Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 20 mars 2012

Garde nationale : le retour ou bric et broc ? N°1133 5e année

Un chroniqueur du Point, Jean Guisnel, se fait le porte-parole d’un comité Janus qui nous intimerait l’ordre d’avoir une garde nationale.
Milices communales et gardes bourgeoises ont existé sous l’Ancien Régime : elles maintenaient l’ordre local et parfois même plus : ainsi, en juillet 1214 les milices intervinrent-elles heureusement à Bouvines, participant au triomphe de Philippe II (Auguste) sur l’empereur Othon IV et le roi anglais, Jean Ier dit Sans Terre. Avec la création d’une armée royale permanente par Charles VII et l’affirmation de l’Etat, leur rôle s’estompa.
La garde nationale qui hante désormais les esprits du groupe Janus ne semble pas vouloir ressusciter celle née, en juillet 1789, dans la bourgeoisie par peur du désordre et qui étendue à tout le royaume connaîtra bien des vicissitudes avec des fortunes et des infortunes sous tous les régimes jusqu’à sa suppression en juillet 1872 : « tout corps organisé en armes et soumis aux lois militaires, fait partie de l'armée et relève du ministère de la guerre ». S’agirait-il de s’inspirer du modèle américain ? On en doute. La garde nationale des Etats-Unis  est une force militaire à part entière de réserve constituée de deux éléments, l'Army National Guard (armée USA) et l’Air national Guard. Cette garde nationale intervient sur le territoire américain et à l’extérieur, Irak, Afghanistan ! La plupart des Etats américains disposent de leurs milices indépendamment de la garde nationale.
On perçoit très bien que pendant une campagne présidentielle peu passionnante, atone toute idée ou projet qui porte le nom de « national » ou de « nation » soit bien accueilli par les politiques et plus encore par l’actuel Chef de l’Etat, communiquer sur l’idéal national (et non sur la patrie) alors que tous les traités européens effilochent l’Etat-nation et que l’Union européenne regimbant à la pensée d’avoir une réelle armée européenne se calfeutre sous les ailes de l’aigle OTAN comme les Tibétains le firent pour leur malheur avec les Mongols.
Tandis que tous les effectifs de l’armée française sont appelés à diminuer, de même que ceux de la gendarmerie réunis à la police elle-aussi confrontée à une réduction, l’Etat déciderait donc de mettre sur pied  une force mi- militaire, mi- civile qui finirait pas rappeler vaille que vaille une forme de « service ». Si le socle national était très solide et si depuis des années, les gouvernements de gauche et de droite n’avaient pas favorisé les communautés tout en s’en défendant et si, surtout, le service militaire existait encore, il ne serait pas absurde que des citoyens puissent servir un temps donné par an dans une garde réserviste. En l’espèce, il n’en n’est rien, malheureusement. On devine très bien la manœuvre, d’un côté les corps d’élite de l’armée française « embedded » dans l’OTAN au service d’intérêts fortement anglo-américains et d’objectifs géo-énergétiques de puissances gouvernementales et de multinationales ; de l’autre, un bric et broc de police, de gendarmerie et d’une garde intérieure en charge d’assurer la sureté de l’arrière, de tenir en un mot la population.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Source :
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: