Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 15 mars 2010

Inde/Russie : une relation à 100 milliards de dollars ? –N°653 3e année

Les relations russo-indiennes datent de l’indépendance de 1947 et bien qu’elles connurent des hauts et des bas dans les années 90, la visite du Premier ministre, Vladimir Poutine, les 11-12 mars à New Delhi soulignent une coopération plus intime.
La Russie et l’Inde ont signé toute une série d’accords stratégiques pour un montant astronomique: 2 ou 3 centrales nucléaires, 16 nouveaux réacteurs nucléaires, construction d’usines de production de combustible nucléaire, accord de co-prospection de gisements d’uranium à travers le monde ; sur le plan militaire, le groupe Soukhoï est bien placé pour le co-développement du chasseur de la 5e génération (T-50) et le Premier ministre Indien, Manmohan Singh ajouterait bien 29 chasseurs MIG-29 K aux 19 déjà acquis.
L’Inde dirait-elle adieu aux Etats-Unis ?L’enjeu n’est pas seulement là ! Pour l’heure, elle dit bonjour à l’Asie. N’est-ce pas le continent moteur du monde ?
Dans un article de 2001 le professeur Gilles Troude de l’université Paul Valéry (Montpellier III), brossait avec finesse les perspectives qui se dessinaient pour l’Asie :
« Plus largement, face au monde unipolaire dominé par la puissance écrasante des Etats-Unis, qui ne connaissent plus aucun rival non seulement sur le plan économique, mais aussi dans les domaines militaire et politique, ne s'oriente-t-on pas lentement vers un triangle stratégique Inde-Chine-Russie, seul capable de rivaliser avec la superpuissance qui se veut maîtresse du monde ?
C'est ce que redoutent des spécialistes américains en affaires internationales, qui ont perçu les signes d'une coopération accrue entre la Russie, la Chine et l'Inde, et d'un sentiment croissant dans ces trois pays, spécialement après la campagne de bombardements de l'OTAN en Yougoslavie au printemps 1999, que la puissance américaine devait d'une manière ou d'une autre être tenue en échec. Bien que ces trois pays soient encore très loin de fusionner en un Axe eurasien anti-OTAN, ces analystes se disent inquiets du fait de l'apparition d'une menace potentiellement très grave : une alliance qui regrouperait environ 2 milliards et demi d'êtres humains, une puissance militaire formidable et un stock impressionnant d'armes nucléaires - puisque l'Inde est maintenant officiellement une puissance nucléaire - le ciment de cette coalition étant de contrer la domination globale de l'Amérique.Ce serait un désastre pour les Etats-Unis. »¹

Désastre ou pas ? Toujours est-il que le gouvernement indien a été déçu par les faibles réponses au sujet du Pakistan, pays qui est partie intégrante de l’espace indien. Sans doute Washington, la tête dans le guidon à propos de sa guerre AfPak contre « la terreur », ne mesure pas exactement le sens des profondes transformations en cours sur le sol asiatique. Ainsi ne voit-on pas les Etats-Unis privilégier des liens avec l’Afghanistan et le Pakistan, deux Etats récents, le premier corrompu, le second une création anglaise plutôt que de travailler à garder l’Inde dans son orbite et de faciliter par exemple, les transferts technologiques pour le nucléaire, ce que répugne jusqu’à maintenant, à satisfaire le Président Obama.
De son côté,
la Russie qui ne cesse pas de penser à l’avenir de la Sibérie, s’attache à consolider, à développer, par des partenariats énergétiques des relations avec les voisins asiatiques les plus prometteurs dont la Turquie, la Chine, l’Inde, l’Iran. Moscou n’a-t-il pas réussi à décourager les compagnies occidentales qui voulaient investir dans l’exploitation des gisements très prometteurs situés dans l’extrême orient russe ?
New Delhi et Moscou proclament, pourtant, hauts et forts qu’ils ne remettent pas en cause l’hégémonie américaine. Pourquoi ? La naïveté n’ayant pas cours dans le raisonnement des Etats, la Russie et l’Inde estiment que pour contrebalancer la Chine, les Etats-Unis sont nécessaires. Aussi, estiment-elles importants de juguler le fondamentalisme musulman : attitude qui plaît sur les rives du Potomac. De même, Medvedev veut-il signer les accords stratégiques START-II avec Obama afin que son pays soit regardé comme pacifique et bienfaisant.
Si l’on pousse l’observation plus loin, les grandes puissances asiatiques ne cherchent-elles pas le « Oui » américain le temps pour elles de construire les partenariats les plus adéquats, de trouver entre elles la bonne configuration avec qui sait, à terme, la réunification de la Corée, le règlement du Cachemire….etc ? D’ailleurs, Washington a-t-il le choix ? Si la diplomatie américaine entend toujours déstabiliser l’Asie, ne favorisera-t-elle pas sans le vouloir les rapprochements inter-asiatiques?
Il ne s’agit plus de savoir si l’Inde et la Russie sont des alliers naturels ou bien s’ils le seraient moins², mais de mesurer de quelle manière ces deux nations s’envisagent l’une par rapport à l’autre et vis-à-vis de leur environnement immédiat.
Cette longue série d’accords et de projets de partenariats russo-indiens peu commentés en Europe se justifie amplement. Il est fâcheux que la plupart des gouvernements de l’Union européenne répugnent à toute clairvoyance géopolitique, s’en remettant –mais jusqu’à quand – aux stratèges otaniens et à ceux du Pentagone. Il est vrai qu’à Bruxelles, le rêve sublime serait que
l’Inde et la Russie adhèrent à l’OTAN………..³


Jean Vinatier

Copyright©SERIATIM 2010

Commentaires : Si vous n’avez pas de compte Gmail, et pour éviter le noreply-comment veuillez envoyer vos commentaires à :
jv3@free.fr

Sources :

1-Gilles Troude : « Les relations récentes entre la Russie et l’Inde » (article de 2001)
http://www.strategicsinternational.com/f3russinde.htm

2-
http://www.rfi.fr/contenu/20100312-inde-russie-signent-importants-accords-armement-energie
Colette Thomas : « Des alliés moins naturels » (article de 2007) :
http://www.rfi.fr/actufr/articles/085/article_49167.asp

http://www.atimes.com/atimes/South_Asia/LC16Df01.html
http://www.atimes.com/atimes/South_Asia/LC12Df03.html

In Seriatim :

http://www.seriatimonline.com/2009/10/siberie-sino-russe-et-asiatiquen551-3e.html


3-
http://www.seriatimonline.com/2007/10/demain-linde-dans-lotan.html

Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Gabon, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Kenya, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM & Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: