Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

samedi 31 décembre 2011

« CELAC : deux orientations pour un projet » par Atilio Boron N°1094 5e année

Cet organisme, la Communauté des Etats latinos Américains et des Caraïbes (CELAC), est né le 2 décembre 2011 à Caracas :

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 30 décembre 2011

« Réflexions sur les manifestations en Russie » par Alexandre Latsa N°1093 5e année

Ci-dessous l’article qui donne une vue panoramique très pertinente :
Jean Vinatier
SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Loiret : un Conseil général libertarien ? N°1092 5e année

Le conseil général du Loiret présidé par un UMP, Eric Doligé, a décidé de faire des économies et en conséquence a jugé estimable de supprimer le budget « chocolat » destiné aux personnes âgées du département. Economie, réalisée, nous dit-on, de l’ordre 20 000 euros ! On ne badine pas en Sologne avec les sous : le territoire n’est pas très riche, ses habitants ont longtemps été chétifs, la petitesse des maisons en témoigne, et l’eau d’une qualité médiocre. Mais, de l’autre côté, d’immenses propriétés entre les mains de grandes familles  qui en disposent pour leurs chasses  quand elles ne les  louent pas à bon prix. A la gare de Gien, deux mondes se retrouvent sur les quais : celui de la haute, celui de la plèbe. C’est le second qui sera privé des chocolats. C’est étrange, les personnes âgées constituent la base de l’électorat de Nicolas Sarkozy : de l’art de se tirer une balle dans le pied, ce conseil général se montre assez logique avec les idées ultra-libérales ou libertariennes en mode accéléré depuis 2007.
La crise a bon dos dans une société de plus en plus inégalitaire où les fortunes justifient de tout dans des cercles de plus en plus réticents à considérer l’aide sociale comme une évidence et un devoir. En punissant les personnes âgées d’une douceur gustative au nom d’économies médiocres mais hautement symboliques, ce conseil général concourt à son propre discrédit tout en alimentant son garde-manger.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 28 décembre 2011

Restos du Cœur : un geste des partis et des syndicats N°1091 5e année

Les Restos du cœur appellent à l’aide financière : 5 millions pour tenir tout l’hiver.
Quelques jours plus tôt, le Chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy s’est fendu d’une visite dont le but était, semble-t-il, de sensibiliser les Français à son nouveau degré de compassion bien éloigner du Fouquet’s et des yachts. Dans ce déplacement, aurait-il tout simplement oublié de verser sa participation au nom de l’Etat ? Quand les rois et les princes et princesses visitaient les pauvres et les démunis, ils n’oubliaient jamais de donner leurs bourses.
Les partis politiques et les syndicats ne pourraient-ils pas venir en aide aux Restos du Cœur ? France Soir a opportunément établi le degré de richesse des partis politiques : pas un n’est en manque, tous les coffres sont remplis : PS  (55 millions d’euros en réserve), parti communiste (35 millions), l’UMP (50 millions) Europe Ecologie-les Verts (8,8 millions), le Modem (5 millions), le Front national (4,6 millions), Lutte ouvrière (3,1 millions), le NPA (2,2 millions), PSLE-le Nouveau centre (2,1 millions), le Parti radical de gauche (2 millions), et l’UDF (1,6 million). Idem pour les syndicats dont le rapport sur leur financement a été enterré par tous les partis politiques à la grande stupeur du député Nicolas Perruchot député du Nouveau Centre du Loir-et-Cher.
Si les chefs des partis politiques et syndicaux  faisaient un don général et massif, les Français n’applaudiraient-ils pas ?
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Syrie : cérémonie du chaos ? N°1090 5e année

Le Quai d’Orsay n’est vraiment pas satisfait de l’opinion d’une première délégation de la Ligue arabe en visite à Homs, épicentre de la contestation et de la répression par le régime en place. De son côté, le site américain Stratfor, à la veille de se faire attaquer par des pirates, a formulé des conclusions peu flatteuses pour les organisations de résistance syrienne, le Conseil national syrien (CNS), l’Armée syrienne libre et l’Observatoire des Droits de l’Homme (établi lui au Royaume-Uni) : « les forces de l’opposition ont intérêt à évoquer des massacres imminents, espérant ainsi engendrer les mêmes conditions qui ont conduit à une intervention militaire en Libye »
Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France (l’Allemagne restant pour l’heure en retrait et renonçant à financer une expédition militaire défense de l’euro oblige) sont, nul doute là-dessus sur le tarmac par des déclarations qui vont crescendo et par l’envoi de conseillers à la frontière syro-turque lesquels entraînent des combattants venus de Libye dont certains sont issus des rangs d’Al-Qaïda. De l’autre côté, nous avons les Syriens sunnites entrés en révolte ouverte contre le régime représenté par les Alaouites, minorité depuis très longtemps méprisée. Sans doute, les sunnites sont-ils appuyés par les Saoudiens et autres états d’Arabie. Entre les deux, les minorités syriennes qui soutiennent assez massivement Bachar al-Assad. Dans tous les cas, nous nous dirigeons vers une nasse !Entre des puissances étrangères du monde Atlantique qui veulent avancer leurs pions via le corridor du « Printemps arabe » afin de se tenir au plus près de l’Iran qui se sait dans l’œil du viseur, celles tout aussi étrangères mais opposées au renversement du régime actuel, dont la Russie est la tête de gondole de la Chine, l’Inde, le Brésil c’est-à-dire les nouvelles puissances émergées, et sans oublier ni la Turquie qui veut jouer sur deux tableaux à la fois (otanien et sunnisme) ni Israël pas très enthousiaste, les Syriens qu’ils soient opprimés ou qu’ils se déclarent libres, sont d’ores et déjà une piétaille vouée à être broyée sur l’autel des Droits de l’Homme et du Printemps arabe. On ne peut être qu’inquiet par la tournure des événements qui nous remémorent, un peu, les années 1913, quand les Etats européens d’alors s’excitaient à travers les guerres balkaniques, se jaugeant les uns par rapport aux autres poussant tout jusqu’à l’imprudence à tel point que deux détonations à Sarajevo le 28 juin 1914 emporta tout le monde ancien !
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 26 décembre 2011

« Les guerres humanitaires : Comment les occidentaux fabriquent leurs ennemis » N°1089 5e année

Excellente vidéo depuis site togolais fort bon :
Copyright©SERIATIM 2011
 Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

samedi 24 décembre 2011

"La France est le pays qui a le plus œuvré contre l’unité continentale africaine." par Komla Kpogli N°1088 5e année

Komla Kpogli, secrétaire général de la Jeunesse Unie pour la Démocratie en Afrique (J.U.D.A.) répond aux questions du journal algérien, La Nouvelle République, et repris par Le grand soir :
Site du media algérien:
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 23 décembre 2011

Proche Orient : 2 articles de Léon Camus N°1087 5e année

Le Printemps arabe redessine la carte politique du Proche-Orient !
 Bachar El Assad, sur le volcan Proche Oriental :

Jean Vinatier
SERIATIM 2011
 Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 22 décembre 2011

Un extrait d’une lettre de Joly de Fleury N°1086 5e année

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager quelques lignes si bien faites d’un éminent représentant d’une haute famille de la magistrature d’avant 1789 :
 Les magistrats à qui le roi veut bien confier le soin de rendre la justice qu’il doit à ses sujets, et surtout de veiller à la punition des crimes, ne peuvent s’empêcher de représenter le danger [des] grâces. Ils savent que c’est l’un des plus grands apanages de la royauté que de donner la vie à celui qui mérite la mort, et de tirer celui qui est esclave de la peine de la servitude que son crime lui a fait mériter. Ils seront toujours soumis aux ordres que le roi leur prescrira, mais ils ne peuvent se dispenser de lui |en] représenter les conséquences.
 (Extrait) Lettre de Joly de Fleury I au garde des Sceaux Chauvelin de Paris le 9 décembre 1730
 Source: Abald (Raynald), La grâce du roi – Les lettres de clémence de Grande chancellerie au XVIIIe siècle, Paris, PUPS, 2011.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 21 décembre 2011

Nicolas et François « d’Arménielectorat » N°1085 5e année

La députée UMP Valérie Boyer en déposant un projet de loi visant à faire condamner quiconque nierait le génocide arménien a enflammé les relations franco-turques qui alternent depuis le début de la mandature de Nicolas Sarkozy entre bise et brise.
Union sacrée au-delà et en-deçà du Bosphore ! Les Turcs promettent les pires représailles. En France, l’UMP et le PS conviennent que les cinq cent mille français originaires d’Arménie formant une communauté à caresser dans le sens du poil à quelques mois des échéances électorales, une loi mémorielle devait leur être consacrée ! D’autres surviendront-elles ?  On moque parfois le Congrès américain de légiférer pour dire qui est bon qui est mauvais, mais, ici, le fait va plus loin, il s’agit de renforcer des lois mémorielles envers lesquelles on ne peut qu’avoir les plus grandes réserves.
La France a reconnu le génocide arménien en 2001 : fort bien ! Croit-on que les Turcs séjournant en France ou bien y résidant se plaisent à clamer l’inexistence du génocide arménien ? D’ailleurs, si l’on voulait pousser le bouchon plus loin et achever d’électriser la Turquie, le gouvernement français devrait y ajouter les génocides des Assyriens et des Grecs du Pontios…..
Gouvernement et principaux partis ne se grandissent pas. On doute que les Français s’enorgueillissent de voir leurs députés malmener un Etat de droit qui maintient, à tort ou à raison, une version différente de celle établie par des historiens et diplomates tel l’ambassadeur Morgenthau. Dans le moment où nous sommes, courir le risque de nous mettre à dos une Turquie bien indispensable dans le dossier oriental (Syrie, Irak, Iran…etc.) et les gazoducs, pour seulement appâter une communauté dont l’UMP et le PS feignent de penser qu’elle ne saurait choisir entre tel et tel candidat que sur le seul dossier « Génocide » est, en définitive, bien peu respectueux pour elle. Mais, voilà l’important est de faire de la com et rien d’autre. C’est pitoyable ! Si demain, par exemple, le parlement malgache faisait voter une loi mémorielle pour rappeler les massacres de mars 1947, ne doutons pas de la colère de nos députés et gouvernement.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
In Seriatim : 26 avril 2010: La Turquie face « aux patries perdues » des Arméniens, Assyriens et Pontiques
 Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

DSK : l’homme de Pékin ? (la suite) N°1084 5e année

« Une brève depuis Beijing...
J’ai assisté le 19 décembre à la prestation de Dominique Strauss Khan lors de la conférence organisée par le groupe NetEase, l'un des géants de l'Internet et du jeu vidéo en ligne chinois.
Souvent vanté pour ses compétences économiques, son argumentaire était par trop prosaïque, une suite de poncifs. Un discours de facture médiocre, souvent alambiqué. Aucune vraie considération pour les intérêts de la France.
Toutefois c’est surtout la toile de fonds de cette prestation qui mérite attention.
La société invitante, le groupe NetEase, est connue pour respecter à la lettre le filtrage et le contrôle des informations sur internet. Propriétaire du site 163.com, riche en millions d’adresses répertoriés, cette entreprise a souscrit au récent protocole réclamé par l’Etat Chinois concernant le renforcement du contrôle sur les messageries.
Nullement Dominique Strauss Kahn n’a-t-il évoqué ce contexte pour le moins curieux. De surcroît, nullement n’a-t-il chahuté la position chinoise ?
L’invitation de D. Strauss Kahn à cette conférence a partie liée au souhait des dirigeants du groupe NetEase de renforcer la valeur de capitalisation de leur société au New York Stock Exchange, celle-ci étant peu ou prou évaluée à hauteur de 6 milliards de dollars. A toutes fins utiles, il importe de rappeler que cette entreprise comme également Youku, autre géant de l’internet, toutes deux ont connu une percée exceptionnelle en Chine pour trois raisons principales : autorisations facilitées au motif d’un contrôle de l’information, absence de concurrence (les sites sociaux occidentaux tels Youtube et Facebook, Daily Motion sont inaccessibles en Chine) et pillage en règle des droits d’auteur.
Alors que les méthodes du groupe chinois connaitraient en Europe un traitement judiciaire, ces entreprises ont reçu sans problème le quitus pour leur entrée au New York Stock Exchange grâce à l’activisme, notamment, de Banques d’affaires et ce, en contrepartie de commissions exorbitantes.
L’opération est rentable car, par exemple, Youku a été valorisée à hauteur de 3,3 milliards de dollars le jour même de son entrée en bourse.
Pâle instrument d’une stratégie financière bien huilée, Dominique Strauss Kahn n’aurait-il pas reçu un défraiement significatif en rapport avec sa prestation ?
Une question se pose.
Sont-ce ces mêmes banques d’affaires qui lui auraient suggéré de se rendre en Chine afin de leur prêter main forte et ce, dans l’intérêt bien compris du groupe Chinois ?
In fine, NetEase est une entreprise modèle du capitalisme financier agissant par-delà les règles et passant outre le respect des droits d’auteur.
Cette incidente illustre la mentalité de D. Strauss Kahn comme l’effrayant aveuglément d'une partie de la classe politique laquelle, voici peu, reconnaissait dans ce personnage sans mot dire, sans crier gare, le futur Président de la République.
Bien amicalement,
François »
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 20 décembre 2011

DSK : l’homme de Pékin ? N°1083 5e année

Ci-dessous un envoi d’un de mes amis depuis la Chine, François de La Chevalerie :

« Une brève depuis Beijing...
J'ai assisté hier à la lamentable prestation de Dominique Strauss Kahn et dont le discours de facture médiocre n'a à aucun moment pris en considération les intérêts de la France.
Souvent vanté pour ses compétences économiques, son argumentaire était par trop prosaïque, une suite de poncifs, sans aucune mise en perspective.
De surcroît, la société invitante, le groupe NetEase, l'un des géants de l'Internet et du jeu vidéo en ligne chinois est connue pour respecter à la lettre le filtrage et le contrôle des informations sur les messageries, donc à la solde des services de police chinois. Qui plus est, cette société s'est développée grâce à des passes droits et des autorisations discutables sans doute parce que rentre dans ses missions la lutte contre toutes formes d'expressions libres régnant sur Internet et lesquelles se sont aggravées ces derniers temps.
In fine, NetEase est une entreprise modèle du capitalisme financier, organisée autour de filiales basées sur des places off-shore, une comptabilité extravagante et ne respectant pas peu ou prou le copyright pour les jeux vidéos.
Cette incidente illustre la mentalité de D. Strauss Kahn comme d'une partie de la classe politique laquelle, voici peu, reconnaissait sans mot dire dans ce personnage le futur Président de la République.
Bien amicalement,
François »

 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 19 décembre 2011

Vaclav Havel : Radio Free Europe N°1082 5e année

La disparition du premier Président de la République Tchécoslovaque devenue Tchèque en 1992, après la chute du Mur de Berlin est une perte évidente. Il fut emblématique de ces résistants à l’ordre soviétique pour lesquels tout espoir était dans l’Ouest européen sur les ondes de Radio Free Europe. La rencontre entre  François Mitterrand et Vaclav Havel le popularisa en France sans que celle-ci n’atteigne en prestige celle de  Soljenitsyne qui resta un nationaliste Russe. Vaclav Havel en considérant  les Etats-Unis comme la seule puissance protectrice de l’Europe et en approuvant l’intervention en Irak a déçu tout en étant totalement représentatif de l’illusion de ces femmes et hommes sortis souvent avec courage de la dictature communiste, dans le messianisme américain, preuve s’il en est de leur confiance relative dans leur pays respectif et du peu de croyance en l’Europe. Mais à leur décharge, ceux de l’Ouest en ne sachant ni accompagner la chute du Mur, ni faire de la réunification allemande un acte européen fondateur laissèrent s’effilocher l’idée même de l’Europe puissance politique dont nous voyons, maintenant, l’état navrant.

 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Institut français d’Egypte N°1081 5e année

La destruction totale de l’Institut fondé par le général Bonaparte est un désastre complet pour la mémoire de notre monde. Dans toute révolte ou toute révolution et nous Français le savons fort bien quand les Révolutionnaires voulurent tout abolir, tout effacer, il y a le danger de voir se produire ce genre de furie ou d’ivresse qui saisit un groupe ou un individu dans un geste profanateur qu’il pense libérateur.
Le tumulte égyptien qui dure depuis presque une année entre dans une phase d’opposition entre un pouvoir militaire et la rue alors même que les élections législatives annoncent une victoire des Frères musulmans, mouvement à la fois nationaliste et manipulé par des forces extérieures depuis sa naissance.
On ne peut éviter de penser au souhait de l’expédition d’Egypte , la dernière des Lumières, qui était faire resurgir du fond de l’oubli la racine égyptienne que les Arabes puis Turcs avaient gardée mais sans l’entretenir. Aujourd’hui, le monument en ruine témoigne de la fin d’une époque et l’on ne doit pas s’empêcher de croire que les adeptes du libéralisme le plus entier ne se réjouissent pas de cet incendie annonciateur de bien d’autres quand on sait la culture générale vouée aux gémonies et aux inutilités au profit des individualités lesquelles formeront les barbares de demain.
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 13 décembre 2011

Poutine : un pont trop loin ? N°1080 5e année

L’élection présidentielle russe s’annonçait sinon facile du moins balisée : Vladimir Poutine et Dmitri
Medvedev interchangeraient leur fonction respective. Le scrutin devant inaugurer la 6e Douma de ce mois de décembre 2011 se trouve bien alourdi, bancal et inédit dans ce contexte de « Printemps arabe ». Alourdi et bancal : il y a eu des irrégularités, même les plus partisans de Poutine l’admettent.  Pourtant, les résultats législatifs n’ont pas constitué, loin s’en faut, une victoire éclatante pour le pouvoir, plusieurs partis obtenant des scores importants, ils seront assurés de peser dans les mois à venir. Inédit : au moment où la Russie commence sa seconde vie démocratique, la première ayant eu lieu pendant le règne de Nicolas II, les Russes estiment ne pas se voir imposer une alternance au sommet de l’Etat. Certes, il y a des interventions extérieures pour attiser le mécontentement mais les manœuvres ne surviennent qu’à compter du moment où le pouvoir ne montre pas l’exemple. Le tandem Medvedev/Poutine et avec lui les oligarques ont sous-estimé l’effervescence populaire. Mais les Russes veulent-ils pour autant mettre à bas l’actuelle équipe gouvernementale ? Il faut être prudent : les Russes savent que Vladimir Poutine a évité à leur pays de devenir le satellite de conglomérats étrangers. Rappelons que l’ère Boris Eltsine a  été une décennie de corruption, d’assassinat, de vol, de discrédit sur le plan international.
A l’Ouest, je l’emploie à dessein tant les observations faites par les puissances Atlantique (Etats-Unis/Union européenne) semblent reprendre les discours de l’époque de la Guerre froide. Les leçons de morale de l’Ouest, après son intervention en Libye, le silence pendant les  massacres opérés à Bahreïn et les répressions en Arabie Saoudite, sont partiales. De même qu’on n’entend guère de voix s’élever contre le scrutin intervenu en République Démocratique du Congo : trois cents opposants Congolais ont voulu manifester sur les Champs Elysées ce samedi 10 décembre et ont été sévèrement corrigés par la police française ! Idem pour les législatives en Côte d’Ivoire où, le Président Ouattara ferait un grand chelem.  
Peut-être, après tout que les remarques de l’Ouest, n’auraient d’autre visée que d’inciter le pouvoir russe à se montrer plus accommodant dans l’affaire syrienne ? N’oublions pas le face-à-face des navires américains et russes au large de Tartous ? L’Ouest veut sa conquête syrienne : Paris voulant jouer le premier rôle !
La campagne présidentielle russe ne sera donc pas une promenade de santé : les huées raisonnent encore aux oreilles du Premier ministre Poutine et les manifestations sont comme des signaux rouges pour que le pouvoir modifie son mode de gouvernement. Dire que le régime russe craint depuis le début les effets du « Printemps arabe » est réducteur parce qu’en réalité ce sont tous les régimes de cette planète qui peuvent appréhender la vague déferlante. Après tout, avec l’accroissement des inégalités, notamment en Europe et aux Etats-Unis, les rebellions et révoltes sociales tarderont-elles longtemps ? Quand des forces financières imposent des chefs de gouvernement en Grèce, en Italie ne sommes-nous déjà dans le post-démocratique ? Les élites se voilent la face  à l’idée que les peuples inconsciemment espèrent à de nouveaux gouvernements de la cité, l’actuelle démocratie étant dévoyée.  
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 12 décembre 2011

Climat intérieur N°1079 5e année

A droite comme à gauche tout s’ébranle ! Les partis francs-tireurs, Parti de gauche, Front national et les Verts s’étirent tout le long des grands partis institutionnels de la Ve République.
A droite, on pensait le candidat-président réussir à demeurer le seul de son camp jusqu’à ce que surgissent François Bayrou puis Dominique de Villepin. Certains diront que ces deux hommes auraient en fait le soutien tacite de l’Elysée en raison de la trop forte popularité de Marine Le Pen et qu’ils pourraient servir à l’affaiblir lors du premier tour de la présidentielle. François Bayrou a bondi dans les sondages, juste après son passage réussi sur France 2 et cette ascension brutale ne manque pas d’interroger sur l’impartialité des sondages quand d’autres analystes suggèrent que le candidat du Modem escompterait une place de Premier ministre de …Nicolas Sarkozy. Le cas Dominique de Villepin est plus compliqué : soit il joue le rôle de capteur de voix de la droite traditionnelle outrée par l’actuel Président et le problème des 500 signatures ne se posera pas, soit il estime ne pas avoir reçu de Nicolas Sarkozy les promesses d’une nouvelle aube, soit, enfin, ayant un coup de sang, il part au galop sur le champ de bataille. Ce soir, les commentateurs insistent sur le fait qu’étant cité dans une affaire d’escroquerie concernant un ancien dirigeant de « Relais & Châteaux », il supposerait un lâchage élyséen.
Le Front national fait tout son miel sur ces nouvelles et voit s’ouvrir un boulevard : Marine Le Pen assume un service minimum dans sa critique laissant aux « Français invisibles » le soin de faire la part des choses….
A gauche, spectacle d’un autre genre. Si le maire de Lyon, Gérard Collomb illumine sa ville en faisant fi des économies d’énergie, les deux fédérations socialistes les plus puissantes, Nord-Pas de Calais ( Jean-Pierre Kucheida, « roi de Liévin ») et  PACA (frères Guérini Marseille) sont d’un autre éclairage celui de la corruption, une corruption qui s’ajoute aux affaires de mœurs de Dominique Strauss-Kahn (Carlton de Lille) et indirectement à la chute du commissaire Michel Neyret à Lyon. Dans cette atmosphère déjà lourde, les disputes entre Jack Lang et Arnaud Montebourg, Malek Boutie et Julien Dray  s’échangeant tous des noms d’oiseau sans oublier le parachutage culotté de Ségolène Royal à La Rochelle, ravivent toutes les détestations.
Parti de gauche s’en prend régulièrement au parti socialiste et les Verts à la fois réunis et divisés semblent être entre les mains de deux boulistes quelque peu roués, Cohn-Bendit et Placé. Quant à Jean-Pierre Chevènement, il chemine sans que sa voix ne porte bien qu’il ne dise rien que de très sensé.
De ce panier de crabes, Nicolas Sarkozy et François Hollande sont les anses : le premier ne cesse pas de se montrer, de bouger, de lancer l’UMP à l’assaut du leader socialiste à tout bout de champ au risque de lasser et d’affaiblir ses propres armes. Le choix retenu par François Hollande de ne dire que peu ou le moins possible jusqu’au début officiel de la campagne présidentiel est sage : au vu des événements et des incertitudes sur fond d’une colère populaire, son intérêt est d’apparaître comme un homme calme, pondéré à l’exact opposé d’un Nicolas Sarkozy censé s’être présidentialisé quoique son comportement le démente : ainsi son annonce de la mort du policier de Vitrolles. Est-ce là un Président de la République ? Pourquoi, alors, n‘a-t-il pas agi de même lors du décès au combat du 76e soldat français ? On ne peut à la fois vouloir symboliser une union franco-allemande sur fond, selon lui, « d’une autre Europe  [.] en train de naître» et tenir la rubrique nécrologique.
Semaine après semaine, le climat intérieur évolue mal. Dans Le Monde, il était écrit assez justement que la « fracture sociale » de 1995 était devenue « la dislocation sociale » en 2011. La classe politique, l’UMP et le PS, principalement, mesurent-ils à leur juste valeur de degré d’ébullition ? Ils l’entrevoient mais n’y croient pas. Laissons le dernier mot revisité à Sieyès :
1° Qu'est-ce que le peuple ? Tout.
2° Qu'a-t-il été jusqu'à présent dans l’ordre politique ? Rien.
3° Que demande-t-il ? À y devenir quelque chose.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 9 décembre 2011

Euro Noël ? N°1078 5e année

17, 23, 26 puis 23: finalement l’accord européen englobera-t-il tout le monde sauf le Royaume-Uni qui resterait sur son île ? D’ailleurs, lorsque tous les non-membres de la zone euro auront rejoint la monnaie unique, ne se posera-t-il pas in fine la légitimité de la place du Royaume-Uni dans l’Union ?
L’Union européenne sauve les meubles pour quelques semaines. Il reste la partie la plus difficile à faire : la rédaction des accords, source de surprises et de trappes soudaines. Les marchés seront-ils rassurés ? Au début de l’après-midi, l’enthousiasme est assez modéré. En fait, la City tout comme Wall Street ne pourront guère se réjouir de voir se constituer  une Europe unitaire : rien n’a plus effrayé depuis des siècles Londres de voir les dissensions continentales s’aplanir sauf lorsqu’elle en écrivait la musique…
Reste, aussi, la partie relative à la constitution des moyens financiers pour pérenniser  l’Euro. Comment des Etats tous plus endettés les uns que les autres pourront-ils se doter de moyens supplémentaires ? Pourquoi, la BCE fournirait-elle l’argent au FMI, qui n’en a plus pour que celui-ci le prête…aux Etats  européens? Il y a là une pirouette qui laisse pour le moins songeur.
Timothy Geithner, en tournée sur notre continent pour nous admonester sur notre laxisme de nos finances publiques et qui ne supporterait pas qu’on le renvoie dans ses buts, peut-il soupirer d’aise après l’accord d’hier au soir ? Sans le vouloir ou bien parce qu’ils ne pouvaient faire autrement Paris et Berlin ont pris des distances avec les places anglo-saxonnes : soyons assurés que les « marchés » ne nous laisseront guère de tranquillité dans les semaines à venir et nous rappelleront que nous sommes des volatiles de leur poulailler. C’est dire que le Politique doit revenir sur la scène européenne et qu’il est toujours pressé que Paris et Berlin innovent, faute de quoi  il faudra retourner à l’ouvrage qui risquerait bien de rafistolage en rafistolage par  tomber en quenouille…
Angela Merkel pense avoir engrangé des résultats pour affronter ses électeurs en 2013 et se frotte les mains d’imposer cette Règle d’or très contraignante et qui est même assez sotte. Nicolas Sarkozy, avocat pro domo de l’union nationale depuis quelques jours, communiquera sur son efficacité. Mais il n’empêche qu’une dégradation nouvelle de l’emploi et une panne de croissance confirmée au début de 2012 ne pèseraient pas favorablement pour sa réélection, l’Euro ne multipliant pas les pains…  

 

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 8 décembre 2011

« La 6e Douma » par Alexandre Latsa N°1077 5e année

Un bon regard panoramique sur la dernière consultation électorale en Russie et qui ridiculise les critiques américaine (que ne pourrait-on pas dire sur l’élection de Bush en 2000 !) et française

 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 7 décembre 2011

« Le 52% et le dollar de Thésée » par Panagiotis Grigoriou N°1076 5e année

Panagiotis Grigoriou , historien grec tient un blog bien exemplaire.
Ci-dessous son dernier article : sera-t-il prémonitoire ?
 «Ayant diagnostiqué le choc des nations européennes face à la perspective d'une Europe unie sous l'impulsion de l'Allemagne, de l'autre côté de l'Atlantique, après avoir lancé des appels à l'action pour remédier à la crise, on se dit qu'il faut désormais préparer des projets de pénétration dans la zone euro par dollar lui-même. L'entrée au FMI pour «sauver» l'euro par la crise grecque a été une première étape importante. La prochaine tentative, sera le remplacement pur et simple de l'euro par le dollar, ce dernier devenant alors monnaie nationale pour les États membres qui pourraient sortir de la zone euro, désormais en état d'effondrement. Et comme pour l'entrée du FMI dans les affaires de la zone euro, on commencera encore une fois par la Grèce. Les éléments sur lesquels se base ce projet sont pertinents; car il s'agit d'un projet élaboré par un groupe de travail des chercheurs en économie qui l'a développé, le mettant ensuite à la disposition du Département de la politique monétaire et de la Banque centrale américaine (FED). La taille du projet atteint 74000 mots, et il a été préparé par diverses universités et instituts de l'économie aux États-Unis » (Epikaira). »
 La suite :
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 6 décembre 2011

Les États faillis d’Europe et d’Amérique nous offriront-ils une « Guerre de Noël » ? par Léon Camus N°1075 5e année

En lien, un article bien écrit  :

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

samedi 3 décembre 2011

Angela et Nicolas : en rade ou sur le pont ? N°1074 5e année

Le 1er décembre, Nicolas Sarkozy depuis la rade de Toulon de l’Europe, le lendemain Angela Merkel devant le Bundestag ont évoqué l’Europe sur un double fond de crise européenne et de campagne électorale à venir. Avant le sommet européen des 8 & 9 décembre, le lundi 5, les deux têtes de la France et de l’Allemagne se retrouveront face à face.
Si le contenu du discours du Président Sarkozy a divisé sans la moindre surprise, celui de la chancelière a requinqué bien des hommes politiques français qui ne la voient plus désormais que sous les traits d’une seconde Bismarck. Angela Merkel n’ambitionnant ni de remodeler la carte allemande et moins encore de récupérer l’Alsace et la Lorraine mais seulement de décliner toutes les mesures indispensables selon elle pour remettre sur les rails l’Europe, il est difficile de lui mettre un casque à pointe. Ce qui choque, en France, ce sont ses arguments fédéralistes que la classe politique nationale pourtant n’a guère critiqué. De l’UMP au PS, on chercherait en vain celles et ceux qui n’applaudirent pas aux traités de Lisbonne qui prônait « plus d’Europe » et biffait, au passage, le référendum de 2005.
La germanophobie rugissante de certains ténors politiques réunissant étrangement du Front national au Front de gauche place du coup le Président de  la République dans une position originale qui peut ne pas l’affaiblir et lui faire dire à la chancelière que ses principes énoncés doivent trouver des aménagements faute de quoi un sentiment national très nuisible grandirait sur fond de crise économique et sociale : devrait-il le négliger ?
Un point commun aux discours des 1er et 2 décembre : pas une seule fois les autres pays membres de l’Union européenne ne sont mentionnés. Au lieu d’associer, Angela Merkel assène ses convictions et Nicolas Sarkozy évoque l’irréversibilité de l’entente avec l’Allemagne d’une manière sèche.
Des deux côtés du Rhin, on n’œuvre pas à un projet politique mais à des mesures de comptabilité, de gestion pour sauver l’Euro: pense-t-on convaincre ? Soulignons au passage qu’Angela Merkel souhaiterait que la Commission devienne le gendarme budgétaire des Etats alors que la Cour des comptes européenne remplirait plus impartialement et plus logiquement cette tâche.
J’ai écrit dans Seriatim qu’une confédération franco-allemande pourrait être une piste intelligente qui, tout en maintenant la souveraineté des deux nations, créerait des entités communes ainsi des services publics, le bilinguisme, une armée….etc. France et Allemagne ont besoin de l’une et de l’autre sans pour autant devenir un glacis planté au milieu de l’Europe. L’Union européenne a besoin d’un modèle politique neuf dans lequel les peuples se sentent parties prenantes. Que deux nations parmi les plus fortes économiquement et politiquement du continent s’apprennent à être ensemble et leur exemple serait suivi.
Pour l’heure, les humeurs et les calculs à court terme ébranlent les deux côtés du Rhin, l’immobilité nous guette, donner le sentiment que la France et l’Allemagne se crispent et dérivent et les peuples n’y verront qu’une servitude de plus à venir et leur identité respective davantage brouillée.
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

 Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen   

jeudi 1 décembre 2011

Guerre ? N°1073 5e année

Le hasard de la lecture fait bien les choses : débutant La mort du Vazir-Moukhtar de Iouri Tynianov qui raconte la destruction, en 1829, de l’ambassade russe à Téhéran ainsi que l’assassinat de l’ambassadeur Griboïedov et de tout le personnel femmes et enfants inclus par des Persans stipendiés par les Anglais qui entendaient dire à Saint-Pétersbourg que ce pays était dans son aire, je vis sur les écrans des Iraniens furieux franchir les bâtiments diplomatiques britanniques !
L’Union européenne a décidé de nouvelles sanctions contre la République islamique en priant de ne pas perdre son approvisionnement en pétrole, la France a rappelé  son ambassadeur quand Londres pressait vivement celui d’Iran de partir.
Postures, guerre psychologique ? Depuis quelques temps, bien des puissances se renvoient les balles sur l’air de « Retenez-moi ou je fais un malheur » Navires de guerre le long des côtes syriennes, manifestations en Iran, déclarations contradictoires  israéliennes et ainsi de suite, torse américain bombé dans le Pacifique… Y aurait-il un peu de 1913 dans l’air ? Les peuples et les gouvernements d’alors étaient portés par un nationalisme si puissant, des militaires très présents dans les tous les entourages des chefs d’Etat (bien montré par Frédéric Mitterrand dans « Les aigles foudroyés ») et des traités qui enchaînaient les uns et les autres dans des alliances qui loin d’apaiser les relations internationales contribuaient à les entretenir qu’une étincelle suffit à déclencher l’irrémédiable : ce fut celle de Sarajevo le 28 juin 1914.
En 2011, les Etats-nations sont battus en brèche et bien des militaires, notamment Américains, tirent la sonnette d’alarme. On cherche aussi à nouer des partenariats, à étendre l’OTAN aux confins de l’Asie centrale. L’imagination pour constituer de nouveaux cas de figure est réelle. Mais à y regarder de plus près, tout ce petit monde tourne en rond. En fait, l’époque n’est plus aux grandes guerres mais à la guerre psychologique servie par les technologies les plus avancées. On voit plutôt poindre le danger de conflits locaux, régionaux, ethniques, communautaires, d’explosions soudaines de colère par telle ou telle partie d’une population mais point de guerre nationale. Imagine-t-on l’Europe appelant à une mobilisation générale ? Pas davantage aux Etats-Unis. La Chine, elle-même, y renoncerait. Les peuples ne sont plus partants : conquérir quoi et où ? Ils préfèrent le tourisme. Le libéralisme a tellement individualisé les individus que ceux-ci n’ont plus la foi du charbonnier ni même du patriotisme. Hollywood nous vend ses  Super héros des Marvel comics ? Sommes-nous tétanisés ? Que nenni c’est du spectacle.  Un monde de plus en plus métissé peut-il guerroyer? 
Doit-on donc regarder sans attention appuyée toutes les agitations actuelles ? Evidemment pas, au vu du nombre d’excités, de fanatiques, de démens  qui prospèrent. Les sociétés structurantes d’autrefois ne sont plus si elles n’ont pas empêché des conflits disons qu’ils se comprenaient ; de nos jours, tel n’est plus le cas.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
 Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen