Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 21 septembre 2014

« L’historien Bernard Lewis, le « Printemps Arabe » et les nouveaux assassins. » par Mohamed Daoud N°1969 8e année

L'auteur est un universitaire algérien.
 
«Les évènements se succèdent à une vitesse vertigineuse dans la région du Monde Arabe. Il ne se passe pas un jour sans que les mass-médias nous gavent d’informations sur des tueries, des égorgements, des explosions, des expatriations et des bombardements sauvages de civils innocents, enfants, femmes et vieux, et ainsi que de militaires et éléments des forces de l’ordre. La dernière attaque contre les habitants de Ghaza a engendré des centaines de morts et des milliers de blessés, les conséquences des guerres internes en Syrie, en Irak, en Lybie et au Yémen… n’annoncent pas des lendemains qui chantent. Les peuples arabes qui se sont manifestés dans un élan admirable pour revendiquer la liberté et la démocratie au cours d’un « printemps arabe » prometteur, font face à de groupes armés -sans foi ni loi- et aux tentatives de partition de leurs pays. Les derniers développements dans le Monde arabe révèlent  un profond désir des USA pour redessiner les frontières politiques actuelles. Ce plan a ses concepteurs et ses théoriciens, dont Bernard Lewis est l’un des premiers.
Né en 1916, Bernard Lewis, américain d’origine anglaise, est un éminent spécialiste du Monde arabe musulman de la Turquie, des rapports entre l’occident et l’Islam, du Moyen-Orient, du sémitisme et de l’antisémitisme. Il est «  le Grand Mufti de l’occident »[1] selon Mohamed Arkoun. En plus de ses activités de recherche à l’Université américaine de Princeton, il a fait office de conseiller sur les questions qui se rapportent au Moyen-Orient.
Il a été expert des services secrets britanniques durant la deuxième Guerre Mondiale, du Conseil américain de sécurité nationale et conseiller de « Benyamin Netanyahu » dans les années 1980, lorsque ce dernier représentait Israël à l’ONU. En somme, un adepte du  néo-conservatisme.

La suite ci-dessous :
http://www.mondialisation.ca/lhistorien-bernard-lewis-le-printemps-arabe-et-les-nouveaux-assassins/5402894

 
Jean Vinatier
SERIATIM 2014


Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: