Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

dimanche 25 septembre 2011

Sénat rose, Assemblée bleu nuit N°1024 5e année

Le mandat de Nicolas Sarkozy enterre véritablement la Ve République : la France réintègre l’OTAN et le Sénat passe à gauche. Son slogan de campagne présidentielle était donc vrai : tout est possible !
La gauche l’emporte, non pas tant par la seule progression de son électorat et des victoires remportées précédemment aux élections municipales, cantonales et régionales mais aussi et surtout par la multiplication des listes dissidentes à droite. L’électorat rural, traditionnel bastion de la droite s’il ne bascule pas véritablement à gauche montre très fermement au Président de la République que sa personne et sa politique deviennent de moins en moins supportables. A sept mois de mai 2012, l’Elysée montre toute sa vulnérabilité et n’a plus pour assise que la seule majorité à l’Assemblée nationale laquelle ne colmate qu’à grand-peine les fissures. L’activité législative ne sera guère facilitée : le gouvernement devant  dans les semaines à venir se résoudre à passer d’autorité et selon toute vraisemblance tout Congrès pour faire voter la Règle d’or est enterré !
Le Président de la République dans sa stratégie de reconquête et de présidentialisation (elle n’existait donc pas avant ?) a parcouru les provinces sans convaincre. Devant son électorat et les Français, il sera difficile à Nicolas Sarkozy d’expliquer que le basculement historique du Sénat à gauche est lié à la seule impopularité gouvernementale. Le transfert par l’Etat aux départements de compétences (donc des charges) sans la capacité d’en assurer le financement a considérablement contribué à l’endettement des conseils généraux et a mécontenté moult élus locaux. Ajoutons à ce fait, que le coût des prêts accordés par les banques aux municipalités s’avère complétement calamiteux et aggravé du fait de la crise financière : l’Etat ne renflouerait-il que les banques et pas les villes et les communes ?
Si pour le parti socialiste et leurs alliés, l’exercice au Sénat serait, en quelque sorte, une répétition de leur gouvernance s’il advenait qu’il l’emporte en mai prochain ; pour la droite avec une Marine Le Pen désormais sur le mont Pagnote qui observe le déroulé de la chasse, l’UMP via la Droite populaire se charge de guider les meutes contre le gouvernement quand celui-ci destine ses pharmacopées possibles sur les divers cervidés du Centre : ceux-ci, ce soir, estiment que l’emmêlement de leurs bois à Nicolas Sarkozy se négociera très cher.
On ne sait précisément quel espace s’ouvre pour le Président de la République : apparemment il s’agit plus d’un goulot que d’une voie royale.

Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
 Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: