Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 15 juin 2017

NKM, Bournazel, El-Khomri sous l’œil du macronistan N°4286 11e année



La 18e circonscription de Paris verra l’affrontement entre El-Khomri et Bournazel, la première, quoique socialiste et fameuse ministre de Hollande, se réclamant du haut patronage invisible d’Emmanuel Macron et d’Anne Hidalgo qui ne la goute pas ; le second, quoique Républicains, de l’appui d’Edouard Philippe.
Joute électorale quelque peu surréaliste et peu susceptible d’abaisser le niveau d’abstention mais dont le point original est de donner, tout de même, un aperçu de ce que serait une assemblée majoritairement macroniste.
A l’autre bout de Paris dans la 2e circonscription (VIIe, VIe et Ve) Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), femme de gauche faisant une carrière à droite, ne décolère pas de son faible score (18%) et craint que sa voix ne s’éteigne le 18 juin au soir. Cette éternelle parachutée convaincue de sa haute intelligence, candidate catastrophique aux dernière municipales, ne doit sa présence dans cette circonscription qu’à la peur de François Fillon de la voir décamper dans le camp adverse : il fallait la laisser partir ! Paris respirera mieux sans NKM la teigneuse dès 2018 e,t souhaitons-le, en 2020 sans Hidalgo !
Le divin du macronistan s’amuse comme dans un cirque romain de voir deux candidats qui ne sont pas de son parti de s’en réclamer et de se parjurer devant les électeurs, quant à celle de la seconde circonscription, il rit de voir s’agiter et geindre une candidate qui suppliait d’être sa ministre dans le gouvernement Philippe.
L’heure est au Diable…..

Jean Vinatier
Seriatim 2017



Aucun commentaire: