Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

samedi 30 novembre 2013

« Leur promesse d’une Europe en berne se dessine » par François Leclerc N°1538 6e année

Un  plan où les « partenaires sociaux » joueront un rôle peu reluisant, mais certains en ont l’habitude…
L’Europe «  économie intégrée » poursuit sa route….commandée par des capitaines non élus : l’étau se resserre…et les peuples poursuivent leur sommeil ! Voilà le début de l’ère post-démocratique…
 
« Le traité de coalition allemand entre la CDU-CSU et le SPD comporte une phrase clé à propos de la politique européenne : « Nous plaidons pour que les États de la zone euro concluent avec le niveau européen des accords de réforme qui soient contraignants, opposables et légitimés démocratiquement ». Elle est à rapprocher d’un document issu des services du Conseil européen, en vue de sa prochaine réunion des 19 et 20 décembre, rendu public par Médiapart. Il y est proposé de conclure des « arrangements contractuels » ainsi que la description de « principes généraux des mécanismes de solidarité ».
La suite ci-dessous :
http://www.pauljorion.com/blog/?p=60230#more-60230

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 29 novembre 2013

« Maladie d'Alzheimer: tous les indicateurs sont au rouge! » par Marie-Odile Desana N°1537 6e année

Ci-dessous un bon article de Mme Desana, Présidente de l’Union nationale des associations France Alzheimer et maladies apparentées qui tout en rappelant le rôle joué par son association souligne la non-prise de conscience de l’évolution par le nombre de cette maladie et de toutes celles apparentées.
L’indifférence des politiques, à droite comme à gauche, tient aussi au fait que la société se délite lentement mais surement.
Au-delà des malades, il y a aussi, le cas des aidants familiaux qui sont contraints à passer du temps de travail complet à un travail à mi-temps perdant, au passage, revenu et points retraite : quid des aides sociales ? Aujourd’hui c’est zéro ! L’action de l’aidant de famille est lourde, totale, 7/7 je le sais puisque je le suis….
Note d’espoir : les progrès en cours déjà réalisés par des équipes de chercheurs de tous les continents. L’avance se fait, un jour prochain, que je crois relativement proche, des traitements de soin et non plus seulement de prévention, seront publics.
« Aussi décourageant que cela puisse paraître, il semble encore indispensable aujourd'hui d'en passer par des chiffres pour rappeler à chacun que la maladie d'Alzheimer est une maladie grave, incurable, qui touche 855 000 personnes en France. Et, tandis que notre population vieillit, le nombre de personnes touchées par cette maladie ne fait que croître. Chaque jour, ce sont plus de 600 nouvelles personnes qui se trouvent confrontées à cette terrible annonce. Les projections sont loin d'être optimistes : plus de deux millions de Français devraient être concernés dans 25 ans. Un bouleversement à venir au sein des familles et, plus largement, pour la société toute entière. »

La suite ci-dessous :
http://www.huffingtonpost.fr/marieodile-desana/hollande-plan-alzheimer_b_4355817.html?utm_hp_ref=france

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 28 novembre 2013

Hollande de bâbord en tribord N°1536 6e année

Ce gouvernement est-il en roue libre ? Depuis hier, la presse faisait état d’un chiffre calamiteux du chômage. Ce matin, le Président de la République s’emmêlait les pinceaux en cherchant une vague formule pour expliquer qu’inverser une courbe n’était pas inverser une courbe…Et puis quelques heures plus tard  un miracle : le chômage baissait avec un François Hollande affirmant que la courbe s’inversait ! Bâbord, tribord cap vers le cap…..
L’opinion publique n’aura qu’un sentiment celui du doute et de chiffres manipulés pour convenir au souhait présidentiel  nonosbant les souplesses des communicants….On ne nous dit pas tout !
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

NKM : fin de campagne ? N°1535 6e année

Pourquoi Mme Koziusko-Morizet a-t-elle tenu à annoncer publiquement qu’elle suspendait sa campagne politique pour des raisons familiales (maladie de son père) ? Dans l’heure qui suivit l’équipe de Mme Hidalgo faisait éditer un double twitte  de compassion…Au moins cette équipe est-elle point et quel que soit l’événement, elle vous pond un message impeccable qui donne une idée  de la machine socialiste : automatique et froide….
Il est regrettable de mettre sur un plan similaire vie publique et vie privée : c’est le cas avec NKM. Une faiblesse s’ajoutant aux désordres à l’intérieur de la droite. La veille, la moitié des cadres Modem Paris décidait de rallier le camp socialiste. Si le Modem se partage en deux parts égales, l’une à droite, l’autre à gauche, ce fait a accrédité le sentiment d’affaiblissement général de la droite parisienne. Aujourd’hui, pour le Parisien lambda, seule Mme Hidalgo fait campagne pour la mairie de Paris sans avoir d’adversaire d’un acabit comparable. Ce moment politique est désormais en déséquilibre : jamais voie royale ne fut plus grande que pour l’amie de Bertrand Delanoë. La presse (de gauche, de droite : de Charlie Hebdo à Valeurs actuelles, de Mediapart à Boulevard Voltaire) qui lui baise les pieds tous les matins ne se donne même plus la peine de faire semblant de la contredire. Dernier exemple en date : Le Parisien a publié un article sur l’état de fatigue des riverains du nouveau Centre Beaugrenelle qui subissent force avanies et nuisances : ce nouveau centre dédié au luxe devant drainer 15 millions de personnes par an, est un projet personnel de Mme Hidalgo, son nom n’est à aucun moment mentionné : voilà, tout est dit !
Fin de campagne, à droite ? Fin de campagne tout court ?
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Un Varin sacrifié, une armée sauvée N°1534 6e année

L’actuel PDG de PSA ne pensait pas un seul instant que cette retraite chapeau décidée et votée en 2010 allait lui revenir en boomerang…Et pourtant : ce fut une curée ! Sus au Varin : les politiques, les syndicalistes et tous les autres.
Le gouvernement a bondi brandissant à nouveau le projet de loi sur le retraite chapeau ce qui a suffi à tétaniser les organisations patronales : loin d’eux le législateur….
Bref, Philippe Varin, l’homme qui a fait de l’anglais la langue de travail au sein de cette entreprise française n’affiche pas un bilan très brillant (fermeture d’Aulnay-Sous-Bois, perte du marché iranien, entrée dans le capital de General Motors avec au loin des investisseurs chinois) a été prié de manger son chapeau au nom de tous les siens. Mais perdra-t-il ces fameux 21 millions ? En France certainement, pas forcément dans les Bermudes ou en Asie…..
Fin du spectacle où surgit un Arnaud Montebourg crâneur en affirmant que le gouvernement a fait plier M. Varin oubliant ce petit détail, à savoir que des centaines de milliers de personnes bénéficient de la retraite chapeau : pour un Varin sacrifié, toute une armée sauvée : c’est émouvant sans masquer, qu’en dépit de tous les grands discours les mœurs entrepreneuriales et bancaires (les super bonus regonflent) non seulement ne varient pas mais que leur lobbyistes circonviennent tous les apprentis législateurs, exception faite de la sénatrice américaine, Mme Warren !

 
Source:

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

«Histoire de la pauvreté errante » N°1533 6e année

Nicolas Roinsard, sociologue fait la critique pour La Vie des idées de l’ouvrage d’André Gueslin qui étudie depuis longtemps « les gens pauvres et pauvres gens » : « D’ailleurs et de nulle part. Mendiants, vagabonds, clochards, SDF en France depuis le Moyen Âge ».
C’est un sujet délicat et riche avec lequel il n’est guère aisé de cheminer tant le « monde de l’errance » est singulier parce que « c’est écrire « une histoire d’hommes sans voix à travers les traces qu’ils laissent et les représentations qu’en ont les nantis »
«[….] Du statut au stigmate
Au Moyen Âge, les vagabonds mendiants sont intégrés pour des raisons théologiques. La pauvreté se définit sous la forme d’un rapport social entre dominés et dominants, sur fond de chrétienté : les premiers achètent leur salut par leur indigence, les seconds par la charité. De ce fait, le pauvre dispose d’un véritable statut social : « Pour l’homme ordinaire du Moyen Âge, le pauvre est perçu en quelque sorte comme une théophanie : c’est le Christ de retour sur terre. À défaut il est un intercesseur avec Dieu » (p. 22). Une transition s’opère à la fin du Moyen Âge : l’accroissement de la pauvreté errante, déterminé en grande partie par des crises économiques, des épidémies et des accidents climatiques, a pour effet de modifier les représentations de la pauvreté. Le vagabondage, qui concerne au XVe siècle entre 20 et 25% de la population française (p. 28), est de moins en moins toléré pour la charge économique qu’il suppose, et le sentiment d’insécurité qu’il véhicule (délinquance, criminalité). Ces changements de représentations à l’endroit des vagabonds et autres mendiants valides — rapidement assimilés à de « mauvais pauvres » dans la société capitaliste naissante réclamant toujours plus de main d’œuvre — annoncent le temps de la répression et de la diabolisation. Au mitan du XVIe siècle s’affirme ainsi, dans le traitement social de la pauvreté, une distinction entre la potence et la pitié [3], entre la pauvreté méritée et la pauvreté méritante, qui opérera tout au long des siècles suivants au travers d’un processus d’étiquetage orchestré par les pouvoirs publics et autres entrepreneurs de morale [4]. Au cœur de ce système à la fois répressif et assistanciel, deux dispositifs marqueront les XVIIe et XVIIIe siècles : l’Hôpital général créé en 1656, et les dépôts de mendicité créés en 1764. Poursuivant un même objectif de rééducation par le travail, ces deux tentatives de normalisation du monde de l’errance, comme bien d’autres (déportation vers les colonies, peine des galères), se solderont par un échec. »
La suite ci-dessous :
http://www.laviedesidees.fr/L-errance-au-ras-des-siecles.html

André Gueslin, D’ailleurs et de nulle part. Mendiants, vagabonds, clochards, SDF en France depuis le Moyen Âge, Paris, Fayard, 2013, 536 p., 26 €.

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

mercredi 27 novembre 2013

« A quand les bonnets verts ? » par Yann Fievet N°1532 6eannée

« Tout est parti de Bretagne, de cette péninsule solide souvent battu par les vents, parfois même celui de l’Histoire. Pour une fois la marée n’est pas noire mais rouge ! Une marée ? Oui, une marée humaine : trente mille personnes dans les rues de Quimper est un fait politique hors du commun. Le chiffre à l’évidence déborde du cadre des analyses sommaires cependant très répandues. Une marée, certes, mais une marée étrange : la multitude de bonnets écarlates donnaient une apparence d’uniformité à un ensemble des plus hétéroclites. Tous ces gens se sont retrouvés dans la cité finistérienne, animés du même sentiment : un profond mécontentement. Oui, un profond – et sans doute légitime – mécontentement mais qui, hélas, ne saurait tenir lieu de ciment politique. Car, enfin, de quel mécontentement s’agit-il ? Contre quoi ? Contre qui ? Et avec qui être mécontent ? Avec n’importe qui ? Sans distinction de classes, en faisant fi des conceptions, nécessairement divergentes, à propos de la construction des sociétés ou de la marche du monde ? Des salariés en compagnie de leurs patrons, des citoyens de droite et de gauche, des organisations d’extrême droite et d’extrême gauche, tous unis contre l’injustice fiscale frappant les Bretons ou pour la sauvegarde de l’emploi en Bretagne. Certes, il y eut deux cortèges. Mais le même jour et en un même endroit aux dimensions restreintes. Bref, une diversité floue dans une promiscuité inévitable ! »
La suite ci-dessous :
http://www.legrandsoir.info/a-quand-les-bonnets-verts.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Poutine vire la malle de Bernard Arnault…. N°1531 6e année

Bernard Arnault ne songeait certainement pas à mal agir en encourageant la compagne de son fils, un mannequin russe, d’installer, devant le mausolée de Lénine, sur la Place rouge (qui doit son nom aux marchés aux toits rouges qui, jadis, s’y tenaient) une énorme malle de 9 mètres de haut qui aurait dû servir de lieu d’exposition temporaire à des fins (naturellement) caritatives…! Mais voilà, le patriote russe est chatouilleux et le Kremlin a eu beau jeu d’en ordonner le démontage. Question : qui a donné l’autorisation de cette manifestation ? Hormis le Kremlin, je ne vois pas qui. N’y aurait-il pas derrière une bonne bourrade calculée de Vladimir Poutine envers le gouvernement français qui a humilié la Russie en refusant la construction à Paris d’une cathédrale quai Branly?
On applaudit les citoyens moscovites en colère contre cette malle qui bouchait toute la vue sur le Kremlin et la cathédrale Saint-Basile : il y a encore de la résistance au tout fric…
Que Bernard Arnault se rassure, il y a une ville qui lui ouvrirait en grand les portes : c’est Boboville (ex Paris) où le trio, Delanoë, Hidalgo, Brossat (DHB) se damnerait pour une telle malle et ferait tout mais alors tout pour ne limiter jamais le désir de LVMH. Bernard Arnault aurait-il oublié qu’il est avec Vincent Bolloré, les Decaux, Unibail et consorts, l’un des maires (de fait) de Paris ?

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 26 novembre 2013

Thaïlande : carton rouge pour les jaunes ? N°1530 6e année

Ce dimanche, au Champ de Mars, des Thaïlandais priaient pour le repos de leur souverain : je ne me doutais pas que leur pays renouait, alors, avec une énième crise politique. Celle qui se déroule sous nos yeux qui met en scène « les jaunes » soutenus par la Cour et les royalistes les plus traditionnels ne se sont guère satisfaits de la politique de la Première ministre, Yingluck Shinawatra qui essaie, malgré le sénat, de obtenir une amnistie pour son frère, l’ex- Premier ministre populiste, Thaksin, chassé en 2006. Etincelle qui  enflamme Bangkok : les ministères tombant l’un après l’autre entre les mains des manifestants. La question qui se pose : comment vont réagir, les « rouges », soutiens ruraux de Thaksin ?

Ci-dessous 3 Seriatim sur ce royaume (le dernier concerne un litige frontalier avec le Cambodge):

22 avril 2010 :
http://www.seriatim.fr/2010/04/thailande-un-royaume-qui-doute-n680-3e.html

4 décembre 2008 :
http://www.seriatim.fr/2008/12/edito-thalande-retour-la-case-dpart.html

16 octobre 2008
http://www.seriatim.fr/2008/10/thalandecambodge-et-les-temples.html

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

lundi 25 novembre 2013

L’Iran désatomise les tensions orientales ? N°1529 6e année

Le régime des mollahs peut respirer, l’Iran rentre dans le concert des nations. L’accord s’il a porté sur l’étroite surveillance à venir du programme nucléaire iranien ne fera, cependant,  pas oublier que les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne d’un côté et la Russie, la Chine de l’autre se sont également mis des bornes d’influence et de nouvelles lignes jaunes à ne pas enfreindre. A un accord régional correspond donc une ligne de conduite plus mondiale.
Pourquoi vouloir le retour de l’Iran dans le concert des nations ?
Pour les Etats-Unis qui ne renoncent, évidemment pas à « contenir » la Russie et la Chine, replacer l’Iran dans cette Asie orientale s’impose : d’abord pour une question religieuse, l’Iran puissance chiite jouant un rôle majeur en Irak, elle est la rivale des pétromonarchies de la péninsule arabique  sunnites et pour certains wahhabites ; ensuite, parce que cela leur permet de contenir Israël; enfin de redéfinir une base arrière sinon apaisée au moins calmée : combien de temps ? Le dossier syrien n’ayant pas été absent des discussions, il semblerait que l’on se dirigea vers un motus vivendi qui porterait, en toute logique, sur des problématiques énergétiques.
La Russie et la Chine qui sont tout à la fois en quête de relations fécondes et de rivalités naturelles, l’Iran cesse d’être leur allié exclusif. Dès l’annonce de l’accord Pékin a annoncé l’extension de sa zone aérienne et maritime sur la mer de Chine suscitant le mécontentement japonais.
Pour la France et l’Allemagne, le souci de récupérer des marchés perdus du fait de l’embargo décrété contre l’Iran. Ainsi, Peugeot, allié à General Motors a dû renoncer au marché iranien ce qui a précipité la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois.  Pour Paris, en particulier, le rapprochement avec Tel-Aviv et Riad lui a permis un, de tenir un discours ferme dont on se flatte qu’il a évité un accord bâclé - cette idée n’est pas fausse-, deux, de former une aile dure au sein d’alliés des Etats-Unis : l’Elysée estimant, qu’après le retournement américain fin août dans le dossier syrien, il fallait répliquer. Le chemin est de tout de même bien escarpé….
Pour l’Iran en acceptant un suivi strict de son programme  nucléaire passe sous des fourches caudines pour éviter certes une dégradation économique qui pourrait très bien déboucher sur une instabilité politique mais aussi parce que Téhéran sait sa situation géographique de première importance entre le détroit d’Ormuz et l’Afghanistan, et son contact direct avec le Caucase et l’Irak ce ventre mou, Faisant l’addition des calculs des Russes et des Américains et des desseins turcs, les mollahs pensent devenir une plateforme diplomatique de première importance sans laquelle tous les protagonistes se retrouveraient sous une tension dangereuse.
L’axe atlantique (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, France plus la ministre de l’Union, Mme Ashton)  et l’Asie (Russie, Chine, Iran) se trouvent face-à-face : l’idée politique américaine étant que se forme un bloc de plusieurs centaines de millions d’hommes (c’est la raison majeure du traité dit de libre-échange) pour endiguer la Chine et la Russie, l’accord conclu sur le nucléaire iranien constitue donc une étape tactique non négligeable dans la poursuite de cette stratégie……
A suivre.
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

dimanche 24 novembre 2013

Filippetti ordonne la destruction de l’escalier de la BnF N°1528 6e année

Pour qualifier son passage rue de Valois dans son dernier livre, Frédéric Mitterrand n’a pas trouvé d’autre titre que celui de « Récréation », son successeur, Mme Filippetti a déjà trouvé le sien « Destruction et indifférence »…..
La lâcheté ministérielle est comme le tonneau des Danaïdes sans fin……
L’éditorial du rédacteur en chef de la Tribune de l’Art, Didier Rykner, est, heureusement, sans complaisance.
« Le poste de ministre de la Culture est-il définitivement réservé à des gens indifférents aux musées et au patrimoine, incapables d’agir ou tout simplement nuls ? La question peut être posée, quand on apprend qu’Aurélie Filippetti a donné finalement l’autorisation à la Bibliothèque nationale de France de détruire l’escalier construit par Jean-Louis Pascal.
Cette histoire, que les lecteurs de La Tribune de l’Art peuvent suivre depuis de nombreuses années (voir les articles), relève du mauvais feuilleton. Dans un premier temps, Frédéric Mitterrand avait décidé de sauver l’escalier. Puis il y avait renoncé, juste avant son départ, comme il l’explique dans son livre de souvenirs sur son passage au ministère de la Culture.
À peine arrivée à ce même ministère, Aurélie Filippetti semblait vouloir prendre le problème à bras-le-corps. Elle avait en effet expliqué en interne qu’on ne pouvait détruire un escalier en bon état pour en reconstruire un autre, surtout quand l’argent manque, et qu’on comprendrait difficilement que le ministère de la Culture protège le patrimoine à Orléans et le détruise à Paris. Le coup d’éclat de la rue des Carmes à Orléans, où elle a
réussi à faire protéger deux immeubles, restera donc son seul fait d’arme. Et encore ! Puisqu’il est si facile, d’un trait de plume, de rayer des inventaires un monument inscrit, rien ne l’empêche désormais, ou son successeur, de donner satisfaction à Serge Grouard. »

La suite ci-dessous :
http://www.latribunedelart.com/l-escalier-de-la-bnf-et-la-malediction-du-ministere-de-la-culture

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« La vocation altruiste dans un monde globalisé » par Dominique Kerouedan N°1527 6e année

« Fondatrice et Conseillère scientifique de la concentration Global Health de la Paris School of International Affairs de Sciences Po. D. Kerouedan est Professeur invitée au Collège de France, Titulaire de la Chaire Savoirs contre pauvreté du Collège pour l’année 2012-2013. »
 « […]
LES BOULEVERSEMENTS qui traversent le monde contemporain après quarante ans de mondialisation dans un contexte de double transition démographique et épidémiologique de l’Afrique nous obligent à voir en face les limites auxquelles nous sommes confrontés dans le cadre de l’aide humanitaire, de l’action sociale et du développement humain. Ces trois dimensions de la solidarité sont définies ici comme les trois temps de soutien aux populations en difficulté : (i) l’action humanitaire étant entendue le plus souvent comme une intervention menée dans l’urgence pour sauver des vies, (ii) l’action sociale comme visant à réinsérer un individu perdu dans sa société, lui donner un abri, le nourrir et le soigner, lui assurer des prestations sociales ou un travail, dans le cadre d’actions caritatives ou de dispositions législatives ou réglementaires ; et (iii) le développement humain, faisant référence à une action plus structurée de long terme en faveur de l’éducation, de la santé et de la protection sociale dans des pays plus stables du point de vue politique. Il s’agit de l’un des champs du développement tel qu’il se décline depuis les lendemains de la Seconde guerre mondiale, puis après la décolonisation dans le cadre de la coopération et de l’aide au développement, ou plus récemment dans le sillage de la Déclaration du Millénaire et de ses huit objectifs de développement. »
La suite ci-dessous :
http://www.diploweb.com/La-vocation-altruiste-dans-un.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Bretagne : l’échec syndicaliste ! N°1526 6e année

Un pouvoir à bout de souffle a tenté une contre-attaque en envoyant les syndicats sur le terrain afin d’établir un contrepoids aux Bonnets rouges et même si le succès était au rendez-vous les délégitimer : Echec ! Bien des Français exprimaient, déjà, un mécontentement en apprenant que la tête des contestataires chez Florange, un CFDT, serait, sans doute, sur la liste lorraine du PS pour les européennes de 2014 ! L’addition hommes politiques discrédités + syndicalistes « vendus » est comme un coup de tocsin que l’exécutif ne veut toujours pas entendre alors qu’il sombre dans le désordre ministériel sans que le Chef de l’Etat ne puisse ou ne veuille mettre de l’ordre. Un tel exécutif devrait en tout logique s’affaisser sur lui-même et rendre l’âme mais faute d’insurrection ou de réunion soudaine de toutes colères, il s’estime en mesure de suivre sa route de plus en plus sinueuse, étroite, perdant à chaque pas, un phare  naviguant désormais au jugé. Sur le principe, il serait inconcevable que ce ministère songea un seul instant à tenir jusqu’aux municipales ; de même se poserait, silencieusement et encore respectueusement, le maintien du Président de la République lequel ne se fait plus entendre que par la voix…de Valérie Trierweiler…Et c’est ainsi que tout en pays se retrouve en apesanteur politique et plus grave, institutionnelle.
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

samedi 23 novembre 2013

« Les bonnets rouges, une chance pour la France » Emmanuel Todd N°1525 6e année

Bonne rampe de lancement….
«[….] 

Mais la révolte ?
E.T. : Nous y arrivons. Cette région lancée sur les rails de l'européisme est aujourd'hui touchée de plein fouet par la logique européenne du jeu sur le coût du travail, sous contrainte de l'euro. Et nous constatons que son dynamisme culturel donne à cette région la force de la révolte. Les historiens savent bien que les révolutions sortent du progrès, pas de la régression. La tradition d'entraide et de solidarité héritée du catholicisme contribue à l'efficacité de la protestation. A cela vient s'ajouter un autre élément de cohésion : la Bretagne est une région où l'immigration ne compte pas. Il suffit de feuilleter l'annuaire du Finistère pour s'apercevoir que les noms y sont massivement bretons. Ces milieux populaires ne sont pas divisés par l'immigration. Cette société politique n'est pas désorganisée par le Front national, insignifiant régionalement. Ce que montre paradoxalement la révolte bretonne, c'est à quel point le FN, parce qu'il divise les Français, est une aide au système, fait partie du système. Quand le FN n'existe pas, la société a la cohésion nécessaire à la révolte. »
La suite ci-dessous :
http://www.marianne.net/Emmanuel-Todd-Les-bonnets-rouges-une-chance-pour-la-France_a233812.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

« Stratégies chinoises – Le regard jésuite (1582-1773) de Thomas Flichy » N°1524 6e année

L’ouvrage de Thomas Flichy qui enseigne aujourd’hui à l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr et à l’United States Naval Academy, est très élégamment constitué. En quatre-vingt-dix pages l’auteur parvient à mettre en avant les principaux écrits des jésuites tacticiens et stratéges en Chine jusqu’à leur expulsion de ce pays en 1724, presque cinquante ans avant la disparation de leur ordre. En me contentant de citer les chapitres de ce livre, vous aurez une idée, en peu de pages, de l’étendue étudiée avec finesse et habileté : « La fierté chinoise, Dominer par la majesté, La subtilité mandarine au service des stratégies impériales, La politesse : subordonner par la douceur, Qu’un bel ordre s’impose à la multitude, Les apparences de la paix, Ne rien laisser paraître, Imitez l’activité et l’ardeur des fourmis, Des marchands au statut fragile, Le pragmatisme chinois. »
En définitive peu de choses séparent les stratégies de la Chine impériale de la Chine communiste, les mandarins n’ont fait que changer de couleur….
Extrait de la page 40 :
« En fin de compte, le sentiment chinois de supériorité, l’importance de la subtilité littéraire comme la sophistication de la politesse participent chacun à leur manière d’une volonté de perpétuation de l’identité chinoise. A l’époque où les premiers Européens pénètrent en Chine, les mandarins, qui constituent une élite indispensable au bon fonctionnement de l’Empire, se présentent comme les seuls garants de la transmission de cette culture plurimillénaire. Celle-ci est soigneusement protégée autant que les minorités internes à la Chine qui ont le choix entre la sinisation et la relégation, que des quelques étrangers qui se risquent dans l’Empire. En raison de sa longévité et de la mémoire historique des menaces passées, la Chine a une conscience particulièrement aiguë de sa fragilité culturelle. Les Jésuites le comprennent immédiatement, jouant sur le complexe de supériorité chinois, sur l’importance de la discussion philosophique ou sur la sophistication de la politesse afin de gagner l’estime de leurs interlocuteurs lettrés. Se dépouillant de leur propre culture afin de mieux transmettre l’idéal évangélique, ils gagnent la confiance de l’Empereur et de ses proches. C’est ainsi qu’ils prennent connaissance d’une préoccupation majeure du souverain : comment maintenir l’unité du pays malgré la multitude des hommes qui le composent. »
Extrait d’un écrit d’un Jésuite (Joseph-Heni de Prémare?) cité p.21 :
« Il faut sçavoir (…) que les Chinois, supposant la terre quarrée, prétendent que la Chine en est la plus grande partie. Ainsi, pour désigner leur Empire, ils se servent du mot Tien hia, le dessous du Ciel. Ce terme est à tout moment dans leur bouche (…) Prévenus de cet admirable système de Géographie, ils ont cantonné le reste des hommes dans les angles de ce prétendu quarré, & les traitant tous de barbares, ils ont cru leur faire beaucoup d’honneur que de les ranger au nombre de leurs tributaires. Ainsi tout ce qui vient des Royaumes étrangers, soit lettres, soit présens, sot Envoyez, tout cela passe pour une marque de soumission, & pour un tribut. Après quoi dans leur Histoire, on marque le nom de ce Royaume parmi les tributaires de la Chine. Le dénombrement que je pourrai faire de tous les Royaumes qu’ils comptent parmi leurs tributaires, seroit trop ennuyeux, je me contenterai de marquer les principaux. La Corée est à la tête, ensuite le Japon ; puis viennent les Mores (…) car Mahomet, qui a trouvé le secret de se faire honorer de tant de peuples n’a pu s’exempter d’être mis au rang des tributaires de la Chine (…) D’où l’on doit conclure que les Princes d’Europe doivent se garder d’envoyer ni lettres, ni présents, soit par les missionnaires, soit par les Marchands soit par quelque autre voye, qui se présentent en leur nom, car aussitôt leur royaume serait enregistré dans le rôle des Royaumes tributaires. »
Puisque nous parcourons la Chine, notamment,  du XVIIIe siècle, rappelons la fascination exercée par l’Empire céleste sur les Européens et, par exemple, sur Louis XV et son ministre Bertin qui était à la tête d’un département à idées :

Louis XV : Mettre la France à l’heure de la Chine (1766) in Seriatim 5 juillet 2010  n°724 3e année
http://www.seriatim.fr/2010/07/louis-xv-mettre-la-france-la-lheure-de.html

 
Référence de l’ouvrage :
Flichy (Tomas) : Stratégies chinoises – Le regard jésuite (1582-1773), Paris, Economica, 2012, 18 €

Site de l’éditeur :
http://www.economica.fr/strategies-chinoises-le-regard-jesuite-1582-1773-thomas-flichy,fr,4,9782717864236.cfm

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Le « Capitalisme d’Etat » est-il l’horizon historique de la Russie ? » par Jacques Sapir N°1523 6e année


L’écrit de Jacques Sapir est très long, détaillé et d’importance.

« Le 22 novembre 2013 a été créé le Conseil économique auprès du Président de la Russie[1] dont le rôle sera de mettre au point un « nouveau modèle » de développement économique pour la Russie. Cette annonce vient après la réunion du Parti Communiste Chinois, qui annonce de nouvelles mesures de libéralisation de l’économie. Il est clair que la question du « modèle économique » est aujourd’hui une source de préoccupation pour les autorités russes, en raison du fort ralentissement de la croissance que le pays a connu (de +3,5% en 2012 à seulement +1,5% en 2013). Les scenarii qui ont été présentés par la SBERBANK sur les 5 prochaines années laissent néanmoins le débat ouvert[2]. De manière significative, le Premier Ministre, M. D. Medvedev ne fera pas partie de ce conseil, ce qui ne peut que signifier son départ à terme du gouvernement. Mais, la question du « modèle de développement » est complexe. Elle impose de se pencher non seulement sur la trajectoire de ces dernières années, mais plus généralement sur l’histoire économique de la Russie et de l’URSS depuis 1880, pour tenter d’y repérer des constantes comme des bifurcations.
[….]
À la mi-2003, on estimait que l’État russe ne contrôlait que 20% de la propriété dans le secteur industriel. Cette part est en constante augmentation. Déjà, les actions détenues par l’État dépassent 35% de la capitalisation boursière en Russie et des entreprises représentant 34% du chiffre d’affaires et 21% de l’emploi dans l’industrie [116]. Ces chiffres se sont certainement accrus durant 2006. À l’échéance 2010, l’État russe pourrait contrôler directement ou indirectement entre 45% et 50% de l’industrie. On se situerait alors à un niveau proche de la France ou l’Italie, dans les années 60 à 80. La proximité entre le « modèle étatique russe » actuel et celui de « l’État développeur » au Japon ou en Corée dans les années 50 à 70 est aussi indubitable. Vladimir Poutine s’est ainsi fortement écarté du modèle néo-libéral qui domina de 1992 à 1998. Pour autant, il n’est nullement revenu vers le modèle soviétique.»
La suite ci-dessous :
http://russeurope.hypotheses.org/1750

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen