Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 18 février 2011

Le sang arabe…. N°857 4e année

Après la Tunisie et l’Egypte où les situations intérieures très fragiles, de même qu’en Syrie et en Algérie, le sang coule encore en Libye, au Bahreïn, au Yémen. Grenade jetée parmi les manifestants, tirs sur des foules : les pouvoirs en place ne badinent pas avec l’ordre. Hier, un des princes de la maison de Saoud, le prince Talal, déclarait que l’Arabie Saoudite n’était plus à l’abri d’un soulèvement. L’Iran, quant à elle, après avoir réprimé les manifestations a fait passer deux navires de guerre par le canal de Suez et ce avec l’autorisation du gouvernement égyptien. Le climat en Asie orientale se dégrade jour après jour : rappelons qu’à bien des égards, nous nous trouvons quasiment au cœur des influences stratégiques, américaine, israélienne, européenne. Mais pour l’heure, les marchés montrent une indifférence totale devant des événements qui devraient les concerner au premier chef. La déconnexion des bourses avec « la vraie vie » est totale et celles et ceux qui y jouent un rôle de premier rang, les banques et les financiers font feu de tout bois pour empêcher la moindre réformette du système. Jusqu’à quand cet aveuglement?
Pierre Haski¹ posait comme idée que la théorie des dominos était fausse tant les différences entre les pays concernés étaient réelles. A Bahreïn, ce sont les bahreïnies arabes et persans chiites majoritaires qui contestent leur marginalisation sociale et économique au sein de cette petite monarchie assez démocratique comparée à l’Arabie Saoudite, dirigée par une dynastie sunnite depuis 1783. En Libye comme au Yémen, les peuples descendent dans les rues contre des régimes tout simplement dictatoriaux. Le rédacteur de Rue89 n’a pas tort mais il se trompe tant il sous-estime une formidable colère sociale bien plus que religieuse qui supprime les peurs de tous ces peuples. Devant des minorités qui captent les richesses, qu’ont à perdre ces populations? Strictement rien.
Peut-être voyons-nous se dessiner les premières luttes des hommes contre un système anarcho-libéral ou libéral-libertarien tout droit arrivé des Etats-Unis? Mais il se pourrait également que les révoltes de ces mêmes hommes soient motivées par l’idée que leurs libertés seraient précisément dans ce modèle économique et dont ils contestent la mainmise par une élite, une oligarchie. D’ailleurs, l’article d’Alain Madelin publié dans les colonnes du Figaro où il applaudissait la chute des dictatures est un signe important. En libéral qu’il est, il considère moins les hommes libérés d’un régime autoritaire que les nouveaux segments de marché qu’ils représentent débarrassés de toute entrave. C’est peu dire les redoutables épreuves qui nous attendent.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Source :

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: