Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

lundi 1 octobre 2012

Hollande et la montée des eaux N°1243 6e année

François Hollande s’est convaincu de deux choses : une baisse du chômage et la croissance. François Hollande s’est persuadé, également, que l’adoption de la Règle d’or, même si elle ne devait jamais s’appliquer au vu des difficultés montantes des pays signataires, calmerait les marchés et adoucirait le gouvernement allemand. Nous sommes de moins en moins dans la vision et de plus en plus dans la boule de cristal.
Les successions de plans sociaux et les prévisions négatives de l’évolution du marché de l’emploi devraient tout de même faire titiller l’exécutif ! Et bien non, Jérôme Cahuzac, affirme crânement, qu’il n’y aura pas d’effort fiscal supplémentaire après 2013… : qui le croit ?
Certes les socialistes ont hérité d’une situation mauvaise et ils sont depuis leur victoire de mai contraints à l’urgence mais l’opinion chauffée à blanc prend au pied levé le slogan de campagne : « le changement c’est maintenant ». La dictature de l’instant est certainement ce qu’il y a de plus détestable de notre temps, à la subir nous finirons par étouffer. Il n’empêche que telle est la société, incapable de la patience, pressée de savoir et exigeante du miracle.
Pour couronner le tout, le pouvoir actuel commet des fautes morales, les mêmes qu’il reprochait à Nicolas Sarkozy : ainsi le Président de l’Assemblée nationale, Claude Bartelone, qui engage son épouse, le fils de la vice-présidente du Sénat pressentie pour diriger l’EPAD, Mme Trierweiler, amie de la compagne du directeur de la Villa Médicis , écrit un article pour le louanger alors que sa gestion est plus que critiquée. La presse se tait de même que la blogosphère : amnésie ou partialité ?
Quoi qu’il en soit, le quinquennat hollandais s’il ne prend pas encore les eaux, les voit singulièrement monter et le gouvernement Ayrault tangue dangereusement : les contorsions des Verts pour rester dans les ministères alors que leur parti mené par l’ambitieux Placé, le seul qu’il aurait fallu neutraliser en lui donnant un maroquin, s’est prononcé pour le « non » au traité européen, anéantit davantage toute la normalité avancée pendant la campagne électorale. Cette crise, au passage, nous a permis de ne pas douter du peu de capacité de Mme Duflot, la « petite madame ». In fine ce traité passera avec les voix de l’UMP…..
Le parti socialiste se raccroche à ce qu’il peut, ainsi le mariage gay dont Mme Vallaud-Belkacem nous annonce avant même la présentation du projet de loi, que la première union se déroulera à Montpellier. Est-ce l’urgence alors que nous prenons le chemin des 4 millions de chômeurs ? Il faudrait tout de même hiérarchiser les importances !
Tant la gauche aujourd’hui au pouvoir que la droite hier aux commandes, les deux partis sont face aux impasses où conduit le libéralisme adopté par leurs leaders respectifs. La popularité du Parti de gauche et du Front National, encore contenue, enregistre cependant dans les intentions de vote une progression forte, surtout pour le parti de Marine Le Pen. La réussite par Jean-Luc Mélenchon de la manifestation de ce dimanche occupant la rue et l’espace médiatique amenuise, par contrecoup, l’action du gouvernement déjà malmenée par l’affaire Trierweiler et la soumission aux caprices du maire de Paris trépignant pour ses fêtes côté berge Rive gauche ont écorné le côté sérieux du parti socialiste devenu comme Sarkozy futile et bling bling.
 Jean Vinatier
Copyright©SERIATIM 2012
Internautes : Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Bahamas, Bangladesh, Biélorussie, Bénin, Bolivie, Bosnie Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Canada, Chili, Chine (+Hongkong & Macao), Chypre, Colombie, Congo-Kinshasa, Corée du Sud, Costa-Rica, Côte d’Ivoire, Djibouti, EAU, Egypte, Etats-Unis (30 Etats & Puerto Rico), Equateur, Ethiopie, Ghana, Gabon, Gambie, Géorgie, Guatemala, Guinée, Guinée, Haïti, Honduras, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Islande, Israël, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Laos, Liban, Libye, Liechtenstein, Macédoine, Madagascar, Malaisie, Malawi, Mali, Maurice, Maroc, Mauritanie, Mexique, Moldavie, Monaco, Népal, Niger, Nigeria, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouzbékistan, Palestine, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, République Centrafricaine, République Dominicaine, Russie, Rwanda, San Salvador, Saint-Marin, Sénégal, Serbie, Singapour, Slovénie, Somalie, Suisse, Syrie, Taiwan, Thaïlande, Togo, Tunisie, Turquie, Union européenne (27 dont France + DOM-TOM, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Saint-Pierre–Et-Miquelon), Ukraine, Uruguay, Vatican, Venezuela, Vietnam, Yémen

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Mais que dire de plus que tout ce que vous avez listé ? Les erreurs de gouvernance, les élus qui traînent les pieds pour s'appliquer à eux mêmes le non cumul des mandats, le traité Merkozy inchangé et que l'on va nous imposer ( à la sarkozienne ) et qui ne résoudra rien mais nous otera un peu plus de notre souveraineté sans résoudre un seul des problèmes des européens . LE changement c'est pour quand d'après vous ? En fait tous les français en sont convaincus ce n'était qu'une formule pour épater les gogos: les prochaines consultations électorales vont faire mal....très mal