Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 19 juillet 2018

Espagne : vers la déstabilisation ?…N°4526 12e année


Le Roi Philippe VI se serait passé du scandale en train d’éclore ou d’exploser en Espagne : son père, l’ancien souverain, Juan-Carlos serait accusé de fraude fiscale par une ancienne maitresse, Corinna  Larsen, un temps l’épouse d’un prince Casimir Zu Sayn-Wittgenstein-Berleburg, antique famille du Saint-Empire Romain Germanique avec un grand-père sensible aux idées nazies et descendant de Joseph Fouché duc d’Otrante dont la descendance entrera dans la noblesse suédoise par la grâce de Charles XIV né Bernadotte !
Inutile de dire que le nouveau scandale autour de la famille royale arrive au pire moment, le roi Philippe VI croyant avoir nettoyé les écuries d’Augias par la mise à l’écart de sa sœur et laissant son beau-frère Inaki Urdangarin purger sa peine.
Son père, Juan-Carlos jouissait de l’immunité totale durant son règne, il ne l’a plus. Les faits qui lui seraient reprochés dateraient de cette période, il ne pourrait  donc y avoir de poursuite. Mais, le mal serait fait, le roi qui sauva la démocratie en février 1981 serait corrompu et libidineux. L’Espagne peut-elle s’autoriser une crise régime et même un changement de régime ? Une troisième république précipiterait l’Espagne vers la guerre civile parce qu’automatiquement, la Catalogne se séparerait entraînant le pays basque,  les Canaries, la Galice, l’armée fomenterait un coup d’Etat …etc. La seule force d’un Roi est d’incarner l’unité du fait même de sa personne couronnée et parfois sacrée.
L’Espagne se fragilise de mois en mois : le dossier catalan nullement éteint, l’affaire des enfants républicains volés à leurs familles, le transfert de la sépulture du général Franco, un premier ministre , le socialiste Pédro Sanchez, succédant à Rajoy tout en étant ultra-minoritaire à la chambre des députés et lui-même non élu qui rêve de nationaliser les biens de l’Eglise et s’ indiffère du nouveau souverain. Pédro Sanchez marche sur des œufs, son  gouvernement ouvertement bruxellois, complétement aligné en direction de Berlin est impopulaire,  des manifestations spontanées dans de grandes villes espagnoles eurent lieu.
Parfum de guerre civile comme au temps des trois guerres carlistes et de celle de 1936 à 1939 ?
Qui a intérêt à déstabiliser l’Espagne ? Corinna Larsen ex princesse Sayn-Wittgenstein-Berleburg semble proche d’Hillary Clinton. On s’interrogera également aussi le revirement de cette femme qui louangeait Juan-Carlos dans son entretien de 2013 pour Paris-Match: « une personnalité unique dans notre histoire récente. Il est le meilleur ambassadeur de l’Espagne et mérite le plus grand respect. C’est un homme charismatique mais proche des gens, très humain. »
 [….]
« J’ai le sentiment qu’on m’a utilisée pour ternir la réputation de la famille royale. Mais il ne faut pas compter sur moi pour cela. Je n’ai aucun avantage à me mettre en avant, ni d’intérêts personnels en Espagne. »
 [….]
« Comme le Roi le décrit très bien, le prince (Philippe VI) est d’une intégrité morale totale. Il a le sens de la mesure et du devoir. Quant à Letizia, elle est à l’écoute, comprend bien les problèmes actuels et a une très bonne approche des gens… Ils forment un beau couple, très uni. Leurs personnalités sont complémentaires. »

Jean Vinatier
Seriatim 2018

Source :

Aucun commentaire: