Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

jeudi 11 février 2016

Trois Verts sinon rien ! N°4099 10e année



Ce sera donc le gouvernement de la dernière ligne droite avant les élections présidentielles ! Constitué au milieu des couacs et de divers incidents, il apparait sur le devant de la scène paré de plumes étranges : ainsi un secrétariat d’Etat dédié à l’Egalité réelle, un autre à l’Aide aux victimes, un troisième au Climat…Ne manquait plus  qu’un réservé au rien et nous aurions eu un inventaire à la Prévert, la poésie en moins.  
François Hollande est content, il a pu mettre trois Verts dans le fruit ministériel au risque de le rendre blette dès le premier jour. Mais chacun sait bien que ce faux événement ne sert qu’à prémunir le Chef de l’Etat d’un échec au premier tour de 2017 : en captant des Ecolos et le président du PRG, il éviterait, normalement, deux candidatures susceptibles de lui ôter des voix très précieuses. Et on note bien qu’elles le seront, vu les demandes répétées élyséennes. La venue de Jean-Marc Ayrault au Quai d’Orsay est un clin d’œil en direction de la chancelière Merkel dont on suppute à Paris la joie d’avoir un germanophone de l’autre côté du Rhin. En résumé l’exécutif a écopé sur les pourtours sans rien perdre de membre lourd tout en sachant bien que la popularité ne regimbera pas : c’est un état dans lequel François Hollande se complait convaincu que le simple fait d’avoir Mme Le Pen en reine noire revêtue de toutes les noirceurs suffira à le reconduire cinq années supplémentaires dans son Elysée.
Quant aux partants, honneur à Laurent Fabius le plus calamiteux des ministres des Affaires Etrangères qui se distingua par sa hargne envers la Russie, son soutien au djihadistes d’Al-Nosra et son abaissement continu devant l’empereur du Potomac. C’est donc cet homme ayant ainsi déshabillé la politique étrangère française que l’on récompense par la fonction de président du Conseil constitutionnel où, en Sage il devrait veiller aux bonnes lectures de la Constitution ? Laurent Fabius aurait pu être un grand homme politique s’il avait gardé des principes et des dignités mais convaincu que sa place était nécessairement sous les ors et méprisant celui qui, aujourd’hui, le place rue de Montpensier, il parvient au fait de son parcours politicien réduit à peu de chose. François Mitterrand en veillant à le nommer Premier ministre ne pensait, peut-être pas, lui rogner si durablement les ailes jusqu’à le faire ressembler à un vieil oiseau de proie engoncé. On le complimente sur la réussite de la conférence sur le Climat au point de créer un secrétariat (d’Etat), au sens propre, afin qu’il la conduise à distance alors même qu’il faudrait que tous les parlements de tous les pays signataires d’un texte écrit au conditionnel l’approuvassent…..Vanité, vanité….
Une Fleur est partie de la rue de Valois et personne ne regrettera Mme Pellerin qui fut aussi médiocre que Mme Filippetti…..
La campagne présidentielle est lancée : François Hollande a annoncé une baisse immédiate des cotisations sociales pour les agriculteurs  et promis un référendum local pour l’aéroport de Notre-Dame des Landes : il fallait bien reposer Le Foll et ébaubir la bonne femme Cosse ?
Tout se déroule dans l’indifférence, le désordre politique le plus grand. La droite s’étant divisée sur la déchéance de nationalité entre les pro-Sarkozy et les pro-Fillon, le spectacle est complet et tous les Français mettent la tête sous le sable : 2016 l’année de l’asservissement volontaire ?


Jean Vinatier
Seriatim2016
                                                           




Aucun commentaire: