Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 28 février 2011

Irlande : un peuple aux aguets N°865 4e année

La défaite du Fianna Fail ne le fera pas partir du prochain gouvernement puisque le Fine Gael, de centre droit, a besoin de ses voix pour gouverner. Apparemment, les Irlandais n’ont pas osé aller jusqu’au bout de leur colère et ont reconduit sous la forme d’une coalition délicate les deux partis historiques au pouvoir. Les Verts sont, eux, totalement éliminés : ils paient au prix fort leur soutien au Fianna Fail. Le Sin Fein dirigé par Gerry Adams remporte une belle victoire en triplant sa représentation obtenant autour de 15 sièges. Ajoutons les scores de l’ULA (Alliance de la Gauche unie) et des indépendants. Bref, l’eau irlandaise a l’apparence trompeuse: l’eau est, en réalité bouillonnante.
Le Fine Gael s’engage à renégocier les taux d’intérêts jugés « punitifs » imposés par l’Union européenne et le FMI. A Bruxelles, le son de cloche est aux antipodes des promesses du Fine Gael : aucune modification. Il est assez étrange que l’administration européenne ne prenne pas le temps de regarder les informations car elle verrait le nombre de mouvements en cours et à venir dans le monde entier ! Croit-on que les Irlandais ont pardonné et oublié les référendums? Ces structures bruxelloises non élues se sont appropriées avec l’accord des gouvernements, des pouvoirs qui les portent à se considérer comme absolus. Bruxelles sait que la chancelière Angela Merkel se montrera inflexible à tout assouplissement pour des mobiles électoraux et à une pression des milieux d’affaires d’imposer à l’ensemble de l’Europe le modèle économique germanique.
Le futur gouvernement irlandais s’appuiera donc sur le peuple, prendra exemple sur les Islandais gardant un œil sur les autres révoltes en marche pour tenir bon, faisant passer l’intérêt national avant ceux des financiers. S’il s’inclinait, il encourrait l’opprobre.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 27 février 2011

Juppé maire du Palais, Sarkozy 1ère victime collatérale des révolutions arabes N°864 4e année

Quatre mois après novembre 2010 où un autre remaniement, peaufiné durant quatre mois, était censé en imposer aux Français par son professionnalisme et à quelques semaines des cantonales qui s’annoncent difficiles pour l’Elysée, le pouvoir dépassé, comme tous les autres Etats, européens et américain par les révolutions arabes, et décrédibilisé par le cas Alliot-Marie & famille/Ollier, une réaction était inévitable. Le Président de la République a tenté d’expliquer ce changement de portefeuilles ministériels par l’exceptionnelle situation méditerranéenne en réactivant l’Union Pour la Méditerranée dont la figure de proue n’était autre qu’Hosni Moubarak!!!
Ce soir les Français ont assisté à une révolution de palais : Alain Juppé, s’imposant à Nicolas Sarkozy et le contraignant d’éloigner Claude Guéant et Jean-David Levitte.
A un peu plus d’un an de l’élection présidentielle, le retour en force d’Alain Juppé donne une nouvelle tonalité à droite. Quelques jours plus tôt, Dominique de Villepin rendait sa carte de l’UMP et s’engageait apparemment à devenir un candidat de droite, grande peur de Nicolas Sarkozy. Ce soir, s’ajoute Alain Juppé dont les ambitions présidentielles ne sont guère un mystère. Jean Sarkozy peut dire à son père gardez-vous à droite.
Ce remaniement rassurera-t-il l’électorat UMP? La nomination de Claude Guéant à l’Intérieur à la place de Brice Hortefeux plaira sans doute mais sachant qu’il est le Monsieur Sécurité depuis prés de 10 ans avec les résultats que l’on constate, doutons de la durée des applaudissements. Gérard Longuet n’a pas une réputation brillante et ne jouit pas d’une réelle popularité à droite sauf à son extrême; les militaires, eux, le verront plus comme un Hervé Morin bis totalement acquis aux idées atlantistes. Et François Fillon? Il existe donc?
Si les fautes de Michèle Alliot-Marie l’ont fait tomber sans entraîner son compagnon Patrick Ollier pourtant également dans l’avion, le Président de la République fait figure ce soir de première victime européenne collatérale des révolutions arabes qui ont débuté, comme Gilles Kepel l’a souligné sur France 24, en Français!

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 25 février 2011

Libye, Soudan du Sud : nouveaux far east américains ? N°863 4e année

Les chancelleries, européenne et américaine, plancheraient-elles sur des projets d’intervention militaire en Libye? En Tunisie et dans une mesure moindre en Egypte, le mouvement populaire a été initié par les classes urbaines bourgeoises; en Libye, ce sont les 140 tribus qui sont entrées en révolte pour ou contre le colonel Kadhafi sans que les réseaux sociaux et Internet ne jouent le moindre rôle. Combien de temps, le colonel Kadhafi tiendra-t-il la Tripolitaine entouré de régiments fidèles, de milices et de mercenaires venus du Soudan et du Tchad? Mystère. A l’inverse de la Tunisie et de l’Egypte où l’armée a joué un rôle fondamental pour assurer une permanence de l’Etat, dans l’immédiat, la Libye ressemblera à l’Irak de l’année 2003.
Les mouvements d’opposition au colonel Kadhafi des républicains aux petits-neveux (Muhammad et Khaled) du roi Idris Ier al-Senoussi renversé le 1er septembre 1969 sont disparates et désunis pour offrir une plate-forme politique même temporaire.
Une intervention militaire extérieure même sous mandat onusien est-elle envisageable? Imagine-t-on l’impact auprès des opinions arabes et musulmanes d’un débarquement sous l’égide de l’OTAN donc sous commandement américain alors que l’Irak et l’Afghanistan sont des preuves patentes de la brutalité et de la duplicité du « monde Atlantique »? Les Etats arabes pourraient-ils se voir confier par l’ONU un mandat de casques bleus? Mais nombre de ces Etats étant dirigés par des dirigeants contestés par leurs populations, cette hypothèse paraît peu plausible. Sauf à demander à l’Egypte et à la Tunisie, pays « révolutionnaires » d’intervenir?
Les Etats-Unis, songent vraisemblablement à s’engouffrer parmi les décombres du régime du Guide. Regardons la carte : au sud de la Libye, nous avons, notamment, le Soudan qui vient de se scinder en deux faisant naître le Soudan du Sud chrétien, un but voulu et encouragé depuis des années par la Maison Blanche via la question humanitaire du Darfour. La Libye et le Soudan du sud ayant une frontière commune, les Etats-Unis établiraient au cœur de l’Afrique la plus proche de l’Asie orientale et de routes maritimes fondamentales (mer Rouge, Océan indien) une série de bases dont le siège du commandement pour l’Afrique actuellement installé…en Allemagne.
Au sud d’une Libye désarticulée où des accords tribaux se feraient et avec les deux états chrétiens, le Soudan du Sud et l’Ethiopie, l’armée américaine pourrait se prévaloir d’un axe stratégique allant de la mer Méditerranée à la mer Rouge sans discontinuer coupant en deux l’Afrique; Elle se positionnerait, également, en force pour contrôler l’espace géographique du Sahel allant de la Mer Rouge à l’Océan Atlantique, prenant à revers l’ensemble du Maghreb et précipitant au passage la dissolution de l’aire francophone. Nul doute que ce genre de projet court dans les couloirs du Pentagone. Mais les Etats-Unis ont-ils encore les moyens matériels et financiers pour réussir ce coup de force dans une région où tout de même prédomine l’instabilité : Somalie, Djibouti, Erythrée, Tchad.
Le 11 février Barack Obama a fait un discours digne de Marc Aurèle au soir de sa vie. Son éloquence toute césarienne à bien des égards très au-dessus des discours d’autres chefs d’Etat, ne suffit pas à masquer les contradictions. Le « narratif » du Président américain s’est voulu pacifique alors que son armée est en action en Asie. Sa dénonciation d’al-Quaida, de Ben Laden est suspecte tant le « terrorisme » a justifié l’offensive belliciste en Asie pour atteindre la frontière chinoise. Barack Obama veut maintenir le rôle apaisant d’une Amérique alors qu’elle se déglingue socialement et économiquement de l’intérieur, s’épuise dans des guerres et des terrorismes perpétuels.
La rhétorique présidentielle et la montée en puissance des militaires tels les généraux McChrystal et Petraeus appuyés et financés par le complexe militaro-industriel dans la sphère politique américaine ne présagent rien de bon et font craindre des aventures à hauts risques du fait même de l’absence de contre-poids parmi ses alliés, telle l’Union européenne, embrigadée dans l’OTAN et dont les élites sont des gobe-mouches extasiés.

Hélas! Car la désintégration de l’état libyen est une trop large porte ouverte pour que la soif des ambitions impériales ne se tarisse…….

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 23 février 2011

Sabine Cessou : Tunisie, Egypte, Libye : l'onde de choc à travers l'Afrique N°862 4e année

Ci-dessous en lien, un utile article de journalistes de Libération qui mentionne les ondes de choc à travers l’Afrique subsaharienne et même au-delà :


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Vers les révoltes des hommes? N°861 4e année

Le gouvernement américain appelle au rétablissement d’Internet au nom des libertés (marchandes) alors que le Congrès vient de prolonger le Patriot Act qui verrouille précisément la liberté d’expression. La Maison Blanche appelle au respect des peuples oubliant le coup d’Etat au Honduras!
L’Union européenne, les Etats-Unis, l’ONU dénoncent les crimes contre l’humanité en Libye alors qu’il ne se passe pas de semaine sans qu’un avion de l’OTAN ne tuent des civils afghans (erreur de tir?) : où est la protestation? Les horreurs commises en Irak depuis 2003 n’ont en rien décidé la création d’un quelconque tribunal. Pas davantage « le monde libre » ne s’est trop offusqué de l’opération Plomb durci pendant laquelle BHL a cru bon de se jucher sur un tank.
Le monde se découvre. La mondialisation idéalisée par les multinationales, leurs cohortes de financiers avides, de publicitaires se heurte frontalement aux hommes, aux hommes qui ont faim et qui veulent se voir reconnus la dignité d’homme, une dignité justement balayée d’un revers de la main par les tenants de ce libéralisme outrancier relayé par les Etats-Unis qui se sont appuyés sans vergogne sur tous les dictateurs et ont joué et joueront avec les radicalismes religieux.
Ces « élites libertaires» ne veulent que des segments de marché et des dividendes pour leurs actionnaires. Ces mondialistes là n’aiment pas les libertés, ils ne songent qu’à emprisonner les hommes, les faire se prosterner devant le Veau d’or, les engluer dans la dépendance des crédits, de la consommation permanente, des agitations festives, les tétaniser devant les écrans de télévision. Ces mondialistes sont la 8e plaie d’Egypte. Ils sont les modernes locustes.
Nul ne sait, aujourd’hui, quelles tournures prendront les révoltes arabes. Nous savons que tous les continents, à un moment ou à un autre seront touchés. Nul régime n’échappera : de la Chine aux Etats-Unis, de la Russie à l’Afrique, de l’Europe à l’Amérique du Sud. Elles montrent – et c’est la terreur des anarcho-libéraux – que des hommes peuvent se ressaisir de leur propre destin et vouloir vivre plus en société libre c’est-à-dire solidaire qu’en individus égoïstes le doigt sur leurs nombrils. Regardons que ce qui se déroule en Islande où tout un peuple veut réécrire sa constitution et se refuse à indemniser les clients de banques spéculatives. Dans deux jours les Irlandais porteront, peut-être, au pouvoir, des partis dont le Sein Finn hostiles à ce monde de la finance débridé.
Et la France? En 1787, la France laissait les patriotes hollandais s’incliner devant la maison d’Orange soutenue par les anglo-prussiens. En 2011, elle fait le dos rond à ses voisins méditerranéens. Le gouvernement et la classe politique ne sont plus que pacotilles et pantomimes corrompus, à différents degrés moralement et pour certains d’entre eux matériellement à l’idéologie dominante qui ose se prétendre la Liberté. Ici et là, ce qui reste des corps de l’Etat s’indignent, ainsi l’appel dit de Marly.
La terre tremble. L’incertitude de l’inconnu est là, aux hommes de se réapproprier leurs dignités

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 22 février 2011

Michel Collon : Le monde change et nous avons un grand rôle N°860 4e année

En lien, un dernier article du directeur du média belge Investig’Action :


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 21 février 2011

NS contre DSK : caquètements dans la volière N°859 4e année

Le Paris médiatique de 2011 est un peu dans la même agitation que la cour de Louis XVI en pleine effervescence pour désigner la Surintendante des Enfants de France, après le départ, pour cause de faillite familiale, de la princesse de Rohan-Guémené fin 1782 : Noailles contre Polignac…et ainsi de suite!
D’ailleurs les agitations tiennent lieu de politique! Ainsi pour la Tunisie, devant la déconfiture de MAM et la grossièreté du nouvel ambassadeur de France supporteur de Kadhafi¹, Boris Boillon ex-Beach boy, Nicolas Sarkozy envoie une sainte délégation, la mère abbesse Christine Lagarde et son enfant de chœur, Laurent Wauquiez qui s’empourpre pour un rien! Je ne sais si le gouvernement tunisien comprendra le degré de subtilité de la politique française mais nous nous savons complètement ridiculisés!
Dans ce climat, la petite phrase d’Anne Sinclair et le déplacement de Dominique Strauss-Kahn à Paris lors du G20 qui fut vraiment très vain, a suscité les caquètements de la volière médiatique qui font échos aux rumeurs autour de la non-candidature de Nicolas Sarkozy. A gauche, tout le monde a répété que DSK s’était exprimé en qualité de directeur du FMI, à droite, les principaux ténors ont insisté sur le fait que DSK était de….droite! que comprendra le bon peuple dans cette bataille de poules et de coqs ? Il retiendra surtout la phrase du président de la BCE, Jean-Claude Trichet, dans les colonnes du Parisien : « Augmenter les salaires serait une imbécillité! » et la réplique de François Baroin annonçant l’exact inverse. Que comprendra le bon peuple?
Marine Le Pen, elle, a marqué, une fois encore un point, en listant une série de chiffres sur l’immigration, fournis par des fonctionnaires. Le secrétaire général adjoint de l’UMP, M. Daubresse, a promis de fournir les vrais chiffres. Que comprendra le bon peuple?
Le bon peuple regarde les actualités. En dépit de toutes les précautions de langage des présentateurs des JT, le bon peuple fait inconsciemment un lien entre les événements arabes et les banlieues (pour l’heure calmes) et farfouille pour retrouver le fusil du grand-père paysan!
Sur fond de batailles multiples entre poules, poulettes, poulets, coqs et coquelets, qui, quoique déplumés et écorchés s’entendent comme larrons en foire, le bon peuple se dit qu’il regarde s’effondrer les deux partis clés de la Ve République, l’UMP (ex-RPR, ex-UDR, ex-UNR, ex…etc) et le PS. Le bon peuple sera-t-il le renard qui mettra tout ce monde à la raison?


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011


Source :
1- http://www.lexpress.fr/actualite/politique/quand-l-ambassadeur-boillon-soutenait-kadhafi_964756.html

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Wisconsin : « Battez-vous comme un Egyptien! » N°858 4e année

Tandis que les courageux Libyens se battent pour conquérir dans le sang leur liberté sans le moindre soutien des intellectuels européens, à l’autre bout du monde une révolte est en train d’éclore….dans le Wisconsin! Scott Walker, gouverneur républicain de cet état, confronté à une situation financière calamiteuse comme plus de 40 états des Etats-Unis, n’a pas trouvé mieux que de proposer la suppression des droits syndicaux en sus d’autres mesures. La capitale, Madison, est depuis plusieurs jours en proie à l’agitation populaire. Les sénateurs démocrates du Wisconsin sont passés dans l’Ohio et ce week-end plus de 70 000 citoyens ont campé sur place du Capitole rebaptisée, al-Tahrir. Et cerise sur le gâteau, ces Américains furieux recevraient des dons non seulement de tout le pays mais également d’Egypte!
Le gouverneur républicain Scott Walker, caricaturé sous les traits de Moubarak, menace de requérir la Garde nationale et les démocrates soufflent sur les braises en appelant à Barack Obama jusqu’à présent réticent à apporter le moindre soutien financier. Le patron de la FED, Ben Bernanke, a prévenu qu’il ne pourrait rien faire pour les Etats de l’Union : la planche à billets ne fonctionnerait-elle que pour les grandes banques? Nourrir les banques ou les Américains, Wall Street a fait le choix!
Les médias ne disent mot, sauf Dedefensa de Philippe Grasset et Paul Jorion (vive les Belges!) : les journaux télévisés taisent cet événement américain, leurs correspondants délivrant le même message : « Tout va bien en Amérique ». Silence!
Sans prévaloir des suites de cette profonde colère américaine, nous sommes bien loin de Hollywood, de New York et de sa dernière boutique à la mode : cette révolte provient de l’Amérique profonde jusqu’à présent très ignorante du reste du monde. La référence répétée à l’Egypte, « Battez-vous comme un Egyptien » apporte un démenti cinglant qui devrait commencer à faire réfléchir chez nous. Les tyrannies ne sont pas seulement contestées de l’autre côté de la Méditerranée, l’Union européenne a aussi les siennes plus financières que politiques. Bref, petit à petit et au fur et à mesure que les Arabes entrent en guerre ouverte contre leurs dirigeants, nous nous apercevons que les tyrans sont partout. Ah, ça ira?

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Liens belges:




Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 18 février 2011

Le sang arabe…. N°857 4e année

Après la Tunisie et l’Egypte où les situations intérieures très fragiles, de même qu’en Syrie et en Algérie, le sang coule encore en Libye, au Bahreïn, au Yémen. Grenade jetée parmi les manifestants, tirs sur des foules : les pouvoirs en place ne badinent pas avec l’ordre. Hier, un des princes de la maison de Saoud, le prince Talal, déclarait que l’Arabie Saoudite n’était plus à l’abri d’un soulèvement. L’Iran, quant à elle, après avoir réprimé les manifestations a fait passer deux navires de guerre par le canal de Suez et ce avec l’autorisation du gouvernement égyptien. Le climat en Asie orientale se dégrade jour après jour : rappelons qu’à bien des égards, nous nous trouvons quasiment au cœur des influences stratégiques, américaine, israélienne, européenne. Mais pour l’heure, les marchés montrent une indifférence totale devant des événements qui devraient les concerner au premier chef. La déconnexion des bourses avec « la vraie vie » est totale et celles et ceux qui y jouent un rôle de premier rang, les banques et les financiers font feu de tout bois pour empêcher la moindre réformette du système. Jusqu’à quand cet aveuglement?
Pierre Haski¹ posait comme idée que la théorie des dominos était fausse tant les différences entre les pays concernés étaient réelles. A Bahreïn, ce sont les bahreïnies arabes et persans chiites majoritaires qui contestent leur marginalisation sociale et économique au sein de cette petite monarchie assez démocratique comparée à l’Arabie Saoudite, dirigée par une dynastie sunnite depuis 1783. En Libye comme au Yémen, les peuples descendent dans les rues contre des régimes tout simplement dictatoriaux. Le rédacteur de Rue89 n’a pas tort mais il se trompe tant il sous-estime une formidable colère sociale bien plus que religieuse qui supprime les peurs de tous ces peuples. Devant des minorités qui captent les richesses, qu’ont à perdre ces populations? Strictement rien.
Peut-être voyons-nous se dessiner les premières luttes des hommes contre un système anarcho-libéral ou libéral-libertarien tout droit arrivé des Etats-Unis? Mais il se pourrait également que les révoltes de ces mêmes hommes soient motivées par l’idée que leurs libertés seraient précisément dans ce modèle économique et dont ils contestent la mainmise par une élite, une oligarchie. D’ailleurs, l’article d’Alain Madelin publié dans les colonnes du Figaro où il applaudissait la chute des dictatures est un signe important. En libéral qu’il est, il considère moins les hommes libérés d’un régime autoritaire que les nouveaux segments de marché qu’ils représentent débarrassés de toute entrave. C’est peu dire les redoutables épreuves qui nous attendent.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Source :

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 16 février 2011

UMPS en folie : Marine Le Pen sirote! N°856 4e année

Quelles journées politiques! Chaque jour qui lève apporte son lot de surprises et de rebondissements. Du Président de la République aux 2 partis politiques principaux, chacun des principaux leaders contribue à sa propre dissolution sous les yeux des citoyens dégoûtés devant autant de compromissions.
Le dossier Florence Cassez aboutit à une crise diplomatique qui déconsidère, davantage Nicolas Sarkozy président du G20. Je ne sais si cette Française est innocente ou coupable mais en l’état, la prudence devrait être de mise quand on sait l’extrême sensibilité des Mexicains sur les enlèvements et la drogue. De prime abord un certain scepticisme demeure : peut-on à la fois être l’amante d’un  kidnappeur,Israel Vallarta-Cisneros chef des "Zodiacos" tout en étant ignorante de tous ses faits et gestes? Que Nicolas Sarkozy fasse tout pour rapatrier notre compatriote ne choque pas mais de là à « ordonner » aux autorités mexicaines d’obtempérer : comment n’être pas abasourdi devant autant de balourdises! L’opinion française sent très bien l’intérêt électoral de la véhémence présidentielle : en tirera-t-il profit?
L’affaire MAM est une histoire sans fin! Maintenant ce sont ses parents nonagénaires qui s’ajoutent aux mensonges de leur ministre de fille. Tout le monde attend sa démission mais MAM se battra jusqu’au bout : a-t-elle fait pire que Nicolas Sarkozy utilisant un avion officiel pour aller voir son fils à New York le 5 février 2011? Est-elle plus hypocrite que celles et ceux qui la dénoncent pour ses liens avec le Tunisien Aziz Miled? Non! Le Canard Enchaîné nous informe que l’IPEMED co-présidé par cet homme d’affaire s’entoure du Tout-Paris politique d’Hubert Védrine à Alain Juppé en passant par Elisabeth Guigou!
A la veille des cantonales, l’UMP et le PS se détestent en se jetant à la figure des tas de petites phrases affligeantes tel Christian Jacob reprochant à Dominique Strauss-Khan son origine alors qu’ils partagent à la même confession; et s’unissent pour faire voter une disposition législative qui outrepasserait le jugement du tribunal administratif défavorable à LVMH pour la construction de sa fondation!
Un Président de la République quoique désavoué par les rapports administratifs sur les actions de la Justice, de la police, des gendarmes dans la gestion de l’affaire de Pornic, promet, contre tout bon sens, des sanctions. Marine Le Pen n’a plus besoin de faire des discours, l’UMPS se charge de se passer la corde au cou sur fond de népotisme ! Les désordres, présidentiel et gouvernemental, les vraies/fausses opposition entre l’UMP et le PS ouvrent un boulevard principalement à Marine Le Pen.
Dans ce climat, s’étonnera-t-on du retour sur scène du patron du FMI? N’est-ce pas le signe que les lobbies, jusqu’à présent, si favorables à Nicolas Sarkozy ne s’alarment d’un vote sanction qui mettrait un coup d’arrêt à leurs appétits?

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Jean-Paul Baquiast : Quel printemps pour les peuples européens? N°855 4e année

Un tour d’horizon utile :

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 13 février 2011

Egypte/Tunisie : le moment Llov? N°854 4e année

L’arrivée de 5000 tunisiens sur l’île italienne de Lampedusa rappelle que le climat intérieur post-Ben Ali n’est pas encore stabilisé. Au Caire, l’explosion de joie qui a suivi l’annonce de la démission d’Hosni Moubarak puis de sa retraite à Charm El-cheikh place l’armée au centre de toutes les manœuvres comme cela est le cas depuis juillet 1952.
Les gouvernements américains et européens qui ont, tous, soutenu jusqu’au bout les présidents Ben Ali et Moubarak, ont adressé une flopée de télégrammes qui avertissaient, cependant, les peuples révoltés du respect « d’un cahier des charges ».
Assurément, les militaires de ces deux pays ne déplaisent pas : ils rassurent autant les investisseurs que les Etats. Cependant, un élément nouveau est intervenu : l’entrée en scène du peuple, celui qui souffre et non plus les seules bourgeoisies, tunisienne et égyptienne, férues de réseaux sociaux impatientes de se partager le gros gâteau du monde libéral.
On ne sait pas encore exactement quelles transitions les généraux tunisiens et égyptiens assumeront. Une forme de pouvoir est tombée avec une « idole ». La promesse d’un nouveau régime place un peu ces militaires dans la situation du prince Llov devenant, en plein conflit mondial, le premier premier ministre post-impérial au lendemain de l’abdication de Nicolas II, le 3 mars 1917. On sait qu’il ne tint pas, laissant la place à Kerenski (juillet 1917) qui a son tour s’inclina devant Lénine en octobre de la même année….
En Tunisie comme en Egypte une révolte double s’est enclenchée celle des classes moyennes et des classes populaires. On sous-estime, peu-être à dessein, les puissantes attentes sociales : ne se heurteront-elles pas à un moment donné aux officiers généraux et à la classe favorisée? Cette hypothèse est loin d’être négligeable pour l’Union européenne qui fait face à la montée des contestations sociales sur fond d’une austérité budgétaire imposée par les lobbies financiers et les libéraux-libertariens. Que ferait l’Europe si les peuples arabes demandaient un meilleur partage des richesses? Cette exigence n’aurait-elle pas un écho chez nous?
Pour l’Europe des 27 et les Etats-Unis qui ont des décennies d’appuis constants à des pouvoirs autoritaires captateurs de richesses nationales, leurs gouvernements sont devant bien des intérrogations politiques. Est-il bien innocent que les capitales de l’ensemble Atlantique insistent lourdement sur le danger islamique? S’il se révélait, ne ferait-il pas accepter aux citoyens européens un certain nombre de sacrifices économiques supplémentaires ainsi qu’une politique sécuritaire accrue?
Pour les généraux tunisiens et égyptiens, formés aux Etats-Unis et qui n’ont pas pâti économiquement des régimes aujourd’hui honnis, la conduite politique s’avérera plus compliquée si les populations ne cessent pas de revendiquer. Place Tahrir les slogans étaient sans ambiguïté :
« Le peuple a fait tomber le régime ! Le peuple a fait tomber le régime ! » « Armée égyptienne, il faut faire un choix : le régime ou le peuple ! »
Au Caire, les annonces de la suspension de la Constitution de 2007 et la dissolution du parlement issu des urnes de décembre 2010 ont calmé, ce dimanche, un peu les Egyptiens alors que les chefs de gouvernement européens soupirent d’aise devant le déploiement de la police algérienne. Gardons-nous des peuples?

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 11 février 2011

Zébu : « Une histoire de dominos (égyptiens) » N°853 4e année

Un chroniqueur de l’équipe de Paul Jorion propose une analyse intéressante de la situation en Egypte et établit un parallèle ou de fortes similitudes entre l’URSS en 1989 et les Etats-Unis en 2011:



Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 10 février 2011

Marie-Thérèse au comte de Mercy-Argenteau 4 mai 1775 : «L’empereur qui pousse trop loin la popularité » : N°852 4e année

Quel est lien entre l’extrait de cette lettre de l’Impératrice Marie-Thérèse  au sujet de la sédition de Bohême et la situation actuelle?
L’embarras et l’aveuglement des gouvernements américain et européens devant les mécontentements des peuples de langue arabe ne sont pas sans rappeler les profonds désarrois dans lesquels se trouvaient les « despotes éclairés » du Siècle des Lumières face aux conséquences de leurs discours et du degré non mesuré de démagogie qu’ils y mettaient. Ils n’observaient pas suffisamment que le recul de l’analphabétisme, les progrès techniques et l’accès aux informations pouvaient les placer dans une situation explosive s’ils se contentaient de faire de la pub ou de la communication.
Depuis des décennies l’Europe et l’Amérique du Nord ne cessent pas de parler à tout bout de champ de la démocratie, de la liberté. Aujourd’hui, l’entrée sur scène du peuple égyptien qui n’entend pas se laisser déposséder ni du choix de ses futurs dirigeants, ni de ses revendications aurait-il eu tort de prendre au pied de la lettre les incessants discours démocratiques venus de l’espace Atlantique? Entre Tel-Aviv qui fait du général Suleiman son candidat et Washington de l’actuel chef d’Etat-major de la l‘armée, le général Enan le sien, avouons qu’il y a quelque mépris envers une juste colère populaire! Les Egyptiens deviendraient-ils les Polonais du XVIIIe siècle?
J’ai trouvé dans cet extrait de lettre de l’Impératrice Marie-Thérèse à son ambassadeur en France, le comte de Mercy-Argenteau, qui traite de la révolte des paysans bohémiens, un passage qui me semble assez actuel lorsqu’elle évoque le malheur de l’excès de « popularité » en 2011, la démagogie.
Cette partie d’une longue lettre en date du 4 mai 1775 (la guerre des farines fait rage en France) est rédigée en Français (et quel Français!) de la main même de la souveraine à l’inverse de son début (non publiée ci-dessous, dictée à son secrétaire intime, le baron de Pichler)

« Le peu de jours qui me restent encore, on devrait bien me les souhaiter un peu en repos. J’ai sacrifié trente-cinq ans au public, je suis si abattue, si troublée, que je fais plus de mal que de bien. La dernière émeute de la Bohème est supprimée mais bien loin d’être éteinte est une de ces circonstances qui hâtent mes résolutions, non pas par crainte, je ne connais pas ce sentiment, mais ne pouvant y obvier et faisant grand mal par ma présence. L’empereur (son fils Joseph II), qui pousse trop loin la popularité (la démagogie), a trop dit, sans promettre formellement à ces gens dans les divers voyages qu’il fait, tant sur la liberté de la religion que sur la leur vis-à-vis des seigneurs; avec cela la conscription où les officiers ont trop parlé et promis de même et animé les gens. Tout cela a causé une confusion dans toutes nos provinces allemandes depuis 1770, dont ce sont les suites, qu’on a prédites alors et depuis. Mais tout cela n’était traité que de bagatelle, poltronnerie, etc…Ce n’est pas le paysan de la Bohème seul qui est à craindre, c’est celui de Moravie, de Styrie, de l’Autriche; à nos portes, même ici (Schönbrunn), ils osent faire les plus grandes impertinences; les suites sont à craindre pour eux-mêmes et pour bien d’autres innocents. Les plus hardis, les plus mauvais ont à cette heure beau jeu. Vous me condamnerez que je n’y mette ordre; là-dessus, il y aurait bien à dire; mon âge, ma maladie, mon abattement après la mort de mon adorable maître (son époux, François Ier de Lorraine mort en 1765) m’ont rendue deux ans entièrement passive, et depuis, ayant perdu presque tous mes ministres de confiance et amis, je n’ai plus pu entrer dans la balance nécessaire, d’où mes malheurs particuliers m’ont entraînée. La tendresse, la faiblesse d’une mère, et vieille femme y ont mis le comble; l’Etat n’en a que trop souffert, et je ne dois plus le laisser ainsi »

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Note :
Les mots en italique sont de ma main.

Source :
In Correspondance secrète de Marie-Thérèse au comte de Mercy-Argenteau, II, Paris, Firmin-Didot frères, fils & Cie, 1874, pp.329-330

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Bill Bonner : Le plan de relance d’Obama a échoué N°851 4e année

Ci-dessous un bon billet avec clin d’œil historique de l’un des auteurs de la Chronique agora :



Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 8 février 2011

Jordanie : un sérieux avertissement bédouin à Abdallâh II N°850 4e année

La pétition adressée au roi par 36 chefs de tribus bédouines pourrait rapidement fragiliser le trône hachémite. En s’en prenant à son épouse palestinienne, la reine Rania, les Bédouins rappellent au bon souvenir du roi Abdallâh II, de quelle manière son père, Hussein, avait pu surmonter le problème palestinien en septembre 1970 et par conséquent sauver le régime.
Les événements tunisiens et égyptiens ont, un peu, éclipsé les mécontentements en Jordanie tout simplement parce que les Bédouins assuraient le souverain actuel de leur fidélité. Une évolution s’est donc produite comme en témoigne cet extrait:
« Elle se forge des centres de pouvoir pour son intérêt propre qui vont à l'encontre de la gouvernance dont sont convenus les Jordaniens et les Hachémites et cela représente un danger pour la nation, la structure de l'Etat, le système politique et l'institution monarchique.
Ignorer la teneur de cette déclaration nous précipiterait vers ce qui s'est produit en Tunisie et en Egypte, et ce qui va se produire dans d'autres pays arabes »¹

Après l’Egypte, toujours dans la tourmente, le cas jordanien s’ajoute à toutes les questions qui se posent autour des révoltes arabes qui surprennent une bonne partie du monde toujours persuadée que les islamistes sont à la manœuvre. Je crois que d’autres forces sont en marche, et en premier la liberté. Une liberté angoissante autant dans les chancelleries, européenne, américaine que chinoise!
Le cas jordanien est nouveau, en ce sens que l’illustre maison des Hachémites qui gouverna La Mecque pendant mille ans jusqu’à son éviction par le futur roi d’Arabie Ibn Saoud n’est pas épargnée. Mohammed VI, est, sans aucun doute, l’autre souverain, qui craint, peut-être, que sa triple qualité de chef religieux, de souverain et d’ancienneté de la dynastie ne le préserve pas autant qu’il l’estime d’une soudaine colère.
L’adresse d’Amman concerne également, en sus de l’Arabie, les Etats-Unis et Israël qui ne peuvent pas ne pas soutenir le roi actuel et ce d’autant plus que l’Egypte garde toute son effervescence. Les Egyptiens prennent ombrage que des capitales étrangères décident, à leur place, des avenirs politiques des généraux Suleiman ou Enan. Lors de la période royale, les Anglais n’ont eu de cesse de considérer les descendants de Mehemet Ali comme des marionnettes, n’hésitant pas si une résistance se déclarait à augmenter l’audience des Frères musulmans….
Rais, président ou roi, nul n’est à l’abri du vent de sable……

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Source :
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Pascal Boniface : « Adler, BHL et Finkielkraut anxieux face à la perspective d’une Egypte démocratique » N°849 4e année

Ci-dessous un article du directeur de l’IRIS  qui souligne les motivations de quelques-uns de nos directeurs de conscience médiatiques quand les peuples arabes rejettent leurs leaders et le népotisme. Le Président algérien ne songe-t-il pas à faire de son frère son successeur?:

http://pascalbonifaceaffairesstrategiques.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/02/07/adler-bhl-et-finkielkraut-anxieux-face-a-la-perspective-d-un.html


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 7 février 2011

Sarkozy se fait les crocs N°848 4e année

La machine à broyer présidentielle n’est pas officiellement en marche –elle le sera après les cantonales – mais le Président de la République se rode avant la prochaine campagne de 2012. La violence de la charge du Chef de l’Etat contre l’hermine, pourtant garant de l’indépendance de la magistrature, obéit tout simplement à une logique électoraliste. Comment surfer sur l’électorat lepéniste sans y paraître? C’est simple, il lui suffit de se saisir d’une émotion populaire réelle suite à un crime horrible pour dénoncer à tout va et sans aucune précaution deux corps de l’Etat, la police et la magistrature. Les gens se moquent comme d’une guigne de savoir qu’une loi ne peut être appliquée qu’une fois le décret d’application rédigé et publié au JO tout comme ils se foutent de savoir si oui ou non les juges sont en mesure ou pas d’assurer une bonne et juste justice. La lecture des commentaires laissés à la suite d’articles parus dans les différents journaux est éclairante et donne une tonalité de ce que sera la campagne présidentielle de 2012.
Nicolas Sarkozy surprend ses visiteurs par sa confiance dans sa réélection en dépit de sondages toujours plus catastrophiques. En politicien roué et madré, il se frotte les mains de constater une gauche de plus en plus divisée ou en attente de l’arrivée du chevalier blanc, DSK, des Verts s’entredéchirant autour eux aussi d’une idole médiatique, Nicolas Hulot. L’essentiel pour Nicolas Sarkozy est qu’au soir du premier tour, les deux candidats en lice pour le second tour soient…de droite. Il mise sur le simple fait que jamais au grand jamais les Français n’oseront confier les clés de l’Elysée à Marine Le Pen. C’est cynique c’est tout ce que vous voudrez mais c’est ainsi.
D’ailleurs Nicolas Sarkozy s’amuserait beaucoup d’être reconduit pour un second quinquennat par des Français le détestant majoritairement. Il se délecterait, assurément, de cette sorte de jouissance. Quand bien même le Chef de l’Etat commettrait des fautes graves, et serait la risée du monde entier ( ce qu’il est déjà), rien, selon lui, ne devrait l’empêcher de battre Marine Le Pen en mai 2012. Certes, n’aurait-il pas les 82% de Jacques Chirac en 2002 mais plutôt 55% des votes et une grande abstention!
Si ce qui se profile s’avèrerait exact, quel décalage abyssal avec les événements arabes de ce moment…..

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 6 février 2011

Pierre Legendre: Les quarante piliers N°847 4e année

La courte présentation de la collection, « les quarante piliers » aux éditions des Mille et une nuits, dirigée par l’historien Pierre Legendre, homme discret et exceptionnel, est, je le crois, un moment précieux de lecture.
Ce texte figure dans un recueil de conférences prononcées par Pierre Legendre au Japon à l’automne 2003 regroupées sous le titre évocateur de « Ce que l’Occident ne voit pas de l’Occident »

« La coupole de Sainte-Sophie de Constantinople inspire ici la métaphore : « cinq fois huit arcades de fenêtres lumineuses par où passe l’éclat de l’aurore ».
Cette voûte est « comme un ciel resplendissant », dit Paul le Silentiaire décrivant l’œuvre de son maître, l’empereur théologien et juriste, bâtisseur de la Grande Eglise et du Corps du Droit Civil, Justinien Ier, auquel l’Occident est d’abord redevable de sa capacité stratégique d’organiser.
Ces publications ont pour horizon l’Anthropologie dogmatique. Elles rappelleront au lecteur la structure oubliée : qu’il n’y a pas de pouvoir ni de légitimité ni la vie du commerce social de la parole sans mise en scène, sans la théâtralisation du monde et l’emblème d’une Référence totémique¹. Et ce constat – pas de société humaine hors de l’enclos institué du langage – vaut aussi bien pour la préhistoire que pour l’ère ultramoderne. Au cœur de cette entreprise d’érudition et d’interprétation : la question du sujet et les montages de la Raison, l’enveloppe esthétique des cultures et l’édification historique des Textes, la formation des espaces normatifs et l’ »homo faber » de la civilisation industrielle.
La présente série, intitulée « Summulae », petites sommes, traduit en acte cette perspective. »

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2011


Note:

1- on pensera également à la phrase capitale de la médiéviste Marie-Madeleine Davy: "L’homme est naturellement idolâtre " in Le désert intérieur, Paris, Albin Michel, 1996

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

samedi 5 février 2011

Occidentaux + orientaux= méditerranéens ?N°846 4e année

Les médias commencent à noter le silence assez singulier des intellectuels et des artistes depuis le début de la révolte arabe que quelques-uns appellent déjà « la révolte arabe » pour établir un parallèle avec le « Printemps des peuples » de 1848. Avec gourmandise certains universitaires ne s’en étonnent pas faisant référence aux nombreux points de chute mis à leur disposition par leurs riches amis. De là à dire que le Maghreb serait, en quelque sorte une colonie de vacances dédiée à toutes les formes de l’hédonisme…..
Jusqu’au XXe siècle, les Européens, les Américains lorsqu’ils partaient en direction de pays en ébullition participaient, à tort ou à raison et parfois avec un risque, aux événements politiques; aujourd’hui ils ne songent plus qu’à poser leur cul sur une plage. C’est peu dire notre terrible décadence soulignant par conséquent notre incapacité à donner des leçons, à attribuer des brevets de démocratie.
Un Arabe qui se révolte cacherait nécessairement non pas tant un musulman qu’un redoutable islamiste lui-même en lien avec une branche de la nébuleuse al-Qaïda. Il ne vient donc à l’esprit de personne qu’un Arabe serait un homme qui, à un moment donné ne supportant plus sa condition de vie, demanderait des comptes à ses dirigeants? L’Arabe n’aurait-il donc que le droit de se taire? 1789, 1917 : propriétés privées?
Les images d’Epinal ont la vie dure. Depuis Aristote, tout ce qui se situe à l’est de la Grèce est une barbarie. Ne sont-ce point les chrétiens européens qui ont caractérisé l’Orient corrompu pour justifier l’Occident de la vraie foi? Pendant des siècles, nous avons vécu avec des frontières, des fractures, des séparations accentuées par la dénonciation de l’empire romain d’Orient, les Croisades et ainsi de suite oubliant donc que les Arabes étaient comme nous un peuple de la Méditerranée, les Turcs eux, le devenant.
Les révoltes arabes sont, sans doute, un moment exceptionnel pour remettre les pendules à l’heure. Plus les Arabes et les Européens se retrouveront plus le risque d’islamisation se fera moindre. Les Arabes demandent une justice sociale et non la charité (Coran), et s’engagent dans une lutte des classes qui laisse les religieux complètement hors course.
Faisons-en un rêve, l’Orient et l’Occident disparaissent au profit de la seule Méditerranée. Pensez à l’importance que prendrait l’Europe qui larguerait, évidemment aussi toute dépendance idéologique atlantique. Nous serions, alors, au début d’une révolution méditerranéenne qui placerait européens, turcs, arabes, juifs dans la même arche.
Ces lignes seront ce qu’elles seront mais je tenais à les écrire : ne faut-il pas savoir jeter les bouteilles à la mer?  Les émancipations politiques, sociales et intellectuelles sont à la portée des mains.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Edito: MAM, ministre hors vacances et jours fériés N°845 4e année

La ministre des Affaires Etrangères, Michèle Alliot-Marie, et son compagnon, Patrick Ollier, ministre des Relations avec le Parlement reviennent sur la sellette avec l’histoire d’un second voyage en avion, appartenant au même homme d’affaire, au-dessus du ciel tunisien le 29 décembre. Le vol aurait, de plus, évité les zones en révolte.
Au-delà de toute la polémique qui enfle au fur et à mesure que la ministre s’emmêle, ce qui interpelle le plus serait son propos: « quand je suis en vacances, je ne suis pas ministre ». Cette phrase qui sonne comme une fin de recevoir indique, bien au contraire, la regrettable manière dont cette femme politique voit sa fonction. Un poste ministériel est permanent. Imagine-t-on le Président de la République cessant de l’être durant un Noël à Marrakech ? De même qu’un élu.
Rien que cette phrase devrait précipiter son départ du Quai d’Orsay, de même que celui de son compagnon puisqu’il était également présent dans ce fameux avion. Leur départ simultané mettrait, de plus, un terme à une situation choquante à savoir qu’un « couple » ait chacun un ministère en même temps.
La balle est dans le camp du Chef de l’Etat……

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Un Président furieux N°844 4e année

On nous répétait avec une grande régularité que le Président de la République avait changé, qu’il s’était rangé et qu’il ferait preuve de plus de mesure. Un crime, tout à fait atroce, a suffi à le rendre à ses instincts premiers. Il a quasiment explosé à la vue et au su de toute la nation. Nicolas Sarkozy a réussi l’exploit de se mettre à dos la magistrature, la gendarmerie et la police en quelques jours. Les syndicats policiers ont fait plier en un rien de temps l’Elysée : plus question de supprimer telle ou telle compagnie de CRS à l’inverse des escadrons de gendarmerie ou gardes mobiles qui disparaîtront du paysage français en 2012 avec la grogne des képis dont un grand nombre vitupère d’avoir pour chef le ministre de l’Intérieur. Point de gloire effectivement, Hortefeux n’est pas Fouché loin s’en faut!
Les magistrats oseront-ils tous se mettre en grève pour protester contre les propos de Nicolas Sarkozy? Il le faudrait bien mais les hermines n’ont plus le courage de leurs lointains ancêtres d’avant 1789.
Nicolas Sarkozy serait-il aux abois pour « péter un câble »? Comment désigner à la vindicte populaire des juges qui ne peuvent qu’appliquer des lois une fois les décrets d’application publiés au JO? Dans sa reconquête laborieuse d’un électorat populaire, le Chef de l’Etat s’imagine que son indignation lui permet tout. Il oublie que les Français le voit gesticuler dans tous les sens depuis 2007 et même avant lorsqu’il était place Beauvau. La déconsidération de Nicolas Sarkozy se vérifie autant dans sa politique intérieure que dans l’inexistence de la politique extérieure. Les révoltes sociales de plusieurs pays arabes où les religieux, en cette heure, ne jouent pas un rôle déterminant, lui feraient-elles craindre –et à juste titre – des contrecoups en Europe, dans cette Union où 28 peuples subiront l’austérité selon un calendrier germanique?
Il est vrai que les bévues, pour ne pas dire plus de Mme Alliot-Marie, laissent bouche bée les citoyens. Elle a réussi l’exploit d’accumuler plus de fautes que Douste-Blazy et Kouchner réunis! Certes l’affaire de l’avion bien qu’exploitée avec exagération quand on subodore tout ce que la droite et la gauche ont certainement commis comme abus pendant tant d’années en Tunisie, au Maroc. Mais voilà, elle est le maillon faible d’un gouvernement en apesanteur, déconsidéré à l’instar de toute la classe politique; la dernière enquête d’opinion est éclairante : plus de 80 % de sondés leur sont défavorables!
Alain Juppé ne regrette-t-il pas d’être ministre dans un gouvernement aussi bordélique, entre un ministre de l’Intérieur qui capitule en rase campagne et une ministre des Affaires Etrangères ridiculisée? S’il était au-dehors, ne pourrait-il pas sonner un rassemblement autour de lui?
La France va perdre toute influence au Maghreb et en Afrique de l’Ouest. Mais les Etats-Unis ne sont pas en meilleure posture face à Moubarak : serait-il un second Gbagbo? La Maison Blanche « encourage » Google, Twitter et Facebook à soutenir les jeunes égyptiens alors qu’elle avait « incité » Paypal, Amazon, Visa, Bank of America à bannir WikiLeaks ? Le soft power au secours de la realpolitik?
Je crois surtout qu’il n’y a plus de realpolitik. Ne nous leurrons pas depuis que les Etats existent, tous ont été guidés par le cynisme et le pragmatisme. Les Etats de l’Atlantique ne croient plus au temps historique, ils s’en remettent à l’instant, à l’émotion, à l’humeur. En un sens Nicolas Sarkozy ne dépare pas trop dans cette déconsidération, il n’est que la nerveuse figure de proue d’un immense navire déboussolé.


Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

P.S: pardon pour les coquilles nombreuses

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 2 février 2011

Egypte : le peuple et l’ordre N°843 4e année

Hosni Moubarak ne quittera pas le pouvoir avant l’élection présidentielle de septembre 2011, tel était le contenu de son intervention à la télévision hier soir alors que les Egyptiens étaient 1 million au Caire!
Barack Obama a lancé un appel au peuple égyptien l’assurant de son soutient : César vient à eux lequel César oublie très vite Guantanamo, l’Irak et l’Afghanistan et le soutien à Moubarak!!!!!!!
Benjamin Netanyahu qui a imposé un silence radio à ses ministres soutient le Chef d’Etat égyptien sans que cela ne provoque un sursaut de curiosité en Europe et moins encore à Paris, capitale censée être aux côtés des Tunisiens et des Egyptiens! Notons au passage l’abyssal silence de tous les intellectuels et artistes germanopratins sur ces événements à croire que la consigne du Premier ministre israélien s’impose aussi à eux…..
Les Egyptiens supporteront-ils d’attendre quelques mois pour jouir de la liberté et de voter librement pour les partis à leur convenance? Non. Mais au siège de l’Etat où les câbles diplomatiques fonctionnent en permanence, l’aspiration populaire est secondaire. L’armée jouit, nous dit-on d’un grand prestige : ne dirige-t-elle pas l’Egypte depuis 1952? Cherche-t-elle un général ou bien se trouve-t-elle aussi dans une impasse? Car, si les critiques envers la longue présidence d’Hosni Moubarak se justifient, l’armée a sa part des bénéfices en tous genres. Faute d’une opposition en accord – comment pourrait-il y avoir un lien entre les Frères musulmans et les partis laïcs? - et de personnalités charismatiques, l’incertain est patent! Pas davantage, Fouad II (il régna un an entre 1952 et 1953) ou un autre membre de l’ancienne famille royale ne semblerait être en mesure de réunir autant les opposants que l’armée.
Peut-être est-ce de l’extérieur que la solution viendra? Car après tout, si l’on regarde avec le cynisme des Etats de la région, Israël et les Etats arabes dont beaucoup sont des régimes autoritaires et intolérants ne se retrouvent-ils pas sur l’idée de l’ordre social avec en point commun l’union avec les Etats-Unis? Rappelons-nous l’Europe issue du Congrès de Vienne qui inaugura une politique des congrès (Troppau en 1820, Laybach en 1821, Vérone en 1822) en vue de permettre au nouvel ordre légitime de faire face aux « calamités » populaires (Piémont, Naples, Espagne) ou par la médiation ou par la force armée!
Ce clin d’œil historique doit rappeler qu’un peuple qui voudrait révolutionner le régime comme le fit celui de France en 1789 doit avoir une volonté atomique. Le soulèvement égyptien s’il se poursuivait jetterait à bas toute la politique européenne et américaine enclenchée depuis 1914. C’est dire l’immense embarras de toutes les chancelleries lesquelles placent dans la hiérarchie militaire égyptienne un espoir très élevé. Pour l’heure le seul chiffon rouge agité est celui des islamistes et non plus seulement des Frères Musulmans, un mot qui est presque un aveu!
En tout cas, les marchés, les agences de notation et les Tours opérators grognent contre ce peuple en révolte, d’ailleurs d’une manière générale contre toute protestation qui nuirait aux affaires et à la transhumance des touristes parfaitement sourds aux plaintes d’autrui débarqués de leurs avions, les modernes locustes!

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011



Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 1 février 2011

Mohamed Hassan: « Les causes de la révolution tunisienne dépassent largement Ben Ali et son parti » N°842 4e année

Ci-dessous en lien l’entretien accordé par Mohamed Hassan, ancien diplomate éthiopien aux journalistes belges Grégoire Lalieu et Michel Collon. L’intervenant se livre à un tour d’horizon actuel et historique qu’il serait bon de bien méditer :

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen