Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 7 janvier 2014

«Que réserve à l'Europe la déferlante populiste en vue ? par Philippe Braud N°1583 7e année

Dans l’entretien proposé cité ci-dessous, le professeur Braud ne croit pas à une entente entre les partis périphériques ou frontières avançant l’argument de leurs différences. S’ils ne sont pas unis, ils ont au moins en commun l’idée ce qu’ils veulent être, un contre-pouvoir.
Bien des gens s’attendent à une forte présence de députés européens issus de partis nationalistes, souverainistes, populistes, extrémistes lors des élections de mai 2014. Si l’on retient l’hypothèse d’un succès général, on ne pense, cependant pas, que ces différents partis ne gagnent une majorité ni relative, ni absolue. Mais le voudraient-ils ? Je pense que leur idée principale sinon commune serait d’avoir suffisamment de poids pour s’ériger en contre-pouvoir trouvant là un moyen d’abord, puis un levier ensuite pour renforcer leurs assises. Ils savent pertinemment que l’application de leurs principes, par forcément similaires d’un pays européen à l’autre, entraîneraient de grands troubles et d’une colère du côté du Potomac et de la City. Ce qu’ils escomptent n’étant pas le pouvoir mais le contre-pouvoir, ils se plairaient à peser sans être aux manettes, à influer sans être aux commandes, en somme, « à gouverner sans régner ».
L’Union européenne va entrer dans les grandes turbulences : d’un côté les partis pro-européens c’est-à-dire ceux qui épousent et opinent en faveur du renforcement d’une union européenne en un seul espace marchand dont l’aboutissement serait la signature d’un traité de libre-échange avec les Etats-Unis, de l’autre des populations incertaines et malmenées au sein d’un un glacis mercantile où erreraient les salariés détachés butant contre les migrants surgis de tous côtés, entre les deux non seulement des volontés régionalistes réaffirmées avec des referenda indépendantistes, des renforcement communautaristes de tous ordres (religieux, social, identitaire…etc.) mais in fine l’accroissement du fait musulman. C’est peu dire qu’une Union  européenne sans armature politique, sans armée commune sans limite territoriale arrêtée ressemble à un canard sans tête. La déconsidération des patries, colonnes vertébrales de toute nation historique et la réaffirmation de la non-identité européenne nous conduisent vers les drames et les colères.
Deux nations gardent, cependant une emprise : le Royaume-Uni et l’Allemagne. Le premier, s’il affrontera deux referenda l’un de l’Ecosse, l’autre des Britanniques, il sait, néanmoins que dans l’affaire d’Ecosse quel que soit le résultat, Edimbourg garderait la Couronne anglaise et le Commonwealth et qu’un vote positif anglais sur la sortie de l’Union européenne n’aurait pas pour conséquence de lui ôter la City comme puissance attractive, le Commonwealth restant ce qu’il est. L’Allemagne d’Angela Merkel est la puissance incontournable en étant le lien privilégié avec Washington, Moscou, Pékin, Tokyo qui influe sur toute l’Europe dans ses parties, centrale, nordique et orientale. Berlin laisse à la France de  François Hollande, au budget de l’armée réduit, le soin des aventures militaires, africaines véritable mélange de calculs électoraux et de vagues protections d’intérêts énergétiques, et orientales (Syrie, Liban) où nous frayons et combinons avec des Etats de la péninsule arabique qui entretiennent les pires combattants fanatiques aux antipodes de nos idéaux « droits de l’Homme ». Ainsi l’Allemagne laisse la France épuiser ses dernières forces afin que nous ne contestions plus sa doctrine de l’austérité. Il n’y a plus de « couple franco-allemand » la « certaine idée de l’Europe » n’est plus.
Une autre nation pourrait, elle très bien entrer en guerre civile, l’Espagne, avec la tenue du référendum catalan en septembre 2014. Pour l’histoire, rappelons que c’est, notamment, l’indépendantisme catalan qui a précipité le début de la guerre civile espagnole en 1936. L’Espagne se radicalise et l’armée n’a pas oubliée l’affaire Tejero. L’Espagne est, peut-être, la bombe du sud européen.
Sans doute les élections européennes de 2014 donneront-elles un parlement sis à Strasbourg où le contre-pouvoir des partis « périphériques » placera la Commission bruxelloise dans une situation singulière : le blanc-seing des chefs d’Etat et de gouvernement dont beaucoup seront affaiblis par le discrédit dans leurs représentations nationales. Le contre-pouvoir décrit plus haut tant comme tactique que comme stratégie aura donc de l’avenir et de la ressource…Que restera-t-il de la démocratie?

«Atlantico : A l'horizon des élections européennes, de nombreux commentateurs s'interrogent sur le potentiel croissant de plusieurs formations populistes européenne, du parti UKIP de Nigel Farage au Front National de Marine Le Pen en passant par le PVV du néerlandais Geert Wilders. Au-delà des fausses impressions et du sensationnalisme, peut-on vraiment parier sur une "vague populiste" en mai prochain ?

Philippe Braud : Effectivement, par nature les élections européennes se prêtent fort bien à l’enregistrement d’une vague populiste. Pour de nombreuses raisons. Il n’y a pas, comme aux législatives ou aux municipales, des élus sortants dont la notoriété fait barrage à l’affirmation des extrêmes. Dans ce type de scrutin, l’Europe y apparaît comme un bouc émissaire commode, alors même que les candidats parlent rarement des vrais enjeux européens. La déception, le mécontentement, la grogne vont pouvoir se donner libre cours. Avec un bémol cependant. La moitié de l’électorat "oubliera" probablement d’aller voter, tant l’ignorance est grande autour du rôle du Parlement de Strasbourg. Ce qui, d’ailleurs, gonflera artificiellement le poids des formations populistes car leurs sympathisants les plus "remontés" iront tous, eux, déposer leur bulletin. »

La suite ci-dessous :
http://www.atlantico.fr/decryptage/que-reserve-europe-deferlante-populiste-en-vue-montee-extremes-front-national-marine-pen-philippe-braud-944794.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Aucun commentaire: