouvoir autocratique. Il est devenu une partie intégrante de la mythologie étatique russe qui, d'après Victor Jivov, assurait le lien entre la culture (civile aussi bien que religieuse) et l'Etat même.
La conjoncture politique donnait du relief aux études scientifiques de ce phénomène. L'oeuvre de Mohrenshildt (1936) fut sans doute une réaction aux événements récents en Russie et à l'enthousiasme démesuré des intellectuels occidentaux, surtout français, devant l'URSS. Lortholary a partagé cette allergie qui s'est aggravée au début de la «guerre froide». Le livre de Larry Wolff a paru dans des circonstances beaucoup plus favorables aux relations entre l'Est et l'Ouest. Cependant les approches des auteurs différents ont en commun le fait que le «mirage» sert non seulement de point de départ à leurs recherches, mais en définit aussi les limites. De façon générale, ils le considèrent comme le fruit de l'ignorance des philosophes, de leur méconnaissance involontaire ou préméditée de la Russie, ou bien comme un aspect de la politique extérieure antifrançaise de l'impératrice et de ses jeux avec l'opinion publique. Pourtant, on oublie parfois ou on ne veut pas se rappeler que le gouvernement russe au XVIIIe siècle a non seulement parlé des réformes, mais il les a initié réellement et les a pratiqué dans l'administration et la législation, aussi bien que dans l'instruction publique et les affaires ecclésiastiques. Cette activité de l'absolutisme russe s'est appuyée dans une certaine mesure sur l'expérience occidentale. On peut toujours considérer que ces efforts ne visaient pas la modernisation institutionnelle, mais il est impossible de nier leur réalité et leur importance, même relative: les changements que la Russie a connu au XVIIIe siècle furent considérés par beaucoup de contemporains comme brusques et même très rapides. Autrement, le «mirage russe» n'aurait pas existé. »
La suite ci-dessous :
http://c18.net/18/p.php?nom=p_mirage


Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

«Frontières au dix-huitième siècle » N°1635 7e année

A l’heure présente où la notion de frontière s’estompe, les textes rassemblées  (en accès libre :il suffit de cliquer sur les titres) rappellent que le XVIIIe siècle fut le moment où s’établit la frontière au sens moderne (traité d’Aix-La Chapelle en 1748) jusqu’alors on évoquait des « points de frontière » ou bien parlait-on de limes.
Dans cet ouvrage la frontière est abordé sous différents angles.


 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« La Naissance d'une dynastie du cognac : Richard Hennessy » N°1634 7e année

L’édition de cet ouvrage qui retrace une belle aventure dynastique est l’occasion de faire connaitre Le Croît Vif, une maison d’édition hors Paris. Pour les dixhuitiémistes et ceux qui s’intéressent à l’histoire du protestantisme, je signale la parution dans cette maison d’un livre : « Le réveil des cœurs – Journal de voyage du frère morave Fries (1761-1762) présenté par Dieter Gembicki et Heidi Gembicki-Achtnich »

 « Fils d'un seigneur irlandais, Richard Hennessy quitte le comté de Cork, comme beaucoup de ses compatriotes, pour échapper à l'oppression anglaise. Il a alors dix-neuf ans. Il part pour la France rejoindre la brigade irlandaise au service du roi Louis XV, mais très vite il choisit de se lancer dans l'aventure commerciale, le négoce du cognac : en 1765, il crée un site de négoce des eaux-de-vie à Cognac. L'installation et les débuts à Tonnay-Charente et à Cognac s'avèrent difficiles, malgré l'ouverture d'un comptoir à Bordeaux où Richard s'appuie sur la colonie irlandaise très influente qui y réside. Ce sont également les débuts du négoce pour plusieurs maisons dont celle de son concurrent le plus redoutable, Martell. Quant à James Delamain, établi à Jarnac, il est un peu le « parrain » de tous ces jeunes Irlandais venus s'installer aux bords de la Charente ; Richard Hennessy restera toujours très proche de lui.
La maison Hennessy traverse bien des crises pendant ce demi-siècle, elle résiste à la guerre contre l'Angleterre, puis à la Révolution française ; Richard devra aussi faire face à des tragédies familiales, la perte de sa femme et de certains de ses fils. Malgré cela, la maison se maintient. Richard la fixe définitivement à Cognac où elle prendra un essor considérable au cours du XIXe siècle. Dirigée par son fils James, Hennessy & Fils deviendra « la première en taille, la première en qualité constante de ses cognacs, la première surtout en vision pondérée du métier et en sens de l'innovation ». Finalement, toutes caractéristiques héritées directement de son fondateur. Depuis, huit générations se sont succédées à la tête de l'entreprise qui a conquis une notoriété mondiale.
Grâce à l'aide des descendants de Richard Hennessy et à celle de sa société, Monique Le Tac a eu accès aux archives et aux secrets précieusement gardés qui lui ont permis d'écrire, à travers l'histoire d'un homme, le roman de la naissance d'une dynastie. Par la sympathie et l'admiration que l'auteur porte aux personnages évoqués, ce qui aurait pu n'être qu'une « honnête » monographie à l'appui de documents « pleins d'intérêt » s'affirme comme une réussite de narration à la fois précise et vivante. »
La suite ci-dessous :
http://www.croitvif.com/catalogue/collection-temoignages/158-la-naissance-d-une-dynastie-du-cognac.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen