Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 14 novembre 2011

Delanoë-Sarkozy : Paris-ci le clap de fin ! N°1060 5e année

Le Figaro les 7,8 et 10 novembre a publié une série d’articles autour de la réalisation à venir d’une partie de la Rive gauche, du Musée d’Orsay au pont de l’Alma ainsi que de la couteuse réalisation d’un jardin sonore dans le Marais.
Pour les nouvelles berges de Seine, les travaux se monteraient à 40 millions d’euros (le conditionnel est important) et nous dit l’entrepreneur qui a obtenu le marché, Didier Fusillier, un budget de fonctionnement prévu autour de 5 millions d’euros par an (là-aussi le conditionnel est de rigueur) Cerise sur le gâteau, ledit budget comprendrait les 40 000 euros hebdomadaires à verser à chacune des associations qui participeraient aux animations du mercredi midi au dimanche midi non-stop. Mme Hidalgo, successeur potentiel de Bertrand Delanoë, cynique, insiste sur l’accès gratuit pour les Parisiens aux différents spectacles : c’est faux puisque c’est avec nos impôts locaux que nous les paierions ! La maire du VIIe, Rachida Dati, a tenté d’organiser un référendum mais, je le crois, sans succès réel.
Au milieu de toutes ces propositions festives  et bruyantes prévues (écran géant face au musée d’Orsay, bornes acoustiques au pont Alexandre III) on ne manquera pas de s'interroger sur le choix en faveur d’Addy Bakhtiar, déjà propriétaire du Show Case près du pont Alexandre III situé rive droite, qui a obtenu (hasard ?) juste en face, l’aménagement du quai où attractions et musiques régneront absolument. Cet homme d’affaires n’ambitionne-t-il pas d’assurer le transport jusqu’à  mille spectateurs entre Bercy et ce pont les soirs de concert ? Motus sur l’éviction à venir des péniches privées…. 
Pense-t-on sincèrement, qu’à court terme les berges de la rive gauche ne tomberont pas entre les mains des annonceurs qui y organiseront manifestations et événements sportifs, mondains, de clubbing ? Cet aménagement masque des appétits mercantiles !
Quant au  jardin sonore prévu pour 2014, niché à l’angle de la rue des Nonnains d’Hyères et de la rue de l’Hôtel de ville, le montant atteint déjà 3,2 millions d’euros ! Cette équipe municipale n’aime ni le silence, ni les seuls bruits de la ville, le pauvre parisien subirait, en plus, dans un jardin les compositions de l’IRCAM.
Bref, la métamorphose tragique de Paris en un Disneyland se poursuit mais rencontre, parfois, la résistance des habitants ou indigènes. Ainsi Bertrand Delanoë a-t-il été contraint d’annuler in extremis « Les nuits capitales » comme le rappelle, Vivre le marais :
« On peut voir cette annonce sur le site de la mairie de Paris, rubrique "BLOGS", article "POUSSE LE SON" (sic). La phrase retirée était : "c’est du 14 au 20 novembre alors si vous avez envie de passer des nuits calmes mieux vaut poser tout de suite votre semaine de vacances au fin fond de votre campagne préférée. "Bien que la phrase en question ait opportunément disparu, l'entourage du Maire de Paris n'a pas hésité pas à évoquer des déplacements de population. Bigre ! Dans quel système de pensée vivons-nous à Paris ? »1
Si les élus socialistes et les Verts sont des soutiens naturels pour l’actuel maire, l’opposition de droite est bien embarrassée par l’attitude pour la moins complaisante de Nicolas Sarkozy. Ce dernier n’a rien refusé à Bertrand Delanoë : Des serres d’Auteuil aux Halles en passant par la transformation d’une partie de la Rive gauche. Bertrand Delanoë a les mains libres, aidé par les sommes astronomiques des droits de mutation : cette année ils rapporteront plus d’un milliard d’euros. La mairie de Paris jouit donc heureusement de la spéculation immobilière et prie chaque matin pour que le marché ne se retourne pas. A l’occasion, elle peut même susciter des interrogations: ainsi la cession à un marchand de biens d’un hôtel particulier de près de 2000 m2 situé rue Blanche pour 3000 euros le m2 , de la vente de biens immobiliers à un promoteur juste à côté de la maison de Balzac à Auteuil….
Les médias se taisent sur la gestion municipale et les rares ouvrages qui sortent  sur cette double mandature ne bénéficient pas de la publicité. Le site, Delanopolis animé par Serge Federbusch apporte régulièrement des informations importantes sur les dérives dont certaines somptuaires de cette équipe municipale alors que le pays traverse une crise économique sans précédent !
Au fond Nicolas Sarkozy en encourageant le Paris festif de Bertrand Delanoë sait que ce dernier chasse de la capitale les classes moyennes et populaires c’est-à-dire les plus frondeuses et les plus actives dans les revendications sociales. Paris cessant d’être une ville politique, place aux vigiles, guichetiers, animateurs d’attractions, fêtards égoïstes pour la satisfaction des très riches, des bobos et des touristes entassés dans les cars !
Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2011
Sources :
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

Aucun commentaire: