Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 28 juillet 2013

Prochain Seriatim le lundi 2 septembre N°1423

J’interromps plus tôt que prévu les Seriatim : canicule et événements personnels me contraignent à lever le pied….
Bonnes et heureuses vacances à toutes et tous.

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 21 juillet 2013

Grèce : « Pour ceux qui doutent… Il n’y a plus aucun doute sous l’Acropole « N°1422 6e année

Ou le déplacement du ministre allemand Wolfgang Schäuble à Athènes

« Pour ceux qui doutent »  par Michel Leis
« [….]
….pour les élites politiques et économiques, ces questions sur la nature et les conditions de l’émergence d’une nouvelle norme sociale dominante ont déjà une réponse : l’instauration d’une nouvelle religion, l’économie. Même si le discours se veut scientifique, les fondements sont de l’ordre du religieux, à commencer par une vérité révélée : seule l’économie nous conduira au salut. Elle a eu ses précurseurs, ses schismes, ses hérétiques, mais une église dominante a fini par émerger : l’école néolibérale. Un groupe d’apôtres, l’école de Chicago, est venu apporter aux dirigeants du monde entier la bonne parole, et une série de dogmes qui ne peuvent être remis en cause. La compétitivité, l’équilibre budgétaire. Les églises, mosquées et autres synagogues sont nombreuses pour porter la bonne parole, des entreprises aux grands médias.
Comme toute religion, c’est la croyance en la vérité révélée et la soumission au dogme qui expliquent l’attitude de ces adeptes. C’est la seule lecture cohérente des propos de ses ayatollahs. Ils ne viennent pas constater un hypothétique progrès, ils viennent conforter les fidèles et les encourager à respecter les rites et maintenir le dogme. Ce ne sont pas les conditions de vie de la population qui leur importe, c’est leur situation vis-à-vis de la vraie foi. Ceux qui ne veulent pas s’y soumettre sont des incroyants ou des infidèles qui doivent retrouver le chemin des églises et se conformer aux rites. Il faut reconnaître que le rôle de la congrégation pour la doctrine de la foi est magnifiquement tenu par les instances européennes tandis que la Troïka me semble parfaite dans la mise en œuvre du tribunal de l’Inquisition. »
La suite ci-dessous :
« Il n’y a plus aucun doute sous l’Acropole » par Panagiotis Grigoriou
 Merci pour votre analyse, j’espère qu’elle servira au moins encore à dissiper le doute là où l’instauration de la nouvelle religion – l’économie – n’a pas encore détruit et de manière irrémédiable l’économie réelle. Je pense que votre analyse est désormais mutatis mutandis partagée par la majorité des Grecs. Désormais, c’est-à-dire depuis que de nombreux analystes bien d’ici et d’ailleurs connaissent toujours un large écho à travers l’opinion. Dans une bonne partie de son discours d’ailleurs, le parti de la Gauche radicale et d’Alexis Tsipras ne dit pas autre chose.
Sauf que rien, vraiment rien ni personne, n’a pu s’opposer efficacement à la mise en place du Nouveau régime de la Troïka, si ce n’est qu’en y apportant un semblant de modération. Nous savons presque tout sur notre situation, mais la société laminée, et pour tout dire en phase de fascisation pour une de ses composantes en tout cas, n’a ni la force ni encore moins la méthode pour y faire face.
La question et d’ailleurs l’aporie, chez nous c’est « que faire? » Le paradigme disons anthropologique du « citoyen » de type occidental tel qu’il est devenu depuis (et en dépit du fait que la Grèce faisait également preuve de certaines particularités quant à la mise en œuvre du régime démocratique de ce type), surtout depuis l’émergence de l’église dominante de l’école néolibérale, ne ferait pas de lui (du « citoyen ») un « vecteur » de sa vie, et encore moins de l’ensemble des représentations dominantes qui lui seraient alors liées. »
La suite ci-dessous :

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

"Le sexe a été une manière d'assurer la domination américaine" Mary Louise Roberts N°1421 6e année

Voilà un ouvrage courageux qui fera grincer bien des dents…. Qu’aucun historien français n’est songé à s’interesser à cette question est médiocre…..
« Mary Louise Roberts enseigne a l'université du Wisconsin, à Madison. Elle est spécialiste d'histoire de France et s'intéresse particulièrement à l'histoire des femmes. Son dernier livre, What Soldiers Do. Sex and the American GI in World War II France traite de la Libération et de la violence sexuelle, un aspect de la guerre largement passé sous silence.

 Vous avez commencé ce livre juste après les tensions entre la France et les Etats-Unis sur l'intervention en Irak, en 2003. Pourquoi ?

Je voulais voir comment une telle friction avait pu se produire entre ces deux alliés. Du coup, je me suis intéressée à ce qui s'était passé à la fin de la seconde guerre mondiale, notamment après le débarquement. Et là, en consultant les archives, je me suis aperçue que tous les rapports de police montrent la même chose. Il y a eu des viols et des crimes partout où les GI étaient stationnés, à Reims, Cherbourg, Brest, Le Havre, Caen...

Vous montrez d'abord le contexte chargé dans lequel les soldats américains sont envoyés en Normandie.

 Il suffit de consulter Stars and Stripes, le quotidien de l'armée. On y trouve tous les vieux stéréotypes. La France est présentée comme une sorte de bordel. Elle est complètement érotisée. Cette image date en fait de la première guerre mondiale. Quand les soldats sont revenus, ils ont raconté des histoires affriolantes. Après, l'armée américaine a "vendu" la guerre comme une occasion de se faire embrasser par des Françaises, et peut-être plus. Ce n'est pas propre à la France, bien sûr. Tous les théâtres de guerre étaient érotisés. C'était l'époque des photos de pin-up accrochées dans les dortoirs, de Rita Hayworth... Mais une image revient avec constance dans le journal de l'armée : les GI entourés par des Françaises. Embrassés par des Françaises. Sur l'une, on voit un groupe de femmes, visiblement réjouies. Et la légende dit : "Voilà ce pour quoi nous nous battons."

Dans le vocabulaire, Paris est une femme, elle est "belle", elle est "seule depuis quatre ans", nous allons lui "tenir compagnie"... Quand ils débarquent en France, les GI ont l'impression d'être des chevaliers qui viennent à la rescousse de la damoiselle en péril. Ils ont été préparés à l'idée qu'ils seraient gratifiés de certaines récompenses, que les Français avaient une dette à leur égard et que les Françaises s'en acquitteraient.

 Il s'en est suivi un tsunami de libido masculine, qui va se traduire par des phénomènes de prostitution à grande échelle. Et il y aura une vague de viols en Normandie, en août et septembre 1944. »

La suite ci-dessous :
http://www.lemonde.fr/international/article/2013/07/18/mary-louise-roberts-le-sexe-a-ete-une-maniere-d-assurer-la-domination-americaine_3449668_3210.html

Autres entretiens en anglais :




 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

 

 

Trappes : « personnes déterminées et insistantes » N°1420 6e année

Le simple contrôle d’une femme revêtue d’une niqab a enclenché une série de réactions dont l’apothéose fut la nuit d’affrontement avec les forces de l’ordre : jets de pierre, tirs de mortier…tout de même !
Le Figaro relève sans doute l’expression retenue par les représentants de l’Etat censée  apaiser les esprits celle de « personnes déterminées et insistantes » et non de manifestants, d’émeutiers : le refus d’appeler un  chat un chat est caractéristique de l’aveu d’impuissance ou pis de l’acception de la non-puissance. Depuis Brétigny-sur-Orge où de jour en jour les circonstances du drame ferroviaire se font et se défont au point qu’aujourd’hui, les Français n’en retiendront que le doute  et la suspicion, affaiblissant et décrédibilisant l’Etat, les édiles, la SNCF, la nuit de Trappes s’ajoute lourdement à une atmosphère délétère. La société française se liquéfie….Je ne sais combien de temps la police tiendra le choc.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 18 juillet 2013

« Le mariage Gates et Monsanto : attention, danger pour la planète »? N°1419 6e année

Un article troublant….

« Créée en 1994 par le fondateur de Microsoft, la Fondation Bill et Melinda Gates gère un capital de 33,5 milliards de dollars pour financer ses projets “philanthropiques”. Un joli pactole investi à hauteur de 23 millions de dollars dans l’achat de 500 000 actions de Monsanto, comme le révélait la Fondation en août 2010. Acquisition aussitôt dénoncée par le mouvement international Via Campesina1. Gates-Monsanto, union entre deux monopoles des plus cyniques et agressifs : 90 % de la part de marché de l’informatique pour la premier, 90 % du marché mondial des semences transgéniques et la majorité des semences commerciales du monde pour le second. Négation même du fameux principe du capitalisme de “concurrence de marché”.
Désormais, la Fondation Bill et Melinda Gates utilise son influence sur les politiques mondiales de développement agricole, et incite paysans et agriculteurs à utiliser les semences et produits agrochimiques génétiquement modifiés de Monsanto. »

La suite ci-dessous :
http://www.geopolintel.fr/article693.html

 

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Kristian Vikernes : néo-nazi d’été ? N°1418 6e année

L’interpellation à grand fracas médiatique près de Brive-la-Gaillarde de Kristian Vikernes semble se dégonfler à plus vive allure que l’affaire des Irlandais de Vincennes des années 80 ! Décidement depuis François Mitterrand, les socialistes s’embourbent dans des histoires abracadabrantesques. Quelques carabines à un coup suffisent-elles à prédire une préparation d’un acte terroriste d’une ampleur similaire à celle réalisée par Breivik, le héros de Vikernes?
Pourquoi cette histoire sort-elle dans cet été ? Tentative pour le pouvoir de monter au bon peuple qu’il a la maitrise du territoire alors qu’il a étouffé la publicité de comportements navrants à Brétigny-sur-Orge ?  (Voir dans Le Point)1
Manuel Valls, laissé en première ligne dans cette histoire, est, apparemment, plus à laisse  pour  imposer une limitation de vitesse ou bien encore ordonner aux maires de réserver des terrains aux gens du voyage…A moins bien sûr, que des socialistes jaloux de l’ambition du ministre de l’Intérieur  pour atteindre Matignon ne lui savonnent la planche….
Ce soir, Kristian Vikernes est libre…..jusqu’au prochain, peut-être épisode ?
Il y a comme une gabegie qui ne dit pas son nom….
Source :
1-Le Point :
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 17 juillet 2013

Poutine et Snowden : un dimanche à la campagne ? N°1417 6e année

Si la Russie n’est, peut-être, pas la nation idéale pour la liberté, serait-elle, en passe de devenir celle de l’habileté politique ?
Les politiques chinois ont jugé plus opportun de laisser filer cet ancien espion américain parce qu’ils s’estimaient assez heureux d’avoir pu tout apprendre des documents et répondre au Président américain qui venait leur donner des leçons de gouvernance démocratique alors même qu’il maintient chez lui la plupart des dispositions de la période bushienne. Un Président américain cynique ou hypocrite qui tout en maintenant Guantanamo va pleurer dans l’ancienne cellule de Nelson Mandela à Rubben Island…..
Chine et Russie se sont bien entendues et la partie d’échec entre Washington et Moscou prend une dimension quasiment planétaire plaçant l’ancien agent Edward Snowdon entre marteau et enclume. L’entrée sur scène de l’Amérique Latine dont les membres du MERCOSUR s’apprêtent à rappeler leurs ambassadeurs en Europe et à exiger des excuses publiques de la France ajoute un élément supplémentaire dans cette situation qui conduit chacun des protagonistes vers des impasses ou des chemins étroits et chaotiques. Toujours est-il que la Russie tient la barre….Même si elle décidait de « livrer » l’ancien espion, elle se renierait, certes, mais elle aurait obtenu avant suffisamment pour ses intérêts strictement nationaux. Se joue une partie qu’aucun Européen n’est en mesure de tenir, pas même l’Allemagne et cela sans surprise puisque l’Union n’est ni un Etat, ni une nation ! La France avec tous ses intellectuels muets comme des carpes, a incontestablement descendu des étages entiers vers le déshonneur et le sursaut patriotique intervenu au Champ de Mars le soir du 14 juillet quand tout le monde s’est levé pour la Marseillaise est le seul signe de non découragement…
Le Président Poutine, toujours présenté en France comme un ours mal léché et quasiment infréquentable n’oublie pas, lui qu’il est Russe et que la Russie n’est pas Paris plage ! Vladimir Poutine ne cesse pas de louer « ses amis américains », un air dont la Maison Blanche n’est  pas dupe au point d’exiger le retour du traitre Snowdon. Après l’ambassade de l’Equateur à Londres devenu la résidence de Julian Assange, c’est la Russie qui offrirait un toit temporaire à Edward Snowdon en attendant un déplacement sui s’il a lieu relèvera de tous les dangers. Le soldat Manning, jugé ans l’indifférence médiatique européenne, aux Etats-Unis, se mord les doigts de n’avoir pu trouver refuge hors de son pays. Les pays dits libres le sont de moins en moins et réduisent par le nombre comme peau de chagrin. Les pays dits non libres seraient-ils l’heureuse voie d’eau ? A moins que le monde entier ne prenne l’eau….
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Climat intérieur : « Veilleurs débout », pouvoir sifflé N°1416 6e année

La libération du militant anti-mariage pour tous n’a pas diminué le degré de contestation des opposants lesquels continuent via les « Veilleurs debout », directement inspirés par les protestataires turcs, à tourner autour d’un pouvoir rendu quelque peu ivre face à cette forme d’insurrection statique.Le pouvoir feint de ne pas noter qu’il se trouve devant un mécontentement sociétal. A l’opposé les tenants du mariage pout tous ne désarment pas : l’affaire du timbre est un exemple du lobbying actif où les collégiens sollicités (ou conduits) pour choisir la figure emblématique sont, également, entraînés dans le sillage d’un camp. En tout cas choisir la fondatrice des Femen est de la plus pure manipulation. On ne me persuadera pas que les collégiens n’avaient pas d’autres symboles (nous en avons un grand nombre dans le sport et les arts) ! L’artiste militant qui a dessiné cette Femen a  engagé tout de même l’Etat, détenteur du monopole du timbre : quid de la laïcité ? L’affaire de la Tour Eiffel répond d’un autre ordre : notre monument national est revêtu cette année d’un habit lumineux aux couleurs de l’Afrique du Sud qui a les mêmes ou presque que le Rainbow Flag. Il n’était donc pas trop surprenant de voir ces couleurs participer au spectacle pyrotechnique, en grande partie ennuyeux et répétitif. Mais le climat étant à l’exacerbation chaque partisan est prompt à dégainer quand bien même interviendrait la circonstance.
Le 14 juillet, malgrè un éclatant soleil, était orageux. L’apparence du ciel bleu douceur estivale masque à grand peine l’enfoncement lent mais constant d’une équipe gouvernementale contrainte non plus de former l’événement mais de courir après les tensions nationales s’affole, à tort ou à raison, des futures consultations électorales de 2014. Dans cet ordre, l’intervention du Président de la République n’a pas suscité l’intérêt, la désaffection du public pour ses propos devenant une constante aggravante. L’Elysée, jusqu’au dernier moment affirmait que nulle intervention n’était à l’étude, tournait casaque …pour s’embourber : « la reprise est là » ! Avec trois ministres venus prêter serment à contre-cœur devant la commission d’enquête parlementaire relative à l’affaire Cahuzac, seule la Garde des Sceaux s’est montrée la plus vindicative à croire qu’elle s’imaginait encore bataillant pour l’adoption du mariage pour tous ! MM.Valls et Moscovici ont joué en bémol, le plus atteint étant le ministre des Finances mais tous  les trois ont nié sans varier, appliquant  là un vieux principe de François Mitterrand, une référence maîtresse ! Bien évidemment personne ne les croit, le peuple n’a plus confiance dans le politique depuis belle lurette et ce ne sont pas les larmes de Mme Duflot à l’Assemblée, choquée qu’on lui rappelle le tweet insolent le jour du 14 juillet de son compagnon, Xavier Cantat qui attirera une sympathie…Le douceur de vivre est ministérielle et nulle part ailleurs !
Entre ses différents débats, deux mesures sont en passe d’être adoptées et qui viendront apporter un supplément financier, notamment, à la mairie de Paris : l’augmentation des droits de mutation et le paiement des amendes au forfait…Cette mairie conduite par Bertrand Delanoë et son adjointe la très jeune retraitée, Anne Hidalgo même si elle affirme avoir déjà emporté la bataille municipale de 2014 tient à entasser le maximum d’atouts, preuve s’il en est que leur puissance repose pour partie plus sur l’apparence que sur le fond !
Les « Veilleurs debout » ont de l’avenir quel que soit le camp d’opinion, sa nouveauté venue de Turquie, ils s’installent en France et se repandront ailleurs……
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 15 juillet 2013

« Comment Moscou et Pékin torpillent le plan stratégique américain » N°1415 6e année

Instructif propos alors qu’Israël vient de bombarder, dans l’indifférence générale, un dépôt syrien abritant des missiles livrés par la Russie….

« Fin juin, le vice-premier ministre syrien Qadri Jamil expliquait au Financial Times le mécanisme de survie de l'économie et de l'Etat syriens dans le contexte de guerre. Ces informations permettent de tirer quelques constats sur la nature du conflit syrien. Qadri Jamil a notamment indiqué que la Russie, la Chine et l'Iran mettaient en œuvre un programme d'aide à l'économie syrienne et fournissaient au pays tout le nécessaire pour poursuivre la guerre: des produits pétroliers, des aliments et des fonds financiers.
Les échanges avec ces pays s'effectuent avec leurs devises nationales, ce qui permet d'éviter d'éventuelles sanctions de la part des Etats-Unis. «L'appui des Russes, des Chinois et des Iraniens est toujours une bonne chose», affirme Qadri Jamil. »

La suite ci-dessous :
http://www.france-irak-actualite.com/article-syrie-comment-moscou-et-pekin-torpillent-le-plan-strategique-americain-118982476.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« En Troïkaland, la crise politique bat son plein » par François Leclerc N°1414 6e année

Je relaie cette bonne description  du tableau politique européen actuel…..

« La crise politique est désormais générale dans le Troïkaland, devenue un facteur aggravant de la dynamique de la crise européenne. Des gouvernements précaires de circonstance ne parviennent dans aucun de ces pays – Espagne, Grèce, Italie et Portugal – à maîtriser la dégradation de la situation économique et sociale qui se poursuit, ne se maintenant au pouvoir que par défaut.

[ …. ]

Trouver une majorité dans cette crise politique généralisée semble partout nécessiter le même expédient, à chaque fois au nom d’un « salut national » qui n’a de salut que le nom. Mais comment cette fiction pourra-t-elle tenir les dix années qui sont annoncées comme allant être nécessaires pour conclure le désendettement et ce qui l’accompagne ? »

La suite ci-dessous :
http://www.pauljorion.com/blog/?p=56401#more-56401

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Les sifflets du 14 juillet » par Jacques Sapir N°1413 6e année

Je reprends le brillant article de Jacques Sapir paru ce jour sur son blog  en citant un extrait qui correspond à la fin de son propos:

« Mais, si François Hollande n’a pas violé un « droit naturel » dans l’exercice de ses fonctions, d’où peut provenir sa perte de légitimité qui justifierait les sifflets dont il fut l’objet en ce 14 juillet ?

Si nous admettons l’inanité de tout « droit naturel », il nous faut penser à quel ordre nous devons rattacher la République et son droit. L’ordre démocratique apparaît comme le seul capable de fonder dans les principes du droit le régime républicain. L’ordre démocratique oppose ainsi la notion de construction de l’égalité à celle de l’égalité originelle. Il se refuse à d’homogénéiser de force une réalité hétérogène. La grande erreur du libéralisme politique fut d’avoir confondu le couple construction formelle/état de nature et le couple construction formelle/état réel de la société. Les individus sont divers et hétérogènes; pour autant s’ils ne peuvent également participer à l’élaboration des diverses formes de coordination, locales et globales, c’est la communauté dans sa totalité qui sera lésée. Reconnaître les différences ce n’est pas éterniser ces différences mais au contraire se donner les moyens de penser la construction des convergences et des règles communes qui doivent permettre la participation de tous aux activités concernant tous. L’hétérogénéité sociale ex-ante fixe donc comme objectif à l’ordre démocratique la construction d’une homogénéité politique ex-post, et ce dans des sociétés traversées d’intérêts contraires.

Dès lors, l’intérêt public n’est plus la condition permissive de la démocratie, mais au contraire l’ordre démocratique est la procédure qui permet la constitution d’une représentation de l’intérêt public. Il n’y a donc pas, comme le croyaient les pères fondateurs des régimes démocratiques au XVIIIème siècle un intérêt public “évident” et donc naturellement partagé par tous. Mais, parce que nous sommes dans des sociétés dominées à la fois par la décentralisation et par l’interdépendance, nous avons besoin d’un intérêt public comme norme de référence pour combattre les tendances spontanées à l’anomie et à la défection. L’ordre démocratique est donc aux antipodes de la vision idéaliste de la démocratie qui croit voir dans cet intérêt public le produit d’un ordre naturel; il ne peut, en réalité, qu’être une construction sociale.

Or, cet ordre démocratique se construit à l’intérieur de principes fondateurs. L’un d’entre eux est que nul ne peut prétendre au contrôle sans endosser une responsabilité des actes issus de son contrôle. Dès lors nulle société régie par l’ordre démocratique ne peut dévolure ses pouvoirs à un cadre supérieur qui serait moins démocratique. C’est là que se trouve le « crime » de François Hollande. En acceptant le « pacte budgétaire européen » que l’on appelle traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) et qui confère un droit de regard sur les décisions prises par le Parlement français, il a – à l’évidence – violé l’un des principes de l’ordre démocratique dans l’exercice de ses fonctions.

Telle est la seule raison qui peut justifier les sifflets dont il fut l’objet en ce 14 juillet. Toutes les autres explications tombent soit dans la puérilité soit dans le sectarisme religieux. Mais, si l’on veut affirmer par cette manifestation bruyante que ce président est illégitime, il faut savoir ce que cela implique. Un président illégitime est un tyran, soit un être avec lequel aucun compromis n’est possible. Sans vouloir réécrire le Vindiciae contra tyrannos (ou Revendications contre les tyrans), pamphlet fameux qui fut publié à Bâle en 1579, il est clair que nous entrons dans une logique de guerre civile. Il n’est pas sûr que les quelques centaines de personnes qui ont sifflé le chef de l’État aient bien mesuré la portée de leur acte. Mais il est clair que quelque chose de fondamental s’est publiquement rompu ce 14 juillet. Par ce geste en ce moment hautement symbolique ils ont témoigné que nous avons pénétré dans une nouvelle phase de la crise de régime aujourd’hui manifeste et dont nul ne peut savoir quel sera le dénouement. »

La suite ci-dessous :
http://www.marianne.net/russe-europe/Les-sifflets-du-14-juillet_a191.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 14 juillet 2013

« Les Origines de la France. Quand les historiens racontaient la nation » N°1412 6e année

En lecture la recension de l’ouvrage de l’historien Sylvain Venayre par Anne-Marie Thiesse :

« L’éclair de Juillet » donne une impulsion décisive à l’entreprise, puisque, validant 1789 comme fin(alité) de l’histoire nationale, la nouvelle Révolution livre le plan du récit qui avait jusque-là fait défaut. Elle en procure aussi les outils, puisque la monarchie constitutionnelle crée les institutions savantes qui doivent établir les sources du nouveau savoir. Durant les décennies suivantes, les historiens se donneront pour mission première l’exposition et l’explication de cette nouvelle filiation, qui, en désignant les véritables ancêtres, définirait scientifiquement l’héritage et les héritiers. L’histoire se retrouve désormais en charge d’établir l’identité de la France. La monarchie française avait été pensée en instrument de la Providence. Dès lors que le politique était affranchi de la volonté divine, il fallait poser ici-bas et en raison la forme et la destinée de la communauté nationale. L’enquête historique repose alors sur une conviction : une nouvelle genèse est à écrire, qui sera délivrance des fausses croyances, illumination du présent et prescription pour l’avenir. Le siècle post-révolutionnaire cultive intensément la recherche des origines (du langage, des nations, du christianisme, des espèces) qui doit éclairer — sur leur nature, leurs droits et leurs devoirs — des sociétés désormais vouées à la liberté. »
La suite ci-dessous :
http://www.laviedesidees.fr/Le-mythe-de-la-nation-francaise.html

 
Bio de l’historien:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvain_Venayre

 
Anne-Marie Thiesse, « Le mythe de la nation française », La Vie des idées, 12 juillet 2013. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Le-mythe-de-la-nation-francaise.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Défilé militaire dans la région France N°1411 6e année

Depuis Louis XIV lors de la fête de la Saint-Louis (25 août), l’armée française est au centre des cérémonies nationales. L’armée a traversé les siècles et décidée même du cours de notre histoire : 1789, 1871, 1914, armée libre à Londres, de même qu’elle accusa le choc de défaites terribles 1757, 1815, 1870, 1940….Mais, le soldat (et autrefois le gendarme) a gardé ce que la police ne parvint jamais à obtenir la symbolique du seigneur protecteur de la veuve et l’orphelin. On nage, sans doute, dans des idées idéales mais pour un peuple l’imaginaire est un élément important. De même l’armée perpétue-t-elle la grandeur de la patrie même si celle-ci reçoit des coups de plus en plus forts et que l’ossature militaire française obéisse à l’OTAN sous la férule américaine. L’Union européenne et les Etats-Unis sont, au fur et à mesure des années, un marteau et une enclume sous lesquels nous nous réduisons. Cette marche négative n’enlève rien aux qualités des officiers et soldats et ce n’est pas leur faire injure que de souligner le changement de cadre s’opérant sous nos yeux. Pour Bruxelles et Washington, nous quittons la nation pour la région.
Un détail le montre : pour le feu d’artifice du 14 juillet commandé par la mairie de Paris au très delanoëâtre, Jean-Eric Ougier, on a cru bon lui dédier un thème celui de notre devise nationale. Dans mon esprit, notre devise n’était pas un thème parmi d’autres : ne s’établissait-il pas de son propre fait ? Pense-t-on également que les fusées et les pétards seront à voix ?  Notre devise n’est plus qu’un thème parmi d’autres. Hier soir au JT de France 2, nous eûmes droit aux moyens mis en place par cette chaîne pour cette journée du 14 juillet. Le ton était badin, léger, Marie Drucker se flattait de commenter le vol de son oncle, Michel Drucker, dans un avion de la patrouille de France tandis qu’au reportage suivant, la visite des endroits les plus secrets de l’armée, nous suivions Julian Bugier primesautier avec une musique légère presque badine : était-il chez Ubisoft ?
On est très loin de la solennité de la  date liée à un fait historique, prise ou reddition de la Bastille, Fête de la Fédération. Nous sommes, et cela est dommageable, plus conviés à participer à des attractions qu’à nous consolider et nous rappeler ce que nous sommes. Le propos est sans doute dur mais dans cette époque qui lisse tout, élimine tout ce qui pourrait nous élever et nous nourrir en puissance, il faut bien avouer la chute constante quelle que soit la qualité de nos soldats, par exemples, au Mali. De la cérémonie nationale, nous passons à un "festivus" militaire…..

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

samedi 13 juillet 2013

« La Méditerranée : une frontière ? Le cas de Naples au XVIIIe siècle » par Anna Maria Rao N°1410 6e année

J’ai retrouvé un passionnant article  historique (18 pages) sur la Méditerranée et ses rencontres multiples à travers une capitale d’Etat emblématique : Naples !
 
 « Quoi qu’il en soit, il est peu d’histoires qui présentent un attrait plus vif, plus soutenu que celle du peuple napolitain. De même que par sa situation géographique, il lie l ’Asie et l ’Afrique à l ’Europe, ainsi son histoire lie l’antiquité  avec les temps modernes ; aucune ne jette un jour plus éclatant sur la chronologie européenne des sciences et des arts » (comte Grégoire Orloff p.105)
[  ]
 
« En effet, les barbares du Nord, les ennemis naturels de tout gouvernement bien organisé, n’ont que trop réussi, par leurs invasions,à détruire les états et les peuples libres du Midi. La Grèce, Rome même, furent ébranlées par les entreprises des Cimbres, des Teutons et des Francs […] Les empereurs de Russie, d’Allemagne, en succédant aux trônes de ces conquérans, héritèrent de leur ambition et de leur esprit de conquêtes : aussi les voyons-nous former le projet d’étendre leur domination vers les contrées fertiles du Midi, vers l ’Italie surtout, que l’empereur d ’Allemagne a voulu, pendant quelque temps, réunir à ses possessions, tandis que celui de Russie se propose l’envahissement des provinces méridionales de la Grèce. » (Matteo Galdi, patriote napolitain pp.106-107)

La suite ci-dessous :
http://www.helsinki.fi/historia/1700/IRECS-RIEDS/vol_1/IRECS_rao.pdf

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« La vraie guerre, c'est la guerre de l'information » par Julian Assange N°1409 6e année

« La plupart des premiers “cypherpunks” [groupes de personnes intéressées par la cryptographie, l'ensemble des techniques de codage et de décodage de messages] étaient des militants libertariens de Californie. Je n'étais pas issu de la même tradition, mais nous étions tous unis par notre volonté de protéger les libertés individuelles contre la tyrannie de l'Etat. La cryptographie était notre arme secrète.
Les gens ont oublié à quel point cet outil était subversif. A l'époque, la cryptographie était la propriété exclusive des Etats, qui s'en servaient pour conduire leurs guerres. En concevant notre propre logiciel et en le diffusant au maximum, nous avons libéré la cryptographie. Nous l'avons démocratisée et disséminée à travers les frontières du nouvel Internet.
La réaction des autorités et leurs diverses mesures contre ce “trafic d'armes” n'ont pas réussi à enrayer le mouvement. La cryptographie est devenue un standard des navigateurs Internet et d'autres logiciels que les gens utilisent aujourd'hui quotidiennement. La cryptographie est un instrument crucial de la lutte contre l'oppression de l'Etat. C'est le message de mon livre Menaces sur nos libertés (éd. Robert Laffont, mars 2013). La démocratisation de solides protocoles cryptographiques ne doit toutefois pas se limiter à cela. Notre avenir ne repose pas sur la seule liberté des individus. »

La suite ci-dessous :
http://www.courrierinternational.com/article/2013/07/10/julian-assange-la-vraie-guerre-c-est-la-guerre-de-l-information

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen