Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 31 août 2009

Japon fluctuat nec mergitur –N°514- 3e année

Les grands bruits autour de la victoire du parti démocrate du Japon (PDJ) contre le parti libéral sont-ils fondés ? On nous dit que la fin de cinquante années de pouvoir libéral marque un tournant dans l’histoire du Japon contemporain.
Avec ce futur Premier Ministre,Yukio Hatoyama, on assiste à un retour progressif des grandes familles dans la vie politique de l’empire du Soleil Levant. Fils d’Ichirō Hatoyama, ministre des Affaires Etrangères, petit-fils du Premier Ministre, Ichirō Hatoyama, arrière-petit-fils de Kazeo Hatoyama, Président de la Chambre des Représentants. Son grand-père maternel, Sojiro Ishibashi est le fondateur des pneus Bridgestone. Est-ce tout ! Non, le frère aîné du prochain Premier Ministre était ministre libéral depuis 2007 !
Yukio Hatomaya arrive avec des idées sociales et politiques qui se veulent plus audacieuses et moins entourées par la langue de bois. Mais la plupart des observateurs estiment que celui-ci n’a pas les moyens de sa politique. Le Japon seconde puissance économique mondiale connaît le chômage le plus élevé, sa jeunesse a déserté toute participation à la vie politique. Sur le plan politique Tokyo entend assumer tout son rang comme puissance asiatique et ne veut plus être un simple pion de l’Etat-Major américain. Voilà plusieurs années que le parti libéral encourageait la remontée du nationalisme mais en veillant à ne pas alerter la Maison Blanche.
Yukio Hatomaya comme sa famille, est influencé par l’œuvre du comte de Coudenhove-Kalergi (1894-1972) né à Tokyo d’une mère japonaise. Ce noble de l’empire austro-hongrois a été le premier promoteur du mouvement paneuropéen dans les années 20. Or, les projets d’union asiatiques ou de pan-Asie existent aujourd’hui, la Chine et l’Australie étant les plus actifs.
Seuls quelques cercles américains songent encore à miser sur la rivalité sino-japonaise pour barrer la route à toute idée d’union politique entre les puissances d’Asie. C’est naturellement une chimère : tant Pékin que Tokyo ont tiré toutes les leçons du passé. On dit même qu’une monnaie commune serait à l’étude !
Si l’on fait un rapide résumé de la situation, nous avons un Japon convaincu qu’il est temps de passer à une autre période historique. Le parti libéral a accompli les premiers pas, le parti démocrate fera donc les autres. Hiroshima et Nagasaki ont longtemps terrifié les Japonais avant que ces deux évènements tragiques ne permettent de réfléchir à reprendre un cours historique.
Peut-être que Yukio Hatoyama fédérera-t-il toutes les diversités d’opinion…C’est de toute manière dans l’air du temps. Où que nous regardions la planète, partout surgit l’idée de se réunir par continent……


Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés

Sources:

http://www.observingjapan.com/2009/08/hatoyama-is-problem-for-dpj.html

http://www.boulevard-exterieur.com/article.php?rubrique=1&ssCat=&id=805


In Seriatim :

Australie

http://www.seriatimonline.com/2008/02/australie-kevin-rudd-vers-lasie.html
http://www.seriatimonline.com/2008/07/laustralie-propose-lunion-des-etats.html

Japon :

http://www.seriatimonline.com/2008/09/tar-as-premier-ministre-japonais-les.html



Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

samedi 29 août 2009

Démocratie afghane dicture iranienne, l’Occident fait le borgne….N°513- 3e année

N’est-il pas curieux de constater le silence des Européens et des Etats-Unis lors de l’élection présidentielle afghane ? Il est vrai qu’Hamid Karzaï avait tout bien préparé c’est-à-dire qu’il s’était assuré par tous les moyens l’appui des principaux seigneurs de la guerre. Il respirait d’aise en sachant que les observateurs internationaux ne seraient pas présents ou si peu. Quoi de plus normal, l’Afghanistan est comme chacun sait une démocratie exemplaire tout à l’inverse de l’Iran ! Souvenez-vous de tout le tintamarre qui s’était déchaîné alors, non sans raison ! Pourtant, on n'en distingue pas trop bien que ce qui fait de Kaboul une avant-garde de la démocratie et de Téhéran l’épicentre des ténèbres ?
Les Etats-Unis et leurs otaniens savent, pourtant, que la bataille afghane est perdue quoi qu’ils fassent, quels que soient les moyens déployés. Bataille perdue militairement et politiquement. Rien n’y fait, l’émissaire américain Richard Holebrooke a sermonné avec une rare violence Karzaï pour lui expliquer comment il fallait agir ! Scène étonnante entre le maître et sa marionnette révoltée (Karzaï)! De Moscou à Pékin en passant par Téhéran on doit rigoler!
Si Richard Holebrooke obtient in fine qu’un second tour de l’élection présidentielle intervienne entre Karzaï et Abdulhah, croit-il que la donne sera changée ? Pas du tout ! La Maison Blanche démontre qu’elle n’acceptait un résultat qu’aprés l’avoir avalisé : bel exemple effectivement de pratique démocratique ! Après tout, même en Europe, les peuples français, néerlandais et irlandais savent bien qu’ils n’ont pas le choix lorsqu’ils sont consultés par un référendum : ils doivent cocher la case choisie pour eux point barre !
L’Afghanistan doit rester un pays Potemkine et l’Iran celui du Diable : dans les deux cas, nous avons une vie politique intense mais avec des mœurs dans lesquelles nous ne nous reconnaissons pas. Nous savons aussi nous monter également accommodant : lors de l’affaire Clotilde Reiss, Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à solliciter la Syrie, l’alliée fidèle de l’Iran pour obtenir sa libération. Si le Président français s’applaudit, il oublie de dire que Téhéran, du coup, via Damas gagne un degré de puissance supplémentaire !
L’Occident ou l’ensemble Atlantique offre son désordre, son agacement face à des pays qu’il prétend façonner selon un modèle démocratique (Democracy S.A) en tout point éloigné de la liberté, de l’égalité et de la fraternité et qui s’inscrit dans une guerre des civilisations.

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés


Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

jeudi 27 août 2009

Barack Obama : déjà l’hiver….. ?N°512- 3e année

La disparition de Ted Kennedy est un coup très dur pour Barack Obama. Le dernier des Kennedy jouissait d’une influence considérable dans la vie politique américaine et il ne se cachait pas pour en critiquer les dérives, dire son pessimisme sur l’avenir du pays.
Barack Obama est un homme énigmatique qui devient de moins en moins audible pour son peuple. Il rêve de changer les Etats-Unis mais il débute son ambition entouré de tous ceux qui sont du plus grand conservatisme et qui lui font comprendre chaque jour que sa victoire est aussi leur !
L’intense bataille qui se déroule sur le sol américain au sujet de la réforme de la Santé illustre bien le carrefour auquel arrive cette nation. Les Républicains agitent le spectre d’une socialisation de la société américaine si le projet de sécurité sociale se mettait en place. D’Europe, on mesure très mal la puissance du « rêve américain » celui des pionniers qui, par eux-mêmes et sans aide, font leur fortune. La liberté américaine est là toute entière dans cette croyance. Du milliardaire au mendiant, ce « rêve » n’est pas une gageure. Il symbolise l’indépendance. Les Américains se moquent comme d’une guigne du reste de la planète : ils sont convaincus d’avoir le meilleur pays, les meilleures institutions. Les dizaines de milliers de migrants qui se pressent aux portes des Etats-Unis ne sont-ils pas la preuve que les Etats-Unis sont la nouvelle terre ?
Les Républicains et avec eux tous les courants les plus conservateurs et extrémistes fragilisent la stature de l’actuel Président non parce qu’il est noir (combien de temps mettront-ils avant de lui en faire le reproche ?) mais parce qu’il n’est pas un cow-boy ! Donc Barack Obama est-il un vrai Américain ? C’est là la stratégie retenue par tous les opposants au Président.
La situation économique et sociale étant désastreuse, de nombreux groupuscules jusqu’au-boutistes naissent dans tous les Etats. Le climat est délétère
La quasi-totalité des Etats des Etats-Unis sont en faillite : en Californie le gouverneur Arnold Scharwzeneger n’arrive même pas à faire accepter les reconnaissances de dettes (IOUS) par les banques et ne sait comment payer ses fonctionnaires !
Les médias européens se gardent bien de relayer l’exact état de cette puissance en nous ressassant que la reprise est là puisque les bourses montent sans difficulté. On omet de dire que ce sont les banques qui font la pluie et le beau temps entretenant une terrible illusion mais, les icebergs entourent le Titanic ! Les économistes tirent la sonnette d’alarme (Roubini, Stiglitz, Jorion) dans l’indifférence générale….
Barack Obama se heurte de plein fouet à toute une mythologie américaine en croyant faire évoluer son pays et assurer le minimum de protection sociale. Et par un effet boomerang puissant, il devient l’accusé !
En quelques mois Barack Obama chute d’une manière unique dans toute l’histoire des Etats-Unis. Sans doute paie-t-il cette désaffection de n’avoir pas voulu prendre des mesures radicales quitte à s’opposer à certains lobbies.
Aujourd’hui, le Président apparaît comme un homme pusillanime. Son caractère le porte à la conciliation alors que le peuple attend de lui des actes majeurs. Ainsi ses principales qualités deviennent des défauts. Mais le pire qui puisse lui arriver est justement qu’on doute de sa racine américaine.

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés


Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

mardi 25 août 2009

Les Verts : algues toxiques ? – N°511-3e année

Les Verts sont-ils les algues tueuses qui vont dévorer petit à petit le parti socialiste ? Les quadras de la rue de Solferino ruent de nouveau dans les brancards, Montebourg en tête, en annonçant diverses alliances au-delà des socialistes. Le MoDem s’en félicite.
Sous la houlette de Martine Aubry son parti ressent durement les contre-coups des élections européennes et ce à quelques mois des régionales du printemps 2010. La gauche gouverne toutes les régions françaises sauf une : l’Elysée se frotte les mains, tout ce désordre et cette dispute interminable qui ne débouchent jamais sur quelque chose de clair et net, jouent en sa faveur. La préparation de la nouvelle carte électorale est le petit plaisir supplémentaire que s’offre Nicolas Sarkozy, il est le maître du jeu !
Les Verts menés par Dany le Rouge doivent, après leur percée aux élections européennes montrer qu’ils s’installent dans le paysage politique français. Le programme écologique des Verts est à l’image du film de Yann Arthus-Bertrand, propre, lisse mais sans aucune mesure révolutionnaire. Les propositions des Verts sont beaucoup moins innovantes que celles de René Dumont en 1974. Nul n’a gardé un souvenir impérissable du ministère de Dominique Voynet entre 1997 et 2001.
Daniel Cohn-Bendit, s’il est un Vert historique, a jusqu’à présent tenu des discours tout à fait favorables aux idées sociales-libérales et à la libéralisation des services publics. Acteur important de l’intégration européenne, il encourage l’émergence des identités régionales.
Les Verts feraient-ils du social-libéralisme à la place du parti socialiste ? En tout cas, ce parti censé représenter une nouveauté dans le paysage politique français apparaît dés que l’on gratte à la surface comme une force politique plutôt conservatrice et même conformiste.
On comprend mieux pourquoi certains quadras socialistes lorgnent du côté des Verts : les points communs sont nombreux. Prenons par exemple, le cas de Cécile Duflot, secrétaire générale du parti écologiste depuis 2006. C’est une urbaniste, diplômée de l’ESSEC courageusement investie dans l’action sociale comme écrivain public dans les prisons. Cursus universitaire élevé, dimension sociale et discours sur l’eau et les oiseaux : voilà un CV qui séduit parfaitement tout un électorat de gauche favorable aux idées économiques et environnementales ambiantes qui ne peut rejoindre Parti de gauche de Mélenchon d’une part et qui se lasse, d’autre part des querelles internes de la rue de Solferino.
Sommes-nous au début d’une transformation radicale de la vie politique française ?
Nicolas Sarkozy a regroupé toutes les tendances de la droite jusqu’à l’extrême, et poussé ses pions en direction du centre, des radicaux de gauche, après avoir défoncé le mur d’enceinte socialiste par sa politique d’ouverture. Face à ce mastodonte, le parti socialiste n’a pas su ou voulu faire sa propre révolution. Le parti se délite, se décompose pour reprendre le mot de Besancenot.
Les Verts ne semblent pas novateurs. Ils épousent parfaitement toute l’idéologie officielle que promeut Bruxelles : n’étaient-ils pas favorables au traité de Lisbonne ? Ils récupèrent toute une frange d’un électorat séduit par l’apparente sympathie que procure tout discours sur la nature et le retour à « l’authenticité ». Mais José Bové, Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly sont-ils véritablement convaincus par ce qu’ils disent ou font ? Ce sont des hommes habiles, des bretteurs efficaces mais des pragmatiques à l’égard du système en place. Rien de révolutionnaire chez eux. Si l’on osait, on pourrait trouver des passerelles entre eux et Nicolas Sarkozy tout comme il y a des similitudes entre ce dernier et Ségolène Royal !
Les Verts sont-ils une algue toxique hors le PS ? Les Verts et l’UMP accélérent la fin de la division droite/gauche. Si l’UMP est le parti de l’ordre et de la prévention sécuritaire, les Verts sont le parti de l’émotion et du sentiment. Toutes les autres représentations politiques sont refoulées aux périphéries.
Il n’est pas du tout certain que la montée en puissance des Verts et de l’avide UMP répondent véritablement aux attentes des citoyens français.
Ne l’oublions pas, la France est à la recherche d’une nouvelle identité et d’une idéologie !



Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés


Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

vendredi 7 août 2009

Rappel

Prochain SERIATIM le 25 août
Bonnes vacances à toutes et à tous,
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés
Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à : jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

Moldavie : débarquement chinois –N°510- 2e année

L’année dernière, le Géorgie défrayait la chronique par une attaque insensée contre la Russie. Cette année, point de guerre mais une arrivée en force de la Chine en Moldavie. Le point commun entre la Géorgie et la Moldavie ? La mer Noire et au-delà….
La Chine, via la
Covec, a accordé un prêt d’un milliard de dollars aux autorités moldaves de Chisinau. Elle a annoncé qu’elle garantira « le financement de tous projets moldaves comme nécessaires et justifiés par la partie moldave » ! Comme l’écrit Bhadrakumar dans son dernier article¹, la Chine prend en charge l’ensemble de l’économie de ce pays.
Cette arrivée soudaine de la Chine en Europe n’a pas beaucoup retenu l’attention des médias alors qu’il s’agit d’une entrée en scène singulièrement originale.
La Moldavie est un jeune Etat entre l’Ukraine et la Roumanie qui réclame, légitimement, depuis 1945 le rattachement de cette ancienne principauté.
Dans une situation politique confuse même après les dernières élections, la Moldavie restera-t-elle une aire géopolitique russe ? L’Union européenne et les Etats-Unis essaient par tous les moyens de la contester. Cet Etat traditionnellement pro-russe n’a pu accueillir l’initiative chinoise qu’avec l’accord de Moscou.
Le bond en avant de la Chine surprend de prime abord quoiqu’il s’explique par les craintes pékinoises de voir les Etats-Unis et son organisation militaire l’OTAN annexer les pays qui bordent la Mer Noire comme un prélude à une offensive générale en Asie centrale. De son côté la Russie développe un partenariat de plus en plus serré avec la Chine. Moscou a apporté son soutien à Pékin dés les premiers événements du Xinjiang.
Il y a huit jours le Président Medvedev tenait un sommet à Douchanbe au Tadjikistan avec les chefs, pakistanais (son pays est très lié à la Chine) et afghan. Cette initiative se justifiait par le soin de la Russie de rappeler que l’équilibre régional lui importait énormément et donc signifier à Barack Obama et Joe Biden que le sud Asie n’était pas une zone réservée à la bannière étoilée.
Retrouverait-on tant en Asie centrale qu’en Europe une marche commune de la Russie et de la Chine ? Les faits semblent abonder dans ce sens. La Russie ne vient-elle pas de signer un accord avec la Turquie pour que le pipeline
South Stream passe dans les eaux turques coupant ainsi les ailes au projet Nabucco, soutenu par les Etats-Unis et l’Union européenne ! Cette signature n’a pu que satisfaire les autorités chinoises.
Et par contre-coup, ce sont bel et bien les Etats-Unis qui se retrouvent en face d’un gros problème géopolitique.
En effet, l’investissement chinois en Moldavie ne suppose-t-il pas que le gouvernement moldave ne fera rien pour devancer son adhésion tant à l’OTAN qu’à l’Union européenne ?
Le comportement grotesque du vice-président Joe Biden en Ukraine et son interview hallucinante dans le
Wall Street Journal² où il s’est livré à un dénigrement complet de la Russie tandis que le Président Obama faisait des sourires à Moscou a de quoi inquiéter sur la solidité de la politique américaine à moins qu’il ne s’agisse d’un cynisme complet ! Dans tous les cas, le jeu paraît bien imprudent !
La Chine vient d’apporter à la Russie un soutien non équivoque qui par conséquent, fait de l’Europe, un continent de son
"voisinage proche". Est-ce une bonne nouvelle pour nous ? Pas sûr du tout.
Bruxelles se tait sur cet événement moldave préférant se glorifier d’avoir accordé toutes les lignes de crédit à l’Ukraine pour que cette dernière s’acquitte sans problème de sa dette vis à vis de la Russie. Tout cela laisse songeur !!!!
Pour conclure nous voyons que Pékin et Moscou ont bien compris les tenants et les aboutissants de la guerre contre le terrorisme. La réponse chinoise aux événements du Xinjiang ne manque pas d’une grande audace et la facilité déconcertante avec laquelle la Russie a signé l’accord pour le pipeline
South Stream avec la Turquie annoncent des évolutions géopolitiques, peut-être, dramatiques pour l’Europe. Quant aux Etats-Unis, on ne sait plus très bien qui édicte la politique extérieure entre Obama, Biden et Clinton.

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés

Notes :
1-
http://www.atimes.com/atimes/China/KH01Ad01.html

2-
http://online.wsj.com/article/SB124848246032580581.html

In Seriatim :

http://www.seriatimonline.com/2009/07/chineetats-unis-deux-anses-pour-un-vase.html

http://www.seriatimonline.com/2009/07/panikkar-lasie-et-la-domination.html

http://www.seriatimonline.com/2009/07/de-wall-street-shanghai-le-chant-du.html

http://www.seriatimonline.com/2009/07/turkestan-oriental-ou-le-xinjiang-entre.html

http://www.seriatimonline.com/2009/06/kirghizstan-duo-franco-americain-manas.html

http://www.seriatimonline.com/2009/06/ekaterinbourg-de-bric-et-de-brocs-n485.html


Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

jeudi 6 août 2009

Edito : Bonus ou pot aux roses – N°509- 2e année

Les banques françaises renouent comme leurs consœurs américaines avec la pratique des bonus lesquels se monteront à plusieurs milliards. Pour les justifier, les dirigeants de BNP-Parisbas se drapent dans les directives qu’auraient indiqué les dirigeants du G20 ! On est dans le mensonge le plus complet : le G20 n’a fait qu’émettre des souhaits et rien d’autre.
Le silence de l’Elysée, de Matignon, de Bercy est un aveu : le système reprend la main, continue son chemin comme avant la tempête de l’automne 2008.
Les dizaines de milliards prêtés par le gouvernement français à l’instar des milliers de milliards de dollars destinés aux établissements américains loin d’être consacrés à l’aide aux entreprises, aux artisans et aux particuliers servent à relancer la machine spéculative à une échelle plus grande que la précédente. C’est une fuite en avant et une démission du gouvernement.
Tout comme l’Etat américain, l’Etat français se flattait de mettrela « Finance » dans le droit chemin : aujourd’hui la messe est dite.
Depuis janvier les banques et quelques gros investisseurs font la pluie et le beau temps sur les places boursières : nous avons assisté à une véritable manipulation des cours avec la complicité des banques centrales et des gouvernements. Pendant ce temps, les populations s’appauvrissent et s’inquiètent de l’effondrement par pans entiers de l’économie. La montée du chômage, le nombre de plans sociaux sont là pour rappeler la réalité du paysage économique.
Croit-on, un seul instant, que l’on relancera l’économie par la spéculation ? Evidemment pas !
Si les banques disent ouvertement toutes les sommes qu’elles mettent de côté pour récompenser leurs traders, les Etats qui les ont si puissamment aidées voient leurs déficits grandir, grandir. L’endettement des Etats est une bulle gigantesque : les banques viendront-elles au secours des gouvernements ? Si elles acquiesçaient, elles exigeraient une privatisation accélérée de l’Etat.
C’est donc en période estivale que le pot aux roses est découvert et qu’il nargue les populations. Ce pot aux roses est une bombe...une de plus!

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés
Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

mardi 4 août 2009

Edito : L’UMP avale l’extrême droite…- N°508- 2e année

La nouvelle est passée presque inaperçue : Philippe de Villiers un des chefs de la droite extrême et qui s’appuie sur un électorat ultra conservateur, entre au bercail UMP au lendemain des médiocres résultats des élections européennes et avant les élections régionales de 2010. Ces dernières ne suffiraient pas à expliquer le geste de Philippe de Villiers. Si la gauche socialiste perd de son audience depuis son adhésion au social-libéralisme, l’extrême droite ne gagne plus d’élections tant ses idées ont servi le candidat Sarkozy à accéder à la présidence et servent encore –et pour un long moment – l’action gouvernementale.
L’UMP ramasse ou avale tant à gauche qu’à l’extrême droite par un habile mouvement de faux. Il serait inexact de voir le parti de Jean-Marie Le Pen comme un îlot de résistance au charme sarkozien. Dés que son leader historique aura quitté la scène ou bien sera mort, le FN se rendra en grognant dans les rangs umpistes.
Le paysage politique change donc au fil des mois. Que restera-t-il ? Des Verts, un MoDem, une gauche non socialiste…bref des groupes épars désunis. En face la forteresse Sarkozienne telle une gigantesque Bastille et à ses pieds des gargotes socialistes.
Allons-nous de facto vers le parti unique ? Disons que les éléments sont là pour considérer cette éventualité comme probable. Quel sera l’avenir de la démocratie ? Pas terrible.
La France a connu en juillet le plus grand nombre de plans sociaux. De janvier à juin 2009, les entreprises ont fait le grand nettoyage, achevé les principaux chantiers en cours, honoré les contrats. Mais après c’est le vide ou presque. La baisse du chômage de juin est, malheureusement, un furtif rayon de soleil….
Les organisations syndicales sont d’ores et déjà dépassées et décrédibilisées : elles n’ont cessé de calmer les revendications salariales pour complaire à l’Elysée et qui sait sur son ordre.
Chaque année, on nous dit que la rentrée sera chaude et puis, rien ne se passe et dés, octobre, on commencera à vous abrutir pour les achats de fin d’année.
Certains se réjouiront de voir disparaître l’extrême droite comme d’autres le parti socialiste, mais c’est oublier qu’une démocratie doit sa vitalité aux partis politiques. Trop de partis tuent la démocratie comme leur absence. Il faut un équilibre. Et, nous le voyons bien, il n’est plus.
Devant des citoyens devenus des consommateurs aveugles, sourds et donc serfs volontaires, Nicolas Sarkozy a une voie romaine. Mais le chemin est encore long pour atteindre le Capitole….…

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés
Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

Seriatim en Août

Cher(es) Internautes,
Seriatim prendra un autre rythme en août :
Du 3 au 7 août, parution irrégulière
Du 7 au 25 août : pause en matière d’articles
Cordialement et bonnes vacances

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés
Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam