Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 29 août 2014

« Ukraine : mettre la politique au poste de commande » par Jacques Sapir N°1941 8e année

Bel article de synthèse et de bon sens…….


« Il est désormais plus que temps que la politique reprenne ses droits dans la crise ukrainienne. Mais, ceci implique en premier lieu qu’un cessez le feu soit rapidement conclu entre les gouvernements de Kiev et les insurgés. C’est vers ce résultat que devraient tendre toutes les énergies. Mais, on doit constater que ce n’est pas le cas, et que l’hystérie antirusse se fait très présente dans les médias. Il faut alors rappeler ici plusieurs points qui semblent avoir été systématiquement oubliés dans les commentaires que l’on peut lire ou entendre sur la situation en Ukraine.

[….]
L’urgence d’un cessez-le-feu

Je l’ai dit déjà à plusieurs reprises, un cessez-le-feu est nécessaire et il faut trouver des solutions politique pour éviter l’escalade dans cette crise. Il faut que le gouvernement de Kiev accepte de discuter avec les insurgés, ce qui équivaut à reconnaître de fait leur légitimité. Tant qu’il se refusera à cela, la situation ne peut qu’empirer, non seulement sur le terrain mais aussi politiquement. Les troupes de Kiev se sont, sur certains points du front, débandées en abandonnant équipement et munitions. D’autres sont aujourd’hui encerclées. Le Président russe, M. Vladimir Poutine, a d’ailleurs demandé aux insurgés que leur soit ouvert un corridor humanitaire pour que ces troupes puissent être évacuées par la Russie. On voit bien le caractère dramatique de la situation. Dans le même temps, les forces de Kiev continuent de bombarder les populations civiles. On voit donc bien qu’il est désormais urgent que l’on aboutisse à un arrêt des combats. Cependant, si un cessez-le-feu peut être établi dans les jours qui viennent, ce qui n’est pour l’heure nullement acquis, il faudra le garantir dans la durée. Ceci implique, à terme, des troupes d’interposition, sous le mandat des Nations Unies, pour stabiliser la situation sur le terrain, et éviter de nouvelles provocations, de part et d’autre, qui seraient un prétexte à la reprise des combats. Mais, ces troupes ne pourront vraisemblablement pas être des troupes des pays de l’Union européenne, de l’OTAN ou de la Russie. Des troupes des pays de l’UE et de l’OTAN seraient inacceptables pour les insurgés, et des troupes russes le seraient tout autant pour Kiev. Il faudra donc avoir recours aux pays émergents, au Brésil, à l’Inde, voire à la Chine. On doit ici mesurer le poids du symbole. Que des « casques bleus » des pays émergents viennent assurer des taches d’interposition en Europe sera la démonstration la plus éclatante, la plus parfaite, de la faillite de l’Union européenne et de son incapacité, contrairement à ses prétentions, à garantir la paix. Cela serait aussi une démonstration de la réalité du monde multipolaire du XXIème siècle.
[….]
La suite ci-dessous :
http://russeurope.hypotheses.org/2710

Jean Vinatier
SERIATIM 2014

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto-Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Panama, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

 

Aucun commentaire: