Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mercredi 12 septembre 2018

« Evolution de Daech par Alain Rodier » N°4533 12e année


« Dans un message du 22 août dernier, transmis via Telegram et diffusé à l’occasion de la fête de l’Aïd Al-Adha – qui marque la fin du Ramadan -, Abou Bakr Al-Bagdadi a délivré un discours de 56 minutes, le plus long de tous ceux qu’il n’ait jamais produit. Il y fait référence à des évènements récents qui permettent de situer l’enregistrement vers la mi-août. Par exemple, il revendique la fusillade du 23 juillet à Toronto (Canada) déjà revendiquée par Daech. A noter que le « calife » Al-Baghdadi prononce un discours par an, le dernier datant du 28 septembre 2017. 
Cette intervention médiatique a été effectiée au moment où Daech réapparaît brutalement dans les provinces de Diyala, Salahedineet Kirkouk, en Irak, et de Raqqa, en Syrie, en menant des opérations sanglantes de type Hit and Run. En effet, l’organisation terroriste a perdu approximativement 97% des territoires qu’elle contrôlait lors de son apogée en 2015. Toutefois, des estimations communes à l’ONU et au Pentagone affirment que le mouvement compterait encore quelques 30 000 combattants, répartis entre l’Irak et la Syrie. Les wilayas (provinces extérieures) d’Extrême-Orient, du Sahel, d’Égypte, d’Afghanistan et du Nigeria se sont aussi montrées particulièrement actives ces derniers mois. 
Pour résumer, Daech n’est pas vaincu comme l’ont annoncé de nombreux responsables politiques – dont Vladimir Poutine en décembre 2017 – et il a pleinement réussi sa transition du « califat visible » à la rébellion clandestine. L’éclatement de l’organisation terroriste en plusieurs branches après la disparition dudit « califat visible », espéré par les Occidentaux ne s’est malheureusement pas produit. Cela est dû au fait que l’idéologie salafiste-djihadiste est toujours présente et conquérante.

Analyse du discours

Dans son discours – parsemé de références religieuses, ce qui le rend difficilement audible pour le commun des mortels[1] – Al-Baghdadi revient sur l’historique du mouvement : issu d’une petite milice – l’État islamique d’Irak -, Daech est devenu un immense réseau de mouvements islamistes radicaux combattant les Américains. »

La suite ci-dessous :


Jean Vinatier
Seriatim 2018

Aucun commentaire: