Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 2 janvier 2012

Sarkozy entre les mains du vent N°1096 5e année

Les vœux présidentiels seront-ils les derniers d’un quinquennat où beaucoup fut bousculé au nom des urgences et des impatiences avant que les conseillers du Prince ne s’aperçoivent qu’il fallait présidentialiser celui qui était à la tête de l’Etat ? Le Monde titrait, ce soir, en page intérieure, que Nicolas Sarkozy ne parvenait pas à être candidat. Titre assez cruel mais qui résume assez bien les inconstances malencontreuses que génèrent un exercice de communication permanent et sans que jamais une hiérarchie n’intervienne : la parole présidentielle ayant la même force à l’issu d’un G20 ou pour annoncer la mort d’un policier !
Nicolas Sarkozy s’aperçoit-il seulement que tout ce qu’il dit n’est plus regardé comme précieux ou tout simplement intéressant ? La crédibilité de la parole élyséenne est, semble-t-il définitivement entachée. Se pourrait-il, alors, que le Président de la République annonce qu’il ne briguerait pas un second mandat ? Les sondages sont mauvais, le soutien aux révoltés de Benghazi ne l’a pas auréolé, d’une gloire quelconque et s’il ajoutait une aventure en Syrie, ce que l’on peut craindre, il effraierait plus qu’autre chose ; ses variations sur le triple A français, ses multiples agapes avec Angela Merkel, prochain repas le 9 janvier, amusent la galerie des deux côtés du Rhin alors qu’il avait par le discours de Toulon de 2008, un texte de nature à lui fournir l’instrument politique : n’aurait-il été écrit que pour communiquer ? Les mauvais chiffres à venir sur l’emploi et la croissance devraient en toute logique le mettre mal à l’aise…Mais, mais, il s’est promis de gouverner la France pendant dix ans, l’affaire Karachi est de plus en plus un fleuve en cru avec le risque que la galéasse balladurienne ne vienne s’échouer juste devant le palais. Il sait, cependant, qu’il est face à un dilemme : ne pas aller dans la campagne, l’UMP s’écroulerait, s’il était battu la droite présidentielle s’éparpillerait aux quatre vents laissant, dans les deux cas, un boulevard à Marine Le Pen ! Allons même plus loin en admettant qu’il soit in fine reconduit, serait-il si certain de disposer d’une majorité à la Chambre en juin 2012 ?
Il y a, je crois, une scène qui symbolise tout le quinquennat : Nicolas Sarkozy entrant dans un salon de l’Elysée où sa troisième épouse, Carla Bruni-Tedeschi recevait des lectrices ou des journalistes d’un magazine féminin, il lui dit qu’il venait de rencontrer le Premier ministre irakien. A ce propos, elle lui répondit : « Génial »…
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: