Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

samedi 16 juin 2012

Syrisa : aurore européenne un 18 juin N°1196 5e année

Les Grecs ne sont plus seuls : tous les Européens les regardent, une large majorité ose croire à la victoire de Syrisa.
L’avant-veille François Hollande se découvrait des points en commun avec Mario Monti, le Premier ministre italien, souhaitant établir un contre-front face à Angela Merkel pour la contraindre à renégocier le TSCG ou pacte budgétaire. Mais ce même Président qui a refusé de recevoir Alexis Tsipras préférant serrer la main de Venizélos (PSAOK) menaçait les Grecs d’une exclusion de l’Euro en cas de dénonciation du mémorandum. Décidemment François Hollande est un belliciste d’abord avec la Syrie puis maintenant envers la Grèce….
Où est donc la logique ? Aucune sauf dans  la soumission aux puissants sous couvert de la nécessaire synthèse.  
Les derniers sondages indiquent Syrisa et  Nouvelle Démocratie dans un mouchoir de poche. Partout on menace les pauvres électeurs de cette démocratie : certains éditorialistes français, tel FOG (Franz Olivier Gisbert) en viennent à souhaiter que la Turquie réincorpore la Grèce dans son giron ! Jusqu’où n’iraient-ils pas pour épouvanter les citoyens ! Ces mêmes pourfendeurs applaudissent, par contre, aux aménagements accordés à l’Espagne qui continue, cependant, à s’enfoncer. Mais de l’Irlande à l’Italie en passant par Chypre, tous les Etats les plus atteints escomptent malgré leur silence ou leur démenti un Syrisa vainqueur pour dire stop !
Mais Alexis Tsipras effraie plus encore les autorités bruxelloises et tous les ultra-libéraux des deux bords de l’Atlantique en soutenant un rapprochement avec les membres des BRICS : aurait-il tort ? Voilà près de soixante-dix ans que nous sommes contraints d’appliquer la politique de la Chambre de commerce des Etats-Unis : libérerons-nous ! Brisons une servitude !  Il est temps de nous désaliéner.
Par n’importe quel bout, la Grèce est l’élément important, décisif, qui sait l’aurore prochaine, celle d’un 18 juin : les femmes et hommes Grecs ont deux destinées dans leurs bulletins de vote : la leur, la nôtre….  
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: