Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 24 novembre 2011

Damas et les sables orientaux N°1068 5e année

Après BHL et son aventure tripolitaine, Alain Juppé aurait-il, à son tour, un rêve damascène ? Etrange chemin de la  politique étrangère  française à l’image d’un quinquennat bien chaotique quoique désormais placé entre les plis américains.
Ne pouvant pas répéter le scénario libyen  faute d’obtenir un fléchissement de la Chine et de la Russie, les Français et les Anglais sachant une résolution du Conseil de sécurité onusien impossible, optent pour le détricotage du régime syrien. Paris vient de reconnaître les opposants au régime de Bachar Al-Assad et annonce son intention d’établir des couloirs ou corridors humanitaires en Syrie. Intervenir sans intervenir tout en se fixant pour objectif d’évider un régime naguère chouchouté par le Président Sarkozy tel est le choix français.
On le sait des conseillers militaires français sont à pied d’œuvre sous le double regard de la Turquie et de la Russie qui a déployé ses vaisseaux le long d’une partie du littoral. Si le gouvernement d’Ankara a pris ses distances avec Bachar Al-Assad, il montre une prudence tant il craint que ne se rallume à la faveur d’une intervention trop évidente la question kurde qui concerne en plus de la Turquie, la Syrie, l’Irak et l’Iran. Si les autorités turques ne peuvent à priori refuser d’avancer leurs pions afin d’être avec l’Arabie saoudite la seconde force sunnite orientale face à l’Iran sans manifester comme il fait Ryad, une hostilité permanente envers les chiites, elles savent bien l’étroitesse de la voie. Le royaume saoudien qui vient de marquer des points au Yémen et réprimer aujourd’hui encore des révoltes chiites au nord du pays n’entend pas du tout laisser à la Turquie réussir en Syrie et emporter dans la foulée le Liban. Quant à Israël, le gouvernement de Tel-Aviv jusqu’à présent satisfait du régime des Al-Assad (tout comme il l’était de Kadhafi)  qui justifiait le maintien du plateau du Golan, un véritable régime démocratique syrien le rendrait plus que fragile.
Les Etats-Unis alliés avec la Turquie, l’Arabie saoudite et Israël sont dans une position a priori favorable pour avancer leurs pions et constituer un arc sunnite depuis la mer Noire jusqu’en Afrique. Mais est-on si assuré que la chute du régime syrien ne provoquerait pas des conflits confessionnels ? La diplomatie américaine semble avoir tiré un trait sur les différentes églises chrétiennes orientales : que pèsent-elles face à la politique américaine qui entend articuler une politique pro-sunnite à la fois pour tenir en lisère l’Union européenne et faire comprendre aux puissances asiatiques réticentes dont la Chine et la Russie quelle arme elle aurait entre ses mains pour les amener à la conciliation économique et monétaire !
Dès lors quel est l’intérêt de la France d’agir pour le compte de calculs américains et alors que partout on voit surgir en Tunisie, en Libye, en Egypte des mouvements musulmans fondamentalistes, ressortir des limbes les Frères musulmans ?
La France peut-elle laisser une population sous les feux d’un régime syrien impitoyable tout comme l’était celui de Libye ? La France a-t-elle les moyens, les capacités  et le temps de placer sous sa gouverne des forces « laïques » ? En un mot la France peut-elle être la puissance alternative dans le déroulement des événements présents ? Etonnons-nous que la politique française ne mette pas en avant l’Union pour la Méditerranée qui apparaîtrait en rapport de force : mais elle n’est-elle pas une coquille vide ? Le chemin de Damas est loin d’être une voie romaine.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: