Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

vendredi 18 décembre 2015

2017 : Les jeux sont faits ? N°4058 9e année



L’autre moment singulier qui n’omet pas le fait que les nationalistes corses aient emporté l’élection et installent officiellement la langue corse comme loi « d’Etat régional », est bien celui de l’élection présidentielle pour laquelle toutes les écuries trépignent, piaffent, naseaux fumants. Cette perspective est très particulière puisque tout le monde nous annonce que le second tour opposerait, inévitablement Marine Le Pen à un homme « du parti bienpensant », Hollande, Juppé, Sarkozy…etc. avec bien évidemment la victoire des gens comme il faut.
Mais comment donc tenir toute une nation en haleine pour un résultat déjà proclamé ? Les Bruxellois (PS, Républicains, UDI-Modem, Verts, PC) étant assuré de l’emporter quel que soit le champion désigné, comment passionner des citoyens ? Entre cette fin des régionales et mai 2017, le traité transatlantique arrivé à bon port pèsera d’une chape de plomb, les lois Macron précipitant la France dans un système américain  rendant impossible toute révolte, justifiant la soumission la plus compète.
A quoi rimera une campagne présidentielle en 2017 ? Déjà les socialistes proposent la révision du temps de parole, la mise à l’écart des petits partis, la réduction de la campagne présidentielle mais point celle du Président-candidat et ainsi de suite….Ainsi donc les mêmes élus qui ne cessent jamais de nous prévenir du fascisme montant seront les fantassins bien obéissants de l’ordre imposé. Pour l’heure, ils cabotinent sur la scène et s’effraient du monstre FN qui les sert bien encore puisqu’il les reconduits, même au prix de combinaisons, aux gouvernements des régions. Le républicanisme d’un Xavier Bertrand fait sourire tant le bonhomme se songe féodal. C’est avec imprudence que l’exécutif socialiste a réduit les régions de 22 à 13 : l’équipe de Manuel Valls a cru complaire à Bruxelles et à l’empereur du Potomac en voulant formater des régions considérées comme des parts de marché alors même que se poursuivait le transfert de souveraineté de l'Etat-nation ! L’Histoire retiendra que ce sont les socialistes et/ou les Républicains qui auront tenu fermes les lames du couteau pour cisailler la patrie.
Le Président Hollande mène campagne sur le thème de la concorde, de l’alliance populaire et tout ce qui s’en suit priant le ciel que la courbe du chômage s’inverse in fine.
Quel que soit le bout par le quel on s’essaie à tenir la question présidentielle, la démocratie est d’ores et déjà la grande perdante. Car quand on induit dans l’opinion publique que les jeux sont faits, on biffe d’un trait ferme toute concurrence et par là-même tout débat politique. Le fait même que les partis en place nous conduisent sur cette voie navrante est la preuve même que nous ne sommes plus en souveraineté et que nous sommes au service de….
Il est urgent que les Français se lèvent pour remettre la politique de la cité au centre, sache briser celles et ceux qui nous pourfendent au nom d’idéaux faussés, vidés de leur substance. Les partis en place voudront s’habiller des « Droits de l’homme et de l’antiracisme » pour jouer sur les scrupules des Français, mais comme chacun sait « le diable s’habille en Prada »……
Telle quelle la présidentielle de 2017 doit être contestée et même renversée. Si, nous ne le faisons pas, nous n’aurons qu'à nous répéter que le passé est un rêve….


Jean Vinatier
Seriatim2015




Aucun commentaire: