Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mercredi 19 février 2014

De Kiev à Damas : le sang N°16297e année

Ce soir le Président Ianoukovitch a annoncé une trêve bien éloignée de la paix des braves tant les blessures sont grandes….
Sont-ce les ultra-nationalistes (pronazis, antisémites) qui se lancèrent à l’assaut des bâtiments publics ou bien sont-ce les force de police du gouvernement ukrainien qui précipitèrent les rues de Kiev dans le chaos ? Il est difficile de comprendre qu’au moment où l’opposition et le Président Ianoukovitch établissaient un protocole de sortie de crise où chacun ne perdrait pas la face, le gouvernement ait donné d’un coup l’ordre de la répression….Il est exact que l’image assez déplorable de Ianoukovitch, plus inquiet pour la sécurité financière de son fils que pour son pays entretient le doute….
Tout ce qui se passe en Ukraine est traité en sous-main par des puissances étrangères lesquelles se greffent sur telle ou telle partie de la population et quand unetelle ou unetelle ne parait plus être en mesure de l’emporter ou bien y renonce, assez étrangement l’on voit sortir de l’ornière les plus extrémistes, ici, ceux pronazis et antisémites. Ce qui se déroule en Ukraine rappelle en peu ce qui s’est produit en Syrie. On retrouve un face-à-face Russie, Etats-Unis comme en Syrie. Damas et Kiev sont liées non par un pacte mais parce qu’à travers la prise de position de leur dirigeant respectif, elles se retrouvent accusées de n’être pas dans le bon camp. Ukraine et Syrie sont deux champs de bataille de la même guerre.
De son côté, l’Union européenne c’est-à-dire d’abord l’Allemagne toujours inquiète à se bien concilier autant Washington que Moscou, à conforter son rang d’hyperpuissance européenne puis le Royaume-Uni et la France puissances suivantes, promet déjà de multiples sanctions. Evidemment si par malheur, la Russie intervenait militairement, Bruxelles en appellerait à l’OTAN.
Voilà belle lurette comme en Syrie d’ailleurs, que la raison du « désir de démocratie » est dépassée. Nous assistons à ces joutes inter-puissances  qui n’hésitent ni à sacrifier leurs alliés d’hier, ni à enfermer des populations entières sur leur damier.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: