Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 31 décembre 2013

« Le triangle France, Liban, Arabie saoudite ou les dangereuses ambitions de François Hollande » par Christine Abdelkrim-Delanne N°1578 6e année

« Ce sont les Français qui profiteront en premier lieu de l’aide annoncée de 3 milliards de dollars apportée par les Saoudiens à l’armée libanaise. Selon le président Michel Suleiman, son pays dépensera cette aide dans l’achat d’armes lourdes à la France, selon la volonté du monarque. « Le roi du Royaume fraternel d’Arabie saoudite offre cette aide généreuse et appréciée de 3 milliards de dollars pour renforcer les capacités de l’armée libanaise », a-t-il déclaré, ajoutant que « Son Altesse a suggéré que les armes soient achetées à la France et rapidement. » Les fréquentes visites en France du ministre des Affaires étrangères Saoud al-Fayçal et du chef des services de renseignements, Bandar Bin Sultan laissaient déjà prévoir un tel rapprochement de la France avec ce nouveau « partenaire de référence » au Moyen-Orient. »
La suite ci-dessous :
http://www.afrique-asie.fr/menu/actualite/6926-le-triangle-france-liban-arabie-saoudite-ou-les-dangereuses-ambitions-de-francois-hollande.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« Donner à voir le gouvernement libre ? par Jean-Fabien Spitz » N°1577 6e année

« Recensé : Patrick Boucheron, Conjurer la peur. Sienne 1338. Essai sur la force politique des images, Seuil, 2013, 288 p., 33 €. »
« Comment interpréter la fresque « Du bon gouvernement » peinte par Lorenzetti en 1338 dans le palais communal de Sienne ? Fait-elle l’éloge de la loi qui garantit la concorde dans la cité et protège les individus, ou de la sagesse qui dirige naturellement les hommes vers le bien commun ? 
[….]
Le livre que Patrick Boucheron consacre à la célèbre fresque dite « Du bon gouvernement », peinte par Ambrogio Lorenzetti dans le palais communal de Sienne en 1338-1339, repose sur une intuition très simple : lorsqu’on regarde des images de ce genre, il ne faut se laisser égarer ni par la volonté d’y voir une transcription de textes théoriques dont elles ne seraient que les illustrations, ni par la tentation d’y voir une fenêtre ouverte sur la réalité contemporaine dans laquelle vivait l’artiste. Pour se garder de ces deux erreurs, il faut prendre les images pour ce qu’elles sont : des images justement, des choses visibles, qui ont une force en elles-mêmes et non en vertu de leur aptitude à illustrer un discours ou à imiter une réalité. La fresque de Lorenzetti, qui peint d’un côté les effets de concorde et d’harmonie du gouvernement fondé sur la justice et les vertus, et de l’autre les ravages et les désastres résultant au contraire de la tyrannie — le mauvais gouvernement — et du mépris de la justice, a donc pour objet de donner à voir la réalité de l’une et l’autre forme de gouvernement. C’est en ce sens qu’il s’agit d’une œuvre politique : elle fait circuler le spectateur, de manière « visible, tangible et efficace », des principes des gouvernements aux effets qu’ils engendrent. Il y a loin, donc, de cette performativité politique du visible à la simple représentation d’une abstraction ou au simple décalque d’une réalité extérieure. L’œuvre de Lorenzetti est une « image politique », une image qui entend par elle même produire des effets de conviction ; ce n’est ni l’illustration d’un discours philosophique ni une « vue » de Sienne en 1338 [1].»
La suite ci-dessous :
http://www.laviedesidees.fr/Donner-a-voir-le-gouvernement.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Fukushima : la catastrophe durable Entretien avec Paul Jobin » N°1576 6e année

« Paul Jobin, qui suit les travailleurs de la centrale nucléaire de Fukushima, analyse le déni gouvernemental concernant les conséquences sanitaires de leur travail et, plus largement, les effets à long terme de la catastrophe. Cette censure est cependant battue en brèche par les mobilisations sociales qui passent notamment par internet. »
La suite ci-dessous :
http://www.laviedesidees.fr/Fukushima-la-catastrophe-durable.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

lundi 30 décembre 2013

« Lettre ouverte d’Arno Mansouri, directeur des Éditions Demi-Lune, à Rudy Reichstadt (blog Conspiracy Watch) » N°1575 6e année


Il est, effectivement, de première importance de bien recadrer et de défendre ses auteurs, en l’occurrence, Peter Dale Scott.

Je me souviens, parfaitement, de quelle manière lors d’une émission animée par Frédéric Taddéi, Marin Karmitz avait incendié du regard et par le propos Mathieu Kassowitz qui avait eu le malheur de proposer une autre lecture des attentats du 11 septembre 2001…
« Monsieur,
Dans un billet visant Aymeric Chauprade, que vous avez récemment publié sur votre blog Conspiracy Watch, vous avez écrit au détour d’une parenthèse que Peter Dale Scott était « un auteur conspirationniste » (sic) ! Permettez-nous de nuancer votre vision pour le moins caricaturale de cet ancien diplomate, universitaire et docteur en Sciences politiques éminemment respectable – comme l’illustre entre autres sa page Wikipedia. »
La suite ci-dessous :
http://www.realpolitik.tv/2013/12/lettre-ouverte-des-editions-demi-lune-a-rudy-reichstadt/

 
Site de la maison d’édition
In seriatim  sur Peter Dale Scott :

11 avril 2011 n°902
http://www.seriatim.fr/2011/04/peter-dale-scott-derriere-la-democratie.html

12 novembre 2012 N°1274
http://www.seriatim.fr/2012/11/les-guerres-auto-generatrices-des-etats.html

24 avril 2013 N°1341
http://www.seriatim.fr/2013/04/le-terrorisme-de-boston-moscou-en.html

7 juin 2013 N°1378 6e année
http://www.seriatim.fr/2013/06/la-campagne-de-lotan-en-afghanistan-et.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« Dernier réveillon au coin du feu » par Gaspard Koenig N°1574 6e année

L’ancienne plume de Christine Lagarde est justement chagrin de voir disparaître le feu dans la cheminée. Fin de l’âtre ou comment, sans le dire, éteindre un peuple.
Je dédie cet article à Michel P. qui aimait, le fou, sa flambée parisienne entouré des siens…Ce qui me rassure : l’année prochaine il rallumera sa cheminée…..
 « Heureux habitants de l’Ile-de-France qui comptez passer cette soirée de Saint-Sylvestre autour d’une flambée, profitez-en : c’est la dernière fois. A partir de 2015, la combustion du bois sera strictement interdite à Paris, et autorisée uniquement en foyer fermé (insert ou poêle) à l’intérieur d’une « zone sensible » regroupant près de neuf Franciliens sur dix. Le 31 décembre 2014, au douzième coup de minuit, vous devrez, conformément à l’arrêté préfectoral n°2013 084 0002, éteindre les flammes et laisser l’âtre se refroidir pour toujours. »
La suite ci-dessous :
http://www.lopinion.fr/30-decembre-2013/dernier-reveillon-coin-feu-7649

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

samedi 28 décembre 2013

« Réflexions sur l’année 2013 » (depuis la Russie) par Alexandre Latsa N°1573 6e année

«Les nouvelles les plus alarmantes sont venues d'Afrique au sud du Sahara, avec l'apparition d'un certain nombre de conflits qui vont probablement s'étendre. Plus au Nord, certains pays du monde arabo musulman n'arrivent toujours pas à sortir du chaos dans lequel ils ont été plongés soit par les réactions aux révolutions du printemps arabe, soit par des interventions militaires étrangères.
La situation économique des pays occidentaux n'a pas connu d'amélioration notable, la croissance économique est trop faible pour faire diminuer le chômage de masse, et les risques d'une nouvelle crise financière n'ont pas disparu.
Dans la lutte qui oppose les grands ensembles géopolitiques, le processus de basculement du monde unipolaire vers un monde multipolaire s'est poursuivi. La domination américaine est considérablement affaiblie, face à une Asie en pleine expansion du moins sur le plan économique. La domination militaire étant encore provisoirement dans les mains d’une alliance atlantique qui cependant pourrait être fortement pénalisée par de futures coupes budgétaires américaines. »
La suite ci-dessous :
http://fr.ria.ru/blogs/20131223/200086458.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

« Les élites débordées par le numérique » par Laure Belot N°1572 6e année


Comme me l’écrit un lecteur de Lorraine « tout finit par converger » avec ou sans petite poucette…. Nous ressentons, un peu, que nous vivons dans ce qui deviendra l’ancien régime tant « l’écart entre gouvernants et gouvernés  atteint son maximum » (Patrick Boucheron)
On pourra lire ou relire les ouvrages de Robert Darnton dont  « Bohème littéraire et révolution » où il remet en perspective l’impact de cette infra-littérature dite des « Rousseau des ruisseaux »
« Septembre 2013. Un bijoutier niçois tue son agresseur et reçoit, en cinq jours, plus d’un million de soutiens sur Facebook. Massif, ce mouvement numérique a laissé l’appareil d’Etat « comme une poule avec un couteau », avoue aujourd’hui un membre d’un cabinet ministériel. « Devant ces nouveaux usages en ligne, ajoute-t-il, nous avons du mal à formuler des réponses. »
Qu’il y ait eu ou non manipulation des chiffres, cette mobilisation hors norme est intéressante, quand on sait qu’un rassemblement en soutien au bijoutier, organisé à Nice le 16 septembre, n’a pas réuni plus de 1 000 personnes. « On a toujours relié manifestation physique et soutien affectif, observe le PDG d’Ipsos, Jean-Marc Lech. Or le numérique entraîne une révolution de l’appréhension sociologique. »
Surtout, ce mouvement sociétal d’un nouveau type révèle que, dans leur grande majorité, les élites tombent de l’armoire numérique et ne soupçonnent pas la lame de fond sociétale qui se forme. L’« homo numericus » avance à toute vitesse. Bien plus vite que les gouvernants, institutions et intellectuels, souvent dépassés.
[….]
Dominique Rousseau perçoit un changement de cycle. « La démocratie ne peut vivre sans élite. Elle est constituée d’un ensemble de personnages qui ont sur la société un savoir, une connaissance, une compétence. » Mais qui constituera l’élite de demain ? « A la différence du XVIIIe siècle, où Voltaire et Rousseau – fait prisonnier pour l’un, conspué par le système pour l’autre – étaient très connectés et ont produit des thèses qui ont eu un écho dans la société, les livres équivalents sur l’époque actuelle ne sont pas encore sortis. Cela va sûrement passer par les réseaux sociaux, qui vont produire ce qui est invisible aux yeux des élites. De là surgiront les intellectuels qui vont donner des mots au monde qui vient. » »
La suite ci-dessous :

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Valls : Laisser pisser les Femen, interdire Dieudonné…N°1571 6e année

Le ministre de l’Intérieur a trois casquettes : la première est celle de l’Intérieur qui correspondait avant 1789 au département de la Maison du Roi, la seconde celle de la police, la troisième celle de ministre des Cultes. Depuis longtemps ces trois fonctions ont été réunies dans le même maroquin…
Quand Manuel Valls laisse uriner les Femen dans la rue sur le portrait d’un Chef d’Etat régulièrement élu, salir le devant de l’autel de La Madeleine pour marquer leur opposition à la nouvelle loi sur l’avortement votée en Espagne, il décide en qualité de chef de la police et de ministre des Cultes que ces faits ne sont ni des délits et  ne contreviennent pas à l’ordre public. Manuel Valls estime, au contraire, que mettre en place un protocole qui aiderait les maires à faire interdire les représentations de Dieudonné dans toute la France serait une nécessité d’ordre public étant avéré selon lui que, l’humoriste, par ses allusions répétées et ses moqueries envers les institutions et son antisémitisme avoué à l’encontre de certains journalistes dont Patrick Cohen qui sévit sur les antennes de France Inter en véritable commissaire de la Pensée unique n’épargnant personne tel Frédéric Taddéi
Si l’on se reportait au XIXe siècle et même à une bonne partie du XXe siècle, on remarquerait que les paroles y compris les plus basses, étaient acceptées comme telles : c’était l’époque où la IIIe République venait d’édicter les fameuses lois sur la liberté de la presse qui ne supportaient évidemment pas la moindre interdiction de spectacle. Dans l’Angleterre victorienne, le choix d’un Premier ministre juif, Benjamin Disraeli, a enclenché une longue campagne de presse assortie de caricatures que l’on ne supporterait pas en 2013. On me rétorquera que si l’on avait fait preuve d’une attention plus soutenue, peut-être que le nazisme n’aurait point surgi…Je ne le crois pas.
La force d’une société tenant, notamment, dans la fermeté de ses principes dont ceux de la liberté, dans sa capacité à permettre les spectacles les plus divers sauf s’ils appellent ouvertement à la haine, au meurtre…etc : En sommes-nous là ?
D’un côté un gouvernement laisse des actrices d’un lobby étranger uriner sur la voie publique, de l’autre il se fabrique un outillage répressif à l’encontre d’un humoriste ou saltimbanque qui, s’il n’est guère agréable, reste malgré tout dans son état. Qu’on lui intente des procès, d’accord, mais l’interdire d’expression c’est là franchir un pas discutable et ce d’autant plus que le public a le sentiment que le gouvernement admonesterait selon ses calculs, ses humeurs, ses attirances personnelles, agirait donc selon « son bon plaisir » et l’arbitraire. Arbitraire que les Français verraient : ainsi un Chef de l’Etat pourrait-il se moquer de l’Etat algérien lors d’une soirée du CRIF sans, d’ailleurs, que ni cette organisation, ni SOS Racisme, d’habitudes susceptibles, ne disent mot. ? De même la condamnation de Jean-Marie Le Pen sur sa remarque au sujet des Roms semble bien sévère. Il y aurait donc en France, ceux qui ont le droit d’ironiser et les autres intimés à rester dans des bornes de la pensée officielle…
Ce gouvernement, par des combinaisons politiciennes encourage et souscrit aux revendications de différentes minorités, affaiblissant la société elle-même et de l’autre incline à censurer au nom même de cette société qu’il défait au fil des jours. Rien n’est pire qu’un Etat pourfendant les principes d’une société dont il se prétend la tête pensante….
Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2013
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 27 décembre 2013

L’AP-HP de Martin Hirsch laisse deux octogénaires à la rue…N°1570 6e année

Deux octogénaires, locataires dans un immeuble appartenant à l’AP-HP dévasté  par un violent incendie se retrouvent à la rue. Pour l’AP-HP, ils ne sont pas prioritaires….Appel est fait au maire Christophe Girard…

 « Il faisait nuit quand le feu a pris dans cet immeuble haussmannien propriété de l'AP-HP (assistance publique-hôpitaux de Paris). André (82 ans) et Simone (80 ans) dormaient dans leur appartement du 2ème étage dont ils sont locataires. Une odeur de fumée les a réveillés. Très vite ils ont vu des flammes et n'ont eu que le temps de se réfugier chez une voisine de palier dont l'appartement donne derrière sur la rue Quincampoix. »
La suite ci-dessous :
http://vivrelemarais.typepad.fr/blog/2013/12/incendie-38-sebastopol.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

jeudi 26 décembre 2013

« Madame Merkel et ses “contrats” par Jacques Sapir N°1569 6e année

« Il est caractéristique, et à vrai dire symptomatique, que Madame Merkel, Chancelière désormais à la tête d’un gouvernement dit « de grande coalition » en Allemagne, ait pu déclarer le 19 décembre dernier sans provoquer d’émoi particulier dans la presse au sujet de l’Euro que : «Tôt ou tard, la monnaie explosera, sans la cohésion nécessaire »[1]. Au premier abord, cette déclaration est parfaitement juste. Sans « cohésion », c’est-à-dire sans l’existence d’un système de transferts financiers extrêmement importants, l’Euro n’est pas viable. On le sait, et le calcul de ce qu’il faudrait consacrer pour que fonctionne ce système fédéral a été fait par plusieurs auteurs. Pour ma part, j’ai estimé entre 8% et 10% de son PIB le montant que l’Allemagne devrait fournir[2]. Il est parfaitement clair qu’elle ne peut le faire sans détruire son « modèle » économique et, de ce point de vue, exiger de l’Allemagne un « solidarité » avec les pays de l’Europe du sud pour des montants de 220 à 232 milliards d’euros par an (aux prix de 2010) équivaut lui demander de se suicider[3]
[…]
Les déclarations de Madame Merkel sont en un sens inouïes. Pour la première fois peut-être, depuis 1945, un dirigeant allemand expose aussi crûment le projet de domination de l’Europe par l’Allemagne.
[….]»
La suite ci-dessous :
http://russeurope.hypotheses.org/1862

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Histoire longue : constante des peuples et des nations » par Hervé Juvin N°1568 6e année

Un bon plaidoyer en faveur de l’histoire longue (temps long) si chère à Fernand Braudel, à Bruno Neveu et ses élèves dont je fus….N’oublions pas, puisque l’auteur évoque la Russie, que Nicolas II sauva la France d’un désastre pendant l’été 14 en précipitant ses troupes : elles connurent deux désastres mais retinrent les troupes de Guillaume II à l’Est….


L'histoire longue : constante des peuples et... par realpolitiktv


Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

samedi 21 décembre 2013

Le Rafale privé de samba et demain de bain dans le Gange ? N°1567 6e année

La presse ne s’est guère attardée sur l’échec du Rafale au Brésil. L’Elysée a fait savoir que cet échec était prévisible depuis 2010….Il y a du vrai dans cette assertion à la condition de se souvenir qu’à cette époque la France n’avait pas hésité à se ranger du côté américain pour désavouer l’accord sur le nucléaire iranien préparé par le Président Lula et les dirigeants iraniens et turcs. Mais tout de même, l’échec du Rafale ayant été rendu public juste après le départ de François Hollande du Brésil, il y a tout lieu de penser à une préméditation quelque peu déshonorante pour notre pays et subsidiairement pour l’Europe de la Défense, ce navire fantôme. Une Europe qui a refusé son ciel à l’avion du Président Corréa…Mme Rousseff n’oublie pas et d’autant plus avec le scandale de la NSA.
Au-delà de cet historique supposé, remarquons que cet échec « prévisible » a immédiatement fait place à la certitude de la bonne exclusive des négociations avec l’Inde. Petit détail, le fonctionnaire indien qui se faisait l’avocat de l’avion français est décédé d’une crise cardiaque…..Détail encore, dans les actuels vifs échanges entre New Delhi et Washington nés après les humiliations subies par la consule générale de l’Inde à New-York suite à une simple affaire de déclaration de visa tronquée ou erronée. Cette diplomate s’est vue, malgré son immunité diplomatique : menottée,  déshabillée, fouillée à plusieurs reprises jusque dans les parties les plus intimes.  La France, ayant en mémoire les traitements subis par Dominique Strauss-Kahn, sait, dorénavant à quoi s’en tenir du respect américain, aurait très bien pu apporter un soutien diplomatique sinon un témoignage de sympathie au gouvernement indien : mais non, silence radio…
La France ne devrait pas ignorée que l’Inde se sait sur la liste des nations dont les Etats-Unis entendent brider l’émergence au même titre que la Chine. Même si l’Inde est une démocratie reconnue et louée, il n’empêche que sa venue en géopolitique soulève quelques inquiétudes sur les bords du Potomac. Dans ce cadre-là, l’Inde a-t-elle intérêt à acheter des avions d’un pays complétement alignée sur les Etats-Unis ou pas ? On me répondra que le Gripen, avion suédois, est produit par un royaume totalement otanisé. C’est exact mais tout est affaire de degré. Si l’on n’attend strictement rien de la Suède, la soumission française suscité un étonnement négatif et qu’entre les deux, outre des détails de coût, de maintenance, de moment géopolitique, un état comme l’Inde pourrait opter pour le pays qui n’a jamais déçu….
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Mikhail Khodorkovski : un avide gracié ! N°1566 6e année

Les jeux de Sotchi valent bien une messe, ici, sous la forme de grâces octroyées à l’ancien oligarque de l’ère Eltsine, Khodorkovski ainsi qu’à deux Pussy Riot….
Vladimir Poutine se défait, à bon escient et au moment opportun du boulet que finissait par constituer Mikhail Khodorkovski, un homme applaudi par certains cercles d’avides financiers des deux rives de l’Atlantique ! Pensez donc cet homme avait bien failli vendre le pétrole et le gaz russe à un consortium anglo-américain sous l’égide d’un Lord Rothschild, plaçant, s’il avait réussi son coup, la Russie dans une dépendance susceptible de la réduire à un petit pays. Du point de vue du Kremlin, ce Khodorkovski était et reste un traitre sinon un malfrat aussi pour la majeure partie de la population russe. L’homme ferait dit-on repentance…
A l’Ouest, on ne résiste que peu à l’emphase. Une « historienne » dans les colonnes du Monde a cru bon de comparer cet oligarque à Nelson Mandela….Si ce dernier a œuvré pour faire naître une nation « arc-en-ciel », l’autre n’a songé qu’à l’appât du gain avec un zeste de folie. Vraiment cette Europe s’affaisse de tout son séant.
Doit-on s’en surprendre quand la France qui, décidemment, se sent des âmes guerrières, sonne la charge contre le Président Poutine en déclarant que les plus hautes autorités de l’Etat ne viendraient pas à la cérémonie d’ouverture. Le Président Obama a emboîté le pas en choisissant de représenter la délégation américaine par deux homosexuelles, rappelant ainsi leur opposition aux lois récemment votées (Beau respect de la souveraineté des Etats !). Depuis le Président Wilson (1919), les Etats-Unis ont fait de la question des minorités (linguistiques, ethniques, sexuelles…etc.) une arme politique de premier plan ce qu’Hillary Clinton a rappelé à Genève en 2012.
Les jeux olympiques sont donc non pas une parenthèse dans la vie politique mais un moment de la vie politique, les sportifs n’étant plus que des marionnettes dont beaucoup sont soupçonnés de dopages divers. Quel beau monde…..

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

vendredi 20 décembre 2013

« Centrafrique : le Soudan a-t-il armé les ex-séléka ? » par Laurent Touchard N°1565 6e année

Le risque de guerre civile au Soudan du Sud (déjà 500 morts) nous rappelle que ce pays a une frontière avec la République Centrafricaine où opère l’armée française…Le Soudan du Nord jouerait-il un rôle déstabilisateur au Soudan du Sud et aiderait-il à fragiliser ses voisins dont le Centrafrique ? Pour le coup le conflit actuel dans lequel la France intervient se développerait : on comprendrait, alors, l’appel du pied du Président Hollande aux Européens lesquels se montrent frileux et prudents…..
 « Laurent Touchard travaille depuis de nombreuses années sur le terrorisme et l'histoire militaire. Il a collaboré à plusieurs ouvrages et certains de ses travaux sont utilisés par l'université Johns-Hopkins, aux États-Unis. Cette semaine il fait le point sur la provenance des armes de l'ex-rébellion centrafricaine, la Séléka. »
La suite ci-dessous :
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20131217124614/armement-omar-el-bechir-francois-bozize-faca-blog-defense-centrafrique-le-soudan-a-t-il-arme-les-ex-seleka.html

Source :
http://www.rfi.fr/contenu/sud-soudan

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

jeudi 19 décembre 2013

« Le scandale de la NSA à la lumière de 1789 » par Cédric Mas N°1564 6e année

Voilà une belle proposition de parallèle historique…… Les vagues de l’affaire Snowden ne cessent pas de s’amplifier : aujourd’hui, le jeune américain est devant le Parlement européen. Si seulement la France l’avait accueilli : en 1789 elle l’aurait fait !
« En juillet 1789, alors que les États généraux convoqués par Louis XVI se sont proclamés Assemblée nationale constituante, la France est traversée par un mouvement de violences et d’émotions populaires, appelé « la Grande Peur », dont les motifs demeurent obscurs pour les historiens.
Le climat est alors dans une extrême tension, Paris bruissant de rumeurs de complots aristocratiques, de soulèvements populaires ou de menaces de bandes de brigands.
Les bourgeois se constituent partout en milices populaires et l’Assemblée est bientôt assaillie de toutes parts d’informations et de demandes relatives à des soupçons de coup d’état ou de complots contre la sécurité publique.
Ici un ambassadeur du Roi à Genève est saisi avec des lettres qu’il tente de détruire dans la précipitation, là la rumeur publique fait état d’une troupe de mercenaires en arme dévastant le Soissonnais ou d’un complot pour livrer Brest aux Anglais.
Face à ces menaces, certains députés vont demander très tôt que l’Assemblée puisse enquêter sur ces affaires, et intercepter les correspondances et les ouvrir sans l’accord des personnes concernées »
La suite si-dessous :
http://www.pauljorion.com/blog/?p=60711#more-60711

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

« Vers un séisme au Moyen-Orient ? Les coulisses de l’accord historique USA-Iran »par Marc Vandepitte et « Au-delà de l’Iran » par Léon Camus N°1563 6e année

L’article de l’universitaire belge Marc Vandepitte a le grand mérite de poser à froid la situation présente entre les deux puissances et de souligner que cet accord n’est qu’une étape de plus vers le rêve hégémonique américain lequel reste, en dépit des ralentissements et des repositionnements, l’objectif messianique. De son côté, l’Iran reste l’Iran avec ou sans les mollahs : près de trois mille ans de civilisation ne s’évaporent pas d’un coup de baguette sur les doigts. Téhéran a su saisir le moment idoine pour discuter puis parapher avec Washington : c’est bien là, une preuve manifeste d’une réflexion qui ne leur ôtera, cependant pas, de garder par devers eux la carte chiite ; cette dernière entrant, mais pour combien de temps,  dans le tableau américain d’un monde musulman divisé. S’il ne l’était plus, l’onde de choc serait atomique.
L’accord irano-américain est un moment de la vie des relations internationales. Mais les émergents (l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud) et des « réérmergents » comme la Russie, la Chine, la Turquie  mais également le Japon dont on minore imprudemment les appétits entendront avoir leurs cartes  demain au risque de surprendre…..
L’article de Léon Camus complète celui de Marc Vandepitte en mettant en avant les idées de construction d’entités  à partir de l’Europe Orientale et du Caucase (Grande Albanie, Grand Kurdistan, Grand Azerbaïdjan…etc.) qui obéissent à des vues similaires : diviser, affaiblir, éviter que ne se forme la moindre force en mesure de contester l’ambition américaine ou Atlantico-Pacifique…C’est ainsi que se dessine le chaos global…..

« Des ennemis jurés devenus des alliés

Le 24 novembre dernier, les Etats-Unis et l'Iran concluaient un accord historique. En échange d'une réduction des sanctions, l'Iran va restreindre et laisser contrôler son programme nucléaire. Le simple fait que les ministres des Affaires étrangères des deux pays ont voulu se rencontrer ouvertement était encore impensable il y a quelques mois, et certainement pas au début de la république islamique.
Ces soixante dernières années, les relations entre les deux pays ont été particulièrement tumultueuses. En 1953, voulant prendre le contrôle des richesses pétrolières iraniennes, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne aidèrent à renverser le gouvernement élu de Mossadegh. Le shah régna d'une main d'acier avec l'appui des Etats-Unis. Il dut finalement abandonner le pouvoir à la révolution islamique en 1979 . Peu après cette révolution, les Etats-Unis subirent l'assaut de leur ambassade et la prise en otage de son personnel.
Depuis, l'Iran et les Etats-Unis sont ennemis jurés. Au début des années '80, quand l'Irak assaillit au gaz toxique des centaines de milliers d'Iraniens, notamment originaires des Etats-Unis, la Maison Blanche fit mine de regarder ailleurs. En 1983 l'armée des Etats-Unis fut chassée du Liban par un attentat à la bombe meurtrier qui tua 241 marines. Derrière l'attentat il y avait le Hezbollah, le plus proche allié de l'Iran au Liban. En 1986 le président Reagan perdit la face à cause du scandale de l'Irangate. Après le 11 septembre, l'Iran se retrouva sur la liste de « l'Axe du Mal » (1).
En 2003 l'invasion de l'Irak redistribua les cartes dans la région. Saddam Hussein, principal adversaire de l'Iran, fut éliminé, et les chiites parvinrent au pouvoir. L'Irak n'était plus un ennemi héréditaire, mais un allié. A ce moment, l'Iran avait déjà pas mal d'influence en Syrie, au Liban ( Hezbollah) et en Palestine (Hamas). A l'inverse, les Etats-Unis perdirent graduellement leur emprise sur l'Irak. L'hégémonie régionale pencha en direction de Téhéran.
Ce n'est pas un hasard si la controverse à propos du programme nucléaire de l'Iran a commencé à cette période. La question nucléaire était par excellence le levier de Washington pour restreindre l'influence croissante de l'Iran et mettre le pays à genoux.
L'Iran n'a jamais eu - et n'a toujours pas - l'intention de développer une bombe atomique à court terme (2). Acquérir une arme nucléaire n'est pas un objectif essentiel pour les dirigeants iraniens. En outre, le pays n'est pas en état d'y parvenir rapidement. Il ne dispose pas de suffisamment d'uranium appauvri et n'a pas non plus de missile fiables d'une portée suffisante, pas plus qu'une force aérienne assez équipée pour pouvoir atteindre Israël. Si c'était le cas, Israël aurait bombardé les installations nucléaires depuis longtemps (3).
Le première résolution des Nations Unies concernant le programme nucléaire de l'Iran date de juillet 2006. Depuis, Washington a tout fait pour isoler le pays et le ruiner. En 2003 puis encore en 2009, l'Iran avait présenté des propositions pour parvenir à un accord avec les Etats-Unis, mais Washington avait refusé dans les deux cas (4). Finalement ils y sont tout de même arrivés ...
Ce n'est pas la première fois que Washington conclut un pacte avec « le diable ». Roosevelt a collaboré (temporairement) avec Staline pour abattre l'Allemagne nazie et Nixon, après la défaite au Vietnam, aconclu un accord avec Mao pour affaiblir l'Union SoviétiqueEn géopolitique, les principes ou l'idéologie ne jouent pas un rôle important, il s'agit des intérêts purs et durs. C'est le cas ici, une fois encore. Jetons un œil sur ces intérêts et sur la question de savoir pourquoi les deux partenaires ont pris un tel virage et pourquoi maintenant. Nous verrons aussi quels avantages les deux pays tentent de tirer de cet accord. »
La suite ci-dessous :
http://www.michelcollon.info/Vers-un-seisme-au-Proche-Orient.html?lang=fr

« Au-delà de l’Iran par Léo Camus
Si les empires coloniaux disparaissent au cours des deux décennies qui suivent la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les tutelles occidentales établies au XIXe siècle sur les terres de l’Empire ottoman en raison de son déclin, ou directement à partir de 1919 et de son démembrement, se transforment et prennent très vite dans la seconde moitié du XXe siècle le visages d’alliances. Chacun à en mémoire le Pacte du Quincy passé en février 1945 entre Ibn Séoud et Franklin Delano Roosevelt. Mais après avoir promu et soutenu autrefois les nationalismes arabes contre la Porte, l’heure est aujourd’hui venue de diviser à nouveau pour « régner », autrement dit de maintenir voire de consolider l’influence antérieurement acquise dès le XIXe siècle sur les états « vassaux » des grandes puissances occidentales, mais aujourd’hui par d’autres voies et moyens… une influence tutélaire, certes moins visible, moins directe, mais tout aussi prégnante, au sens contemporain. Au demeurant, avec le crépuscule des États-Nations, vient désormais le temps des agrégats fédératifs ethno-confessionnels d’où nul pôle de puissance ne devrait plus être susceptible d’émerger. »
La suite ci-dessous :
http://www.geopolintel.fr/article775.html

Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen