Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mercredi 22 juin 2016

« Mélenchon, les institutions et la souveraineté par Jacques Sapir » N°4179 10e année



Ci-dessous un impeccable et implacable écrit de Jacques Sapir…..

« La montée en puissance de Jean-Luc Mélenchon dans différents sondages est l’indice d’une évolution de l’opinion. Plusieurs de ces derniers le donnent faisant jeu égal avec le Président en exercice, François Hollande, voire le dépassant dans certains. Bien sûr, tout ceci n’est qu’indices. On sait trop la fragilité de ces sondages à 11 mois de l’élection. Mais, ces indices sont concordant avec la chute de la popularité du Président qui le met à un niveau jamais atteint sous la Vème République et qui le contraint à accepter le principe d’une primaire, geste inouï, et pour tout dire humiliant, pour un président en exercice. La possibilité qu’au premier tour de l’élection présidentielle de 2017, Mélenchon dépasse Hollande est désormais à envisager. Ceci constituerait un événement majeur dont les conséquences à court et à long terme seraient considérables. D’ores et déjà cette possibilité neutralise l’argument du « vote utile » pour le candidat du P « S », voire le fait jouer en faveur de Mélenchon.
Bien entendu, Mélenchon attire la haine des « socialistes de gouvernement » (deux mensonges pour le prix d’un car ils ne sont ni socialistes ni capables de gouverner), de leurs alliés et de leurs supplétifs, comme le paratonnerre attire la foudre. Le vomi s’étale dans les colonnes de l’Obs, normalisé comme le fut Prague après 1968, ou de sa succursale pour bobo startupisés, Challenges. De même, l’attaque haineuse de Cohn-Bendit, qui peut être parfois drôle et plus rarement pertinent, est révélatrice de la panique qui saisit le camp des biens pensants. L’important est ailleurs. Mélenchon doit faire face à ses propres contradictions. Il a, peut-être, rendez-vous avec l’histoire. La manière dont il fera face à ses contradictions sera décisive pour déterminer si sa montée dans les sondages est appelée à s’amplifier ou si elle ne fait que traduire un instant particulier.
Le site ci-dessous :


Jean Vinatier
Seriatim 2016

Aucun commentaire: