Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mercredi 22 juin 2011

Reconstruire les Tuileries de Paris ou de Port-au-Prince ? N°971 4e année

Venant de recevoir le dernier numéro  du trimestriel édité par le musée du Louvre, Grande galerie où travaille un de mes amis, Christophe Parant, j’y découvre un dossier consacré au Palais des Tuileries brûlé par les Communards le 23 mai 1871.
Depuis quelques années une association, soutenue alors par Maurice Druon, vantait les mérites d’une reconstruction de ce palais, une autre se proposait de rebâtir le château de Saint-Cloud détruit par les obus prussiens tout comme Meudon. Il existe aussi des projets similaires pour le château de Versailles dont quelques-uns voudraient voir resurgir l’escalier des ambassadeurs….
Toute cette agitation se déroule alors que Paris devient une ville dédiée au tourisme de masse, où les politiques tant municipales que nationales n’ont  de cesse de satisfaire les appétits des tours opérators à un point tel que bien des parisiens se sentent hors la ville et qu’entrer au Louvre pour un simple quidam ou touriste individuel devient une opération presque impossible !Etrange époque qui entendrait reconstruire ou plus exactement reconstituer ce qui n’est plus que dans la mémoire des hommes et des ouvrages. Est-ce là le signe d’une société en pleine forme, confiante dans son avenir ? Les défenseurs de ces reconstitutions ont des arguments : pour les Tuileries, ils invoquent le soin de nombreux souverains à relier le Louvre aux Tuileries, le dernier étant Napoléon III. Par devoir de mémoire nous devrions donc recréer in situ ce que l’histoire a balayé ? Quelles âmes erreraient dans des Tuileries modernes ? Pas la moindre. La majeure partie des salons serviraient à soulager le Louvre, les autres étant laissés à des boutiques, à des colloques et événements festifs. Et tout cela pour récupérer une vue. En fait, point de récupération mais un profond malaise à se déplacer dans une sorte d’attraction digne de Disneyland. Je pousserai le bouchon plus loin quitte à sortir un peu du sujet, ces femmes et hommes si décidés pour de telles lubies n’applaudissent-ils pas également à l’idée sarkozienne d’établir un musée de l’Histoire de France ? Au lieu de favoriser et de maintenir à un haut niveau l’enseignement de cette matière essentielle dans les écoles, les actuels dirigeants français bottent en touche : de l’Histoire de France faisons-en seulement un lieu et une activité festive !
Bref, reconstruire les Tuileries serait un acte de non-sens qui affaiblirait par contrecoup le Louvre lui-même en fort tangage. Ne vaut-il pas mieux garder le souvenir d’un bâtiment évanoui ? La force d’une nation ne tient-elle pas dans sa force à bâtir, à transformer son habitat urbain comme à accepter les événements de l’histoire ? On me rétorquera que les Allemands feraient renaître le château royal de Berlin, détruit à la fois par les bombardements des Alliés et les communistes de la RDA. Les Allemands seraient dans une démarche symbolique devant renforcer un sentiment national très tardif et contrebalancé par les länder, autrefois royaumes autonomes au sein du Reich.
De même pour le très pauvre état d’Haïti, qui a vu, lors du tremblement de terre du 12 janvier 2010, le palais de Port-au-Prince s’effondrer. L’architecte haïtien Georges Baussan, formé à Paris, l’avait bâti en 1912,  en s’inspirant fortement de la structure des Tuileries. Comme le souligne Adrien Goetz, directeur de la rédaction de la Grande galerie,
« [ce palais], a besoin de mécènes et d’architectes passionnés d’histoire […….] c’était toute la fierté d’un pays. Cette cause devrait être celle de tous ceux qui en France aiment Haïti, parmi lesquels on compte de nombreux visiteurs du Louvre. Plutôt que de se délecter d’une rêverie sans cesse recommencée sur les Tuileries incendiées, voici un vrai projet utile, un chantier qui a un vrai sens, qui répond aux attentes d’un peuple qui, là-bas, continue de souffrir et qui a besoin qu’on reconstruise son âme. »
Grâce à Dieu, l’âme française supportera totalement le souvenir des Tuileries !

Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2011
Source :
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: