Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 30 novembre 2014

« Brève histoire des Empires, comment ils surgissent, comment ils s’effondrent « N°2068 8e année

Anne Walpurger propose un compte-rendu de l’ouvrage du professeur Gabriel Martinez-Gros (Paris X) « Brève histoire des empires » dans le monde arabe via la pensée d’Ibn Khaldûn.

« Celui-ci se propose, dans cet essai, d’analyser la pertinence à une échelle universelle de l’analyse de la notion d’empire développée par Ibn Khaldûn au sujet du monde arabe. Si son propos dépasse très largement le thème au programme de l’agrégation, c’est néanmoins une lecture très intéressante dans cette perspective, pour deux raisons. Tout d’abord, elle a l’avantage de présenter de manière claire et synthétisée la pensée politique d’Ibn Khaldûn, grand penseur arabe du XIVème siècle (1332-1406), considéré comme le précurseur de l’historiographie du monde arabe et musulman, mais aussi comme le premier géographe, le premier sociologue, et comme un des plus grands penseurs politiques des temps anciens [2]. Cela permet ainsi d’avoir une perspective interne et contemporaine sur le pouvoir en islam médiéval. Par ailleurs, cette analyse de la notion d’empire est immédiatement appliquée à l’histoire arabe, par Ibn Khaldûn et Martinez-Gros à sa suite, donnant ainsi des pistes d’interprétation aux formes d’exercice du pouvoir, mutations et successions politiques à l’œuvre dans le monde arabo-musulman médiéval ; si l’auteur ne développe que peu les analyses, il fournit un cadre interprétatif fort et cohérent qu’on pourra utiliser avec profit.
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.lesclesdumoyenorient.com/Gabriel-Martinez-Gros-Breve.html


Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

La droite ou la gauche : qui sera le premier parti « euratlantique » ? N°2067 8e année

Marine Le Pen avec 100% des suffrages des militants FN et Nicolas Sarkozy avec 64,5% des votes UMP, la droite foncerait-elle tête baissée vers 2017 ?
Pour l’heure Marine Le Pen maintient en bloc le parti tout en grandissant son influence parmi les Français de toutes les opinions. L’UMP ne présente pas  une telle similitude. Le retour aux manettes de Nicolas Sarkozy n’éteint pas les concurrences internes : d’abord en son sein, la percée de Bruno Le Maire (29%) et le bon score des ultras avec Hervé Mariton forment un duo pas aisé à tenir quand en face se profilent pour 2017 François Fillon et Alain Juppé, tous les deux misant sur un faisceau d’alliances centristes. La visibilité de la droite est réduite mais la regarder sans tenir compte de ce qui se déroule à gauche serait  une erreur. L’UMP et le PS (je me répète) cherchent à être le premier à fonder le premier parti « euratlantique » capable de réunir sur une base commune des Français prêts à jeter aux orties les vieilles lunes tant socialistes qu’umpistes, tentés par l’Europe libérale et le traité transatlantique qui continue, lui, silencieusement son cheminement. Pour l’heure, les leaders doivent toujours emprunter les chemins historiques et redonder des discours de plus en plus sous la forme narrative du mythe : pour la dernière fois en 2017 ?
Ce soir, à droite l’ascension de Marine Le Pen ne déséquilibre pas encore l’UMP ; à gauche le Parti de gauche, le PC et les Verts, par leurs dispersions et disputes ne réussissent pas à attirer significativement les militants socialistes laissant à la rue de Solferino l’illusion de la solidité. Quel événement pourrait amener l’UMP et le PS à se rapprocher via les centristes ? Inévitablement, il se produira mais quand et comment?
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« La terreur pour gouverner le Mexique par André Maltais » N°2066 8e année


André Maltais est un homme politique québécois.

 
« Moins d’un mois avant l’assassinat de six jeunes et la disparition de 43 étudiants de l’École Normale rurale Ayotzinapa aux mains de la police municipale d’Iguala, un rapport d’Amnistie internationale révélait une augmentation de 600% des cas de torture administrée par les agents de l’État au Mexique, au cours des dix dernières années.
Intitulé Hors contrôle : torture et autres mauvais traitements au Mexique, ce rapport montrait également que l’impunité y est presque totale et que les deux institutions chargées de protéger les victimes, soient le Procureur général de la République et la Commission nationale des droits humains, n’agissent pratiquement jamais en leur faveur.
Or, l’épouvantable massacre, survenu dans la nuit du 26 au 27 septembre, fait ressortir ce qui permet toutes les barbaries et toutes les impunités: une profonde collusion entre le crime organisé et toutes les institutions mexicaines.
[….]
La suite ci-dessous :
http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=5637

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014
 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Kissinger, Védrine et le monde apolaire par Hélène Nouaille » N°2064 8e année

« « Docteur Kissinger », interrogeaient deux journalistes du Spiegel allemand le 13 novembre dernier, « lorsque nous regardons le monde aujourd’hui, il paraît plus chaotique que jamais – avec, partout, guerres, catastrophes et dissensions. Le monde connaît-il vraiment plus de désordre que jamais auparavant ? » (1). Et le vieux conseiller à la sécurité américaine – 91 printemps – de développer, une fois encore, le thème de son dernier livre, « L’ordre mondial » (2), en commençant par une remarque sur le long terme : « Pendant la plus grande partie de l’histoire et jusqu’à très récemment, l’ordre mondial était un ordre régional. C’est la première fois que les différentes parties du monde interagissent les unes avec les autres. Ce qui rend nécessaire un ordre mondial. Mais il n’existe pas de règles acceptées de tous. Il y a une conception chinoise, une conception islamiste, une conception occidentale, et, jusqu’à un certain point, une conception russe. Qui ne sont en réalité pas toujours compatibles ».
L’ancien conseiller puis Secrétaire d’Etat des présidents Richard Nixon et Gerald Ford (de 1969 à 1977), toujours actif et reçu à la Maison Blanche - et infatigable défenseur des intérêts américains - est revenu à ce qui a toujours étayé sa réflexion : l’équilibre des puissances tel qu’il a avait été conçu en 1648 par le cardinal Mazarin et le chancelier suédois Axel Oxenstierna (3). « La paix de Westphalie a été signée après que presque un quart des populations d’Europe centrale ont péri en raison des guerres, des maladies et des famines. Le traité était fondé sur la nécessité de trouver un arrangement les uns avec les autres, et non pas sur aucune sorte de supériorité morale. Des nations indépendantes ont décidé de ne pas interférer dans les affaires intérieures des autres Etats. Elles ont mis en place un équilibre des puissances qui nous manque aujourd’hui ». 
[….]
La suite ci-dessous :
https://groups.google.com/forum/#!topic/lettre-de-mme-nouaille/DsL6NU4WfNA

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 27 novembre 2014

OTAN le dit: point d’invasion russe en Ukraine….. N°2063 8e année

Quand l’OTAN parle, nous dit Jacques Sapir, c’est pour annoncer la non-invasion russe, pourtant régulièrement annoncée par Kiev. A ce désordre ukrainien s’ajoute tout de même ceux des Etats-Unis qui disent tout et leur contraire selon que l’on est au bord du Potomac ou dans Bruxelles…..Si l’on faisait le décompte du nombre d’invasions affirmées par le gouvernement issu de Maïdan, on arriverait à un chiffre de trente en quelques mois, c’est peu dire que le ridicule ne tue décidément pas…..
Quand l’OTAN parle par Jacques Sapir :
« Le général américain Philip BREEDLOVE, Commandant en Chef des forces de l’OTAN, parlant à Kiev mercredi 26 novembre a fait une déclaration importante, qui bien entendu a été passée sous silence dans une grande part de la presse française. Parlant de la présence possible de troupes russes dans la partie de l’Ukraine qui est sous le contrôle des forces insurgés il a précisément dit : "The numbers that we have been using for some weeks haven't really changed much – between eight to ten battalion task groups on the border, but that's not the important part," [Les nombres dont nous disposons depuis plusieurs semaines n’ont pas réellement beaucoup changé – entre 8 et 10 bataillons « task groups » sur la frontière, mais ce n’est pas la partie importante]. Les mots ont un sens. Cela signifie donc que (a) il n’y a pas eu « d’invasion » de l’Ukraine comme l’ont abondamment proclamé les journaux français et (b) si ces troupes sont « sur la frontière » elle ne sont pas à l’intérieur de l’Ukraine. Que l’on sache, la Russie est un pays souverain, et elle a parfaitement le droit de faire stationner des troupes à ses frontières. Cette déclaration détruit donc les différentes allégations sur la présence de troupes de combat russes se battant avec les insurgés. Toujours dans cette déclaration, BREDDLOVE ajoute : [Russians inside Ukraine are] "involved primarily in training, advising, assisting and helping". Autrement dit, il n’y a pas de troupes de combats (soit des unités régulières) mais l’OTAN prétend avoir la preuve que « des russes sont impliqués en premier dans l’entraînement, l’assistance et l’aide ». Le général BREEDLOVE ajoute enfin : "It's less about the exact number, it's more about the fact that there is a great force there that can be exerted if it's required," soit « le problème est moins le nombre et plus le fait qu’il s’agit d’une grande force qui peut être exercée si elle est requise ». Autrement dit nous en sommes à juger des intentions et non des faits. Or, un commandement permanent dans TOUTES les écoles de guerre (et il se fait que j’en connais, pour y avoir enseigné, quelques unes) est qu’il faut juger des capacités d’un adversaire et non de ses intentions probables. En réalité, le Comandant en Chef de l’OTAN admet qu’il n’y a pas de forces russes déployées dans la partie contrôlée par l’insurrection. Il admet aussi que les précédentes déclarations sur les dizaines de chars russes en zone insurgée étaient fausses. Dont acte. Il y a certes des forces à la frontière, et l’on peut de demander en effet ce qui se produirait SI ces forces étaient employées. Mais, pour l’instant, ce n’est nullement le cas. C’est un point essentiel, qui, il faut le souligner, détruit complètement la thèse du gouvernement français quant à l’attitude de la Russie et qui rend nulle et non avenue notre décision concernant la livraison des BPC de type « Mistral » à la marine russe. La décision de notre gouvernement de suspendre cette livraison nous discrédite profondément, à la fois face aux russes, mais aussi face au reste du monde.
[….]
La suite ci-dessous :
http://russeurope.hypotheses.org/3079


Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 26 novembre 2014

« La désunion monétaire américaine par Eric Monnet » N°2062 8e année

« Eric Monnet propose une recension de l’ouvrage de Nicolas Barreyre, L’or et la liberté. Une histoire spatiale des États-Unis après la guerre de Sécession
Lors de la Reconstruction qui suit la guerre de Sécession, la nation américaine est traversée de débats monétaires qui façonnent les identités politiques régionales. L’opposition entre régions pèse autant que le jeu des partis.
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.laviedesidees.fr/La-desunion-monetaire-americaine.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Bise Papale à Strasbourg N°2060 8e année

Tout fut jésuite….. !
La rapidité  papale a été commentée mais on se tromperait si l’on n’y trouvait pas une façon très habile d’entrer et de sortir d’une enceinte parlementaire telle une bise assénant quelques vérités à des parlementaires qui n’eurent que le temps d’applaudir avant même de saisir l’ensemble du discours…Le Pape François a réussi un coup de maître !
L’intervention d’un chef d’une Eglise ou d’une personne éminente d’une obédience religieuse n’est guère anodine car son fil narrateur a nécessairement une dimension que n’arrivent pas avoir même les plus grands orateurs. C’est là le mystère de la religion : par quelques mots et phrases, tout est transcendé.
Le Pape François se livra à cet exercice, jésuitiquement, en déroulant par le menu où en une dizaine de paragraphes, il établit la critique négative du tout dédié à l’économie et à la marchandisation sans cesse agrandie pour de profits supplémentaires hors de toute spiritualité ou réflexion philosophique. Le Saint-Père a aussi souligné l’absence tragique de société européenne en qualité d’ensemble consentant et reconnaissant. Point d’Histoire, point de Politique : point d’Europe ! Le rappel papal à la nécessaire Europe située au centre du monde et dépositaire de multiples racines civilisées résonnera dans une salle vide devant des élus en grande majorité entre la nostalgie marxiste et l’utopie libérale/libertarienne pour lesquels sans économie il n’est rien. Erreur de croire en l’économie science, erreur de ne plus aborder l’économie comme connaissance aux côtés d’autres complémentaires.
Le Pape leur a dit : qui êtes-vous ? Où allez-vous ? Où est le chemin philosophique, religieux ou pas ? Quelle est votre structure ? Le Pape François a dit l’urgence pour l’Europe de se ressaisir de sa conscience historique indispensable quand le monde entre dans des tempêtes aux termes inconnus. Le Saint-Père voyant l’Europe en point d’équilibre et d’échanges laïcs et religieux. D’où l’importance de l’accueil fait aux migrants, question capitale, reflet considérable du miroir. Je me suis souvenu alors du très beau titre du roman autobiographique de Naipaul, « L’énigme de l’arrivée ». Effectivement qu’est-ce que le fait d’arriver dans un pays ou continent étranger imaginé ? Qu’est-ce qu’accueillir ? On ne peut accueillir qu’à partir du moment où l’on sait qui l’on est, qui l’on symbolise, qui l’on représente ? L’Union européenne n’a su, jusqu’à présent  que valider des allées et venues. Elle ne s’est donc pas interrogée humainement et politiquement sur le sens de l’accueil. Quoi qu’en pensent les avocats de l’individualisme le plus effréné, l’homme a besoin de société. Ce n’est pas tant l’homme individu qui se déplace que son héritage sociétal, c’est sa coquille d’escargot, sa maison. Face à cela, l’Union européenne n’a rien fait ni pour les populations européennes nomades (les Roms), ni pour les migrants extérieurs. Rappelons in fine que les Pères et partis  fondateurs de l’Europe étaient majoritairement chrétiens-démocrates, un fait qui rappelle une fois de plus que le fait croyant est structurant, croyant religieux comme croyant athée….
 
Discours du Saint-Père :
http://www.eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/leurope/386833-discours-du-pape-francois-au-parlement-europeen/

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

Crépuscule politique : Sine die……N°2059 8e année

En reportant sine die la livraison à la Russie du premier des deux porte-hélicoptères, François Hollande et son gouvernement ne se sont jamais mieux définis et affichés dans le renoncement à l’exercice politique.
La Russie se tait et fait mine de fatalisme. Vladimir Poutine offre aux Parisiens, pour répondre à la demande l’archevêché de Paris, un immense sapin sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Le geste est habile. Paris sous-estime grandement la capacité de patience de Moscou et en toute logique le retour à l’envoyeur qui interviendra. L’actuel gouvernement évolue dans une bulle, indifférent aux aléas géopolitiques, croyant, naïvement, que complaire à l’empereur du Potomac et ses otaniens, suffisent à les protéger de toutes les vicissitudes. Pendant ce temps de non-décision de la France, l’Allemagne grignote un peu partout en Europe des morceaux de puissance jusque dans l’Europe balkanique : Mme Merkel place davantage ses pas dans ceux du IIIe Reich que dans ceux du second.  Elle escompte croitre dans l’ensemble de l’Europe avec la bénédiction nord-américaine réalisant là une percée que le Japon, autre nation vaincue de 1945, ne parvient pas trop à débuter en Asie bien que Tokyo ne cesse jamais de chanter sa fidélité à l’aigle étoilé, attendant son étoile de shérif….
Pendant ce temps, la Russie qui est censée, selon nos médias, s’isoler, s’asphyxier, a su mettre à profit via les BRICS, les affronts subis à Brisbane. Les BRICS, même s’ils ne font pas encore de déclaration commune, n’en pensent pas moins et se doteront, prochainement via leurs propres instruments internationaux de moyens proportionnés à leur développement respectif.
La guerre que nos médias ne manquent jamais de souligner lorsqu’il s’agit de la Russie, oublient, sciemment que pour l’heure, les Etats-Unis escomptent toujours générer un conflit ici et là, surtout quand ils parviennent à engager un « allié », (la France) sur des fronts multiples à la fois pour s’épargner du sang et veiller à ce que « l’allié » en question reste sous dépendance.
La France est sous dépendance des marchés, de l’Allemagne, des Etats-Unis, de l’Europe, des BRICS mais faisant du sine die une habileté politicienne elle se targue d’avoir du grand air même si cet air-là est vicié complétement….Sine die…..

 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Contre Dark Valssious que la Force soit avec nous » N°2058 8e année


Vidéo réalisée par le syndicat CGT-Equipement de la Loire.

La CGT parodie Star Wars ! par Ecranlarge


Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

mardi 25 novembre 2014

« La guerre en question par Léon Camus » N°2057 8e année

«[….] 
Toutes proportions gardées, il n’est pas tout à fait absurde, à quelques nuances près, alors que le président américain taxe la Fédération de Russie de « menace pour le monde » [ria.ru15oct14] et que la présidente lituanienne Dalia Grybauskaité désigne maintenant le Kremlin comme le siège d’un « État terroriste », cela en présence du Secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, d’établir un parallèle entre l’actuelle situation en Europe de l’Est et celle prévalant à l’époque de la crise des Sudètes en septembre 1938. D’ailleurs ne parle-t-on pas de manière réitérée et toujours outrancière de « guerre totale » à laquelle Kiev prétend se préparer [lepoint.fr16nov14] ? Ceci à la suite de propos assez intempestifs émanant du Secrétaire général adjoint des Nations Unies, Jens Andres Toyberg-Frandzen, à l’occasion d’une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité, la 26e relative à la crise ukrainienne, convoquée à la demande des États-Unis après des accusations d’incursions militaires russes dans le Donbass… ce dernier s’y était en effet montré «  très inquiet du risque d’un retour à une guerre totale  » en Ukraine.
Aujourd’hui en 2014, soixante-quinze ans après le grand embrasement mondial, les É-U se montrent une fois encore les artisans d’une guerre profondément déstabilisatrice… mais comme toujours loin de leurs côtés. À l’instar de Delano Roosevelt, chantre de la non intervention en 1939, le président Obama, ci-devant Nobel de la Paix, sait pouvoir compter lui aussi sur un instrument, l’Ukraine et singulièrement sur son président, Porochenko… Arrivé au pouvoir le 21 février 2014 après un coup d’État soutenu par la Commission européenne, par Mme Merkel et la CIA, et plus discrètement par l’une des âmes damnées de la scène internationale, George Soros, l’homme des « Révolutions colorées », au centre de la toile des réseaux subversifs de l’Open Society Foundations [OSF].
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.geopolintel.fr/article884.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« La gauche radicale a raison à propos de la dette de l’Europe par Wolfgang Münchau » N°2056 8e année

« Éditorialiste du Financial Times en matière d’économie européenne, Wolfgang Münchau est peu suspect de complaisance envers une gauche radicale européenne qu’il qualifie volontiers de « dure ». Dans sa contribution du lundi 24 novembre, reproduite ci-dessous, il estime pourtant qu’elle seule prône les politiques économiques qui s’imposent. (traduction Bernard Marx)
[…]
La suite ci-dessous :
http://www.regards.fr/web/article/la-gauche-radicale-a-raison-a

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« L’UE, la Pologne et les Balkans de l’Ouest par Marko Babić » N°2055 8e année

« Entrevue avec le Dr. Marko Babić, professeur assistant à l’Université de Varsovie, à la Faculté de journalisme et de science politique, à l’Institut d’études européennes. Par Gilles-Emmanuel Jacquet, pour Realpolitik.tv.
Marko Babić est chercheur à l’Institut d’études européennes de l’Université de Varsovie. Ses recherches et ses cours couvrent la partie occidentale des Balkans et des thématiques telles que la géopolitique, les processus de construction de l’État-nation ainsi que les conflits ethniques incluant des facteurs historiques, religieux et civilisationnels (axiologie / culture).
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.realpolitik.tv/2014/11/lue-la-pologne-et-les-balkans-de-louest/

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 24 novembre 2014

« Le piège en or du maître d’échecs Poutine » N°2054 8e année

Petit rappel : les Suisses se prononceront le dimanche 30 novembre sur le rapatriement ou non de leur or………

 
« Les accusations de l’Occident envers Poutine sont traditionnellement basées sur le fait qu’il est issu du KGB ; il serait donc une personne cruelle et immorale. Poutine est blâmé pour à peu près tout, mais personne ne l’a jamais accusé de manquer d’intelligence. Toutes les accusations portées contre lui ne font que mettre en valeur sa capacité à produire une analyse rapide et à prendre des décisions politiques et économiques claires et mesurées. Les médias occidentaux comparent souvent cette habileté à celle d’un maître d’échecs en pleine démonstration publique ; les récents développements de l’économie étasunienne et de l’Occident en général nous permettent de conclure qu’ils ont totalement raison.
[….]
La suite ci-dessous:
http://lesmoutonsenrages.fr/2014/11/24/le-piege-en-or-du-maitre-dechecs-poutine/

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

dimanche 23 novembre 2014

« Le choix de la défaite par Annie Lacroix-Ruiz » N°2053 8e année

Anne Lacroix-Riz est professeur émérite d’histoire contemporaine Paris VII-Denis Diderot . Son Intervention pour illustrer son ouvrage, « Le choix de la défaite » Paris, Armand Colin, 2006.
Son dernier ouvrage est « Industriels et banquiers français sous l’Occupation », Paris, Armand Colin, 2013




Site de l’auteure:
http://www.historiographie.info/

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

samedi 22 novembre 2014

« Les pays européens s'abstiennent dans la lutte contre la glorification du nazisme par Karine Bechet-Golovko » N°2052 8e année

« Aujourd'hui est une triste journée. Ce n'est pas la première. Ce ne sera pas la dernière. Mais ça ne change rien. Il y a des choses auxquelles on ne s'habitue pas. Surtout pas. A la faiblesse, par exemple. A la mesquinerie. A la bêtise aussi, c'est moins grave. Mais surtout à la pleutrerie. 
Nous venons, en effet, d'apprendre une bien triste nouvelle. Les Etats Unis, le Canada et l'Ukraine ont voté contre la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU proposée par la Russie de lutter contre la glorification du nazisme. Encore 50 pays se sont abstenus. Dont tous les pays de l'Union européenne. Même si cette résolution fut quand même adoptée par 115 voix sur 193, c'est triste.
L'on peut être fier du niveau de notre renoncement. Jusqu'où les pays européens sont-ils encore capables de tomber? Jusqu'au bout, c'est à n'en pas douter. La question qui m'inquiète est de savoir où est "le bout" ...
[….]
La suite ci-dessous :
http://russiepolitics.blogspot.ru/2014/11/les-pays-europeens-sabstiennent-dans-la.html#more

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

 

 

« Le Japon en terra incognita par Hélène Nouaille » N°2051 8e année

« Abenomics : un traitement dangereux », écrivait au second trimestre 2013, un analyste de BNP Paribas (1). Les Abenomics, ce sont les trois « flèches » vendues par le premier ministre Shinzo Abe, arrivé au pouvoir en 2012, pour sortir l’économie japonaise de sa léthargie. Il s’agissait à la fois de mettre en place une politique monétaire expansionniste (imprimer des billets, ou quantitative easing, QE), une politique fiscale agressive (accroître les dépenses du gouvernement en parallèle avec un accroissement du déficit gouvernemental, 7,6% en 2014) et de prendre un train de mesures structurelles diverses destinées à favoriser l’investissement privé. Objectif : conjurer une déflation qui dure depuis vingt ans et relancer la croissance économique.
Or la publication, lundi 17 novembre, des statistiques du troisième trimestre 2014 sont à cet égard mauvaises : le Japon est retombé en récession, pour la quatrième fois en six ans. Après un mauvais chiffre au deuxième trimestre (le PIB s’est contracté de 7,3%), le PIB recule à nouveau de 1,6% (annualisé). « Le Japon a  plongé en récession. Le pouvoir d’achat des ménages s’écroule. La dette publique atteint des volumes incommensurables. La déflation résiste aux gigantesques programmes d'assouplissement quantitatif de la banque centrale. La chute du yen n'a jamais encouragé les exportations. Et les réformes structurelles promises depuis deux ans ne se concrétisent pas » résume le correspondant des Echos à Tokyo, Yann Rousseau (2).
[….]
La suite ci-dessous :
https://groups.google.com/forum/#!topic/lettre-de-mme-nouaille/3_RAKpjWXXY

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

La Chine booste les accords d’échange de devises N°2050 8e année

« Le phénomène de dé-dollarisation continue à s’étendre, et cela au profit de la monnaie chinoise, le renminbi (ou yuan, alias RMB). Les accords d’échanges de devises directs avec la Chine se multiplient partout dans le monde : Canada, Qatar, Corée du Sud, etc., précipitant la fin du dollar US comme monnaie de référence pour les échanges commerciaux.
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.vineyardsaker.fr/2014/11/22/panique-sur-le-petrodollar/#more-7666

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 20 novembre 2014

« La vérité sur Maïdan par Jacques Sapir » N°2049 8e année

Le rapport du professeur Katchanovski du département de Science Politique de l’Université d’Ottawa au Canada devrait en toute logique faire grand bruit sur les événements intervenus à Maïdan : mais !
«[….]
En l’absence de volonté sérieuse du gouvernement actuel au pouvoir à Kiev de faire la lumière sur ces événements, des chercheurs en science politique se sont mis au travail. Un document a été présenté lors d’un séminaire le 1er octobre 2014 par le professeur Katchanovski[3], du département de Science Politique de l’Université d’Ottawa au Canada. On sait que réside dans ce pays une importante communauté ukrainienne. Après une analyse très exhaustive des sources disponibles, sources qui proviennent quasi-exclusivement du camp des « pro-Maïdan » et des télévisions locales (Espresso TV, Hromadske TV, Spilno TV, Radio Liberty, et Ukrstream TV), Katchanovski aboutit à la conclusion irréfutable que des « snipers », des tireurs, ont opéré depuis le camp des manifestants et que les forces fidèles au Président Yanoukovitch n’ont fait que riposter. Une majorité des personnes tuées l’a été dans les tirs croisés qui sont alors survenus ou ont été victimes de tirs dans le dos, alors qu’ils faisaient face aux forces de l’ordre[4]. Il fait aussi mention de brutalités et d’exactions commises par les unités spéciales « Bierkut » qui assuraient la sécurité du Président, mais ces exactions sont survenues après les premiers tirs. Les événements tragiques survenus sur la place Maïdan, qui mettent en marche le processus de dislocation de l’Ukraine et de guerre civile que l’on connaît aujourd’hui, sont donc bien le résultat d’une provocation délibérée. Cette provocation a été montée par le groupe d’extrême droite Pravy Sekhtor, avec une possible complicité de Svoboda et des forces d’auto-défense de la manifestation[5]. Il conclut alors :
[…]
La suite ci-dessous :
http://russeurope.hypotheses.org/3040


Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen