Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 18 septembre 2018

Hidalgo, Julliard, Gantzer, Griveaux : les socialistes mènent le bal N°4534 12e année


La démission brutale de Bruno Julliard, premier adjoint à  la Mairie de Paris annonce l’ouverture de la campagne municipale de 2020 tout comme a déjà débuté celle des européennes de mai 2019.
Anne Hidalgo, à l’inverse d’Emmanuel Macron qui occupa les esprits plusieurs jours avant de désigner un successeur à Nicolas Hulot, a aussitôt nommé le chef de file du PS à Paris, Emmanuel Grégoire. Cette réactivité ne masque évidemment pas le coup de tonnerre. Mais à y regarder de plus près que voyons-nous dans l’arène parisienne : Anne Hidalgo, Bruno Julliard, Gaspard Gantzer, Benjamin Griveaux, tous socialistes sauf pour le dernier qui a adhéré au parti du Président de la République sans rompre ce qui l’a fait dans l’aile libérale de la rue de Solferino autour de Dominique Strauss-Kahn.
Le dernier sondage qui ne tient pas compte du vote par arrondissement met à égalité Griveaux et Hidalgo, persuadant l’opinion publique que le jeu se ferait nécessairement aux deux tours entre les chats siamois socialistes : où serait donc le changement ?
L’image d’Emmanuel Macron est ternie, abimée, le nouveau monde qu’il se promettait d’être ressemble furieusement à l’ancien avec ses seuls défauts. Quel sera l’état de La République en marche après les européennes ? Au Printemps de 2020 ? Sera-t-il si positif de se réclamer à Paris du successeur de François Hollande ? 
Pour l’heure, la droite, elle, est invisible, inaudible, sans tête émergente. Elle est face à une gauche multiple, des socialo-macroniens aux communistes en passant par les Verts et aura à subir l’assaut de La République en marche y compris dans des arrondissements sûrs comme le VIIe et le XVIe. Le scrutin s’annonce compliqué. Et la démission de Bruno Julliard n’est que le prologue à d’autres événements.

Jean Vinatier
Seriatim 2018

Aucun commentaire: