Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 25 novembre 2013

L’Iran désatomise les tensions orientales ? N°1529 6e année

Le régime des mollahs peut respirer, l’Iran rentre dans le concert des nations. L’accord s’il a porté sur l’étroite surveillance à venir du programme nucléaire iranien ne fera, cependant,  pas oublier que les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne d’un côté et la Russie, la Chine de l’autre se sont également mis des bornes d’influence et de nouvelles lignes jaunes à ne pas enfreindre. A un accord régional correspond donc une ligne de conduite plus mondiale.
Pourquoi vouloir le retour de l’Iran dans le concert des nations ?
Pour les Etats-Unis qui ne renoncent, évidemment pas à « contenir » la Russie et la Chine, replacer l’Iran dans cette Asie orientale s’impose : d’abord pour une question religieuse, l’Iran puissance chiite jouant un rôle majeur en Irak, elle est la rivale des pétromonarchies de la péninsule arabique  sunnites et pour certains wahhabites ; ensuite, parce que cela leur permet de contenir Israël; enfin de redéfinir une base arrière sinon apaisée au moins calmée : combien de temps ? Le dossier syrien n’ayant pas été absent des discussions, il semblerait que l’on se dirigea vers un motus vivendi qui porterait, en toute logique, sur des problématiques énergétiques.
La Russie et la Chine qui sont tout à la fois en quête de relations fécondes et de rivalités naturelles, l’Iran cesse d’être leur allié exclusif. Dès l’annonce de l’accord Pékin a annoncé l’extension de sa zone aérienne et maritime sur la mer de Chine suscitant le mécontentement japonais.
Pour la France et l’Allemagne, le souci de récupérer des marchés perdus du fait de l’embargo décrété contre l’Iran. Ainsi, Peugeot, allié à General Motors a dû renoncer au marché iranien ce qui a précipité la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois.  Pour Paris, en particulier, le rapprochement avec Tel-Aviv et Riad lui a permis un, de tenir un discours ferme dont on se flatte qu’il a évité un accord bâclé - cette idée n’est pas fausse-, deux, de former une aile dure au sein d’alliés des Etats-Unis : l’Elysée estimant, qu’après le retournement américain fin août dans le dossier syrien, il fallait répliquer. Le chemin est de tout de même bien escarpé….
Pour l’Iran en acceptant un suivi strict de son programme  nucléaire passe sous des fourches caudines pour éviter certes une dégradation économique qui pourrait très bien déboucher sur une instabilité politique mais aussi parce que Téhéran sait sa situation géographique de première importance entre le détroit d’Ormuz et l’Afghanistan, et son contact direct avec le Caucase et l’Irak ce ventre mou, Faisant l’addition des calculs des Russes et des Américains et des desseins turcs, les mollahs pensent devenir une plateforme diplomatique de première importance sans laquelle tous les protagonistes se retrouveraient sous une tension dangereuse.
L’axe atlantique (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, France plus la ministre de l’Union, Mme Ashton)  et l’Asie (Russie, Chine, Iran) se trouvent face-à-face : l’idée politique américaine étant que se forme un bloc de plusieurs centaines de millions d’hommes (c’est la raison majeure du traité dit de libre-échange) pour endiguer la Chine et la Russie, l’accord conclu sur le nucléaire iranien constitue donc une étape tactique non négligeable dans la poursuite de cette stratégie……
A suivre.
 
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Aucun commentaire: