Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 7 février 2011

Sarkozy se fait les crocs N°848 4e année

La machine à broyer présidentielle n’est pas officiellement en marche –elle le sera après les cantonales – mais le Président de la République se rode avant la prochaine campagne de 2012. La violence de la charge du Chef de l’Etat contre l’hermine, pourtant garant de l’indépendance de la magistrature, obéit tout simplement à une logique électoraliste. Comment surfer sur l’électorat lepéniste sans y paraître? C’est simple, il lui suffit de se saisir d’une émotion populaire réelle suite à un crime horrible pour dénoncer à tout va et sans aucune précaution deux corps de l’Etat, la police et la magistrature. Les gens se moquent comme d’une guigne de savoir qu’une loi ne peut être appliquée qu’une fois le décret d’application rédigé et publié au JO tout comme ils se foutent de savoir si oui ou non les juges sont en mesure ou pas d’assurer une bonne et juste justice. La lecture des commentaires laissés à la suite d’articles parus dans les différents journaux est éclairante et donne une tonalité de ce que sera la campagne présidentielle de 2012.
Nicolas Sarkozy surprend ses visiteurs par sa confiance dans sa réélection en dépit de sondages toujours plus catastrophiques. En politicien roué et madré, il se frotte les mains de constater une gauche de plus en plus divisée ou en attente de l’arrivée du chevalier blanc, DSK, des Verts s’entredéchirant autour eux aussi d’une idole médiatique, Nicolas Hulot. L’essentiel pour Nicolas Sarkozy est qu’au soir du premier tour, les deux candidats en lice pour le second tour soient…de droite. Il mise sur le simple fait que jamais au grand jamais les Français n’oseront confier les clés de l’Elysée à Marine Le Pen. C’est cynique c’est tout ce que vous voudrez mais c’est ainsi.
D’ailleurs Nicolas Sarkozy s’amuserait beaucoup d’être reconduit pour un second quinquennat par des Français le détestant majoritairement. Il se délecterait, assurément, de cette sorte de jouissance. Quand bien même le Chef de l’Etat commettrait des fautes graves, et serait la risée du monde entier ( ce qu’il est déjà), rien, selon lui, ne devrait l’empêcher de battre Marine Le Pen en mai 2012. Certes, n’aurait-il pas les 82% de Jacques Chirac en 2002 mais plutôt 55% des votes et une grande abstention!
Si ce qui se profile s’avèrerait exact, quel décalage abyssal avec les événements arabes de ce moment…..

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: