Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 16 juin 2016

Et maintenant ? N°4170 10e année



Qu’en plein état d’urgence, entre cent et deux cents casseurs puissent entrer dans une manifestation et se livrer à toutes les destructions possibles dont des jets contre les baies vitrées de l’hôpital des Enfants malades a de quoi interroger sérieusement : que fait donc la police ?  Depuis la manifestation du 14 juin, une énorme campagne de communication tente de responsabiliser et culpabiliser les syndicats organisateurs, la CGT surtout alors même qu’il y a, certainement, ou une défaillance ou un laisser-aller réfléchi de la part du gouvernement !
L’exécutif oserait vouloir interdire les prochaines manifestations pour des motifs d’ordre public alors même que depuis qu’existe l’état d’urgence cet ordre public a été bafoué des dizaines de fois sans que cela n’émeuve outre-mesure.
Demain, le secrétaire général de la CGT rencontrera la ministre du Travail : sera-ce la fin des protestations contre cette loi ? Le climat est lourd entre Daech qui couvre l’assassinat de deux policiers, un couple, à Magnanville, qui publie une liste de personnalités à éliminer, une coupe européenne de football où les Bleus patinent et n’emportent une victoire que in fine : bref, rien n’est léger et la fête n’y est pas.
Il y a des grèves mais le pays n’est pas bloqué, il y a des contestations, des défilés mais point d’angoisse générale, il y a l’ombre maléfique de l’Etat islamique mais la vie continue. Bref, tout l’environnement est sombre mais l’eau ne déborde pas du lit.
L’exécutif se dit certain de l’emporter face aux syndicats et aux Français opposés à la loi bruxelloise baptisée du nom de la ministre du Travail. De son côté, François Hollande s’apprêterait, à confirmer dans les prochains jours, avec les vingt-sept autres membres de l’Union européenne, le mandat de Jean-Claude Junker pour poursuivre les négociations pour le traité transatlantique.

Jean Vinatier
Seriatim 2016

Aucun commentaire: