Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 11 novembre 2014

1914-2014: d’une fin à une autre N°2035 8e année

Aout 1914-Novembre 1918 ont en commun, outre les millions de morts, les foules en liesse, celles pour le départ en campagne, celles pour la fin des combats. Ces mêmes foules qui applaudirent autant d’hommes dont beaucoup ne revinrent pas, tombèrent dans les bras de ceux qui ne croyaient plus à la fin du cauchemar. Si 1914 n’était pas la première guerre mondiale, elle l’était par les masses humaines engagées, aux nations happées s’ajoutèrent celles des colonies, par l’entrée sur scène des avions, des tanks, des gaz. Les années 39-45 en furent une répétition encore plus puissante dans l’horreur par les camps de concentration et les  bombes atomiques.
Que reste-t-il aujourd’hui ? Un centenaire dont les célébrations manquèrent singulièrement d’unité et de force. Il est vrai que le XXIe siècle, s’il n’a pas encore inauguré un troisième conflit mondial, continue sur la voie des guerres, notamment, hors les lois internationales (l’invasion de l’Irak par les Américains), des désirs de conquêtes ou bien des contestations territoriales. Si nos ancêtres de 1914 et de 1939 ne savaient pas que le monde était tout connu, ceux de nos contemporains qui vantent tellement la mondialisation en ignorent la conséquence la fin de l’inconnu du monde. La mondialisation par son fait supprime la conquête, la suprématie sur l’autre. Ce que les hommes de 1914 ne connaissaient pas, ceux d’aujourd’hui n’osent pas l’admettre de peur de perdre, les uns de l’argent, les autres une prédestination universelle. Les religions du Livre qui devraient par leurs longues histoires réguler et apaiser avouent, par leurs impuissances qu’elles ne naquirent que pour de très petits hommes, des coqs de village.
1914 l’Europe était au fait de sa puissance et des innovations dans tous les domaines, certains discouraient sur les idées internationales et les solidarités par-dessus les frontières, et pourtant !
2014 le monde a cessé de grandir en ce sens que nous ne découvrons plus de nouvel espace, et les seules innovations technologiques (Internet…etc.) nous rapprochent en apparence via des réseaux qui nous font ressembler à des bancs de poissons tournant en rond. L’idée de la  non-frontière  née des outils de communication serait donc le nouvel espace et par conséquent l’inconnu si cher aux hommes : ne serait-ce pas un artifice ? Les modernités se heurtent bien souvent aux archaïsmes des institutions de la cité dont les gouvernants ne craignent qu’une seule chose : en perdre la main. Et que font-ils pour conjurer ? La guerre. Les institutions internationales éviteront, peut-être, à l’avenir des guerres entre masses mais des oligarchies veilleront à maintenir les hommes et les Etats la tête sous l’eau quand elles le jugeront, s’amusant de cette démocratie représentative dévoyée législature après législature. L’homme a-t-il grandi depuis cent ans ? Face aux fins démocratiques et aux robotisations, que pèseront les hommes ? Pourquoi célébrer 1914 ? Pourquoi évoquer le patriotisme ? Pourquoi évoquer la France ? Tout cela est en train de se réduire par ceux-là mêmes qui agitent les grands mots de nos augustes. Dès lors la commémoration n’aurait-elle pas quelque chose de presque indécent ou malhonnête ? Pourquoi tout cela alors qu’on nous retire de l’Histoire ?
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

 

Aucun commentaire: