Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 28 juin 2016

Autriche : élection présidentielle annulée d'ici le 6 juillet ?N°4191 10e année



« […..]
Des soupçons d’irrégularités ont rapidement été évoqués par des militants du FPÖ, qui avait lui appelé au calme pour pouvoir étudier les éléments avec sérénité. Le FPÖ a finalement introduit un recours.
La Cour Constitutionnelle autrichienne poursuit depuis lundi 20 juin ses auditions de membres des commissions électorales. 94 arrondissements sur 117 sont concernés.
La loi prévoit que les enveloppes du vote par correspondance ne soient ouvertes que le lundi à partir de 9 heures en présence des représentants des partis représentés au Parlement. Or dans de nombreux arrondissements, les enveloppes ont été ouvertes, voire pré-triées et décomptées dès le dimanche par des fonctionnaires en l’absence des représentants des partis, donc sans contrôle indépendant. »
« Au regard de ces révélations devant la cour constitutionnelle, le ministre autrichien de l’intérieur Wolfgang Sobotka (ÖVP, chrétien-démocrate) s’est déclaré «extrêmement déçu» de ces «négligences» dont l’étendue massive est «insoutenable» et considère «plus que honteux que des juristes aient demandé des signatures en blanc» de la part des membres des commissions électorales.
Il apparaît donc de plus en plus probable que la Cour prononce l’annulation – au moins partielle – du deuxième tour de l’élection présidentielle autrichienne. »
[…..]
La suite ci-dessous :


Jean Vinatier
Seriatim 2016

lundi 27 juin 2016

« Mépriser le peuple, le censurer, le déconstruire par Mathieu Bock-Coté » N°4190 10e année



« Le référendum britannique n’a pas donné le résultat escompté par les élites. Elles se demandent dès lors, de plus en plus ouvertement, comment neutraliser son résultat. Une chose est certaine: on se jure qu’on ne se laissera plus prendre: on ne fera plus de référendum. Le référendum ne serait pas un mode de consultation accordé aux exigences de la démocratie. Il libérerait les passions et pousserait le peuple à s’approprier la question qu’on lui pose, en l’investissant d’une signification autre que celle qui lui est prêtée par le système médiatico-politique. En gros, on reproche au référendum de politiser la politique, de la délivrer de la gangue gestionnaire et juridique. Par exemple, on ne pardonne pas au peuple d’avoir fait un lien entre la souveraineté britannique et l’immigration massive: ce serait un lien interdit.
La suite ci-dessous :

Jean Vinatier
Seriatim 2016

Europe : « Echecs » et « « Fluctuat nec Brexitur » N°4189 10e année



« Echecs par Zébu

[….]Le résultat du référendum au Royaume-Uni a démontré l’échec de l’Europe à se dissocier des politiques néolibérales menées par les gouvernements successifs, que l’on pourrait qualifier de ‘guerre aux pauvres’. Et puisque l’on pose une question aux ‘gueux’, imprudemment exposée par un Premier Ministre sous pression face aux souverainistes de l’UKIP, ceux-ci y ont répondu comme l’on sait. C’est l’échec d’une Europe sanctionnée par là où elle a fauté, c’est-à-dire au Royaume-Uni, le royaume du néolibéralisme sans entraves dont on ne peut que constater les résultats, politiquement, économiquement et socialement.
[….]
La suite ci-dessous :

« Fluctuat nec Brexitur, par Timiota 

Le dicton « fluctuat nec mergitur » évoque une certaine résilience, que Lutèce a déclarée sienne, d’encaisser les vagues (les flots et leurs fluctations) sans couler.
Nous assistons dans le cas du BREXIT aux effets d’amplification des bêtises, (du « fluctuat ») d’institutions ou de responsables politiques, effets qui deviennent de plus en plus nocifs au fur et à mesure que leur pouvoir s’accroit. Avec le « désunissement du royaume uni », une balkanisation et de nouvelles zones d’influence en liberté surveillée par les grandes puissances (comme ce fût le cas de la Yougoslavie) deviennent du jour au lendemain de réelles possibilités à l’ouest de l’Europe  (Ecosse prête au départ, Irlande prête à une réunification, City en amarrage incertain…). La fluctuation commence à faire mal parce qu’elle dépasse son but initial.
La suite ci-dessous :

Jean Vinatier
Seriatim 2016

« Hidalgo et Campion font-ils la grande roue contre le préfet ? » N°4188 10e année



Marcel Campion et Anne Hidalgo semblent former un tandem parfait pour enlaidir Paris entre les hideux chalets qui, certainement, s’installeront sur l’ensemble du Champs du Mars en décembre prochain, et la non moins horrible grande roue qui transforme la place de la Concorde en Luna-park !
Pour l’heure, c’est Laurent Fabius qui vient d’administrer un sacré coup de pied de l’âne à la maire de Paris en lui accordant l’autorisation ou des ouvertures dominicales……

« [….] À Paris, là encore, le ministère de la Culture ne s’oppose à aucun projet destructeur d’Anne Hidalgo. Les occupations temporaires de l’espace public ne sont pas davantage empêchées : l’Euro justifie tous les débordements publicitaires illégaux, et Marcel Campion dont la grande roue n’a pas reçu l’autorisation pour prolonger son séjour sur la place de la Concorde n’est pas inquiété.
Sur ce dernier point, nous avons interrogé la DRAC Île-de-France, dont voici la réponse : « le préfet a menacé de poursuites. M. Campion nous a ensuite adressé une demande d’autorisation, une instruction est donc en cours. Cela change un peu l’axe pour faire pression via le droit pénal : il n’est qu’en défaut d’autorisation valable, le dépôt d’une demande de régularisation affaiblit le caractère intentionnel nécessaire à la qualification pénale (et réduirait drastiquement les chances qu’une poursuite soit engagée par la justice). » Nul doute que les menaces de poursuite du préfet font très peur à Marcel Campion. Mais on admirera la rhétorique : Marcel Campion, à qui on a demandé de partir en février, veut rester jusqu’en juillet (une autorisation accordée par la Ville de Paris, ce qui n’étonnera personne). Il ne veut pas partir alors il demande une demande de régularisation ce qui « affaiblit le caractère intentionnel » de la faute (le pauvre, il ne savait pas qu’il n’avait pas le droit). Et la DRAC nous fait ainsi comprendre que l’autorisation qu’il n’avait pas eue, il va l’obtenir puisqu’il refuse de partir et qu’il a demandé une « régularisation ». Tout va très bien dans le meilleur des mondes, et demain si le forain refuse de quitter la place et veut s’installer en permanence, nul doute que le ministère de la Culture va « régulariser » sa situation ! Les protections ne servent à rien puisque le ministère de la Culture peut autoriser tout, et de préférence n’importe quoi !
Peu importe, donc, la loi. Force reste au déni de droit. Comment s’étonner, quand on voit de tels agissements par les plus hautes autorités de l’État, que le discrédit pèse toujours davantage sur la politique. C’est du ministère de la Culture qu’une vraie loi patrimoine devrait d’abord protéger les monuments historiques et les secteurs sauvegardés, en rendant absolues les servitudes qui s’y attachent.
Source :

Jean Vinatier
Seriatim 2016



« Euro : Hidalgo mise en demeure de retirer les publicités illégales » N°4187 10e année



« Le sport, du moins celui des professionnels, est décidément l’ennemi du patrimoine. On le voit à propos de Roland-Garros, avec les menaces qui pèsent sur le château et le parc de Grignon où le PSG veut installer son centre d’entrainement, mais aussi pour l’Euro et sa « fan zone » qui occupe pendant un mois le Champ-de-Mars, site classé dont on ne sait pas très bien dans quel état il sera après avoir été piétiné par des dizaines de milliers de supporteurs pendant un mois…
L’Euro, en plus, pollue une grande partie de Paris avec des publicités illégales affichées un peu partout comme l’a rappelé Sites et Monuments (nouveau nom de la Société pour la Protection des Sites et de l’Esthétique de la France) dans un courrier recommandé avec accusé réception envoyé à la maire de Paris Anne Hidalgo, lui demandant de faire retirer cet affichage en infraction. L’association a par ailleurs déposé plainte contre X auprès du procureur de la République.
La suite ci-dessous :


Jean Vinatier
Seriatim 2016