Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 10 septembre 2012

Cul-de-jatte et unijambiste N°1234 6e année

La droite et la gauche  ou  la rencontre d’un cul-de-jatte et d’un unijambiste au détour d’une rue….Tel est le sentiment au lendemain d’une intervention présidentielle qui aurait pu tout aussi bien émaner d’un Nicolas Sarkozy que de François Hollande ! Chaque jour qui passe et chaque élection présidentielle qui promet toujours de traiter de la fracture sociale, conduisent inexorablement vers des positions dites réalistes c’est-à-dire une capitulation en rase campagne. A la vérité, la droite a largué sa dimension socialo-gaullienne, la gauche a jeté par-dessus bord le socialisme version Blum/SFIO mâtiné de mitterrandisme, les deux s’habillant en « libéral », quelle manœuvre ont ces partis alors qu’ils officient dans le même temple avec un clergé interchangeable ? Aucune et ils n’ont d’autres pensées que de contenter les puissances d’argent. Les défier, les placer devant leurs juges, quelle horreur…mais où iraient-ils dîner et s’amuser !
L’annonce de la demande de la double nationalité par la première fortune de France, Bernard Arnault a suscité un grand tollé germanopratin, Libération mettant en Une, « Casse-toi, riche con », récoltant au passage une plainte pour injure : la gloire dans un marigot ?
Bernard Arnault qui dispose de tellement d’amis et d’obligés de la droite à la gauche dont Bertrand Delanoë (voir Christophe Girard ex-monsieur culture) qui a tout fait, notamment, pour que le président de LVMH installe sa fondation en plein milieu du jardin d’acclimatation, autorise l’Elysée à évoquer un patriotisme (de comédie puisque nous ne quittons par le commandement intégré de l’OTAN !) dans une posture parfaitement huilée, censée esbaudir le populo ! Mais ce dernier n’est pas dupe : il sait que la taxation exceptionnelle à 75% des revenus supérieurs à 1 million d’euros demeurera symbolique comme le souligne Paul Jorion :
« L’imposition de 75% des revenus au-dessus du seuil des un million d’euros, est une mesure dont la formulation est claire et donc plus difficile à vider de tout contenu. Mais, comme il nous est donné de voir ces jours-ci, c’est loin d’être impossible.
Un moyen simple aurait été de faire passer le seuil à deux millions d’euros pour un ménage, mais ce moyen-là d’émasculation a, pour le moment en tout cas, été écarté. Un autre moyen consiste à faire de la mesure, une mesure provisoire. De ce côté-là, c’est réglé : deux ans maximum. Un autre moyen d’émasculation est d’additionner toutes les formes de taxation. Là aussi, c’est fait : impôts sur le revenu, CSG-CRDS seront défalqués des 75%. Mais le plus fier moyen de réduire la mesure à néant est d’en exonérer les revenus du capital. Et là aussi : c’est fait !
Le travail, c’est dégoûtant, et les revenus du travail sont une honte pour la nation. Il est donc normal de décourager autant que faire se peut par l’imposition, et le travail, et les revenus qu’on en tire. Les revenus tirés du capital sont eux le fleuron de la richesse d’une nation et, étant en grande partie le produit du travail de quelqu’un d’autre, il est essentiel de ne pas y toucher. Sans compter le capital lui-même, dont il ne faut à aucun prix corriger la répartition au sein de la nation, étant le fruit de la propriété privée et de la sainte émulation que celle-ci engendre. Le gouvernement de M. Ayrault a eu le courage, pour ne pas dire l’audace, de tenir compte de tout ceci.
L’imposition de 75% des revenus au-dessus du seuil des un million d’euros est donc d’ores et déjà retombée au niveau qui lui était probablement promis : celui du purement symbolique. Le Président français a d’ailleurs tenu à le souligner dans son entretien d’hier soir : « Il s’agit de donner l’exemple, pas de dégager des recettes supplémentaires ». Ouf ! on avait eu peur ! »1
Le Président Hollande continue à faire ce qu’il croit être le mieux, une synthèse par sujet sans que rien ne change sauf à la périphérie qui compte depuis 2010, 440 000 pauvres de plus …Combien de temps les Français patienteront-ils alors que la configuration politique s’effrite avec une UMP qui éclaterait en trois (Fillon, Copé, Guaino) laissant un boulevard à Marine Le Pen. Quant à la gauche, nous verrons d’ici peu le grand désappointement en accéléré via les prestations orales d’un Mélenchon.
Au coup de chaleur verrons-nous le coup de sang ?
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Note :
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: