Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mercredi 19 novembre 2014

“De la demi-honte d’être Français par Philippe Grasset “N°2047 8e année

« Je dis “demi-honte” comme on dit demi-mondaine, avec un “demi” sans e, parce que vraiment cette bande, le président-poire et le reste, son équipe et son opposition, toute la meute piaillant et caquetant des élites-Système dans leurs salons et sur leurs show-TV, ils ne méritent absolument pas une honte complète. Ils sont tellement détachés de la vérité française, qui est une chose qui s’embrasse sur la longue histoire de la Grande Nation, dont ils sont totalement ignorants et qu’ils sont à mille et mille lieux de seulement oser être capables d’en imaginer là-dessus, qui dépasse leur souffle et leur regard, ils sont tellement tout ça que la honte qu’ils dispensent aux autres par leur seule existence ne peut être que la moitié du sentiment ; une honte à demi-honteuse, à demi-française, à demi-tout-ce-qu’on-veut. Ils sont tellement si peu qu’ils ne parviennent à être que la moitié d’eux-mêmes ; tout ce qu’ils disent, tout ce qu’ils font, tout ce qu’ils suscitent, est aussitôt réduit au moins de moitié...
[….]
La suite ci-dessous :
http://www.dedefensa.org/article-chronique_du_19_courant_de_la_demi-honte_d_tre_fran_ais_19_11_2014.html

 
Et ensuite, le commentaire fait à cet article qui me semble bien ajusté :

A la cape, ou la juste place retrouvée ?

Alain Vité
19/11/2014

Peut-être effectivement que la France est à la cape, comme un navire empêché par une trop grosse tempête, qui ne peut que fermer les voiles pour s'épargner le vent, et espérer être encore en état au retour du calme. Toutes ces agitations du monde sont au delà des capacités d'intervention de la France. Peut-être que les gesticulations des divers dirigeants ne servent qu'à distraire les foules, "rassurer les marchés" [soupir las] et autres conventions de l'époque, avec un théâtre de Guignol permanent en attendant une époque meilleure.

D'un autre côté, peut-être que de Gaulle a été une exception amenée par les circonstances, qu'il a temporairement donné un sursaut à la France et l'a déroutée de sa médiocrité en progression depuis au moins les années 1870. Ce qu'on voit aujourd'hui dans la presse sur la Russie, n'est guère plus bête que ce qu'on lisait à l'époque sur la Prusse. Depuis les années 1970 avec l'après de-Gaulle, le pays retrouve peut-être sa trajectoire d'égaré, avançant sur son erre et précipitant toujours mieux son échouage. La France comme un canard sans tête, qui tient compagnie à Obama le "lame duck".

D'un autre côté, la pression nord-américaine - fruit démesuré et hors de contrôle de la culture anglaise, né sur une terre trop fertile pour son propre bien - ne nous laissait pas beaucoup de choix sur le long terme.

N'empêche

La Révolution française a été la captation du pouvoir par les boutiquiers du Tiers-Etat, nouvelle aristocratie de parvenus vulgaires, plus qu'un avènement de la démocratie. Il est même possible qu'en coupant autant de têtes de nobles, la France ait privé l'Europe et le monde d'une voie alternative à celle de l'anglo-saxonnisme naissant : les alliances familiales aristocratiques formaient un tissu radiculaire serré, autant dans le pays qu'avec le reste du monde. Ce tissu et ses compétences auraient pu être utilisés par la France pour garder contact et influencer les autres pays, au lieu de les horrifier tous avec nos séances de guillotine, pour déboucher sur Bonaparte, puis Waterloo.

On avait déjà commis, plus tôt, la même erreur d'excès avec les Huguenots, qui sont aller survivre et faire fortune ailleurs avec leur audace et leur inventivité. L'anglo-saxonnisme triomphant doit beaucoup à la France pour ces deux raisons au moins.

Il n'est donc pas sûr que le pays soit dans une période si exceptionnellement mauvaise aujourd'hui. Nous vivons peut-être tout simplement un rattrapage de jeu, comme une machine usée qui retrouve sa position juste. Un rattrapage de jeu est en général rapide et parfois brutal, surtout quand il n'est pas décidé, comme celui que nous connaissons.

Evidemment, tout cela est subjectif et discutable, néanmoins un fait demeure : l'histoire d'un pays est une aventure collective de longue haleine, le fruit de son passé lointain. Tout comme la vie d'un quinquagénaire est le résultat de ses choix de jeunesse, accidents de parcours ou pas, le pays actuel est le prolongement de ces époques-là, et de ses déchirures anciennes avec le reste du monde.

Hollande est là parce que l'histoire des 30 dernières années lui a pavé le chemin. On aurait pu promouvoir quelqu'un d'autre pendant tout ce temps, mais ce fut lui. Nos forces intérieures sont ce qu'elles sont et influencées comme elles le sont. Si nous avions été autrement, tout aurait été différent. Et si ma tante en avait, on l'appellerait mon oncle.

Nous sommes ce que nous sommes et ça vient de très loin, ça n'a pas commencé avec la French American Foundation, ni autre bricole anecdotique à l'échelle d'un pays comme le notre. Nos forces sont là aussi, mais corriger nos pires faiblesses n'en fait pas partie, et ça non plus, visiblement, n'est pas nouveau.

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

 

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: