Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 11 octobre 2013

Etats-Unis : « encore un instant » avant la Glasnost ? N°1473 6e année

Le "marché" a poussé un ouf de soulagement quand les Républicains proposèrent à Barack Obama de relever temporairement le plafond de la dette. Une manœuvre pour deux raisons : la première ne pas affoler la FED ; la seconde peser d’une manière plus forte encore sur le Président démocrate lors des négociations budgétaires. Tea party ou pas, les Républicains entendent voir plier le locataire de la Maison Blanche.
Les banques centrales rappellent aux Etats-Unis leur responsabilité : c’est une première. En un mot, ils seraient comptables non seulement de leur dette monumentale mais aussi de leur capacité à maintenir la perfusion monétaire, elle-même source de dette, aussi longtemps que possible… pour sauver les banques ! Deux tâches en apparence contradictoires qui finissent par se confondre.
Cette crise intérieure américaine qui souligne un raidissement et une radicalité que les médias français ne veulent surtout pas analyser par ignorance et trouille, a tout du volcanique.  Quelle que soit l’issue des tractations budgétaires et sur le plafond de la dette, il sera démontré l’urgence à mettre en place une monnaie mondiale détachée de tout Etat, afin que commence une vraie mondialisation. Les pays émergents comme la Chine qui, au départ de leur révolution économique générale n’avaient pas de dette, en ont aujourd’hui  des montagnes et toutes en billet vert…Ils ont leur part de responsabilité à cette situation. Rien n’a été conduit pour contraindre ou amener les Etats-Unis au partage ou à des concessions. En ce jour, Washington ne donne pas le moindre signe d’écoute, d’une quelconque « Glasnost ». Quelque part la double opération menée en Afrique orientale contre les chefs d’Al-Qaïda, serait une piqure de rappel à celles et ceux qui croiraient le Pentagone affaibli par un « Shutdown » mais, mais…..les craquelures, les fissures sont là :
« L’Union soviétique s’est effondrée sans crier gare, hantant depuis les nuits des dirigeants chinois. Quel sort sera réservé aux États-Unis, la puissance autrefois présentée comme étant parallèle ? La chronique d’une mort annoncée se poursuit et s’étire dans le temps. Mais comment le système financier, dont la solidité repose largement sur la dette américaine qui en est son pilier, anticipation d’une richesse qui ne se concrétisera pas au train où vont les choses, retombera-t-il sur ses pattes s’il y parvient ? »1
Cette remarque est bonne mais jamais on ne vit dans l’Histoire un empire rendre les armes simplement pour convenir à autrui : l’URSS s’est affaissée sur elle-même !
Note :
1-« Tout est bien qui finit…pas très bien » François Leclerc :
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: