Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 17 septembre 2012

Colères arabes dans un monde vagissant N°1242 6e année

Si nul ne s’interroge véritablement sur les auteurs du film caricaturant Mahomet et la manipulation qui a pu les mener, les médias nous abondent en images et reportages sur les manifestations qui se déroulent en Orient et en Europe. A Paris cent cinquante manifestants se sont présentés devant l’ambassade américaine et ont été presque tous interpellés. C’était inacceptable nous dit le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. En fait, on ne sait toujours pas s’il était inacceptable de manifester devant la représentation américaine ou bien s’il était inacceptable de passer outre l’autorisation de la préfecture ? Certains répondront les deux. Inutile de dire que la grande gagnante de la gesticulation gouvernementale est Marine Le Pen.
On pourra épiloguer pendant des jours sur les raisons des colères arabes, l’important étant, semble-t-il, de nous montrer que le printemps arabe, continue lui de bouillonner, l’affreuse guerre inter-syrienne jouant le rôle de piqure de rappel de l’aventure libyenne menée par la France, le Royaume-Uni soutenu et financé par les Etats-Unis. De la Tunisie à l’Egypte, les nouveaux dirigeants jouent la carte de l’apaisement tandis que les désordres et les insécurités se multiplient. Le Président égyptien, Morsi, tantôt louangé, tantôt critiqué, se maintient dans une ambiguïté, rêvant sans doute d’un Orient sous l’influence de toutes les branches des Frères musulmans lesquels ne cessèrent jamais depuis la naissance de ce mouvement politique d’être entre les mains anglaises et/ou américaines. Le Président Morsi n’a-t-il pas deux de ses enfants naturalisés américains ?  Les dirigeants tunisiens et libyens s’ils clament partout qu’ils font barrage aux salafistes et autres groupuscules n’empêchent pas de constater leur montée en puissance tout comme au Mali, pays entré dans un silence médiatique…
Il est saisissant de noter que le territoire d’instabilité s’étend désormais du Nigéria à l’Afghanistan. Qui tient les ficelles ? De multiples acteurs qui ne cesseront pas d’augmenter en nombre jusqu’à devenir un réel labyrinthe dans lequel les services de renseignement mêmes les plus remarquables se prendront les pieds.
Dans cet instant, si aucun regard ne se tourne vers l’Europe ni d’ailleurs vers les pays du Golfe qui encouragent bien des fanatiques, tous se dirigent vers le César du monde « libre », Barack Obama lui-même fragilisé par la campagne électorale. Ses adversaires républicains ne manquent pas de montrer la fragilité sécuritaire américaine depuis la présidence démocrate comme ce fut le cas lors du mandat de Jimmy Carter (Iran) Le Président Obama qu’on nous présente toujours comme diplomate a su, néanmoins, faire preuve d’une brutalité envers un Premier ministre japonais fraîchement élu qui refusait une extension de la base américaine d’Okinawa, acquiescer aux coups d’Etat au Honduras et au Paraguay, de même  a-t-il approuvé l’élimination d’Oussama Ben Laden. En fait, le Président américain n’est pas faible parce qu’il doute mais bel et bien parce qu’il est face à l’émergence de forces multiples et insaisissables : des pays du BRICS aux mouvements religieux fondamentalistes, aux remontées identitaires, notamment, en Europe, aux appétits féroces des multinationales qui ne songent qu’à forer (gaz de schiste, pétrole, charbon) au mépris de tout bon sens (voir la destruction programmée de la barrière de corail au large de Gladstone en Australie). Le principal handicap de la présidence américaine est de ne plus avoir à l’extérieur un ennemi mais plusieurs, de ne pouvoir donc les maîtriser. A ce jour, Washington essaie dangereusement et faute de mieux d’exciter la Chine et le Japon au sujet d’îlots disputés depuis des décennies. Toute la puissance militaire américaine s’avère non pas insuffisante mais inadaptée et suscite un mécontentement grandissant. Idem pour le dollar qui même reconnu par les cinq continents n’apporte plus la félicité aux citoyens américains : ce ne sont pas les déversements sans durée de temps de la FED qui réduiront les inégalités criantes et honteuses dans cette nation très puissante.  Qui a envie de devenir américain ? L’autre handicap des Etats-Unis.
Les colères arabo-musulmanes effraient les populations européennes tentées par un retour identitaire rendu plus ardu faute d’une laïcité rigoureuse, de la nation ressentie comme de moins en moins souveraine. Ces éruptions populaires d’orient contrastent avec les timidités des peuples européens qui face aux précarités, aux pauvretés n’ont plus la capacité à s’insurger mais à s’indigner : notre dernier luxe ?
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Produire des Etats ratés » par Ed Herman N°1241 6e année

L’expression est bien trouvée : Etat raté. On pourrait ajouter et juteuses affaires
 Jean Vinatier
SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 16 septembre 2012

« Sarkozy avait la direction mais pas la méthode, Hollande sait faire mais n’a pas de cap » par Marcel Gauchet N°1240 6e année

En lien un entretien intéressant entre Marcel Gauchet et les journalistes du Monde , 8 septembre
 Jean Vinatier
SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Benoit XVI : « chrétiens, musulmans, unissez-vous » N°1239 6e année

C’est un très beau discours qu’a prononcé en Français (quelle joie, quel bonheur), lors de son voyage au Liban, le Saint-Père devant les jeunes moyen-orientaux. Sans doute, le propos eut été plus grand, s’il avait appelé, également, dans cette union, les juifs, les athées. Mais considérons qu’ils étaient de facto inclus.
Quand donc le bons sens et l’intelligence submergeront-ils les fanatismes, les démences et les ambitions insensées ?
Discours du Pape :
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Note :
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Guantanamo : le détenu N°156 - N°1238 6e année

Tandis que l’on nous assomme avec l’affaire des Pussy Riot et qu’une presse plus que complaisante continue à diaboliser Vladimir Poutine au nom de tous les principes démocratiques, les mêmes gens de la bonne pensée se gardent bien de nous parler du suicide au camp n°5 de la prison de Guantanamo du détenu n°156, Adnan Farhan Abdoul Natif né au Yémen trente-deux années plus tôt. « Vendu » par le Pakistan dans le cadre d’un échange avec les Etats-Unis, il fut l’un des premiers à arriver dans cette prison maudite. Il n’a cessé de clamer son innocence. Un juge fédéral a même requis à mise en liberté n’ayant pas été inculpé. Mais l’administration Obama (le gentil Président) ayant fait appel de cette décision, ce jeune yéménite continua à dépérir. Dix années passées à protester contre toutes les violations et ce dans le plus grand silence qui soit.
Le Parlement européen a voté le 2 août 20121 une résolution sur des allégations de transport et de détention illégale de prisonniers par la CIA dans des pays européens. Ce texte long de trente-deux pages dont le rapporteur est la députée écologistes Hélène Flautre (c’est la seule française !!) aligne, c’est le moins que l’on puisse dire, tous les manquements les plus élémentaires à tous les principes démocratiques censées être les piliers de la vie démocratique.
La publicité faite autour de ce rapport du parlement européen a été aussi grande que celle annonçant le suicide de ce jeune yéménite, autant dire nulle.  
Guantanamo est le lieu de l’horreur et du mépris que nous faisons de nos propres principes, principes que nous piétinons sans nous empêcher de faire la morale à tous les autres continents qui ne sont pas dans notre norme mentale.
Combien de Callas et de Dreyfus à Guantanamo ? Robert Badinter, sauvant l’honneur français, a pris la défense d’un adolescent de 15 ans sans avoir le moindre soutien. Mais où sont donc toutes ces ONG qui se répandent sur les ondes dès qu’une interpellation a lieu en Russie ou dans un tout autre pays, où sont les défilés, les collectifs d’artistes, d’intellectuels ? Sans nier qu’il existe à Guantanamo des hommes coupables, c’est  l’existence même de cette prison qui doit être dénoncée. A quelques semaines de l’élection américaine, on va nous abreuver de qualificatifs aimables pour Barack Obama, de désagréables pour Mitt Romney alors même, comme le soulignent les députés européens, les prisons secrètes de la CIA et celle de Guantanamo relèvent du crime contre l’humanité.
Monseigneur Desmond Tutu n’a-t-il pas déclaré dernièrement que Georges Bush et Tony devraient être jugés ?  Est-ce à dire que tout successeur à la Maison Blanche depuis Georges Bush aurait à répondre de crime contre l’humanité ? Curtis Roosevelt, le petit-fils du Président, qui vit en France depuis fort longtemps, mesure la déliquescence américaine et la dénonce. Il sait que son pays que nous avons aimé, a disparu corps et biens, ne gardant plus que la puissance négative et un messianisme en roue libre.
Il reste 167 détenus. Si, nous ignorons leurs noms, nous savons qu’ils ne sont plus que des numéros….Belle humanité !
 
Sources : Rapport du Parlement européen du 2 août 2012
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 13 septembre 2012

Benghazi : derrière la campagne électorale américaine ? N°1237 6e année


La diffusion d'un film américain de série B sur la vie scandaleuse de Mahomet a provoqué des colères dans beaucoup de pays arabes. C'est en Libye, à Benghazi que les salafistes (ansar el charia) ont pris d'assaut le consulat américain et tué l'ambassadeur.
Aujourd'hui, les médias se concentrent sur les mauvaises qualités du film alimentant la question de savoir si oui ou non l'islam est critiquable.... Ne serait-il pas , plutôt, judicieux, de songer à la piste de l'extrême droite américaine ? A qui profite le crime ? La campagne électorale américaine entre dans une phase déterminante. Le ressentiment envers Barack Obama est fort grand. La mort d'un ambassadeur américain au moment du 11 septembre a une valeur symbolique : le Président actuel ne défend pas ses compatriotes ? Les États-Unis sont dans l'insécurité...et ainsi de suite. Très récemment Mitt Romney a été très sévère sur la politique étrangère de l'actuel Président et n'a pas caché ses liens avec les plus bellicistes des israéliens..
Ce film produit par un promoteur immobilier d'origine israélienne à l'identité mystérieuse, appuyé par le révérend Terry Jones qui avait brûlé le coran devant les caméras de télévision n'indique-t-il pas que la piste en direction de fondamentalistes chrétiens et extrémistes divers pourrait être prometteuse ?
Au-delà de ces lignes, il n'est pas vain de rappeler qu'à force de travailler de concert avec des États arabes (Qatar, Arabie Saoudite) qui financent les groupuscules les plus fanatiques, ni les États-Unis, ni l'Europe ne peuvent s'étonner de la soudaine ire des populations arabo-musulmanes. Rappelons que l'Irak, la Tunisie,la Libye et demain sans doute la Syrie  ont cessé d'être des états laïcs. Et le dire ne nous transforme pas en défenseur de Saddam Hussein , de Ben Ali, de Kadhafi.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mercredi 12 septembre 2012

Catalogne souveraine ? N°1236 6e année

La marée humaine qui a déferlé dans les rues de Barcelone n'a pas eu de réelle publicité ni en Espagne, ni en France. C'est pourtant la première fois, Flandres belge exceptée, qu'une province ou région d'un État de l'Union européenne demande aussi ouvertement à recouvrer sa liberté, les fameux fueros abolis par Philippe V. Les détracteurs ne manquent pas de souligner que les autonomistes catalans tout en exigeant une séparation avec Madrid supplient le gouvernement Rajoy de les soutenir budgétairement.
Ni Bruxelles, ni Madrid ne donnent de la voix pour applaudir la cause catalane alors mêmes qu'ils ne cessent de prôner plus de fédéralisme et d'idées de plus en plus proches de celles des libertariens pourfendeurs , notamment, de l’État et de l’État-nation. Pourquoi ?
D'abord parce que la Commission européenne n'a vocation qu'à discuter qu'avec des États membres et que l'intangibilité des frontières est, jusqu'à maintenant, un principe ; ensuite, le gouvernement espagnol prie chaque jour qu'une explosion sociale ne se double pas de revendications séparatistes dans plusieurs régions. Une fois encore, les tenants de davantage d'intégration européenne, montrent qu'eux aussi arrivent à un carrefour qu'ils se gardent bien de franchir.
L’Europe des régions prônée par les élites bureaucratiques pâtirait-elle d'une crise de l'Euro sur fond d'une désespérance sociale générale ? Les politiques d'austérité qui s'abattent sur les peuples, feront-elles le lit de dirigeants souverainistes de ces riches régions ?
Jean Vinatier
opyright©SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

mardi 11 septembre 2012

Non à la fermeture des voies sur berges N°1235 6e année

Non à la Bobo Connection qui veut se réserver Paris !
Pour signer la pétition :
 Jean Vinatier
SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 10 septembre 2012

Cul-de-jatte et unijambiste N°1234 6e année

La droite et la gauche  ou  la rencontre d’un cul-de-jatte et d’un unijambiste au détour d’une rue….Tel est le sentiment au lendemain d’une intervention présidentielle qui aurait pu tout aussi bien émaner d’un Nicolas Sarkozy que de François Hollande ! Chaque jour qui passe et chaque élection présidentielle qui promet toujours de traiter de la fracture sociale, conduisent inexorablement vers des positions dites réalistes c’est-à-dire une capitulation en rase campagne. A la vérité, la droite a largué sa dimension socialo-gaullienne, la gauche a jeté par-dessus bord le socialisme version Blum/SFIO mâtiné de mitterrandisme, les deux s’habillant en « libéral », quelle manœuvre ont ces partis alors qu’ils officient dans le même temple avec un clergé interchangeable ? Aucune et ils n’ont d’autres pensées que de contenter les puissances d’argent. Les défier, les placer devant leurs juges, quelle horreur…mais où iraient-ils dîner et s’amuser !
L’annonce de la demande de la double nationalité par la première fortune de France, Bernard Arnault a suscité un grand tollé germanopratin, Libération mettant en Une, « Casse-toi, riche con », récoltant au passage une plainte pour injure : la gloire dans un marigot ?
Bernard Arnault qui dispose de tellement d’amis et d’obligés de la droite à la gauche dont Bertrand Delanoë (voir Christophe Girard ex-monsieur culture) qui a tout fait, notamment, pour que le président de LVMH installe sa fondation en plein milieu du jardin d’acclimatation, autorise l’Elysée à évoquer un patriotisme (de comédie puisque nous ne quittons par le commandement intégré de l’OTAN !) dans une posture parfaitement huilée, censée esbaudir le populo ! Mais ce dernier n’est pas dupe : il sait que la taxation exceptionnelle à 75% des revenus supérieurs à 1 million d’euros demeurera symbolique comme le souligne Paul Jorion :
« L’imposition de 75% des revenus au-dessus du seuil des un million d’euros, est une mesure dont la formulation est claire et donc plus difficile à vider de tout contenu. Mais, comme il nous est donné de voir ces jours-ci, c’est loin d’être impossible.
Un moyen simple aurait été de faire passer le seuil à deux millions d’euros pour un ménage, mais ce moyen-là d’émasculation a, pour le moment en tout cas, été écarté. Un autre moyen consiste à faire de la mesure, une mesure provisoire. De ce côté-là, c’est réglé : deux ans maximum. Un autre moyen d’émasculation est d’additionner toutes les formes de taxation. Là aussi, c’est fait : impôts sur le revenu, CSG-CRDS seront défalqués des 75%. Mais le plus fier moyen de réduire la mesure à néant est d’en exonérer les revenus du capital. Et là aussi : c’est fait !
Le travail, c’est dégoûtant, et les revenus du travail sont une honte pour la nation. Il est donc normal de décourager autant que faire se peut par l’imposition, et le travail, et les revenus qu’on en tire. Les revenus tirés du capital sont eux le fleuron de la richesse d’une nation et, étant en grande partie le produit du travail de quelqu’un d’autre, il est essentiel de ne pas y toucher. Sans compter le capital lui-même, dont il ne faut à aucun prix corriger la répartition au sein de la nation, étant le fruit de la propriété privée et de la sainte émulation que celle-ci engendre. Le gouvernement de M. Ayrault a eu le courage, pour ne pas dire l’audace, de tenir compte de tout ceci.
L’imposition de 75% des revenus au-dessus du seuil des un million d’euros est donc d’ores et déjà retombée au niveau qui lui était probablement promis : celui du purement symbolique. Le Président français a d’ailleurs tenu à le souligner dans son entretien d’hier soir : « Il s’agit de donner l’exemple, pas de dégager des recettes supplémentaires ». Ouf ! on avait eu peur ! »1
Le Président Hollande continue à faire ce qu’il croit être le mieux, une synthèse par sujet sans que rien ne change sauf à la périphérie qui compte depuis 2010, 440 000 pauvres de plus …Combien de temps les Français patienteront-ils alors que la configuration politique s’effrite avec une UMP qui éclaterait en trois (Fillon, Copé, Guaino) laissant un boulevard à Marine Le Pen. Quant à la gauche, nous verrons d’ici peu le grand désappointement en accéléré via les prestations orales d’un Mélenchon.
Au coup de chaleur verrons-nous le coup de sang ?
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Note :
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

dimanche 2 septembre 2012

Septembre hollandais N°1233 6e année

Cent jours ou sans jours ? Les derniers sondages indiquent une baisse en accéléré pour l’Elysée et Matignon. Les Français s’agaceraient-ils aussi rapidement d’un hyper Président que d’un Président normal se contentant non pas d’inaugurer des chrysanthèmes mais de faire des synthèses, d’arbitrer ? La barre symbolique de 3 millions de chômeurs déclarés est franchie, chiffre de mauvais augure quand on sait les plans sociaux en préparation pour l’année 2013. Les syndicats appellent déjà à une manifestation nationale mais ces derniers étant là plus pour tenir leurs troupes que les lancer à l’assaut des bâtiments publics, ils n’inquiéteront pas l’exécutif. Le MEDEF courtisé daigne ne pas entendre (trop) la petite musique jouée par un pouvoir socialiste, pourtant atlantiste et complétement acquis aux idées libérales comme le montre le choix fait par Bercy de prendre conseil auprès de la banque Lazard (Matthieu Pigasse dit Le rebelle) en vue de constituer la banque publique d’investissement. Au fond qu’est-ce qui a changé depuis mai 2012 ? Hormis le nouveau souverain quinquennal, la substance de choses reste la même. Les socialistes essaient de pousser leurs pions dans le domaine social et l’habitat (encadrement des loyers, quintuplement des amendes pour les communes ne construisant pas  de logements sociaux) tout en omettant de pénaliser les gros propriétaires immobiliers refusant de louer leurs biens et laissent mourir de sa belle mort le Crédit immobilier de France lequel a aidé pas mal de ménages modestes à acheter un bien.
Sur le plan européen, les Sages du Conseil Constitutionnel ont considéré que l’adoption de la Règle d’or ne nécessitait pas un référendum, le pouvoir sachant qu’il avait promis de renégocier cette règle idiote n’ignorant pas les Français hostiles. François Hollande reste sur le même chemin que son prédécesseur, il suit Mme Merkel. Les puissances étrangères ne s’y trompent pas, la voix de l’Europe est germanique.
Où que les Français se tournent, la différence avec le précédent quinquennat s’avère presque nulle. Si Nicolas Sarkozy les angoissait par sa fébrilité, François Hollande risque de les apeurer par son apathie. Il en est ainsi de Marseille, ville portuaire où les règlements sanglants entre bandes rivales affolent plus une sénatrice socialiste que le maire, la première demandant l’intervention de l’armée. Manuel Valls a promis…une réunion de comité interministériel ce qui équivaut à un « cause toujours »… Quelle est la différence avec un Claude Guéant ? Nulle. Quant à la Garde ses Sceaux, Mme Taubira, qui promet de vider les prisons, elle ajoute un souci de plus sans apporter un début de réponse aux multiples et graves problèmes du système pénitencier.
Où que l’on se tourne, l’énervement grandit. Si les policiers tirent la sonnette d’alarme, l’armée les suit  dans leur inquiétude et lassitude de remplir des missions dangereuses avec des effectifs de plus en plus serrés. Dans un autre domaine,  le rapport à venir sur les situations financières souvent désastreuses des collectivités territoriales constituent un autre boulet et de taille en vue.
En vérité, le système est bloqué. La fascination de la gauche et de la droite pour les idées libérales n’arrangent rien, de même que leurs soumissions aux doctrines atlantistes. Politique intérieure, politique étrangère tout coince.
Si la crise de l’euro n’est pas la première inquiétude des Français, les évolutions des situations intérieures espagnole, portugaise et italienne enflent de façon dangereuse. Le système parvenant encore à distribuer du crédit, les Français croient maintenir un même niveau de vie : pour combien de temps ?
Il faudrait à François Hollande un courage puissant pour s’émanciper de toute la pensée bienpensante mais l’imagine-t-on révolutionnaire alors qu’il a déjà un mal fou avec ses différentes compagnes?
En tout cas le pouvoir socialiste a commis la même erreur que Nicolas Sarkozy dès le début du quinquennat. S’il n’y a pas eu le Fouquet’s, il y a eu le cas de la fermeture de la berge Rive gauche accordée à Bertrand Delanoë dont le coût évalué à plusieurs dizaine de millions d’euros sans compter celui du  fonctionnement (plusieurs millions) à des seules fins festives constitue un scandale dans une période de crise et une insulte double à l’égard de Paris et de la misère .
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

De Chaon à un monde N°1232 6e année

La route qui conduit de Cerdon à Chaon en Sologne conjugue beauté et mystère : la parcourant à vélo, j’étais tout au long de ces quinze kilomètres plus entre Maupassant et Conan Doyle qu’en compagnie de Maurice Genevoix, délicieux écrivain. Ces bois aux entrées étranges toutes barrées du panneau propriété privée sans que jamais aucune n’apparaisse complétement vous transportent, si l’on a de l’imagination, fort loin. La Sologne mise à l’honneur au XIXe siècle par la construction de nombreux canaux (Sauldre, Berry) et des grandes chasses qui s’y déroulèrent à un grand rythme appartient désormais au passé, celle d’aujourd’hui est plus calme et tranquille si je fais référence à un ouvrage  qui narrait les grandes affaires criminelles du XIXe siècle dans le Loiret. La Loire, fleuve encore sauvage grâce à Valéry Giscard d’Estaing, complète mon vagabondage. Elle reste une frontière non domestiquée entre le Nord et le Sud de la France. Heureuse rupture !
J’ai continué à écrire mais avec un stylo-plume, sans surveillance, ni liens multiples qui vous espionnent allégrement. Je garderai donc ce cahier qui rejoindra les nombreux autres désormais rangés dans un placard. Etant de mon temps, je reprends le blog  sachant la  prudence. J’ai bien vu le destin d’un Julian Assange enfermé dans l’ambassade de l’Equateur à Londres, assiégé par un gouvernement britannique  brandissant la menace d’entrer de force dans la représentation diplomatique. Et dire que cet Etat donne des leçons de morale et de démocratie au monde entier !!! La frilosité des médias à l’égard de Julian Assange contrastait avec leur soif de voyeurisme lorsqu’il décidait il y a peu de publier les extraits de correspondances diplomatiques, commerciales et surtout interbancaires : il franchissait là un Rubicon qui mettait un terme à l’engouement général. En fait, il est un peu comme Jésus laissé tranquille jusqu’à ce qu’il décide de mettre les marchands hors du Temple…..
Démocratie, liberté, l’affaire syrienne illustre de plus en plus le monde bancal dans lequel nous sommes. Nous ne nous situons pas dans le monde unipolaire, ni dans le bipolaire, ni dans le multipolaire. Nous sommes à un carrefour, à tourner sans cesse sans opter pour une route. Les médias ne savent plus quoi choisir : guerre civile, religieuse, guerre contre une dictature ? Que faire quand les combattants de l’armée syrienne libre et ceux de l’armée d’Assad ont tous l’étiquette « crimes de guerre » ? Entre le marteau et l’enclume les hommes massacrés. Les Etats-Unis, l’Union européenne dont la France qui est la nation la plus furieuse contre Damas au point de sceller le sort physique de Bachar Al-Assad sans qu’au pays de l’abolition de la peine de mort nul n’y trouve à redire, échafaudent tous les plans de déstabilisation en vue de contrer trois acteurs, la Russie, la Chine, l’Iran et même un quatrième l’Inde sans mesurer ‘exactement le danger à jouer ainsi avec les sunnites et les chiites. A l’inverse du Qatar, la Turquie et l’Arabie Saoudite sont à la peine. Ankara s’apercevant tout d’un coup que la question Kurde menace l’intégrité de son territoire cherche des mesures d’apaisement perdant un peu plus de son aura en Orient. Ryad qui réprime rudement les chiites dans le royaume a cru bon de susciter le vote d’une résolution onusienne contre la répression syrienne et nul n’a voulu relever le cynisme. Mais le royaume encombré par une foule de princes tous âgés et malades craint une agitation intérieure et s’agace des ambitions qatari, autre force wahhabite, et de l’instabilité yéménite. L’Iran placé chaque jour sous les foudres du gouvernement israélien a réussi le sommet des non-alignés accueillant même le secrétaire général des nations unies. Téhéran jouit d’une habileté diplomatique immémoriale et en donne aujourd’hui des preuves. Autre acteur nouveau, le Président égyptien  après avoir repris la main sur les militaires est allé chercher auprès de Pékin une reconnaissance.
Après la Syrie et l’Iran et à égalité avec la Chine, la Russie, fait figure de puissance à abattre. Les campagnes menées en faveur du groupe Pussy Riot, condamné lourdement à deux ans de camps pour avoir dansé et chanté dans une cathédrale russe obéissent à des tentatives de déstabilisation américaine, soutenue, notamment, par la France. Mais les mêmes esprits qui s’insurgent contre la peine infligée à ces trois filles se taisent quand la même chose se produit dans la cathédrale de Cologne avec une action judiciaire de l’Eglise allemande. Les mêmes ne protestent pas quant au Texas, un déficient mental est exécuté, idem pour les deux policiers achevant un être déséquilibré de douze balles devant Times Square! Quel est l’état le plus sauvage : le Russe ou le Nord-américain ? Le degré de violence a d’ailleurs franchi un pas après la découverte d’un complot d’un groupe anarchiste, Forever Enduring Always Ready (FEAR). Les quatre soldats basés en Géorgie au Fort Stewart avaient pour intention de prendre le contrôle de la base et de l’arsenal, d’envisager des actions terroristes, d’assassiner le Président Obama. Le groupe avait “exécuté” en décembre dernier un de ses membres et sa compagne, dont il craignait la défection et la dénonciation aux autorités. Comme a dit le procureur en charge de l’affaire, “Ils ne se contentaient pas de se réunir et de comploter en paroles” 1.
Rappelons que les Etats-Unis sont le seul pays où les Indignés se sont emparés de bâtiments publics à Oakland entraînant l’arrestation de plusieurs centaines de personnes……
Violence donc dans le monde Atlantique et plus précisément en Norvège où les juges ont reconnu Anders Behring Breivik sain de corps et d’esprit : un signal envoyé aux autres fous qui ne se considéreront pas déments. Les juges tenus par l’honnêteté ont sans doute commis une faute.
Faute, c’est ce que le monde commet chaque jour davantage…….Il n’y a plus de raison garder….
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Source :
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen