Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mardi 12 juin 2012

Entre deux tours ou l'exécutif impudent… N°1195 5e année

Entre les deux tours des législatives, toute tension semble tombée ou peu s’en faut et ne s’en distinguent que des refus de candidats d’appliquer la règle du désistement,  un parti qui  dresse une liste noire, un autre, enfin, qui tout en prônant le ni-ni ne masque pas des tractations avec l’adversaire honni. A l’étage en dessous, les écologistes et le Front de gauche ne doivent leur survie commune qu’aux circonscriptions laissées par la rue de Solferino, en dehors leurs scores sont mauvais : c’est peu dire le soulagement socialiste ! Le Modem agonise satisfaisant à son tour l’UMP bien qu’il s’agace de l’ombre « du Rassemblement Bleu marine ». Bref pour tous les Français, nous retombons dans l’affrontement classique gauche/droite, un schéma normal, d’une présidence normale c’est dire l’ennui qui ne tardera plus à nous ressaisir !
Faute de mets suffisants, les médias nous glissent les mésaventures de l’homme normal de l’Elysée coincé entre une ex qu’il soutient à La Rochelle et son actuelle compagne, Mme Trierweiler, sans doute guidée par une jalousie, qui apporte son soutien au socialiste dissident Falorni ! On mesure bien l’inconvénient de l’union libre ! Mais dans un cas comme dans l’autre, tant le Président de la République que sa compagne prêtent le flanc à des attitudes tout à fait de nature à instiller dans l’opinion publique une confusion des genres : le Président normal n’opérant pas une synthèse entre ses relations intimes. Voilà pour la gauche !
A droite, l’ancien Président Sarkozy fait la une par ses exigences sécuritaires. A peine revenu de Marrakech où il aimerait, dit-on, acquérir une propriété de plusieurs millions d’euros, et non content d’avoir un appartement de plus de 300 m2 situé à peu de distance de son cabinet d’avocat, de disposer de sept fonctionnaires de cabinet, de deux chauffeurs et de deux officiers de sécurité, il en exige dix de plus. Voilà l’homme anxiogène et couteux pour les deniers publics. Il n’est pas le seul puisque Valérie Giscard d’Estaing a obtenu deux personnels de maison supplémentaires !
En définitive les politiques ne différent guères des banquiers qui jurent d’accomplir toutes les prudences, de respecter toutes les règles et ne les suivent absolument pas….Il est vrai qu’ils vivent pratiquement ensemble…..en union libre?
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: