Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 4 décembre 2008

Edito : Thaïlande : Retour à la case départ N°352 - 2eme année

Le 2 décembre, la Cour suprême de Thaïlande a destitué le gouvernement Somchai Wungsawat, le parti alors au pouvoir, le PPP et interdit au premier ministre toute activité politique pendant cinq ans.. L’opposition conduite par Sondhi Limthongkul, dirigeant du PAD (People Alliance for Democracy) a ordonné la fin des blocages des aéroports et des principales voies d’accès à la capitale, Bangkok.
La vie politique du royaume nouera-t-elle avec le calme ? Le doute subsiste. Le PPP (People Power Party) va renaître de ses cendres sous une autre dénomination et ses adhérents comptent bien continuer à diriger le pays puisque l’assemblée n’a pas été dissoute. L’opposition habillée du jaune royal restera-t-elle tranquille ? Au-delà des controverses sur la personnalité du fondateur du PPP, Thaksin Shinawatra, il faut bien voir que la véritable raison des manifestations tourne autour de la démocratisation thaïlandaise.
L’ex-PPP a le soutien des paysans et d’une partie de la petite bourgeoisie à l’inverse du PAD, plus urbain, proche de la Cour et de l’armée, prône une démocratie censitaire. Dernier détail le PAD est un mouvement sans élus.
Le Roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX) et l’armée restent les arbitres de la tranquillité thaïlandaise : au souverain le respect quasi divin par ses sujets, à l’armée le soin d’éviter que le pays ne sombre dans le chaos en cas de querelles politiques. C’est un équilibre fragile. La succession royale est problématique, le prince hériter est impopulaire à l’inverse de sa sœur, Sirindhorn Thepha Rattana Suda qui pourrait être désignée pour lui succéder.
Bien que Thaskin soit en exil au Royaume-Uni et sous le coup d’un mandat d’arrêt, son parti populiste a recueilli par deux fois les faveurs d’une majorité de Thaïlandais dont les plus démunis parce qu’il leur a donné la parole. Opportunisme ou pas, les jaunes semblent bien avoir remporté une victoire à la Pyrrhus.

Jean Vinatier

©SERIATIM 2008

Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Aucun commentaire: