Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 16 juillet 2018

L’Europe championne du monde N°4525 12e année


Deux nations européennes se disputèrent la finale la France et la Croatie, la première renouvela son exploit de 1998 , la seconde ne  déméritant pas. Au final, c’est bien l’Europe qui peut se réjouir d’être au centre d’un ballon rond à défaut d’être au centre des affaires de la planète même si l’on nous annonce ce soir que Bruxelles ne voudrait pas tenir compte de la loi américaine dans le cas iranien. Est-ce un sursaut ou bien une posture supplémentaire ? Toujours sur ce sujet, l’Inde vient réellement de rappeler à l’émissaire de l’empereur du Potomac que New Delhi outrepasserait la loi américaine par-dessus les nations, laissant la délégation américaine abasourdie. La Turquie d’Erdogan voulait acquérir, à la fois, des F-35 américains et des missiles russes S-400, l’OTAN lui répondit qu’en qualité de membre de l’OTAN, elle ne pouvait avoir de matériel étranger (non-US). Le cas turc est plus intéressant que celui de l’Inde, car le premier est otanien : voir une puissance membre de cette alliance opter pour un armement non américain est une première qui annonce bien des troubles.
Au milieu de toutes ces conjonctures, la France a fêté dans la liesse et les débordements la victoire en finale, Emmanuel Macron frôlant l’orgasme en pleine tribune officielle. Le retour de l’équipe, si bien conduite par Didier Deschamps a donné lieu à des comportements hystériques. C’est drôle, les Français boudent les manifestations relatives au pouvoir d’achat, à la sauvegarde des acquis sociaux mais quand il s’agit d’un ballon rond, alors ils sont des millions à hurler, à gravir monuments et voitures de pompiers, à entonner des « Marseillaise ». Remarquons que le football est le seul sport à flatter de tels comportements irrationnels. On est bien loin d’une liesse, on est plus proche de l’asile. Certains craignent la récupération politique d’une telle victoire : elle se pourrait si la France était au prétexte d’un conflit avec la Croatie : est-ce le cas ? L’Elysée veillera à user de cette coupe du monde avec prudence, car le pays n’aime pas dans sa profondeur le Président . Ce ne sont pas les déhanchements d’adolescent d’Emmanuel Macron à l’étranger qui feront tomber en pâmoison les dames françaises et estomaqueront les messieurs. C’est un événement sportif rien de plus qui fait de l’Europe une championne du monde….

Jean Vinatier
Seriatim 2018

Aucun commentaire: