Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 31 octobre 2013

Jeudi 31 : Prochain Seriatim le lundi 4 novembre

Jean Vinatier

« L’objectif d’Obama est de contenir la Chine, pas de s’impliquer dans de minuscules bagarres de voisinage » par Nazanin Armanian N°1501 6e année

A travers la question syrienne, la politologue hispano-iranienne Nazanin Armanian expose le point de vue du chaos contrôlé qui serait celui du Président Barack Obama.


« - Quel scénario serait le plus favorable aux Etats-Unis dans la zone ?

La meilleure option pour les USA, c’est l’actuel « chaos contrôlé » dans lequel s’épuisent la Russie, l’Iran, la Turquie, l’Arabie Saoudite et même Israël. La « doctrine Obama » consiste à contenir la Chine et à ne pas s’impliquer dans de minuscules bagarres de voisinage. D’autant que la priorité de la Maison Blanche dans cette région, c’est l’Iran, pas la Syrie. Une frappe sur ce pays compromettrait tout accord de paix avec Téhéran, en échange de l’arrêt de son programme nucléaire. Néanmoins, alors que la menace d’une attaque s’éloigne, la présence de très nombreux acteurs que personne ne contrôle, et le fait que la politique ne relève pas toujours de la logique, font que tous les scénarios sont encore possibles, par exemple une provocation sous fausse bannière. Il semblerait qu’un accord ait été passé entre les Etats-Unis, la Russie et l’Iran pour maintenir Al Assad au pouvoir jusqu’en début 2014. Un temps suffisant pour que les Etats-Unis puissent mettre à l’épreuve la bonne volonté de Hassan Rahani Ali Jamenei pour abandonner son programme nucléaire. Ainsi, les Etats-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite auraient obtenus le désarmement de la Syrie et de l’Iran sans apocalypse. Un grand triomphe pour Barack Obama. »

 La suite ci-dessous :
http://michelcollon.info/L-objectif-d-Obama-est-de-contenir.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

mercredi 30 octobre 2013

« Patrice HIGONNET, La gloire et l’échafaud. Vie et destin de l’architecte de Marie-Antoinette » par Michel Biard N°1500 6e année

Michel Biard fait une belle critique de la biographie consacrée à l’architecte lorrain, Richard Mique, auquel on doit, en plus de réalisations plus connues, son chef d’œuvre, le couvent de la Reine à Versailles, aujourd’hui le lycée Hoche.
 « Moins connu que Gabriel, Soufflot ou Ledoux, Richard Mi­que est pour­­tant l’un des archi­­tectes majeurs de son temps. Cet homme, que son bio­­graphe appelle joli­­ment le « Salieri de l’archi­­tec­­ture », est nommé pre­­mier archi­­tecte du duché de Lor­­raine et ano­­bli par Stanislas en 1761. Il a alors 33 ans. À la mort de Stanislas en 1766, il rejoint Versailles et y obtient la pro­­tec­­tion tout d’abord de la reine Marie Leszczynska et de sa fille Madame Adélaïde, puis de la dau­­phine Marie-­Antoinette. Après le décès de Louis XV, le sou­­tien de la nou­­velle reine devient encore plus essen­­tiel et, en mars 1775, Mi­que suc­­cède à Gabriel comme pre­­mier archi­­tecte des Bâti­­ments du roi. « Archi­­tecte de l’inti­­mité royale » et l’un des ordon­­na­­teurs des « plai­­sirs » de la reine, il conçoit alors ses œuvres les plus connues, le théâtre de Trianon (1780) et les bâti­­ments qui forment le « Hameau de la reine » (1783‑1785). À la veille de la Révo­­lu­­tion, sa posi­­tion peut être résu­­mée avec ces quelques lignes de Patrice Higonnet : « Sa situa­­tion à Versailles est assu­­rée ; celle de Versailles dans la France des Lumières, moins. Marie-­Antoinette se complut, certes, dans le petit para­­dis rupestre et ver­­saillais qu’elle devait à son archi­­tecte. Pour les Pari­­siens, en revanche, le Hameau et son jar­­din anglo-­chinois furent sur­­tout un sym­­bole de cor­­rup­­tion, d’échec, de détour­­ne­­ment de fonds, de débauche, l’irré­­pa­­rable insulte faite par une étran­­gère à la misère du peuple fran­­çais ».
La suite ci-dessous :
http://ahrf.revues.org/12360

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Ecotaxe, écho des colères N°1499 6e année

L’heureuse libération des quatre otages français détenus au Niger ne contrebalancera pas les mauvaises nouvelles qui tournent au-dessus des têtes de l’exécutif. Après la reculade sur la taxation des produits d’épargne, c’est au tour de l’écotaxe d’être recalée. Le Premier ministre a eu beau jeu de rappeler l’histoire de l’écotaxe afin d’incriminer la droite mais cet argument n’a guère de poids. Aux yeux des Français, le gouvernement ne sait ni annoncer, ni tenir. Le Président de la République et son Premier ministre sont devenus inaudibles et incompréhensibles pour une très grande majorité des Français. Les Français ne comprennent plus comment fonctionne le gouvernement : d’un côté la ministre Delphine Batho est renvoyée pour une simple critique, de l’autre les ministres Verts se répandent en critiques sans être admonestés ? Il arrive un moment où un homme d’Etat doit cesser de combiner, de faire des synthèses pour n’avoir d’autre ligne d’horizon que la France et sa perpétuation.
Certains affirment que cette montagne russe permanente trouverait sa source dans la crainte d’un désastre aux municipales, suivi d’un typhon aux européennes. Si tel était le cas, le Président de la République ne pourrait sans doute plus ni garder le gouvernement ni même avoir la même assemblée. En Espagne une défaite aux municipales n’a-t-elle pas entraîné la chute d’Alphonse XIII ? Or, les socialistes sont-ils si assurés de connaître de telles défaites locales ? François Hollande et Jean-Marc Ayrault se persuadraient-ils d’entrée que Waterloo est au bout du chemin alors que les électeurs locaux plébicitent souvent un maire en fonction de son bilan sans trop tenir compte de sa couleur politique ? N’est-ce pas un peu jeter le bébé avec l’eau du bain ? Il est vrai que deux élus ont quitté le PS pour le Front de gauche, lui-même en presque divorce avec le PC, que le duo Delanoë/Hidalgo se découvre une indépendance par rapport au gouvernement de leur propre bord, certes le temps des municipales, mais accréditant l’idée que les socialistes n’iont ni unité, ni fidélité dans la tempête ! Plus loin encore, si François Hollande a le sentiment que le pays lui échappe, le droite n’aurait guère la satisfaction de la saisir au vol au vu de sa grande part dans les désastres actuels : le quinquennat de Nicolas Sarkozy n’a-t-il pas été en de nombreux points calamiteux ? Peut-être faut-il chercher plus loin cette sorte de panique dans l’idée qui commence à cheminer et selon laquelle les Français s’ils votaient pour Marine Le Pen le feraient non par adhésion aux idées Frontistes mais d’abord et avant tout pour plomber le PS et l’UMP… ?Nous serions alors face ou devant quelque chose qui serait entre une rebellion et une révolution, une Fronde donc ?
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen
 

mardi 29 octobre 2013

NSA espionnage : vers un Munich européen ? N°1498 6e année

Imaginons ou rêvons les Etats de l’Union européenne réunis de manière solennelle, décidant à l’unanimité moins le Royaume-Uni, de déclarer persona non grata tous les ambassadeurs américains, de rappeler, par conséquence, tous leurs ambassadeurs en poste à Washington. Les retombées de l’affaire Snowden (dont le protagoniste vit en Russie et que l’Europe aurait renvoyé de l’autre côté de l’Atlantique s’il avait eu le malheur d’atterrir chez nous) ou Prism sont, l’occasion unique et splendide, pour les Européens de se saisir de leur destin commun, de se libérer de la servitude, d’agir en hommes libres et non plus en individus aliénés par une puissance qui se croit le monde prédestiné et entend y parvenir plaçant tous les moyens et toutes les intelligences (des bonnes jusqu’aux plus odieuses) dans son jeu.  Pour l’heure, les Européens sont divisés et seul le gouvernement allemand menacerait d’expulser tout diplomate américain convaincu d’espionnage (in El Mundo) : tremble-t-on le long du Potomac ?
Les deux auteurs de l’article ci-dessous « Espionnage américain : que pourrait faire l'Europe? »  ne s’illusionnent pas et singulièrement vis-à-vis des « jeunes » :
« Quand aux citoyens européens, notamment au niveau des jeunes générations, nul ne ressent le moindre désir d'autonomie par rapport, non seulement à la culture américaine en général, mais aux « services » rendus par les géants du web, tous américains. Certains de ces services sont commodes. Qui veut aujourd'hui acheter un livre dans une librairie de quartier, alors qu'il peut se le procurer quasi en temps réel auprès d'une multinationale américaine bien connue? Qui renonce aux propositions de la publicité en ligne, même en sachant que cette publicité est en train de construire un consommateur entièrement conditionné par les intérêts économiques américains ou leurs représentants en Europe. Et si ces géants du web conservent pendant un siècle les informations personnelles ingénument confiées par les citoyens européens, qui s'en souciera vraiment parmi ces derniers? Chacun croit garder son autonomie. Au pire, il se dit que dans un siècle, il sera mort. »
Un Saint-Cyrien, Olivier Zajec, a publié  un court ouvrage de qualité,  La nouvelle impuissance américaine – Essai sur dix années d’autodissolution stratégique, Paris, L’œuvre édition, 2011 - dans lequel il écrit que sur le plan de l’aliénation mentale, « nous sommes tous Américains »………Longues batailles thérapeutiques… Petit exemple mais qui a son importance, la FNAC annonce à grands panneaux, le Noël des kids…..Noël des enfants était donc trop étranger ?
 
« Espionnage américain : que pourrait faire l'Europe? Par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin » :
http://www.dedefensa.org/article-espionnage_am_ricain_que_pourrait_faire_l_europe_29_10_2013.html

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« Naissance et développement de la dette souveraine en Europe (XIIIe-XVIIIe siècle) » par Katia Béguin N°1497 6e année

Katia Béguin est directrice d’études à l’EHESS dont le domaine principal est : États, sociétés et dettes publiques de l’Europe moderne (XVIe-XVIIIe siècle)

« Mode de financement devenu universel ou presque, la dette souveraine a une histoire qui a commencé au Moyen-Âge et s’est accélérée à l’époque moderne dans l’Europe occidentale. La guerre a été l'élément moteur de l’appropriation par les États de ce moyen de financement qui s’est développé parallèlement à leur capacité à lever l’impôt. En revenant sur les origines de la dette institutionnalisée, il s’agira d’analyser la diversité des formes qu’elle a prises en Europe, selon la disponibilité de l’argent, selon les régimes politiques et la confiance inégale qu’ils inspiraient à leurs prêteurs potentiels, a fortiori lorsque les gouvernants finançaient par l’emprunt des conflits militaires dont l’issue était par essence incertaine ou lorsqu’ils avaient répudié des dettes dans le passé.
Parmi ces trajectoires, on s’arrêtera plus particulièrement sur le cas de la France d’Ancien Régime, plongée depuis les guerres à répétition du XVIIe siècle dans une insolvabilité presque chronique et qui s’est acheminée, de guerres en défauts souverains, vers l’abîme financier de 1789. On expliquera les causes de cette politique qui n’était pas, loin de là, le résultat d’une ignorance des ministres des finances. On exposera aussi les implications sociales, politiques et institutionnelles de la croissance des emprunts publics, qui ont déclenché des conflits multiples et qui ont concouru à l’émergence des marchés financiers. »

Ci-dessous la vidéo Midi –Conférence de Bercy : conférence du 23 octobre 2012:
http://www.comite-histoire.minefi.gouv.fr/midi-histoire-de-bercy/-naissance-et-developpement-d

Biographie de l’auteure :
http://crh.ehess.fr/index.php?2596

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 


« Les Frondeuses: une révolte au féminin (1643-1661) » de Sophie Vergnes N°1496 6e année

Un sujet bien intéressant qui souligne, s’il en était besoin, les nombreuses modernités contenues dans les Frondes (1648-1653) qui faillirent devenir révolutionnaires et  où le fameux « devoir de révolte » poussé jusqu’aux extrêmes prépareraient plus qu’on ne l’écrira le terrain aux bouleversements de la fin du XVIIIe siècle.
 « Ce livre s’intéresse au rôle politique des femmes de l’aristocratie dans la Fronde et aux représentations dont il fait l’objet au XVIIe siècle, de façon à en faire apparaître les enjeux politiques, sociaux et culturels.
Les actions accomplies, mais surtout les discours, les mises en scène et, plus généralement, toutes les stratégies de communication qu’emploient les Frondeuses et leur entourage pour intervenir dans la guerre civile sont examinés, ainsi que les témoignages des contemporains. Or, les sources écrites et la documentation iconographique révèlent une conception du pouvoir, du champ d’action des femmes et des rapports entre femmes et pouvoir bien plus ouverte et audacieuse que ne le laisse entendre la règle de l’exclusif masculin.
Tous les projets politiques auxquels participent ces femmes, une quinzaine environ, sont considérés, du début de la régence d’Anne d’Autriche en 1643 à l’avènement du règne personnel de Louis XIV en 1661. Deux modes d’action principaux apparaissent : les interventions à caractère militaire des Amazones de la Fronde d’une part, celles qui relèvent de la diplomatie occulte accomplies par les « intrigantes » d’autre part. L’examen des moyens employés conduit à souligner l’ancrage des Frondeuses dans des réseaux familiaux, amicaux et clientélaires puissants où elles occupent des positions stratégiques. Pour plusieurs d’entre elles, l’analyse des actes et des discours avant, pendant et après les troubles civils pose la question d’une éventuelle démarche d’émancipation à caractère féministe.
Sophie Vergnes est agrégée et docteur en histoire. Membre de Mnémosyne (association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre), de la SIEFAR (Société Internationale pour l’Étude des Femmes d’Ancien Régime) et du laboratoire Framespa-UMR 5136 (Université de Toulouse II-Le Mirail), elle poursuit ses recherches sur la contestation politique en France au XVIIe siècle, et particulièrement sur le rôle qu’y tiennent les femmes de l’aristocratie.
Elle publie ici son premier livre. »
Source :
http://www.champ-vallon.com/Pages/Pagesepoques/Vergnes.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

lundi 28 octobre 2013

« Alain Finkielkraut face au duo Polony/Caron » N°1495 6e année


Alain Finkielkraut chez Ruquier  à l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage, L’identité malheureuse (Paris, Stock).

ONPC 26/10 - Alain Finkielkraut face au duo... par RAPIDO13004


Alain Finkielkraut sur RCJ :


Alain Finkielkraut et le Front National... par Uncle


Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 27 octobre 2013

Bretagne : les révoltes des Bonnets rouges de Louis XIV à François Hollande N°1494 6e année

Manuel Valls revêtira-t-il les habits du duc de Chaulnes, aimablement surnommé par les paysans bretons d’alors, « Gros cochon » pour mettre un terme à cette rébellion contre l’écotaxe ? Il lui faudrait pendre beaucoup…..Les Bonnets rouges qui s’insurgeaient contre le papier timbré et les droits seigneuriaux en 1675 rebondiraient-ils en 2013 ?
La Bretagne ne porte guère de chance au gouvernement Ayrault depuis Notre-Dame des Landes jusqu’au Finistère.  Si le projet de l’aéroport ne provoque pas des perturbations au-delà du périmètre contesté, l’écotaxe, semble être un point de convergence de toutes les revendications bretonnes où l’on y trouve ensemble un président du Medef local et les syndicats, des salariés licenciés et ceux qui ne le sont pas, des paysans et des ouvriers et ainsi de suite. C’est là une agrégation au contenu explosif, l’étincelle ne saurait être loin. Le pouvoir a dépêché plus de cinq cents gardes mobiles lesquels abrités derrière toutes sortes de protections finissaient par cacher complétement l’édifice d’octroi. Si ce dernier n’est point tombé entre les mains des bretons, son siège a-t-il commencé ?
Comme en 1675, les villes bretonnes se calfeutrent et se rassurent de quelques bonnes paroles tandis que les campagnes plus méfiantes se placent d’instinct sur « un pied de guerre ». Les Bretons de 2013 ont remis les Bonnets rouges de 1675 histoire de souligner le genre d’état d’esprit qui les guide. Beaucoup pensent que la Bretagne bénéficie d’une protection particulière datant des contrats de mariage de 1499 entre la duchesse Anne et le roi Louis XII. La Bretagne n’a joui,  ni de moins, ni de plus de privilèges que les autres provinces du royaume toutes barricadées de particularités que nos ancêtres estimaient être, alors, les paravents idoines contre toute tyrannie.
Mais les Bretons peuvent s’enorgueillir d’avoir donné les trois grands coups de la future révolution : quand les députés du tiers Etat, à l’ouverture des Etats de Bretagne, refusèrent de délibérer avec la ceux de la noblesse et du clergé faute de voir leurs revendications entendues. Cette fermeté de principe décida Louis XVI, le 27 décembre 1788, à opiner pour le doublement des députés du Tiers Etat. Les Bretons devancèrent donc l’abbé Sieyès….
Nous ne sommes pas dans un processus révolutionnaire faute de La Chalotais mais dans celui de la colère qui engendre une autre colère et ainsi de suite jusqu’au ricochet déclencheur. Le climat est délétère : un chef de l’Etat discrédité depuis l’affaire Léonarda, un exécutif  inconstant, incapable d’une ligne politique claire  variant d’un jour à l’autre sur n’importe sujet en fonction de la réaction de « l’opinion publique ». La conduite de l’Etat est, pour beaucoup, à l’image de François Hollande ni marié, ni pacsé, en un mot, sans clef de voute.  
Jean Vinatier

Notes :

http://www.wiki-rennes.fr/R%C3%A9volte_du_papier_timbr%C3%A9

Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 25 octobre 2013

« Kurdes : l’autre visage du conflit syrien » par Allan Kaval N°1493 6e année

« Depuis le déclenchement de la guerre civile en Syrie, les régions kurdes du pays connaissent un sort à part. Longtemps épargnées par les combats qui opposent le régime aux forces rebelles, elles sont depuis 2013 le théâtre de combats féroces entre les djihadistes du Front al-Nosra et de l’Etat islamique en Irak et au Levant d’une part et les Forces de protection du peuple (YPG) du Parti de l’unité démocratique (PYD), la branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) d’autre part. Hégémonique sur le terrain kurde syrien, le PYD qui entretient toujours des rapports ambigus avec Damas, oscillant depuis 2011 entre la sous-traitance dans la répression des opposants au régime et la poursuite d’un agenda propre, prétend mettre en place les conditions d’une autonomie kurde en Syrie. Cette évolution, qui va de pair avec la répression violente de tous ceux qui contestent sa position dominante sur la scène kurde-syrienne, a des implications majeures sur le plan régional. En effet, le contrôle exercé par cette branche du PKK sur un territoire jouxtant immédiatement la frontière sud de la Turquie entre largement en ligne de compte dans le processus de paix lancé au début de l’année entre la formation rebelle kurde et Ankara.
Formant une minorité non-arabe au sein la République arabe syrienne, les Kurdes, essentiellement regroupés au nord, constitueraient environ 15% de la population totale du pays. Ciblés par la politique dite de la « ceinture arabe » visant à morceler les zones de population kurde, rendus pour une large part apatrides par le régime de Damas, ils ont longtemps été cantonnés à une situation marginale [1]. Cette condition de citoyen de seconde zone entretenue par l’Etat syrien n’a pas empêché Damas d’utiliser le facteur kurde à l’échelle régionale pour conforter ses intérêts stratégiques propres, notamment à l’encontre de la Turquie [2]. »

La suite cidessous :
http://www.lesclesdumoyenorient.com/Kurdes-l-autre-visage-du-conflit.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Georges Corm : » on assiste à « une prise de contrôle du monde arabe par les monarchies du Golfe ? » au bénéfice des États-Unis et de l’Europe (vidéo) » N°1492 6e année

« Le 2 octobre 2013, il était l’invité d’une rencontre organisée par l’Iremmo, en partenariat avec les Amis du Monde Diplomatique. Rencontre animée par François Gèze, directeur des Editions La Découverte, qui publient de nombreux livres de Georges Corm. »

Vidéo :
 



Source:


Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 24 octobre 2013

« Posséder ou partager : Le lien à la place du bien »par Chems Eddine Chitour N°1491 6e année

L’auteur est professeur à l’Ecole Polytechnique d’Alger.

« Le titre de cette contribution est là pour attirer l’attention sur un mouvement qui peut ne pas être une mode ou une nécessité dans ce qui nous reste d’espace vital sur une planète de plus en plus abîmée. Dans ce sens Gérard Charollois écrit : «Et si l’humanité disparaissait?» Un scientifique australien, Frank Fenner, parfaitement rationnel, membre d’une académie de médecine, ose affirmer que l’humanité va disparaître. Il ne s’agit pas d’une prédiction apocalyptique ni d’un verdict sectaire annonçant la foudre d’un quelconque jugement dernier. Pour le scientifique, l’humanité sécréterait les causes de sa perte, accroissant sa vulnérabilité à la mesure de sa maîtrise purement apparente. Car, écrit l’auteur, en fait, nul ne maîtrise plus rien et les alarmes des scientifiques de toutes les disciplines sur l’altération du climat, l’épuisement des ressources naturelles, les risques viraux résultant de la surpopulation et des échanges planétaires, ne pèsent rien face au rouleau compresseur de l’économie, face à la cupidité de tous les individus, face à la volonté de croissance infinie. La modestie s’impose toujours lorsqu’on évoque le futur.» (1) »

La suite ci-dessous :
http://www.mondialisation.ca/posseder-ou-partager-le-lien-a-la-place-du-bien/5354629

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

mercredi 23 octobre 2013

Hidalgo, Brossat, le grand capital : un trio champagne rosé…N°1490 6e année

Sans surprise le vote des militants communistes parisiens fut en faveur d’une union avec le parti socialiste. Raphaël Enthoven rappelait que le parti communiste était un parti de pouvoir, qu’il était donc prêt à sacrifier un allié pour un partenaire qu’historiquement il déteste si cela lui permettrait d’acquérir plus de sièges. Le parti communiste a balancé dans les orties le parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, tout se réservant le droit d’user du nom de Front de gauche pendant la campagne municipale parisienne….
Rien d’étonnant que Ian Brossat, le sémiliant chef communiste versus rouge bobo, plus attiré par les derniers endroits à la mode à New York que par le tombeau de Lénine à Moscou,  qui goûte infiniment plus la littérature américaine que le Capital de Karl Marx et se sent plus proche de Barack Obama que de Valdimir Poutine, justifie son alliance avec la socialiste Hidalgo pour lutter contre la spéculation immobilière alors que les deux mandatures de Bertrand Delanoë ( et de sa première adjointe, Mme Hidalgo) ont marqué une hausse continuelle sans que la mairie ne fasse quelque chose de sérieux, hormis intervenir dans les arrondissements où flottaient son drapeau militant. Jamais en deux mandats socialo-communistes, on vit autant de Parisiens contraints à l’exil…de l’autre côté du périphérique. Le coup des 30% de logements sociaux est une belle arnaque, il ne s’agit évidemment pas d’atteindre ce chiffre dans Paris mais dans le Grand Paris, une différence qui permet donc toutes les audaces et d’abuser un électorat…
Jamais sous Delanoë et ses alliés communistes (et Verts) n’a-t-on assisté depuis Napoléon III à une telle réception de tous les grands capitalistes : Bernard Arnault, la famille Decaux, Bolloré…etc. La capitale est devenue pour eux une fête permanente, un nouvel Au bonheur des Dames avec des profits immenses tout en se tenant à l’écart de tous les désagréments que subissent les Parisiens. Mme Hidalgo n’a-t-elle pas appelé de ses vœux la création d’un Beaugrenelle dédié au luxe ? Sans surprise Vincent Bolloré a appelé à voter Anne Hidalgo (sans doute votera-t-il à droite ou bien ira à la pêche) histoire de la remercier d’avoir permis à Autolib de prospérer à son avantage. Sans surprise non plus tous les médias (télévision, radio, presse) soutiennent l’actuelle équipe sortante…
Mme Hidalgo enfonçant le clou a fait de Ian Brossat son porte-parole. Si le malheur voulait que cette équipe ne l’emportât, Paris serait donc une ville où prospérerait des communistes, communistes d’un nouveau genre, non plus léninistes mais « Wall Street». Les capitalistes se tordent de rire et sablent le champagne, un champagne rosé…..

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Barak les grandes oreilles: il nous écoute N°1489 6e année

Il est naturel pour les Etats d’apprendre sans cesse ce qui se déroule au-delà de leurs frontières. Des puissances alliées peuvent s’espionner car l’on n’est allié que sur des points précis et dans des circonstances limitées. Il en va de la confiance comme des roses…Depuis l’époque des premières ambassades, l’espionnage est le second visage et parfois même le premier de toute représentation diplomatique, il en est donc de même des Etats.
L’important de cette affaire tient sans doute à la naïveté des dirigeants européens qui ont sincèrement cru que la même appartenance à l’OTAN, par exemple, suffirait à rendre le bon voisin américain qui n’a de  de cesse d’évoquer la morale, la piété, les bonnes mœurs, les valeurs familiales, la déontologie  et que sais-je encore, d’une confondante gentillesse. Le futur traité de libre-échange nous promet de belles déconvenues…. Mme Merkel découvre que son mobile serait sur écoute, de même que la messagerie d’un ancien Président mexicain ou bien de l’actuelle Présidente du Brésil…Bref, on se demande bien pourquoi, personne n’a mis sur écoute la Maison Blanche , hormis, sans doute, les services secrets…américains ! Remarque tous les affaires sur les mails secrets et autres dossiers n’émanent-ils pas d’Américains ou d’anglo-saxons ce qui revient au même?
Sans doute éprouve-t-on une sorte d’étouffement : le monde globalisé se rétrécissant à vue d’œil, une seule nation s’arrogeant le droit de tout connaître tout en s’offusquant que la pareille lui soit rendue. Mais le scandale n’est même pas là, il tient davantage dans cet esprit de soumission des dirigeants européens incapables d’expulser le moindre diplomate américain, ou bien de faire fermer les bureaux du FBI à Roissy. Ce n’est la conversation téléphonique entre Barack Obama et François Hollande qui troublera la nuit du premier…Le Président américain et John Kerry, loin de s’excuser, confirment bien que leurs services poursuivront leur espionnage : qui est contre ?
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« L'Est parisien, nouveau visage d'une ville bourgeoise » sans le peuple N°1488 6e année

Ci-dessous la critique de deux ouvrages : Paris sans le peuple d’Anne Clerval et Paris bourgeoise, Paris bohème. La ruée vers l’Est de Sophie Corbillé
 « Deux ouvrages récents viennent renouveler la connaissance à la fois géographique, urbanistique et sociologique de la capitale française, soumise depuis plus d'une décennie à un mouvement actif de "gentrification" et de fuite des classes moyennes et populaires au-delà du périphérique. Pour éviter de se satisfaire de concepts trop vite acceptés par le sens commun, comme la catégorie sociale des "bourgeois-bohèmes" (ou "bobos" ), omniprésente dans les médias, il est utile de lire de manière croisée et complémentaire l'étude urbaine exhaustive (issue d'une thèse) de la géographe Anne Clerval, Paris sans le peuple. La gentrification de la capitale , et l'enquête de terrain de l'ethnologue Sophie Corbillé, Paris bourgeoise, Paris bohème. La ruée vers l'Est , qui se focalisent toutes deux sur les arrondissements de l'est parisien (Faubourg Saint-Antoine, Belleville, Ménilmontant, quartier Sainte-Marthe...), terre promise à la nouvelle "gentry" parisienne, regroupant essentiellement des cadres, professions intellectuelles et acteurs de la culture et des médias. »
La suite ci-dessous :
http://www.nonfiction.fr/article-6700-lest_parisien_nouveau_visage_dune_ville_bourgeoise.htm

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

samedi 19 octobre 2013

La Grande séparation, pour une écologie des civilisations : Hervé Juvin sur France Culture N°1487 6e année

Hervé Juvin sur France-Culture le 16 octobre en matinée



 



Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Hollande s’humilie devant Léonarda ? N°1486 6e année

L’intervention du Président de la République marque, certainement, un tournant dans le quinquennat, un tournant en direction d'un précipice…
Alors que le ministère de l’Intérieur faisait publier, en même temps qu’une circulaire durcissant l’interdiction d’intervention à l’école, le rapport relatif à la famille Dibrani dont les conclusions s‘avèrent accablantes, François Hollande déboulait depuis l’Elysée pour dire qu’il accepterait le retour de Léonarda Dibrani mais seule ; cette dernière, loin de le remercier le boudait ! François Hollande se croit toujours au PS et imagine la synthèse comme l’arme absolue. Le Président est allé à Canossa et ouvre, en fait, une boîte de Pandore dont il n’imagine pas les effets sur les Français !
Résultat, toute la classe politique le moque et même l’insulte. Son discrédit est général…..
Une classe politique survoltée surtout à gauche : Esther Benbassa, que l’on a vu plus intelligente, a osé évoquer une rafle pour qualifier l’interpellation de Léonarda, un Noël Mamère déchaîné, un Jean-Luc Mélenchon vidant son barillet et même Harlem Désir qui en vint à contredire le Président…..
Quant à la droite, c’est pain béni et Manuel Valls croit conquérir des galons de proconsul…..

 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen