Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 13 octobre 2013

Syrie : Les beaux jours du cynisme ensanglanté N°1474 6e année

La guerre continue en Syrie : les djihadistes et les rebelles viennent de s’entrégorger, sans doute, sous le regard de l’armée syrienne…Il semblerait que la trêve, si saluée au point qu’un jury de prix Nobel a cru diplomatique d’accorder ses lauriers à une organisation internationale luttant contre l’arme chimique, ne soit, en définitive, qu’un paravent de plus masquant les concurrences entre puissances. Bachar Al-Assad, à tort ou à raison, est devenu un symbole et c’est là une forme de succès dramatique pour lui-même. Les obstinations conjointes de régimes tyranniques d’Arabie et de démocraties Atlantique ont doublé en force ou fureur contraignant, pour partie, les Russes, les Chinois, les Iraniens, les Indiens à soutenir le Président syrien.
Le texte ci-dessous, en fait une revue de presse synthétisée, éclaire suffisamment sur les arrières scéniques pour ne pas augurer du malheur à venir, et ce malheur c’est le peuple syrien dans sa totalité dont je parle ainsi que les chrétiens immanquablement sacrifiés par nos dirigeants…..Quant à la démocratie, laissez le Diable en rire.......
 «[….] Nombre de conversations entre diplomates indiquent que suite à l’échec de l’option militaire pour l’écarter du pouvoir comme le voulait la théorie de Robert Ford, ex-ambassadeur des USA à Damas, Washington se dirige aujourd’hui vers une nouvelle option consistant à le renverser politiquement, soit en l’empêchant de se porter candidat aux élections présidentielles prévues en 2014, soit en mobilisant tous les moyens qui pourraient les lui faire perdre si l’Occident n’arrivait pas à empêcher la tenue de ces élections avec Bachar Al-Assad comme candidat.
Ce n’est plus un secret pour personne que la Russie, l'Iran et les Etats-Unis sont divisés sur cette candidature mais, jusqu’à présent, beaucoup ignoraient que Washington et ses alliés occidentaux et arabes cherchent à dépasser cet obstacle en travaillant secrètement et de concert, au sein de leurs « salles d’opération » respectives, à échafauder des plans susceptibles de leur garantir la défaite du Président syrien au cas où ces élections auraient lieu. »

La suite ci-dessous :
http://www.france-irak-actualite.com/article-assad-a-t-il-une-quelconque-chance-d-etre-reelu-120447542.html

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Aucun commentaire: