Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 28 janvier 2014

« 11 mythes sur la situation en Ukraine » par Alexandre Latsa N°1612 7e année

Au risque de choquer, mais l’envie des Ukrainiens à entrer dans l’Union européenne est par bien des côtés, un désir sonnant et trébuchant. L’Union européenne est grasse, riche où de l’extérieur tout ne semble qu’abondance et insouciance. Elle serait, en quelque sorte, une vache obèse dont les tétons  gonflés par le lait se multiplieraient au gré des entrants.

« La situation en Ukraine donne souvent lieu à de nombreuses interprétations fantaisistes lorsqu’elles ne sont pas mensongères ou propagandistes, par omission ou méconnaissance bien souvent. L’idée de cet article est de tenter de mettre un cadre clair à ces événements, loin de l’impartialité du Mainstream médiatique occidental. »
La suite ci-dessous :
http://french.ruvr.ru/2014_01_27/11-mythes-sur-la-situation-en-Ukraine-0694/


Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen


 

 

« La piétonnisation devient un enjeu électoral pour les élections municipales » par Dominique Feutry N°1610 7e année

Lequel des candidats rendra-t-il Paris plus piéton que les autres ? Cette course, non pas à l’échalote mais à l’électeur « bobo » caractériserait une capitale sanctuarisée sans éviter la contradiction. Sanctuarisation par l’élimination progressive de la voiture qui contraindraient les parisiens à aller trouver un domicile plus loin dans le Grand Paris : ne resteraient que les locataires à courte durée, les établissements festifs du bar à la boite de nuit. Contradiction, comme l’écrit  Dominique Feutry, par le fait qu’on ne pourrait à la fois multiplier les zones piétonnes et attirer des millions de touristes lesquels se meuvent en autocars.
Paris n’est plus vue comme une capitale active par ses entreprises mais comme un lieu de passage où les services seraient les instruments de régulation d’un trafic permanent. Ne subsisteraient plus que des gens nomades au lieu et place de Parisiens : ne serait-ce pas une forme de remplacement ? La cité se dévêtirait donc de ses tenues historiques et politiques. Paris happée par le Grand Paris ?
 
Dominique Feutry:
« Au fur et à mesure qu’avance la campagne pour les élections municipales la piétonnisation des rues de la capitale devient un sujet qui enflamme les débats entre les candidats et leurs partisans.
D’un côté il y a ceux qui sont pour une piétonnisation partielle comme Nathalie Kosciusko-Morizet qui vient de proposer de rendre aux piétions les 4 premiers arrondissements (et les « collines » de Paris) en utilisant le référendum. Seuls les résidents, les véhicules livraisons et les véhicules électriques seraient autorisés.
De son côté A. Hidalgo, qui vient de lancer l’idée d’un réaménagement de la place de la Bastille avec davantage d’espaces verts et une circulation réduite, est plutôt pour une extension des zones 30 dans le centre de la capitale. Elle annonce même la création dans chaque arrondissement d'un quartier réservé à l'année aux piétons et aux bicyclettes.
Quant aux Verts, Christian Najdovski a déclaré qu'il existait déjà des rues piétonnes et que leur extension devait être "concertée et graduelle", nécessitant d’ailleurs de revoir le plan de circulation de Paris.
[….] »
La suite ci-dessous :
http://vivrelemarais.typepad.fr/blog/2014/01/pi%C3%A9tonnisation-enjeu-%C3%A9lectoral.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 27 janvier 2014

« Ukraine : « La très grande majorité des Ukrainiens ne veut pas de cette nouvelle guerre civile » N°1609 7e année

L’Ukraine serait-elle en voie de « syrianisation » ? Tout le monde semble se mettre à jouer avec une boule de feu…une de plus diront certains. Nous sommes bel et bien sur ce chemin du chaos organisé..
Tout en bas de l’article (cliquez sur le lien), vous trouverez le programme économique et social d’un membre du parti de l’opposition Oudar, révélé par Wikileaks
 
« Solidaire a interrogé Jean-Marie Chauvier pour mieux comprendre la situation actuelle de l’Ukraine. C’est un journaliste et essayiste belge, spécialiste de l’Ukraine et de l’ex Union soviétique. Connaissant ces pays et la langue russe de longue date, il collabore aujourd'hui au « Monde diplomatique » et à d’autres journaux et sites internet. »
« [….]
Que pensez-vous de la manière dont le conflit actuel est présenté dans nos médias ?
Jean-Marie Chauvier. C’est un western ! Il y a les bons « pro-européens », les mauvais « pro-russes ». C’est manichéen, partial, ignorant de la réalité de l’Ukraine. La plupart du temps, les journalistes vont voir les gens qui pensent comme eux, qui disent ce que les Occidentaux ont envie d’entendre, qui parlent l’anglais ou d’autres langues occidentales. Et puis, il y a les mensonges par omission.
Il y a d’abord un grand absent : le peuple ukrainien, les travailleurs, les paysans, soumis à un capitalisme de choc, à la destruction systématique de tous leurs acquis sociaux, aux pouvoirs mafieux de tous bords.
Il y a ensuite l’occultation ou la minimisation d’un phénomène que l’on qualifie de « nationaliste » et qui est de fait néofasciste, voire carrément nazi. Il est principalement (mais pas uniquement) localisé dans le parti Svoboda, son chef Oleg Tiagnibog et la région occidentale correspondant à l’ancienne « Galicie orientale » polonaise. Combien de fois n’ai-je vu, entendu, lu dans les médias, des citations de ce parti et de son chef comme « opposants » et sans autre précision ?
On parle de sympathiques jeunes « volontaires de l’autodéfense » venus de Lviv (Lwow, Lemberg) à Kiev, alors qu’il s’agit de commandos levés par l’extrême-droite dans cette région (Galicie), qui est son bastion. Lourde est la responsabilité de ceux – politiques, journalistes – qui jouent à ce jeu, à la faveur de courants xénophobes, russophobes, antisémites, racistes, célébrant la mémoire du collaborationnisme nazi et de la Waffen SS dont la Galicie (et non toute l’Ukraine !) fut la patrie.
Enfin, les médias passent sous silence les multiples réseaux financés par l’Ouest (États-Unis, UE, Allemagne) pour la déstabilisation du pays, les interventions directes de personnalités politiques occidentales. Imaginons la zone neutre à Bruxelles occupée pendant deux mois par des dizaines de milliers de manifestants exigeant la démission du Roi et du gouvernement, prenant d’assaut le Palais Royal, et acclamant à la tribune des ministres russes, chinois ou iraniens ! On imagine cela à Paris ou Washington ? C’est ce qui se passe à Kiev.
Mon étonnement grandit de jour en jour en constatant l’écart entre les « informations » délivrées par nos médias et celles que je peux collecter dans les médias ukrainiens et russes. Les violences néonazies, les agressions antisémites, les prises d’assaut des administrations régionales : dans nos grands médias, rien de tout cela ! On entend qu’un seul point de vue : les opposants de Maïdan (place de Kiev où les pro-européens se rassemblent, NdlR). Dans les médias, le reste de l’Ukraine n’existe pas !
[….] »
La suite ci-dessous :
http://www.ptb.be/nieuws/artikel/ukraine-la-tres-grande-majorite-des-ukrainiens-ne-veut-pas-de-cette-nouvelle-guerre-civile.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

dimanche 26 janvier 2014

« L’Europe écartelée entre États et marchés » par Jacky Fayolle N°1608 7e année

« Deux ouvrages constatent les impasses de la construction européenne. Le coupable est-il le marché, comme le croit R. Salais, ou, selon Philippe Herzog, les États-nations ? Tous deux prononcent la faillite du modèle de l’après-guerre, et en appellent à de nouvelles bases impliquant les citoyens européens.
……
Philippe Herzog et Robert Salais sont de la même génération, partagent une même origine professionnelle (l’INSEE) et, dans les années 1970-80, une expérience politique commune, du côté du PCF. Depuis une vingtaine d’années, tous les deux s’investissent dans les enjeux européens, Philippe Herzog (PH) plutôt par la politique, Robert Salais (RS) plutôt par la recherche. Ils ont publié récemment chacun un ouvrage sur l’Europe, qui résonne, dans les deux cas, comme une diatribe passionnée contre les impasses de la construction européenne, prenant parfois une allure à la Thomas Bernhard, celle d’un réquisitoire monologué à l’encontre des institutions, des idées, des personnes jugées responsables de ces impasses. Même la référence au mythe est partagée, puisque le titre de l’ouvrage de Robert Salais, Le viol d’Europe, Enquête sur la disparition d’une idée, en dévie le sens et que celui de PH, Europe, réveille-toi, affiche sur sa page de couverture le tableau, par Félix Vallotton, d’une Europe qui, se laissant enlever, cède à l’aventure.
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.laviedesidees.fr/L-Europe-ecartelee-entre-Etats-et.html

 
Pour citer cet article :
Jacky Fayolle, « L’Europe écartelée entre États et marchés », La Vie des idées, 13 janvier 2014. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/L-Europe-ecartelee-entre-Etats-et.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Cevipof : Le rapport qui accuse » par Arnaud Folch N°1607 7e année

«En partie censuré, le 5e baromètre de la confiance politique est une bombe. “Valeurs actuelles” se l’est procuré dans son intégralité. Ses 84 pages révèlent une société au bord de l’explosion. Jusqu’à réclamer, pour la moitié des Français, un “homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections” ! »

La suite ci-dessous:
http://www.valeursactuelles.com/tous-clignotants-au-rouge

 Jean Vinatier
SERIATIM 2014
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« Ukraine : l’Occident et ses doubles standards » par Alexandre Latsa » N°1606 7e année

Alexandre Latsa fait une mise au point des récents événements ukrainiens…….

« […]
Il est curieux de voir à quel point un double standard fonctionne sur ce sujet au cœur du dispositif médiatique et moral occidental.
Lorsqu’en 1993, des policiers en Russie ouvraient le feu pour empêcher des protestataires de prendre d’assaut le parlement russe, l’Occident a quasiment vénéré leur geste au nom de la défense de la démocratie et ce malgré les centaines, voir les milliers de morts selon les sources.
On pourrait aussi se demander pourquoi Bruxelles ne s’indigne pas autant des événements en Turquie, puisque ce sont 13 manifestants qui sont morts durant les manifestations de 2013.
On pourrait aussi rappeler que 32 manifestants sont morts durant les manifestations Occupy WallStreet aux Etats-Unis d’Amérique et la liste pourrait être plus longue.
A-t-on le droit de brûler des policiers ukrainiens, même si l’on est un casseur ou membre d’un mouvement néo-nazi ukrainien qui vénère le 3ième Reich, à condition d’être « pour l’Europe », entendez « contre la Russie de Poutine » ?
Les médias occidentaux se sont en effet fait étrangement discrets sur les appels à l’aide de la communauté juive ukrainienne dont des membres se sont fait agresser par des manifestants « pro-européens », la contraignant à mettre en place des dispositifs de sécurité pour protéger les synagogues des manifestants « pro-européens » qui sont, bien évidemment selon le grand rabbin d’Ukraine, à l’origine des troubles que connaît la capitale.
En traitant l’Ukraine comme un sous-Etat sans soutiens et en attisant la flamme nationaliste contre la Russie, la communauté étrangère et occidentale en tête porte une très lourde responsabilité sur les événements en Ukraine.
L’Occident va-t-il tenter et soutenir ce coup d’Etat violent en Ukraine dans un Etat souverain et contre un pouvoir démocratiquement élu ?
[….]»
La suite ci-dessous :
 
In Seriatim: Ukraine:

JeanVinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

«L’homme a-t-il besoin d’une culture ? par Mgr Patrick Chauvet N°1605 7e année

Pour information :
Jeudi 13 février 12H45-13H30 :
http://www.collegedesbernardins.fr/fr/evenements-culture/toute-la-programmation/l-homme-a-t-il-besoin-d-une-culture.html

 
La programmation des mardis des bernardins :
http://www.collegedesbernardins.fr/fr/evenements-culture/toute-la-programmation/mardis-des-bernardins.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« De la colère en l’Occident fantôme » par Vincent Teixeira N°1604 7e année

Belle écriture !

« [….]
« Chante, déesse, la colère d’Achille, le fils de Pélée ». Mènis, la colère, est donc le premier mot de l’Iliade, et ainsi commence l’épopée fondatrice du monde occidental, par la colère d’Achille, véritable « scène primitive » de l’Occident et de sa littérature. D’emblée, ce poème de la guerre, opposant les Achéens et les Troyens, dans lequel certains virent la première illustration de l’opposition entre les Grecs et les Barbares, ou des conflits à venir entre l’Occident et l’Orient, nous plonge dans un monde plein de bruit et de fureur, en proie à la colère. Ainsi, au commencement, si l’on ose dire, fut la colère, liée à la violence. Et si le chaos est pour les Grecs à l’origine de l’univers, la colère est à l’origine du chant, avant le verbe, à tel point que, selon l’injonction de l’aède, elle mérite d’être chantée par la déesse. D’emblée donc, se manifeste l’alliance de la colère et de la poésie, de l’arc et de la lyre. Alliée aux pouvoirs du chant, de la parole, « c’est la passion qui parle » (Essais, Livre II, chap. XXXI), comme dira Montaigne, tout en critiquant les effets néfastes de la colère. Mais ne serait-elle pas aussi l’expression même de la révolte, du droit à l’insoumission, tel que l’exalte Thoreau dans ses injonctions à résister à l’emprise des illusions créées par la civilisation, pour que nous cherchions à être des hommes, avant d’être des sujets ?
[….]
À travers cet envoûtement et ce façonnage des individus pour la production et la consommation, c’est toute la vie intérieure, dans la multiplicité de ses singularités, qui se trouve malmenée, piétinée, engloutie dans le monde de la marchandise et réduite au nivellement de l’homme unidimensionnel dont parlait Herbert Marcuse dès 1964. Car tout étant catastrophiquement lié, les vitesses d’un « progrès » (essentiellement économique, consistant à transformer les humains en machines à produire et consommer) qu’on ne maîtrise plus, au-delà des grandes menaces nucléaire, écologique, financière, nous enchaînent à un mouvement perpétuel de production-consommation-reproduction de marchandises, pour toujours « plus de jouir » et de fausses nouveautés – en réalité, une adaptation sans cesse renouvelée à la création incessante de besoins artificiels. Dans un monde, aujourd’hui vacillant, régi par des automatismes économiques incontrôlables, la frénésie d’hyperconsommation, stimulée par le neuro-marketing, est devenue elle-même automatique, presque irrationnelle, et a englobé tous les domaines, y compris celui dit de la culture, réduit à des produits culturels, pris dans l’engrenage de « nos horreurs économiques », selon l’expression de Rimbaud. À maints égards, cette culture de masse qu’on nous vend, quand elle n’est pas un escamotage caricatural ou réducteur, est devenue une culture jetable dont les produits passent par le formatage du merchandising, sont remplaçables, voués comme les autres à la même obsolescence, se détruisant (dans le temps) pour pouvoir en racheter de nouveaux. Ce prêt-à-jeter, distribué par la grande braderie du prêt-à-consommer, prêt-à-penser, a instauré le règne de l’éphémère, du changement permanent, du « transitoire », dirait Baudelaire, mais aussi une dépossession de l’humain, de sa sensibilité et de la singularité de son imaginaire, devenus objets de conquête de la société industrielle. Cercle vicieux dont on peut se demander s’il ne va pas en s’invétérant jusqu’à laisser entrevoir une obsolescence de l’homme lui-même ? Dans le même temps, conjointement, c’est la planète tout entière qui est soumise à des dévastations irréversibles, et à la détérioration des conditions de vie, artificialisation des êtres vivants, de la nature, des espaces, de la nourriture, des corps, comme des consciences.
[….] »
La suite ci-dessous :
http://www.pauljorion.com/blog/?p=61723

« Comprendre les temps qui sont les nôtres », Odile Jacob, le 6 mars :
http://www.pauljorion.com/blog/?p=61687

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

samedi 25 janvier 2014

« L’Occident et la croisade antirusse » par Chems Eddine CHITOUR N°1603 7e année

«[….]
 Pourquoi ne cesse-t-on pas de s’en prendre à la Russie ?

Karl Muller nous explique pourquoi l’Occident s’en prend à la Russie coupable de « ne pas rentrer dans le rang après la chute de l’empire soviétique ». Coupable aussi d’avoir soutenu Assad, coupable aussi d’être contre le bouclier anti-missile à sa porte. On perd facilement de vue que Washington a déplacé ses visées agressives vers les contrées du Pacifique et que les États membres de l’Union européenne - sous le couvert de l’affaire de la NSA - devront jouer le rôle de suppléants des États-Unis au Proche-Orient et en Afrique.

Il explique les fondements de l’animosité qui ne datent pas d’aujourd’hui : « Les nombreux rapports concernant la situation « tendue » en Asie, actuellement entre la Chine et le Japon, jouent des rôles différents. (..) On ne parle pas, du moins publiquement, de la politique de l’Union européenne, notamment de l’Allemagne, vis-à-vis de l’Europe de l’Est et de la Russie. Et ce alors que les États de l’Otan et l’Union européenne se sont fixés comme objectif – depuis 1990-1991, c’est-à-dire depuis la disparition du Pacte de Varsovie et de l’Union soviétique et malgré leurs promesses au gouvernement soviétique de l’époque – de « s’approprier » l’Est à partir de l’Ouest en incorporant toujours plus d’États de l’Europe de l’Est à l’Alliance atlantique ainsi qu’à l’Union européenne pour affaiblir la Russie et l’asservir petit à petit. On trouve la preuve de toutes ces manœuvres dans le livre Le grand échiquier. L’Amérique et le reste du monde, paru en 1997 et dont l’auteur est Zbigniev Brzezinski, conseiller personnel de divers présidents états-uniens. » (5) « La guerre de l’Otan contre la Yougoslavie en 1999 marqua un tournant. Il devint alors impossible de ne plus percevoir le fait que la conception états-unienne « d’un nouvel ordre mondial » avait tous les traits de l’impérialisme dont le but était de soumettre le monde à « l’unique puissance mondiale ». (...) » (5)

« Ce n’est pas par amour du peuple ukrainien, mais en raison d’un dessein géostratégique, que l’Union européenne tente depuis plusieurs années d’éloigner l’Ukraine de la Russie pour la ramener vers l’UE elle-même. Nous savons aujourd’hui que la « révolution orange » de 2004 fut en fait une opération de ce qu’il est actuellement convenu d’appeler « Smart Power », opération menée en coordination avec l’Union européenne et contre la Russie. » Contrairement à l’Occident, où l’on met l’accent sur un modèle de politique utilitariste et matérialiste, le gouvernement russe semble s’appuyer sur une conception orientée sur les fondements de l’église chrétienne, c’est-à-dire en mettant l’homme et le monde au centre de son action. Où trouve-t-on encore cela en Occident ? Quel gouvernement occidental se réclame encore de cette conception au profit de la famille, de la religion et de la nation pour le grand bien des peuples et du progrès ? » (5) »

La suite ci-dessous :
http://www.legrandsoir.info/l-occident-et-la-croisade-anti-russe.html

 

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 23 janvier 2014

Tour d’horizon géopolitique par Jean-Michel Vernochet N°1602 7e année





Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

mardi 21 janvier 2014

« Les élites françaises ont honte de la France » par Marie-Françoise Bechtel N°1601 7e année

Vigoureux entretien : j’y souscris pleinement ! J’avais été frappé aux Etats-Unis d’entendre des Française se parler en anglais….

 « Marianne : Vous venez d'affirmer dans un entretien publié dans l'Expansion que «la spécificité française tient surtout à la détestation des élites envers la nation». Pouvez-vous préciser cette pensée et la justifier par quelques exemples ?

Marie-Françoise Bechtel : C'est une idée qui me poursuit depuis assez longtemps. Je me souviens l'avoir soutenue pour la première fois dans un entretien accordé à Joseph Macé-Scaron dans le Figaro fin 2000. Je lui avais dit que j'étais très frappée de voir à quel point les élites britanniques étaient fières de leur nation. Aujourd'hui, pour moi, c'est plus que jamais un constat absolu et évident. Les élites françaises ont honte de la France, ce qui n’empêche  qu’elle peuvent avoir un comportement extrêmement arrogant, même si cela peut paraître paradoxal. Je cite souvent l'exemple de Jean-Marie Messier. Ce pur produit des élites françaises avait qualifié les Etats-Unis de «vraie patrie des hommes d'affaires», et ce, juste avant de s'y installer. Ici, le propos est chimiquement pur. Toutes les élites ne sont pas aussi claires, mais beaucoup n'en pensent pas moins. »

La suite ci-dessous :
http://www.marianne.net/Les-elites-francaises-ont-honte-de-la-France_a235106.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

dimanche 19 janvier 2014

« SOS Chrétiens d'Orient au secours des chrétiens de Syrie : interview La Voix de la Russie» N°1600 7e année

Une courageuse association. Depuis les Croisades, les Chrétiens d’Orient ont très souvent payé le prix fort des politiques menées par l’Europe ….

« LVdlR : Qu'est ce que ce projet vous a appris ?

Benjamin Blanchard : Nous avons compris, je crois, que la somme de nos charismes peut permettre d'apporter une touche simple d'humanité et d'ouverture au milieu de l'Orient compliqué. J'ai également appris à découvrir la Syrie, un pays magnifique marqué par 7 000 ans de civilisation et dans lequel le dialogue interreligieux était avancé avant l'ouverture des conflits.

LVdlR : Le fait que vous soyez Français ne vous a-t-il pas handicapé ?

Benjamin Blanchard : Au contraire ! Si les Syriens sont bien entendu particulièrement déçus de la politique étrangère du gouvernement français, ils n'en demeurent pas moins respectueux à l'égard du peuple français. A titre d'exemple, nous avons rencontré nombre de Syriens qui parlaient notre langue et aimaient notre culture. L'université de Damas contient tout un étage spécialement dédié à l'enseignement du français qui est d'ailleurs une langue obligatoire au lycée ! »

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_01_14/SOS-Chretiens-dOrient-au-secours-des-chretiens-de-Syrie-interview-5912/


Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Avenue Foch en « attractive shopping » : l’hidalgoland avance… N°1599 7e année

Jean-Marie Le Guen propose dans les colonnes du JDD de transformer l’avenue Foch en parc urbain avec une « puissante offre commerciale ». Campion, l’homme de la grande roue et des laids chalets se frotterait-il déjà les mains : intime, à la fois d’Anne Hidalgo et de Jean-François Copé, il imaginerait bien l’avenue Foch en « Luna Park ? Il ne serait guère surprenant que la mairie de Paris planchât aussi sur la possibilité de piétonniser l’avenue des Champs-Elysées, de même qu’elle ne songea à réaménager les quais de Seine en plus des berges.
A quelques semaines des municipales, les socialistes et leurs alliés communistes constatant les divisions se multiplier comme des petits pains  (encore une ce matin dans le XVIIe arrondissement, un filloniste) dans le camp de NKM, Anne Hidalgo lâche les brides de son équipe, dont Jean-Marie Le Guen, au risque peut-être d’agacer au lieu d’émerveiller…..
Avec ce type de projet soutenu par Mme Hidalgo qui en annonce bien d’autres comme la transformation de l’île de la Cité en centre de luxe (hôtel haut de gamme…etc : un cabinet d’architecture avait réalisé un petit film il y a deux ou trois ans), la preuve est apportée que bien des projets avancés comme dédiés aux Parisiens, le sont, en fait à destination des touristes et des étrangers en résidence. Ainsi, le centre commercial de Beaugrenelle et son embarcadère voulus par Mme Hidalgo: la publicité se fait en langue anglaise « attractive shopping »
On comprend que l’actuelle équipe de la mairie de Paris tienne énormément à la naissance du Grand Paris : le Paris actuel ne serait plus qu’occupé que par des riches, rentiers, provinciaux et étrangers en séjours courts pour lesquels notre (pardon, leur) ville ne serait plus qu’une promenade agrémentée de jeux et d’ « attractive shopping ». A ce rythme, adieu la langue française ……
Ce vendredi devant me rendre à deux endroits différents dans Paris, la rue Rodier et le boulevard du Montparnasse, je n’ai pratiquement entendu parler sur l’ensemble des deux parcours que l’anglais : un signe malheureux… que les nombreux pousse-pousse et bus à l’impérial confortent : Paris est une ville d’empire: son histoire s'écrira dans une autre langue
Ci-git  gouaille parisienne……
 
Ci-dessous les articles du JDD :



 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Hollande ou la vengeance du pataud ? N°1598 7e année

Le discours de Tulle dite « la paillarde » depuis la guerre de Cent ans de François Hollande semble terminer sa conférence de presse du mardi 14 janvier par la répétition du nom de « France ». L’homme a l’usage des mots, des formules, des habiletés à l’instar de ces clercs de cour  qui plaisent autant à leurs obligés qu’à leurs rivaux  par la rhétorique et la flatterie. Si d’apparence le propos est construit, il n’obéit à aucune durée : il est là pour dire le moment en instantané mais sans profondeur, ni conviction. L’homme n’en a cure : n’ayant jamais voulu le mariage, il s’estime toujours libre de faire et de défaire, d’aller là où il lui plaît, de voyager léger sans le moindre bagage qui le contraindrait à se rappeler. François  Hollande est une girouette la culture littéraire d’un François Mitterrand en moins. A la manière dont il se sépare de Valérie Trierweiler qu’il nous a imposé en Première dame au sens propre, pour nous faire admettre son idylle avec la châtelaine de Cadreils  (Julie Gayet) avant , qui sait, aller vers une autre conquête, on a , sous les yeux, un mélange de froideur et de cynisme qui ferait paraître un Nicolas Sarkozy tout bonnement conventionnel.
Son appel à la France « Une », à son « destin » quand il n’a désavoué ni tous les discours sur la patrie en négatif, ni sur la déconstruction de l’histoire de France a tout de l’artifice au service d’idées qui combattent la nation. En serait-il de la réforme régionale qui déboule sans crier gare. Les régions françaises que nous connaissons datent de 1972 ? Elles se superposent aux départements institués en 1790 qui abolissaient les provinces d’Ancien Régime. Les régions actuelles sont donc un étage de plus dans le millefeuille administratif, établies pour complaire aux acteurs de la construction européenne. En 2014, François Hollande se propose donc de poursuivre la tâche débutée sous Pompidou en supprimant ou en regroupant telle ou telle région afin que toutes aient une taille comparable, par exemple, aux länder allemands qui prônent et financent depuis belle lurette l’Europe des régions. La proposition présidentielle apparaît donc d’abord comme un signal envoyé à la chancelière, à lui de gérer sur le plan politique la manière dont il va séparer le cas régional des départements. On n’est plus dans une politique dite de décentralisation mais de regroupement. Inévitablement se posera la question du devenir des départements lesquels se trouveront déplacés ou scindés en deux. En arrière-plan, les cas, de la fonction publique territoriale, des conseils généraux, des sénatoreries en sus des préfectures et sous-préfectures. Si l’on suit les termes présidentiels, on serait assez proche d’une révolution républicaine puisque seraient liés à la fois l’administration et la représentation locale. Sur le papier le Président aurait, à la fois pour lui et contre lui, une majorité de gauche et une majorité d’intérêts. Là où le Général de Gaulle, au terme de sa vie politique, se proposait en 1969, de veiller à la grandeur de la France libre dans une Europe libre, par une réforme territoriale audacieuse que le sénat, les socialistes et les giscardiens empêchèrent, François Hollande, en 2014, voudrait, lui, placer notre pays dépendant en conformité et sans distinction, au service des acteurs bruxellois…Ce n’est donc pas la même ambition et moins encore l’idéal. Mais, en reprenant, notamment pour des calculs électoralistes, les thématiques de son prédécesseur via le Pacte de responsabilité, il imprime ouvertement son idée d’arriver, à terme, à constituer un parti socialo-centriste libéral lequel entrerait, très bien dans l’idéologie actuelle européenne et ne choquerait pas le gouvernement allemand qui vient, justement, de se doter d’une coalition félicitée par…François Hollande. Se trouveraient, alors ringardisés, des pans entiers de la gauche et de la droite qui ne pouvant l’accepter n’auraient plus d’autre choix que s’abstenir ou de voter Front national.
Sans crier gare et au sortir de calembredaines amoureuses, François Hollande se montre un artificier redoutable : serait-ce la vengeance du pataud ?
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

jeudi 16 janvier 2014

Abdelaziz Bouteflika : une fin opaque ? N°1597 7e année

Comme l’indique ci-dessous, l’extrait du communiqué envoyé par Bernard Lugan, l’Algérie entrerait dans une période mouvementée suite à la nouvelle hospitalisation du Président Abdelaziz Bouteflika : pour l’heure, le calendrier des élections présidentielles prévues en avril est immobilisé. En tout cas, c’est en France que semble se concocter l’après, preuve s’il en est que notre pays continue à jouer un rôle en Afrique, rôle démontré par les interventions en Libye, au Mali, en Centrafrique. Si nous n’avons plus de chasse-gardée reconnaissons que nous sommes devenus un garde-chasse actif, et non un gendarme, terme qui nous répugne…Une contradiction supplémentaire !
 
 «[….]
Alors qu’au mois de novembre 2013 le FLN l’a désigné comme son candidat lors des élections présidentielles du mois d’avril 2014, à moins de quatre mois du scrutin, l’on ne sait toujours pas s’il sera physiquement et intellectuellement en mesure de briguer un 4° mandat.
Son véritable état de santé est caché à l’opinion algérienne parce que les clans régionaux et politiques qui se partagent les fruits du pouvoir ne se sont toujours pas mis d’accord sur sa succession. L’Algérie est en effet dirigée par une nomenklatura opaque dont le principal souci semble être de s’auto-reproduire. Son cœur est représenté par l’ANP (armée nationale populaire) dont les 350 000 hommes sont commandés par le général Ahmed Gaïd Salah né en 1940, et la DRS (Département du renseignement et de la sécurité) avec dit-on, plus de 100 000 agents dirigés par le général Mohamed Mediène, né en 1939.
L’Algérie qui était demeurée à l’écart des convulsions liées au prétendu « printemps arabe » pourrait donc connaître de sérieuses convulsions en 2014. Tous les ingrédients d’une crise politico-sociale majeure y sont en effet réunis : démographie suicidaire, moitié de la population ayant moins de 20 ans, 35% de chômage chez les jeunes, misère sociale, société fermée incapable de se réformer, industrie inexistante, système bancaire d’un autre temps et administration apoplectique forte d’environ 1,5 million de fonctionnaires. De plus, le pays est fracturé entre arabisme et berbérisme avec une influence de plus en plus forte de l’islamisme
L’Algérie qui est donc dans une impasse sociale, morale et politique, navigue, tel un vaisseau fantôme au milieu des écueils nés de la quasi vacance du pouvoir. Jusqu’à présent elle a échappé à la crise majeure grâce au colossal bas de laine tiré d’une rente pétrolière et gazière qui lui a permis d’éviter l’embrasement en achetant la paix sociale. Pour combien de temps encore ? »
 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

«Pourquoi le travail et l'emploi vont disparaître » par Paul Jorion N°1596 7e année

Et la petite poussette avance….vers la destination universelle des biens ?

« INTERVIEW - Paul Jorion, chercheur en sciences sociales, explique comment «l'ordinatisation» des métiers va tuer - et tue déjà - l'emploi à petit feu.

Selon une étude réalisée par deux chercheurs de Harvard, 47% des emplois pourront être confiés à des ordinateurs d'ici 20 ans. Pis, il faudra trouver des moyens de «s'occuper», de passer le temps. Il y a quelques mois, Le Figaro vous parlait de David Graeber, cet anthropologue américain qui avait écrit une tribune sur des métiers «inutiles»... En 1930 déjà, l'économiste anglais John Maynard Keynes prédisait - dans une fiction - qu'un siècle plus tard, on pourrait se contenter de travailler 15 heures par semaine, et que le principal problème résiderait dans la répartition du travail. Paul Jorion, chercheur en sciences sociales, partage ce point de vue. Il explique comment les humains perdent peu à peu le monopole du travail, et pourquoi ce phénomène va s'accentuer. »

La suite ci-dessous :
http://www.pauljorion.com/blog/?p=61421
ou
http://www.lefigaro.fr/emploi/2014/01/15/09005-20140115ARTFIG00399-pourquoi-le-travail-et-l-emploi-vont-disparaitre.php


In Seriatim :
N°833, vendredi 21 janvier 2011 :
«Keynes : Perspectives économiques pour nos petits-enfants »
http://www.seriatim.fr/2011/01/keynes-perspectives-economiques-pour.html

N°775, lundi 25 octobre 2010 :
Patrick Dieudonné : « Pour une nouvelle politique économique : destination universelle des biens et monarchie directe »
http://www.seriatim.fr/2010/10/patrick-dieudonne-pour-une-nouvelle.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen