Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 22 novembre 2013

Ukraine : satisfaction germano-russe N°1521 6e année

La non-signature par le gouvernement ukrainien des accords avec l’Union européenne réjouit la Russie et rassure l’Allemagne.
Bruxelles a oublié que la Biélorussie et l’Ukraine étaient deux lignes rouges pour la Russie au même titre que  la Syrie. La commission européenne a, également, omis, la position particulière de l’Allemagne qui est à la fois soucieuse de maintenir ses relations privilégiées avec la Russie et attentive à ce que l’élargissement de l’Union européenne ne se fasse pas aux dépens de sa géostratégie. Berlin est, en cette heure, la seule nation du continent à raisonner géopolitiquement incluant, naturellement, ses relations économiques et énergétiques. La semaine dernière, la chancelière, Mme Merkel, disait de façon presque sibylline, que la non-libération de Ioulia Timochenko était une attitude suffisante pour ne pas admettre l’Ukraine : un message presque codé adressé à Moscou !
On dit que la Russie a gagné cette manche plus par sa capacité de nuisance que par son attractivité. Il y a un peu de vrai mais oublierait-on que l’Ukraine a une bonne partie de sa population non seulement russophone mais russe ?  Si Kiev avait signé l’accord « d’union » avec l’Europe sans doute une sécession de la Crimée se serait produite, à court terme, contraignant, alors, l’Europe à agir militairement : problème avec quelle armée ? Au vu des nouvelles relations entre Washington et Moscou, l’OTAN se serait placée en retrait.
La Russie emporte une manche d’importance qui va la conforter dans ses dogmes politiques : d’abord vis-à-vis des Russes dont beaucoup sont nostalgiques de l’empire, puis d’une partie non-négligeable d’Ukrainiens qui ne gomment pas l’importance de leur pays dans la constitution de la Russie, ce long développement de la principauté de Moscou, enfin auprès des nations asiatiques autrefois inclues dans l’URSSS. L’ambition moscovite n’est ni de fermer l’Ukraine à l’Europe ni de l’enserrer dans son « hinterland » mais de lui laisser l’articulation nécessaire tel un pivot, entre l’Europe et elle, une vue politique que ne désavouera pas l’Allemagne. L’Ukraine servira, peut-être de modèle à la Russie pour les Etats caucasiens et d’Asie centrale.
Pour l’Union européenne, actuellement, sous présidence lituanienne, la perspective d’un nouvel élargissement ralentit pour ne pas dire qu’il s’arrête. Sans corpus politique, l’argument économique enrobé du discours des Droits de l’Homme a ses limites face à une Russie complétement habitée par son histoire et son identité, de même que l’Ukraine.
Berlin, Moscou et Kiev sont les trois capitales les plus satisfaites par opposition à la mine déconfite de la présidence lituanienne, pro-américaine, qui se targuait de limer les serres russes et méconnaissait la vie intérieure ukrainienne. L’Union européenne s’incline non pas tant devant la Russie que devant l’Allemagne qui affirme un peu plus son habileté jouant gagnant quelle que soit l’issue  des négociations. Face à un sud européen qui poursuit sa descente aux enfers, le nord se consolide.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: