Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

samedi 29 août 2009

Démocratie afghane dicture iranienne, l’Occident fait le borgne….N°513- 3e année

N’est-il pas curieux de constater le silence des Européens et des Etats-Unis lors de l’élection présidentielle afghane ? Il est vrai qu’Hamid Karzaï avait tout bien préparé c’est-à-dire qu’il s’était assuré par tous les moyens l’appui des principaux seigneurs de la guerre. Il respirait d’aise en sachant que les observateurs internationaux ne seraient pas présents ou si peu. Quoi de plus normal, l’Afghanistan est comme chacun sait une démocratie exemplaire tout à l’inverse de l’Iran ! Souvenez-vous de tout le tintamarre qui s’était déchaîné alors, non sans raison ! Pourtant, on n'en distingue pas trop bien que ce qui fait de Kaboul une avant-garde de la démocratie et de Téhéran l’épicentre des ténèbres ?
Les Etats-Unis et leurs otaniens savent, pourtant, que la bataille afghane est perdue quoi qu’ils fassent, quels que soient les moyens déployés. Bataille perdue militairement et politiquement. Rien n’y fait, l’émissaire américain Richard Holebrooke a sermonné avec une rare violence Karzaï pour lui expliquer comment il fallait agir ! Scène étonnante entre le maître et sa marionnette révoltée (Karzaï)! De Moscou à Pékin en passant par Téhéran on doit rigoler!
Si Richard Holebrooke obtient in fine qu’un second tour de l’élection présidentielle intervienne entre Karzaï et Abdulhah, croit-il que la donne sera changée ? Pas du tout ! La Maison Blanche démontre qu’elle n’acceptait un résultat qu’aprés l’avoir avalisé : bel exemple effectivement de pratique démocratique ! Après tout, même en Europe, les peuples français, néerlandais et irlandais savent bien qu’ils n’ont pas le choix lorsqu’ils sont consultés par un référendum : ils doivent cocher la case choisie pour eux point barre !
L’Afghanistan doit rester un pays Potemkine et l’Iran celui du Diable : dans les deux cas, nous avons une vie politique intense mais avec des mœurs dans lesquelles nous ne nous reconnaissons pas. Nous savons aussi nous monter également accommodant : lors de l’affaire Clotilde Reiss, Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à solliciter la Syrie, l’alliée fidèle de l’Iran pour obtenir sa libération. Si le Président français s’applaudit, il oublie de dire que Téhéran, du coup, via Damas gagne un degré de puissance supplémentaire !
L’Occident ou l’ensemble Atlantique offre son désordre, son agacement face à des pays qu’il prétend façonner selon un modèle démocratique (Democracy S.A) en tout point éloigné de la liberté, de l’égalité et de la fraternité et qui s’inscrit dans une guerre des civilisations.

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2009
Tous droits réservés


Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzegovine, Brésil, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guinée, Haïti, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine , République Dominicaine, Russie, Sénégal, Serbie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam

Aucun commentaire: