Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 15 octobre 2013

La Révérende Mère à la vicomtesse de Bernis, fin 1779 N°1480 6e année

L’histoire du Couvent de la Reine devenu aujourd’hui le lycée Hoche à Versailles,  est très bien rapportée par sa biographe, Marie-Claire Tihon religieuse de la  Congrégation Notre Dame et chanoinesse de Saint-Augustin. Dans la narration qu’elle fait de sa congrégation née à Compiègne, appelée à Versailles selon les vœux de la Reine Marie Leszczynska et que ses filles, tantes de Louis XVI, confortèrent, sœur Marie-Claire Tihon cite une lettre, à juste titre remarquable, de la Révérende Mère, Catherine Ursule Collin qui écarte avec fermeté mais politesse le souhait de Mme de Bernis de venir visiter sa très jeune sœur. Cette dernière, saisissant le fait que la clôture du couvent était papale, fit intervenir son parent, le cardinal de Bernis, ambassadeur à Rome, auprès de Pie VI lequel s’il voulut bien complaire à un prince de l’Eglise précisa, cependant, que la permission de visite était conditionnée à l’accord des religieuses et de leur supérieur….
D’où cette lettre qui ne badine pas avec ce qui constitue le couvent de la Reine et nous offre le plaisir du beau français du XVIIIe siècle.
 
« Madame,
Le Souverain Pontife exige que notre communauté consente à vos entrées dans notre monastère. Il remet par conséquent à nos consciences le soin de juger s’il y a une raison suffisante de nous dispenser du vœu particulier que nous faisons d’observer la clôture la plus sévère. Or, il ne nous paraît point que la raison qui a été exposée à Sa Sainteté soit valable. Nous ne voyons pas en quoi les séjours que vous feriez dans notre maison pourraient contribuer à la perfection de l’éducation de Mlle Dupuy-Montbrun. Nous nous flattons, Madame, qu’en nous la confiant, vous avez jugé la Mère Préfète digne de votre confiance. Si elle ne la méritait pas, votre présence momentanée ne serait pas capable de suppléer à ses soins. Il est pour nous de la dernière conséquence de ne pas laisser introduire un prétexte et un exemple duquel pourraient prévaloir toutes les mères dont les enfants sont chez nous.
L’entrée des dames est peut-être un moindre inconvénient dans les monastères où les religieuses sont moins occupées que nous. Mais, outre les devoirs communs de la vie religieuse, nous en avons à remplir, soit pour les écoles, soit pour le pensionnat. A peine nous reste-t-il quelques moments de libres dans le cours de la journée. Nous serions donc forcées de vous laisser dans une solitude qui serait désagréable pour vous, Madame, et mortifiante pour nous.
Le Souverain Pontife exige encore  le consentement de notre supérieur. Il ne consent point et nous sommes convaincues qu’il ne consentira jamais, soit pour les raisons que j’ai l’honneur de vous exposer, soit par la crainte de l’exemple et des conséquences.
Cependant, pour vous témoigner, Madame, notre respect et le désir sincère que nous avons de faire quelque chose qui vous soit agréable, la communauté et notre supérieur consentent que vous entriez une fois, seule et sans aucune compagnie, pour un jour seulement, lorsque vous le jugerez à propos, afin de voir par vous-même le pensionnat et la manière dont les jeunes personnes y sont tenues et soignées. Nous ne pouvons nous relâcher de la condition que vous serez seule. Nous l’avons ainsi exigé de Mme de Saint-Germain, religieuse et sœur du ministre. Elle a senti la solidité de nos raisons.
Vous serez peut-être étonnée, Madame, de cette sévérité, mais elle est fondée par un vœu particulier et solennel qui nous est ordonné par nos règles. Nous ne pouvons en demander dispense sans une nécessité absolue, encore moins la recevoir, lorsque nous ne l’avons pas demandée. Je ne suis ici que l’interprète des sentiments de la communauté et il n’y a rien de personnel de ma part que le profond respect avec lequel je suis, Madame, etc. »1
Source :
1-Tihon (Marie-Claire) : Le couvent de la Reine de Compiègne à Versailles, Paris, Editions du Cerf, 2012, pp.66-67
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2013

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: